AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [R]etour à la case départ

Aller en bas 
AuteurMessage
Liam O'Brien
~ Human or demon? ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Dispo RP : Occupé
Age du perso : 30 ans
Profession : Associé dans la Winchsecurity
Mutant(e) : Oui
Habitation : Brooklyn
Humeur :
90 / 10090 / 100

Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: [R]etour à la case départ   Sam 23 Fév - 21:15

    Liam regardait la route en silence. Haley conduisait et il n'avait aucune envie de faire la conversation. Il repensait aux mots de la jeune femme dans le petit café. Ainsi, c'était lui et non Dean qu'elle aimait mais était-ce la vérité? Depuis très jeune, il n'avait connu que l'indifférence et la haine des autres alors pourquoi cela changerait maintenant? Certes, il connaissait du monde, des personnes qui l'appréciaient mais personne ne savait que lui Liam O'Brien était un mutant. Pour tout le monde, il restait cet humain aux capacités toutes plus normales les unes que les autres. Et pourtant, il possédait la force de plus de trente hommes. Pourquoi se cacher? Tout bêtement par peur de l'humiliation ultime. Il ne voulait pas revivre les insultes, les coups. Liam désirait tout simplement de ne pas être mis à l'écart. Un peu paradoxale pour cet homme qui ne souhaitait se lier à personne. Comme quoi l'Homme est un être qui ne sait jamais vraiment ce qui le veut.

    Reprenons la suite du récit. Liam observait donc le paysage sans se préoccuper de sa conductrice. Sa jambe le faisant souffrir depuis son altercation avec Dean, il avait préféré lui confier le volant. Ils arrivèrent rapidement dans Brooklyn et par conséquent à son appartement. Loft correspondait un peu plus à son habitation mais chut. Taisons ce passage. Toujours silencieux, il appuya sur le bouton de l'ascenseur, avant de longer le couloir pour ouvrir la porte de son appartement. C'est à ce moment là qu'il sursauta. Haley se trouvait toujours avec lui. Liam la regarda comme si c'était la première fois qu'il la voyait mais il la laissa quand même entrer.

    "Je vais me changer, je suis plein de sang ! Sers toi à boire, tu connais la maison."

    Liam se dirigea vers sa chambre mais la curiosité le poussa à consulter ses messages et son courrier. Milly avait une nouvelle fois remonté son courrier. Un sourire effleura ses lèvres quelques secondes. Cette femme était un véritable ange gardien. Son répondeur affichait un nouveau message. Appuyant sur le bouton de la machine, il laissa la voix robotique et froide du répondeur débiter son speech tout en entrant dans sa chambre pour changer de tee-shirt. Quand il ressortit de celle-ci, torse nu, son change à la main, une voix masculine s'éleva dans toute la pièce.

    "Bonjour Liam. Pourrais-tu venir me chercher à l'aéroport vendredi soir? Mon avion est prévu pour 21H. Cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas vu mon garçon. Au revoir."

    La voix de Ryan O'Brien laissa place à celle plus robotique du répondeur. Liam resta interdit pendant une longue minute avant de se ressaisir. Son maître était de retour ! Une immense joie le submergea mais très vite l'inquiétude prit sa place. Il ne devait pas apprendre ses sentiments pour Haley, sinon, il exigerait qu'elle découvre toute la vérité. Liam ne voulait pas qu'elle connaisse le monstre. Il ne voulait pas la perdre. Il préférait encore lui mentir que de subir son regard de dégoût et de peur.

    "Alors ça y est tu bosses pour Winchester? C'est cool ! Enfin je crois. C'est cool?"

    Liam venait de s'adresser à elle tout en enfilant son tee-shirt noir. Il cherchait à changer de sujet pour éviter qu'elle ne lui pose des questions sur ce qu'elle venait d'entendre. Il n'aimait pas parler de sa "famille" ni de son "maître". Et puis, pour être tout à fait honnête, il ne voulait pas qu'elle parte. Il devait encore s'excuser pour les mots durs qu'il avait prononcé quelques jours plus tôt à l'hôpital. Mais comment faire? Les excuses et lui ça faisait vraiment deux voir plus.

    "Haley, pour l'autre jour à l'hôpital, je voulais m'excuser ! J'ai été con j'avoue mais quand tu as parlé de Winchester, j'ai sentit la colère me monter au nez. Ce n’est pas une excuse je sais mais je crois que j'étais jaloux."

    Détournant son regard, il enfonça ses mains dans les poches de son jean, visiblement mal à l'aise d'avouer ses sentiments ainsi à la jeune femme. Un léger rougissement colorait ses joues , montrant ainsi à quel point, il aurait aimé se trouver à des centaines de kilomètres de cette situation délicate.

    "Enfin voilà ! Maintenant tu en fais ce que tu veux, je m'en fou complètement. J'ai fait ma B.A."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley Daniels
(¯`·._.·[LES MODESTES]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 25
Dispo RP : Prise
Age du perso : 26 ans
Profession : Assistante du PDG du Groupe W
Mutant(e) : Oui
Habitation : Queens
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 18/02/2008

Dossier Personnel
Gestion RP:
Capacité/Dons:
Relations(s):

MessageSujet: Re: [R]etour à la case départ   Dim 24 Fév - 21:43

    Haley, assise au volant de la voiture, portait une grande concentration à la circulation, pourtant fluide à cette heure de l’après-midi. Tout pour ne pas croiser le regard de Liam, en réalité. La jeune femme tapotait nerveusement le volant, en jetant des coups d’œil discrets en direction de son peut-être éventuel petit ami lorsqu’il détournait le regard. La demoiselle se mordit la lèvre et jura en silence. Elle avait l’impression de se comporter comme une véritable adolescente qui sortait pour la première fois avec un garçon qui lui plaisait. Pourtant, Penelope lui avait avoué sans une once d’hésitation qu’il éprouvait de tendres sentiments pour elle. Haley ne pouvait s’empêcher de douter de la véracité de ces faits. Après tout, Liam n’avait eu aucune réaction lors du dévoilement de la supposée vérité. La mutante ne s’attendait certainement pas à une déclaration d’amour enflammée en plein café, entouré de son ex-petit ami et de son actuelle épouse, mais il aurait tout de même pu faire un effort, même minime. Elle ne jalousait pas son nouveau patron, mais elle aurait bien aimé avoir droit à un baiser elle aussi, un signe, n’importe quoi qui aurait pu l’aider à comprendre les sentiments de Liam à son égard. Haley n’osait pas lui adresser la parole, en fait, elle se voyait mal entamer une conversation des plus banales alors qu’elle venait tout juste d’assister à une scène qu’on ne voit que dans les films en général. Bataille sanglante, réconciliations, reproches, déclarations d’amour, bref, une panoplie d’émotions qui vous donnent un sacré mal de tête.

    La jeune femme gara finalement la voiture dans l’espace de stationnement souterrain situé près de l’appartement de Liam. Haley avait eu l’occasion d’y faire un court séjour, qui resterait toutefois gravé dans son esprit à jamais. Sans réfléchir une seconde, elle suivit silencieusement son ami jusqu’à l’ascenseur. La demoiselle ne savait pas comment réagir, et la perspective de prendre la fuite devenait de plus en plus attrayante. Elle s’asséna aussitôt une claque mentale pour avoir osé partir sans demander son reste. Elle l’avait déjà fait à de nombreuses reprises, et croyez-le ou non, elle avait enfin retenu la morale de cette histoire. Peu importe la situation, on ne doit pas craindre l’avenir. Bien sûr, elle appréhendait la suite des évènements, mais s’enfermer derrière une forteresse inviolable ne lui permettrait jamais de connaître le bonheur. Certes, elle pourrait éviter la souffrance qui découle bien souvent des relations amoureuses, mais à quoi bon si elle ne pouvait pas découvrir le plaisir d’être aimée ? Ils se retrouvèrent finalement devant la porte d’entrée, et c’est à cet instant que Liam prit conscience qu’elle l’avait suivi. Un sourire innocent sur les lèvres, elle lui adressa la parole.

    « Tu sembles surpris de me voir ! Tu croyais vraiment que j’allais simplement te déposer sans exiger d’explications ?! C’est mal me connaître, mon sucre d’orge ! »

    Lorsqu’Haley ressentait un certain stress, elle ne pouvait s’empêcher de dire tout un tas de connerie. C’est sans doute pourquoi elle l’avait une nouvelle fois appelé sucre d’orge, bien qu’il déteste ce surnom débile. La jeune femme afficha une mine curieuse en apercevant le sourire tendre qui fleurit sur les lèvres de Liam. Elle fronça les sourcils en se questionnant. Pourquoi faire une tête pareille en regardant son courrier ? La demoiselle se surprit à imaginer tout un tas de scénarios pourtant impossibles concernant une mystérieuse maîtresse. Haley secoua la tête pour reprendre contenance. Décidément, la jalousie lui montait au cerveau. La mutante se dirigea vers la cafetière, puis se ravisa à la dernière minute, préférant éviter de fabriquer une mixture qui ne pouvait pas être qualifiée de café, et se servit tout simplement un verre d’eau. Elle retint de justesse un sourire niais en le voyant revenir, torse nu. Elle s’apprêta à faire une remarque de circonstance, lorsque la voix du répondeur retentit. Haley écouta attentivement, haussant les sourcils pour exprimer son incompréhension. La demoiselle n’eut pas le temps de le questionner, puisqu’il prenait les devants en lui parlant de son nouveau boulot. Elle marqua un instant d’hésitation, et soupira intérieurement en le voyant enfiler un tee-shirt.

    « Ta technique pour changer de sujet n’est toujours pas au point ! Je réponds à tes questions, tu réponds aux miennes ensuite. Oui, je bosse pour Dean. C’est une bonne chose, le métier de journaliste ne me convient pas du tout ! Maintenant, à mon tour. Qui était-ce ? »

    Haley s’installa sur le canapé du salon, croisant ses jambes, attendant patiemment la suite. Elle voulait des réponses à ses questions, et cette fois, elle ne bougerait pas d’un poil tant qu’elle n’obtenait pas la vérité. Liam lui adressa ensuite ses plus sincères excuses, et prit bien soin de mentionner qu’il avait agi ainsi par pure jalousie. Il était absolument craquant lorsqu’il rougissait. La jeune femme quitta son siège pour se dresser devant le jeune homme.

    « Excuses acceptées. Je ne t’en veux pas, même si tu t’es comporté comme un véritable imbécile ! Enfin, c’est pas nouveau, à force, je vais m’y habituer. C’est peut-être ton côté taré qui me plait tant. »

    Sans lui laisser le temps de réagir, Haley l’embrassa sur les lèvres, alliant la tendresse et la passion. Quelques minutes plus tard, la jeune femme s’arracha à son étreinte pour planter son regard dans le sien.

    « Bon, maintenant, on fait quoi ? Enfin, je veux dire, nous deux, qu’est-ce qu’on devient ? Je t’aime, et apparemment, tu m’aimes aussi même si j’ai l’impression que tu veux éviter de me l’avouer ! Je dois te faire un dessin ou tu comprends où je veux en venir ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam O'Brien
~ Human or demon? ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Dispo RP : Occupé
Age du perso : 30 ans
Profession : Associé dans la Winchsecurity
Mutant(e) : Oui
Habitation : Brooklyn
Humeur :
90 / 10090 / 100

Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: [R]etour à la case départ   Lun 25 Fév - 2:48

    "Non, je suis juste étonné de ne pas t'avoir encore entendu parler. Autant de temps sans caqueter, c'est un miracle pour toi?!"

    Cette phrase aurait pu être blessante mais contrairement à son habitude, Liam affichait un air malicieux qui ne signifiait qu'une chose : Taquinerie. Leurs rapports évoluaient dans le bon sens apparemment puisqu'il plaisantait au lieu de se montrer vraiment cruel. Une première pour cet homme qui s'épuisait à repousser toute personne qui devenait trop proche de lui. Le détective ne souhaitait pas commettre un impair et ainsi dévoiler son secret. Sa malédiction.

    Le couple pénétra dans le loft et Liam posa les clefs de son appart sur la commode en bois derrière la porte. Il laissa le soin à Haley de boire ce qu'elle voulait. Quant à lui, il se dirigea vers sa chambre. Au passage, il regarda son courrier, songeant à la douce Milly. Toujours aux petits soins avec lui. Un vrai trésor cette fille. Liam porta son regard à la petite blonde qui se servait dans sa cuisine. Haley était elle aussi un trésor à sa manière mais comment lui faire comprendre ses sentiments? Emotionnellement, il se sentait incapable de se déclarer à la jeune femme. La peur de se dévoiler et de souffrir. Non honnêtement, il ne voulait pas de relation avec elle même s'il en mourrait d'envie. Son maître exigerait dans la foulée qu'il se transforme devant elle ou pire qu'il lui efface la mémoire pour la protéger. Comment faire? Le plus simplement du monde : fuir !

    Avant d'entrer dans sa chambre pour prendre un change dans son armoire, Liam enclencha la lecture de ses messages sur sa boite vocale. Quelle surprise ! En parlant du loup, il montrait sa queue. Glacée, il écouta la voix bienveillante de son maître avant que le bip et le silence ne résonne à nouveau dans l'appartement. Il tenta sans succès de changer de conversation mais Haley, en fouine têtue, lui proposa un deal. Il répondait à ses questions et elle en fera de même. Haley lui laissa le temps de réfléchir en s'assaillant sur le canapé. Restant debout, pour sa part, il joua avec le vase posé sur le meuble d'appoint de l'un des canapés.

    "Ok, va pour ce deal ! Il s'agit de mon "maître". C'est lui qui m'a adopté quand je me suis retrouvé orphelin. Voilà heureuse?"

    De mauvaise grâce, il grimaça une excuse. Dès qu'on touchait le sujet de la famille, bref sa vie en gros. En parlant d'excuse, Liam en profita pour s'excuser de ses paroles dures. Il plaida la circonstance atténuante car à cette époque, il crevait de jalousie envers Dean. Bon ça ne c'était pas arrangé mais il travaillait. Haley se leva et se rapprocha de lui avant de lui signifier que ses excuses étaient acceptées. Il n'eut pas le temps de réagir qu'elle l'embrassait tendrement mais passionnément. Glissant ses bras autour de la jeune femme, Liam la serra contre lui, approfondissant son baiser. Si elle savait combien ça lui avait manqué de la serrer ainsi, de pouvoir la toucher, la respirer, l'embrasser. Bref, de laisser libre court à son amour pour elle. Quand elle lui demanda ce qu'il advenait d'eux, et ce qu'ils allaient faire, le mutant prit un air débile avant de l'embrasser dans le cou pour lui murmurer sa réponse au creux de l'oreille.

    "On fait l'amour? ça m'a terriblement manqué aussi ! Non c'est pas ça?"

    Liam consentit toutefois à reprendre son sérieux en comprenant que cette réponse la blessait quelque peu. Bon ok, peut-être devrait-il fuir ou au contraire se décider à se dévoiler. Dur dur !

    "Ecoute Haley, je suis pas doué avec les sentiments et encore moins quand je dois les exprimer. Je tiens à toi, ça c'est certain et j'aimerais essayer de construire un toi et moi. Mais... c'est impossible. Je suis condamné depuis ma naissance à finir seul. Je suis ce que l'on appelle un maudit du clan O'Brien. Il y en a un toutes les deux générations et c'est tombé sur moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley Daniels
(¯`·._.·[LES MODESTES]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 25
Dispo RP : Prise
Age du perso : 26 ans
Profession : Assistante du PDG du Groupe W
Mutant(e) : Oui
Habitation : Queens
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 18/02/2008

Dossier Personnel
Gestion RP:
Capacité/Dons:
Relations(s):

MessageSujet: Re: [R]etour à la case départ   Jeu 28 Fév - 2:35

    « Ahahaha ! Quelle bonne blague. Tu aimes toujours charrier les gens innocents, pas vrai !? Qu’est-ce qu’on va faire de toi, Liam, tu es une cause complètement désespérée. Tu sais, ce n’est pas exactement ce qu’on dit à une femme lorsqu’on veut qu’elle devienne sa petite amie ! »

    Haley décelait au fond du regard de Liam, cette lueur de malice qu’elle aimait tant. Rassurée, elle n’hésita pas à faire preuve d’un peu d’humour à son tour. La jeune femme était encore quelque peu sur la défense. Rien de plus normal, puisque la dernière fois qu’elle avait abordé ce sujet avec lui, il s’était montré froid, désagréable, et méchant. La demoiselle avait toujours du mal à pardonner, elle préférait oublier et aller de l’avant. Mais elle s’était retrouvée dans l’incapacité de faire une croix sur cette relation. Peut-être est-ce parce que pour la première fois depuis sa disparition, elle éprouvait de tendres sentiments pour un autre homme que son ex-petit ami. D’ailleurs, elle n’avait pas eu l’occasion de faire une véritable déclaration autre que celle complètement ratée qu’elle avait fait à Liam dans cette misérable chambre d’hôpital. Elle manquait un peu de pratique dans le domaine, et si habituellement, elle ne se montrait pas timide pour deux sous, elle n’avait aucune idée de comment amener le sujet avec sérieux. À la blague, elle n’avait aucun problème. Pourtant, à cet instant, elle paniquait intérieurement, puisqu’elle avait l’impression que le moment fatidique approchait à une vitesse phénoménale, et elle ne pourrait pas prétexter une urgence.

    La demoiselle revint sur Terre en entendant la voix de Liam. Haley se versa un verre d’eau et commença à tapoter nerveusement le comptoir du bout des doigts. C’est dans ce genre de moment qu’elle aimerait échanger sa place avec sa jumelle. En fait, peut-être pas. Cayla n’était pas dotée d’une once de diplomatie, dans tous les cas, la jeune femme s’en sortirait probablement mieux sans l’aide de sa sœur, qui risquerait, à tous les coups, de compromettre cette relation déjà suffisamment fragilisée. Une voix qu’Haley n’avait jamais entendue retentit dans l’appartement, et elle repéra bien vite le répondeur. Au retour de son éventuel petit ami, après avoir profité de la superbe vue qu’il offrait torse nu, la demoiselle ne put s’empêcher de le questionner. Évidemment, elle n’obtint qu’une demi-réponse, qui était loin de la satisfaire. Lorsqu’il évoqua sa famille adoptive, elle ne put s’empêcher de le regarder, ahuri. Ils avaient tout de même été intimes. Liam connaissait une bonne partie de sa vie. Certes, c’est parce que Dean lui avait tout révélé, mais elle aurait aimé un peu plus d’honnêteté de sa part.

    « Tu n’as jamais jugé nécessaire de m’en parler auparavant ?! Bon, c’est pas très grave, j’ai du temps à te consacrer, je t’écoute ! Je veux en savoir plus sur toi, Liam, et cette simple réponse ne me suffit pas. Je ne savais pas que tu avais été adopté. Je sais que tu peux parfois penser que je suis insensible, mais j’ai un cœur ! Je suis désolée pour ta famille, même si je ne sais pas ce qui s’est passé. Je ne tarderai pas à le savoir puis que tu vas bientôt passer aux aveux, pas vrai ? »

    Un sourire à la fois innocent et confiant sur les lèvres, Haley attendit ses révélations, même si elle était persuadée qu’elle aurait besoin de plus d’arguments pour lui tirer les vers du nez. Les quelques révélations qu’elle avait réussi à lui soutirer l’étonnait tout de même au plus au point. Elle avait déjà fait, à de nombreuses reprises, des recherches sur Liam, mais jamais elle n’avait appris qu’il avait été adopté par la famille O’Brien. Le jeune homme lui adressa ensuite de rapides excuses, sans s’étendre une éternité sur sa connerie. Voyant qu’il ne savait plus trop quoi dire, Haley lui accorda son pardon avant de l’attirer à lui pour l’embrasser passionnément. Lorsque Liam resserra ses bras autour de son corps, toute la tension se relâcha. Elle se sentait bien ainsi blottie contre lui, et elle n’avait plus envie de s’arracher à cette douce étreinte. La jeune femme écarta finalement sa jolie petite tête blonde de quelques centimètres, pour lui poser quelques questions quant à leur avenir en commun. La réponse qu’elle obtint provoqua un léger agacement et elle leva les yeux au ciel, même si un sourire menaçait de naître sur ses lèvres.

    « Non, on ne passe pas au lit tout de suite ! Ça ne t’ai jamais passé par la tête de discuter un peu avant ? Tu sais, parler, sans que tu essaies de détourner mon attention en m’embrassant ! »

    Liam poursuivit sa lancée, et Haley eut la très forte envie de le gifler lorsqu’il lui annonça que bien qu’il tienne à elle, il ne pouvait pas construire une relation durable avec elle. Stupéfaite, elle s’adressa à lui, sur un ton qui ne dissimulait aucunement le mal qu’elle ressentait.

    « Il y a quoi dans ta tête, Liam O’Brien ? Je t’aime, et tu m’aimes ! Où est le problème ? Qu’est-ce qu’une malédiction familiale à avoir avec notre couple ? Tu veux me plaquer, très bien, mais ne me mens pas ouvertement !! Je suis pas idiote tu sais, et je n’avalerai pas ça et je ne partirai pas tant que tu ne m’auras pas tout dit !! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam O'Brien
~ Human or demon? ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Dispo RP : Occupé
Age du perso : 30 ans
Profession : Associé dans la Winchsecurity
Mutant(e) : Oui
Habitation : Brooklyn
Humeur :
90 / 10090 / 100

Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: [R]etour à la case départ   Jeu 28 Fév - 17:31

    Liam soupira. Il savait qu’en ne donnant que la moitié des renseignements à la jeune femme, il s’exposait à un interrogatoire dans les règles de l’art. Le détective ne lui en voulait pas mais parler de son passé, et surtout de ses parents, ne l’enchantait guère. Il savait qu’elle ne se satisferait pas de réponses vagues. Après tout, Haley ne connaissait rien de lui et désirant construire quelque chose avec lui, c’était logique qu’elle exprime son souhait d’en savoir plus. Pourtant, Liam se sentait pris au piège, poussé dans ses derniers retranchements. Il connaissait la suite des événements par cœur. S’il voulait que la jeune femme comprenne, il devait se montrer entièrement honnête. Or, il se voyait mal lui dire : Hey chérie, je t’ai pas dit mais je suis un monstre ! Plus que tout, il avait peur. Peur que tout recommence à zéro, peur de la voir partir, comme sa mère l’avait abandonné. Peur que son apparence la dégoute et qu’elle lui brise le cœur.

    :: Flash back ::

    Deux garçons se faisaient face. L’un à la crinière d’un noir de jais et l’autre, brun/châtain. Le premier, qui semblait plus vieux que le second, tenait dans sa main, un bracelet qu’il avait volé à son cadet. Dans la foulée, ce dernier sentit une douleur atroce lui vriller le corps, comme si sa peau se déchirait. Ayant déjà vécut une transformation, il ne voulait pas en subir une deuxième. Mais peu importe ce qu’il faisait ou pensait, rien ne pouvait l’arrêter. C’est alors qu’il se retrouva sous une forme monstrueuse devant son aîné, qui le regardait avec dégoût, mépris.

    « Ton corps mute horriblement. Et quelle odeur horrible ! Une odeur de pourri. C’est la malédiction. Ta véritable apparence. C’est écœurant. »

    :: Fin du Flash back ::

    Liam tenta de réguler la colère qui lui vrillait les tempes. Quand ses sombres souvenirs affluaient à son cerveau, l’envie de tout casser, de hurler sa rage et son désespoir le prenait. Il devait se contrôler, ne rien montrer. A la place, il se contenta de détourner son regard, le visage fermé, refusant de répondre aux questions d’Haley. Celle-ci s’approcha de lui et il s’excusa d’une manière peu aimable mais en se montrant honnête. Tout pour ne pas parler de son passé. Pitié. La jeune femme accepta ses excuses avant de l’embrasser doucement et il s’abandonna à cette douceur, laissant repartir sa colère et sa peur très loin de lui. Toutefois, Haley lui demanda alors ce qu’il advenait d’eux et il tenta une pointe d’humour avant de comprendre que cela exaspérait la mutante. Pouvait-il vraiment lui offrir ce qu’elle désirait ? Définitivement non. Il fit part de sa décision à la jeune femme qui déversa sur lui, sa colère. Enervé à son tour, il s’écarta d’elle pour se diriger vers la fenêtre. Il ne pouvait pas, elle ne le supporterait pas.

    « Tu ne comprends pas ! Cette malédiction me poursuivra et je ne parle pas d’un truc de vaudou ou genre : votre famille est maudit et blablabla. Je… suis un mutant aussi. Avant que tu hurles que je suis un hypocrite, laisse-moi une chance de t’expliquer. Tu ferais bien mieux de t’asseoir. »

    Liam se retourna vers elle, le regard emprunt de tristesse et d’amertume. Au pire, il demanderait à son maître de lui effacer la mémoire. Au mieux, elle ne chercherait jamais à découvrir sa véritable nature. Quand Haley fut assise dans le canapé, il fit les cent pas, cherchant par où commencer, pour qu’elle comprenne.

    « Je m’appelle bien Liam O’Brien du clan des O’Brien. Je ne suis pas né aux USA comme l’indique mon état civil. Je sais que tu as fait des recherches mais pour ma sécurité, quand j’ai commencé à faire des missions en sous marin, on m’a donné une nouvelle identité. Je n’ai conversé que mon nom et mon prénom. Je suis né en Irlande, dans ce clan. Mon père a quitté ma mère à ma naissance. Il ne voulait pas être le père d’un enfant qui avait une chance sur deux, d’être atteint de la malédiction. Une mutation spéciale. Depuis mon enfance, tout le clan m’a renié et exilé. Selon les calculs des anciens, il n’y avait aucun doute, j’étais le maudit. A douze ans, j’ai découvert mon don suite à une bagarre. Avant que tu ne poses la question, je suis doté d’une force surhumaine. Si seulement ce n’était que ça. »

    La voix de Liam se brisa sur la fin de son discours. Les mots se bousculaient et il peinait à sortir des phrases compréhensibles. Son passé continuait de le faire souffrir. Cela se voyait à sa façon de jouer avec son bracelet, de garder son visage baissé, de ne pas chercher à affronter son regard. Après une courte pause, il reprit son monologue sans la regarder. Non, il était absorbé par les boules de son bracelet.

    « La personne atteinte de la malédiction des O’Brien possède une deuxième forme. Sa véritable apparence. C’est celle d’un monstre. Quand le maudit est sous cette forme, son pouvoir atteint son apogée. Ce jour là, je me suis transformé devant eux. Ils ont eu peur, à tel point qu’ils m’ont lynché avant de m’insulter. Je ne leur en veux pas, ce n’était que des enfants. Les adultes m’ont encore plus mis en quarantaine. J’étais effectivement bien le maudit. Ma mère m’a séquestré à la maison, vérifiant que je portais mon bracelet toutes les cinq minutes. C’est le seul moyen pour moi, de ne pas me transformer. Il possède une sorte d’énergie. Je ne sais pas trop à vrai dire. Elle disait qu’elle m’aimait mais c’était faux. Elle s’est suicidée après avoir sombré dans la folie. Ma mère n’a pas supporté ma malédiction, elle n’a pas supporté d’avoir engendré un monstre. C’est mon maître qui m’a recueillit et élevé aux Etats-Unis. Personne n’est au courant de ce pan de ma vie. Voilà, maintenant tu sais tout. Tu es amoureuse d’un monstre. Si tu désires partir, fais le maintenant ! Je sais que personne ne m’aimera, personne. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley Daniels
(¯`·._.·[LES MODESTES]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 25
Dispo RP : Prise
Age du perso : 26 ans
Profession : Assistante du PDG du Groupe W
Mutant(e) : Oui
Habitation : Queens
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 18/02/2008

Dossier Personnel
Gestion RP:
Capacité/Dons:
Relations(s):

MessageSujet: Re: [R]etour à la case départ   Ven 29 Fév - 2:27

    La jeune femme regardait les lieux de façon nostalgique. C’est dans cet appartement qu’elle avait embrassé Liam pour la toute première fois, et qu’elle avait compris, par la même occasion, qu’elle éprouvait pour lui des sentiments bien plus forts qu’elle ne l’aurait imaginé. L’époque où elle vivait entourée de Dean, de sa sœur jumelle, tout en travaillant à la CIA lui semblait bien lointaine, à des années lumières, pour dire vrai. Depuis son départ, le bonheur était devenu un concept abstrait. Elle ne croyait plus en la possibilité d’être un jour aussi heureuse qu’autrefois. Longtemps, elle avait considéré son ex-petit ami comme l’homme de sa vie. En s’éloignant ainsi de lui, elle avait l’impression de mettre fin à tous ses rêves. L’avenir qu’elle avait espéré construire s’était complètement dissipé en l’espace de quelques secondes. Se savoir aujourd’hui dans l’appartement d’une personne qu’elle aimait de toute son âme et avec certitude, plus que celui qui occupait autrefois toutes ses pensées, la rendait non seulement fébrile, mais la terrifiait. On lui offrait une seconde chance, mais arriverait-elle à tenir le coup ? Haley avait peur de tout gâché, de perdre, une nouvelle fois, tout ce qu’elle avait de plus précieux en ce bas monde. La jeune femme n’avait jamais été très douée dès qu’il s’agissait d’une question d’amour. La plupart du temps, elle préférait s’abstenir de donner des conseils sur un sujet aussi délicat qu’elle maîtrisait si peu. Ses seules véritables expériences dans ce domaine se limitaient à un fiancé qu’elle avait bêtement laissé tomber en jouant les mortes, et à un éventuel petit ami qui ne cessait de la rejeter. Beau tableau de chasse, non ?

    Haley posa ensuite quelques questions à Liam, mais ce dernier refusa de répondre clairement. La demoiselle tenta de le faire parler, de lui soutirer quelques renseignements de plus, mais il demeura muet comme une tombe, arrachant du même coup, un soupir à la jeune femme. Elle était extrêmement bien placée pour savoir que le mensonge n’a pas sa place dans un couple. Elle avait tenté l’expérience, et aujourd’hui, elle regrettait amèrement d’avoir vécu trois années de sa vie dans le tort. Hors de question qu’elle commette à nouveau cette erreur. Haley ne désirait pas s’engager dans une relation si, auparavant, elle n’était pas certaine qu’il était parfaitement honnête avec elle. Elle n’avait pas envie de se réveiller à ses côtés, un beau matin, pour découvrir un secret qu’il lui cachait depuis le tout début. Malheureusement, à cet instant, elle avait la triste impression que plus les secondes avançaient, plus il se renfermait sur lui-même. Grande profiler, elle remarqua tout de suite que quelque chose clochait. Puisqu’elle ne possédait aucun don de télépathe, elle ne pouvait deviner ce qui se déroulait sous le crâne de Liam.

    Les excuses acceptées, Haley coupa court à la discussion en embrassant l’homme qu’elle aimait désormais avec amour et passion. Puisqu’elle avait tendance à croire que les mots auraient sans doute très peu d’effet sur cette tête brûlée, elle préféra lui démontrer la profondeur de ses sentiments par un baiser. Lorsqu’il laissa tomber une réplique, histoire de changer de sujet grâce à l’humour, la jeune femme ne se gêna pas pour le rabrouer. Haley figea. Elle avait l’impression qu’on venait tout juste de lui coller une droite magistrale. Ébahie, surprise, déçue, aucun mot ne pouvait décrire la détresse qu’elle ressentait. Tout être humain éprouve le besoin irrépressible d’être aimée. Les paroles de Liam la déchirèrent, lui brisèrent le cœur. D’une voix emprunte de colère, elle tenta de le faire changer d’avis. Toutefois, derrière cette rage, on discernait la peur de le perdre, de se retrouver seule, de ne jamais connaître l’amour.

    « Okay, tu m’as caché que tu étais mutant, mais qu’est-ce que ça change à nous deux ? Tu es un menteur, mais j’ai l’habitude ! Bordel, pourquoi tu veux absolument me repousser ? »

    Haley consentit finalement à s’asseoir sur le canapé, même si elle avait simplement envie de tout casser pour l’instant. Elle le voyait s’activer, et elle avait envie, malgré la rage qui l’animait, de le serrer dans ses bras, de le laisser enfouir sa tête au creux de son cou pour le rassurer. Liam commença alors son récit, d’une voix qui laissait deviner la douleur qu’il ressentait depuis des années. La colère laissa bientôt place à la honte dans le cœur d’Haley. En entendant son histoire, elle comprenait pourquoi il lui avait menti, pourquoi il tentait de la tenir éloigner de lui. Compréhensive, elle voyait bien qu’il souffrait ce pouvoir, qu’il le maudissait également. La jeune femme n’était toutefois absolument pas d’accord avec sa façon d’agir. Elle voyait bien qu’il avait simplement voulu la protéger. La protéger de lui-même, du mal qu’il pouvait engendrer. Mais il semblait oublier que sa partie humaine lui permettait d’accomplir de grandes choses. Les apparences sont parfois trompeuses, et Haley avait peu à peu, appris à le connaître, perçant sa carapace de froideur. Même si apprendre que l’homme qu’elle aimait pouvait se transformer en un genre de monstre lui faisait un choc, elle n’avait pas pour autant envie de partir, de claquer la porte sans se retourner. La jeune femme avait toujours eu la faculté de voir avec tant de facilité le bon côté des gens. Chez les plus méchants, les plus froids, elle discernait bien souvent, une grande douleur qu’ils dissimulaient en eux. En écoutant cette triste révélation, une certitude s’était ancrée bien profondément en elle. Elle ne le laisserait pas tomber. Mieux, elle l’aimerait, en espérant que la tendresse et l’amour qu’elle lui vouerait suffiraient à panser ses blessures. Doucement, elle se releva, s’approcha de lui, elle l’attira à elle pour l’enlacer dans une étreinte emprunte de douceur.

    « S’il y a bien une chose que je déteste, c’est qu’on décide pour moi. Tu as eu tort de croire que je pourrais partir et te laisser seul, pour la simple et bonne raison que tu as hérité d’un pouvoir que tu crois maudit. Tu es un type bien Liam, et je t’aime ! En fait, je me fiche que tu puisses te transformer en monstre ou en je-ne-sais-quoi. Tu m’as dit la vérité, alors que tu aurais facilement pu me mentir. Je veux rester auprès de toi, et si tu veux bien de moi, j’aimerais devenir ta petite amie. »

    Haley baissa la tête en prononçant ses quelques mots. Elle lui ouvrait son cœur au risque de souffrir à nouveau. Elle se montrait fragile, alors qu’elle détestait paraître faible aux yeux de quiconque, même de ceux qu’elle aimait.

    « Il existe sûrement un remède ! De nos jours, on peut pratiquement tout guérir, je suis sûre qu’on peut faire quelque chose pour t’aider. Je t’en prie Liam, ne me demande pas de partir, de t’oublier, je n’y arriverai pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam O'Brien
~ Human or demon? ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Dispo RP : Occupé
Age du perso : 30 ans
Profession : Associé dans la Winchsecurity
Mutant(e) : Oui
Habitation : Brooklyn
Humeur :
90 / 10090 / 100

Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: [R]etour à la case départ   Ven 29 Fév - 23:13

    Pour la première fois de sa vie, Liam s’était confiée à une personne. Cette personne n’était pas n’importe qui. Il s’agissait de la femme qu’il aimait de tout son cœur. Une première ! Haley pouvait se targuer d’être une privilégiée. Il ignorait ce qu’elle en pensait, ce qu’elle comptait faire. Liam souhaitait juste être lui au moins une fois avec une personne. Un peu de son fardeau s’effaça mais la blessure restait, quant à elle, intacte. Peut-être que le temps et Haley la guériront mais ça, il se trouvait dans l’incapacité de le dire. Qui vivra verra ! Pour l’heure, le mutant conservait tête baissée, refusant de croiser le regard de la belle blonde. Il ne vit donc pas sa compagne se lever et s’approcher de lui, jusqu'à le prendre dans les bras. Chaque mot qu’elle prononçait apaiser son âme plus qu’elle ne l’aurait cru. Pourtant, il sentait son insécurité croitre, comme si, elle avait peur qu’il la rejette une nouvelle fois. Liam la serra alors dans ses bras, plongeant sa tête au creux de son cou. Haley voyant son silence poursuivit sur sa lancée, se dévoilant un peu plus. Troublé, le jeune homme se redressa et la fit relever la tête, d’une simple pression de ses doigts sur son menton. Il se plongea alors dans ce regard bleu, si envoutant et si fragile. Liam n’avait pas la force de la repousser, il n’en pouvait plus de fuir. Cependant, la chaleur qu’elle lui offrait sur un plateau d’argent lui faisait mal. Il se sentait faiblir.

    « Il n’y aucun remède à moins de prendre du sérum anti-pouvoir. Je l’ai accepté depuis le temps, je me suis fait à cette idée, d’être un monstre, je veux dire. Haley, tu sais que tu es la femme la plus têtue et casse pied que je connaisse mais je ne veux pas que tu quittes cet appartement du moins sans savoir que tu seras toujours la bienvenue. Manière détournée pour te dire que je suis en train de virer monogame. »

    Liam lui sourit alors gentiment avant de se pencher vers elle pour l’embrasser tendrement, tout en la gardant dans ses bras. Et oui, vous avez bien entendu, lu enfin ce que vous voulez ! Liam O’Brien venait de se caser de sa propre initiative, sans être sous la menace d’une arme, ou sous le prétexte de la mission. Toutefois, il devait encore mettre quelques points sur les i avant de songer à devenir officiellement son petit ami.

    « Deux règles que tu ne dois jamais enfreindre. Je suis très sérieux. Si tu enfreins l’une d’elle, ça sera finit de nous deux. La première, ne jamais toucher à mon bracelet ni me l’enlever. En aucun cas. La deuxième, si un membre du clan O’Brien t’approche, fuis ! Mon maître a le pouvoir d’effacer la mémoire de quiconque mais il n’est pas le seul capable de le faire. Si l’un des anciens décident que pour le bien du clan, on doit t’effacer la mémoire, je ne pourrais rien faire. Alors fuis ! Je ne veux pas te perdre mais je ne peux pas non plus aller à l’encontre du clan même si j’éprouve des sentiments pour toi. Promets moi que tu respecteras ça ? »

    Il l’embrassa une nouvelle fois avant de déposer un baiser sur sa joue et de se diriger en boitant vers la cuisine. Midi étant passé, son ventre commençait à le torturer et s’il ne mangeait pas quelque chose dans les minutes qui viennent, il allait s’effondrer sans demander son reste. Liam se retourna vers la jeune femme pour lui demander si elle voulait rester manger.

    « Je te propose pasta à la bolognaise ! Tu veux rester déjeuner avec moi ? ça me ferait plaisir tu sais ! Je veux dire, passer du temps avec toi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley Daniels
(¯`·._.·[LES MODESTES]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 25
Dispo RP : Prise
Age du perso : 26 ans
Profession : Assistante du PDG du Groupe W
Mutant(e) : Oui
Habitation : Queens
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 18/02/2008

Dossier Personnel
Gestion RP:
Capacité/Dons:
Relations(s):

MessageSujet: Re: [R]etour à la case départ   Lun 3 Mar - 2:22

    Haley, lorsqu’elle avait accepté de l’accompagner jusqu’à son appartement, ne s’attendait aucunement à ce genre de révélations. Elle croyait, en réalité, tout savoir au sujet de Liam O’Brien, serviteur de ces dames. La jeune femme avait eu tort de penser ainsi, puisqu’elle venait tout juste de découvrir une facette de sa personnalité dont elle n’avait soupçonné pas même l’existence, elle qui, pourtant, avait un flair digne des plus grands policiers. Si certains auraient pu se sentir blessé par un pareil mensonge, ou encore dégoûté par sa véritable nature, il n’en était rien dans le cas de notre mutante préférée. Elle ne ressentait qu’un profond désir de lui venir en aide, de panser ses plaies en lui permettant de trouver le bonheur. L’amour qu’elle éprouvait pour lui ne cessait de croître. Il devenait toujours plus fort à chaque seconde et c’est dans un élan de tendresse qu’elle l’étreignit. Lorsqu’il resserra ses bras autour du corps de son corps, une vague de soulagement se diffusa en elle. Elle avait eu tellement peur qu’il la rejette une nouvelle fois ! Haley n’aurait pas supporté cette épreuve une seconde fois. La sensation qui naissait en elle lui était inconnue. Quelque chose de puissant, d’incontrôlable, rien de comparable à ce qui l’unissait autrefois à Dean. Si ce lien nouveau l’effrayait quelque peu, elle n’en montra rien, se contentant de s’accrocher à Liam comme un naufragé s’accroche à la vie. Avec douceur, il releva son menton pour plonger son regard dans le sien. La demoiselle ne tarda pas à lui révéler ce qu’elle rêvait de lui dire depuis des semaines. C’est avec une sincérité indiscutable qu’elle lui ouvrit son cœur. Haley émit ensuite la possibilité de trouver un médicament qui pourrait stopper cette mutation, mais il confirma ses craintes en affirmant que seul le sérum anti-pouvoir avait cet effet. Connaissant les conséquences que ce vaccin avait eues sur son nouveau patron, elle repoussa du revers de la main cette solution. Elle ne prévoyait pas avoir d’enfants dans les mois à venir, mais qui sait, peut-être qu’un jour…

    « Tu n’es pas un monstre Liam. Un monstre tue sans hésiter, il est sans scrupules, et détruit tout sur son passage sans aucun remords. Tu sais bien qu’en tant que comme je dois jouer mon rôle de la femme la plus têtue et la plus casse-pied des USA, il était absolument hors de question que je quitte cet appartement ! Alors, Mr. O’Brien, ça fait quoi d’être casé ? Tu comptes t’évanouir dans les minutes à venir ? »

    Haley n’avait pu s’empêcher de dire une bêtise. D’un autre côté, elle était tout aussi paumée que lui dans ce domaine si complexe et tellement peu compréhensible. La jeune femme n’avait pas entretenu de relation sérieuse avec un homme depuis des siècles, relation, qui s’était bien évidemment soldé par un échec total. On ne peut pas considérer la mort simulée de l’un des membres du couple comme une fin heureuse. On lui offrait, cependant, une seconde chance. Peu importe les risques à prendre, cette fois, elle était prête à se battre pour celui qu’elle aimait. Aucun criminel ne la séparerait de Liam. Ce dernier se pencha d’ailleurs pour embrasser tendrement sa nouvelle petite amie. La jeune femme sourit intérieurement. Qui aurait cru, qu’ils formeraient un jour un couple, lorsqu’elle avait croisé son chemin pour la toute première fois ? Haley s’était montrée plus qu’arrogante et prétentieuse. L’enquête qu’elle avait mené à son sujet avait toujours eu le don de l’irriter au plus au point, et elle avait, depuis longtemps, cessé de compter le nombre de fois qu’elle l’avait vu décharger sa colère sur elle. La mutante nageait donc sur un joli petit nuage blanc, lorsqu’il la ramena sur Terre en lui faisant part de certaines conditions. Aussitôt, elle reprit un air sérieux, écoutant attentivement, presque religieusement, ce qu’il avait à lui dire.

    « Je te le promets, cette fois, je vais faire preuve de prudence et je ne mettrai pas inutilement ma vie en danger. Content ? Bon maintenant, à ton tour de me faire une faveur ! Je sais que tu as du mal avec les sentiments, alors je vais te donner un coup de main ! Répète après moi, je t’aime Haley. Vas-y, c’est tout simple ! »

    La jeune femme lui tira puérilement la langue pour terminer ce charmant petit discours. Si son but premier était de détendre l’atmosphère, elle espérait sincèrement qu’un jour, il trouve la force et le courage de lui dire ces simples mots. Liam déposa ensuite un baiser sur sa joue avant de se diriger dans cuisine en titubant. Haley ne tarda pas à le suivre et s’installa sur l’une de chaises. Il l’invita même à rester déjeuner avec lui, et la demoiselle s’empressa d’accepter.

    « Bien sûr que je veux rester ! Je compte bien passer le plus de temps possible avec toi. Et oui, que tu sois mon petit ami implique que tu devras me supporter bien souvent ! »

    Après avoir rigolé de sa bêtise, la jeune femme se risqua sur un terrain périlleux. Elle désirait connaître sa véritable nature. Elle ne voulait pas de secrets entre elle et Liam, c’est sans doute pourquoi elle lui demanda, timidement, de se transformer sous ses yeux.

    « Liam… Tu veux bien me montrer ? Lorsque tu es sous ta forme mutante, je veux dire… Enfin, c’est pas une obligation, mais j’aimerais savoir ce à quoi tu ressembles. Je ne te jugerai pas. Je comprends que ça puisse te rendre mal à l’aise, mais fais-le pour moi, s’il te plaît. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam O'Brien
~ Human or demon? ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Dispo RP : Occupé
Age du perso : 30 ans
Profession : Associé dans la Winchsecurity
Mutant(e) : Oui
Habitation : Brooklyn
Humeur :
90 / 10090 / 100

Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: [R]etour à la case départ   Lun 3 Mar - 18:13

    Ecoutant religieusement Haley lui prouver par A+B qu’il n’était pas un monstre, Liam se laissa bercer par cette voix douce et convaincante. Pouvait-il vraiment prendre en compte ses paroles ? Son envie de croire naissait à travers le regard bleu de la jeune femme. Depuis des années, il vivait avec cette certitude qu’il était un monstre. Seul son maître continuait de se battre pour lui, mais peu à peu, il avait perdu espoir. Abandonné. Que faire maintenant ? Pouvait-il sincèrement lui laisser les clés de son cœur lassé de vivre ? Trouver la force nécessaire d’aimer en craignant de tout perdre à chaque instant. Il eut un petit rire quand elle lui demanda ce que ça faisait d’être casé et s’il ne comptait s’évanouir sous le choc.

    « J’ai déjà été casé pendant un an, je sais ce que ça fait mais c’était différent car cette fois-ci j’éprouve vraiment des sentiments. Et toi ? Quel effet ça te fait ? Tu sais, ce n’est pas facile de vivre avec un irlandais, ils ont un gros appétit et pas que de nourriture. »

    Liam attrapa le doux visage d’Haley entre ses mains pour déposer un tendre baiser sur ses lèvres en souriant. Depuis sa confession, il se sentait libéré d’un poids énorme sur ses épaules. Avec le temps, ils arriveraient à s’amadouer mutuellement et peut-être que lui, il arriverait enfin à accepter sincèrement sa malédiction. Qui sait ce que l’avenir réserve à ces deux amoureux ?! Pour l’heure, il devait quand même mettre les points sur les i avec elle, histoire de partir dès le départ, sur de bonnes bases. Oui, Liam O’Brien désirait réellement construire quelque chose avec elle et il voulait que tout se passe dans le meilleur des mondes. Bon ok avec des disputes de temps en temps pour pouvoir se réconcilier sur l’oreiller mais ça c’est autre chose hein ?! Haley acquiesça, le rassurant d’un coup. Il en soupira même de soulagement, pour vous dire qu’il y tenait à ces deux conditions. Il s’étouffa quand même un peu en avalant de travers quand elle lui demanda une déclaration en bonne et due forme. Euh joker hein ! C’était un peu trop tôt pour lui.

    « Tu sais Dorothée, c’est compliqué hein ! N’allons pas trop vite en besogne. Je tiens beaucoup à toi et tu me fais découvrir des sentiments que je n’avais jamais éprouvés mais c’est encore trop tôt pour moi. Sache juste que si l’amour avait un nom, ça serait le tiens que je lui donnerai. »

    Il se pencha vers elle pour l’embrasser sur la joue tout en lui ébouriffant les cheveux. Celle là, elle le rendrait fou avant l’heure mais il n’échangerait sa place pour rien au monde. En boitillant à cause de son attèle au genou, Liam se dirigea vers la cuisine, pour leur cuisiner le déjeuner. Il proposa à sa puce de partager son repas, invitation qu’elle accepta. Il leva les yeux en l’air en lui disant que de toute de manière, ça faisait des mois qui devait la supporter, alors ça ne changerait pas grand-chose. Liam se retourna alors pour attraper le paquet de spaghetti dans le placard derrière lui quand la demande d’Haley le cloua sur place. Aussitôt son visage se ferma.

    « NON » répliqua-t-il avec véhémence avant de reprendre d’un ton plus doux. « Ne me demande pas cela Haley, jamais. Si tu m’aimes vraiment, oublis qu’un jour tu découvres cet aspect. A quoi bon le connaître, ça ne sert à rien. De plus, ça me fait mal de me transformer. C’est comme si on m’éventrait le corps. Je ne veux plus jamais me transformer. Jamais. »

    Liam se retourna alors vers elle, en souriant doucement mais on sentait une certaine réserve dans ce sourire, comme si cette simple demande, l’avait fait se renfermer sur lui-même. Elle allait trop vite pour lui. Ça l’effrayait quelque peu. On sonna alors à la porte, et Liam haussa un sourcil. Il n’attendait personne pourtant.

    « Tu peux aller ouvrir ? Je m’occupe de la cuisson. »

    Laissant la jeune femme allait ouvrir, il prépara la sauce bolognaise qu’il faisait maison. Hors de question que de manger un truc industriel. Depuis très petit, il avait pris l’habitude de faire à manger et ce n’était pas son maître qui s’en plaindrait, vu la calamité qu’il représentait dans une cuisine. C’est alors qu’une voix grave résonna dans l’appartement.

    «Bonjour Mademoiselle ! Je cherche Liam O’Brien, est-il ici ?»
    « … »
    « Je m’appelle Ryan O’Brien, je suis son père adoptif. »
    « … »

    Aussitôt Liam abandonna la cuisine pour se diriger vers son maître qu’il accueillit avec un coup de poing parfaitement paré par le vieil homme d’une soixantaine d’année. Son maître refera sa main sur son poing avant d’ébouriffer les cheveux de son élève en souriant gentiment. Le sourire que lui renvoya Liam aurait pu éclairer toute une ville, tant on sentait qu’il était heureux de le revoir.

    « Maître, je ne vous attendais pas avant vendredi ! »
    « J’ai décide de venir plus tôt, pour passer un peu plus de temps avec toi mais je vois que tu es déjà occupé. »
    « Oh ! Maître, je vous présente Haley… ma euh… petite amie. »
    « Je vois. Enchantée de vous rencontrer Haley. C’est la première fois que je rencontre une amie de Liam. J’en suis ravi. »
    « Vous avez mangé maître ? J’allais justement faire des pasta à la bolognaise. »
    « Si ça ne gène pas ton amie, j’accepte avec volontiers. »

    Liam se retourna vers Haley qui l’assura que ça ne la gênait pas. Alors, il amorça un mouvement vers la cuisine mais son maître l’arrêta d’un mouvement de bras. Ce dernier s’agenouilla devant lui avant de se saisir de sa jambe blessée. Il lui retira l’attèle, s’attirant un râle de douleur de la part de Liam puis il posa sa main sur le genou douloureux avant de le soigner. Liam soupira avant de remercier Ryan par un sourire.

    « De rien Liam ! Tu aurais du venir me voir. Ce n’est pas bon pour toi de rester blessé. »

    Son maître ne demanda pas plus d’explication et Liam retourna faire à manger. Le trio improvisé mangeant dans un silence de temps en temps ponctués d’anecdote. Ce n’est qu’à la fin du repas, devant un café dans le salon que Liam lança sa bombe. Ryan n’arrêtait pas de regarder Haley et ça gênait affreusement son élève.

    « Je.. lui ai tout révélé ! »
    « Tu as violé les lois du clan. Tu sais que je devrais lui enlever la mémoire. Pourquoi as-tu fait ça ? Tu connais pourtant les règles Liam O’Brien ! Es-tu devenu stupide depuis ton départ pour New York ? »
    « Je suis amoureux d’elle, et je voulais qu’elle le sache. »
    « Je vois ! Veuillez m’excuser, je vais en faire part aux anciens qui prendront la décision qui convient. »

    Ryan les laissa pour s’enfermer dans la chambre d’amis qui lui était réservée à chacune de ses visites. Liam quant à lui, baissa les épaules avant de refugier son visage dans ses mains. Il priait pour qu’on ne lui enlève pas sa petite amie.

    « Je suis désolé Haley mais je te promets, si on t’enlève la mémoire de nous deux, je ferais tout pour te reconquérir. Je les laisserais ne pas t’enlever à moi. Je te le promets. » Tenta-t-il de la rassurer avant de l’embrasser tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley Daniels
(¯`·._.·[LES MODESTES]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 25
Dispo RP : Prise
Age du perso : 26 ans
Profession : Assistante du PDG du Groupe W
Mutant(e) : Oui
Habitation : Queens
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 18/02/2008

Dossier Personnel
Gestion RP:
Capacité/Dons:
Relations(s):

MessageSujet: Re: [R]etour à la case départ   Mer 5 Mar - 0:28

    « L’effet que ça me fait ? J’ai franchement l’impression que je risque encore de gaffer et de tout gâcher, mais je te promets de faire un effort pour éviter ! Je n’ai pas peur des Irlandais, tu fais une bêtise et je te colle au tapis, mon sucre d’orges. Je ne bosse plus pour la CIA, mais je maîtrise toujours aussi bien les techniques de combat ! »

    La jeune femme lui adressa un sourire des plus innocents pour atténuer ses propos, même si, en réalité, elle était on ne peut plus franche en affirmant qu’elle n’hésiterait pas à lui coller une droite bien sentie s’il osait faire une quelconque bêtise. Son oncle, qui l’avait adopté à la mort de ses parents, lui conseillait sans cesse de se calmer et de réfléchir avant d’agir. Haley se révélait une personne prompte, qui ne songeait pas toujours à toutes les possibilités qui s’offraient à elle. En fait, elle aimait bien utiliser ses poings pour mettre fin à un problème des plus dérangeants. Elle avait fait de nombreuses visites du bureau du proviseur, toujours parce qu’elle avait osé frapper un petit camarade qui se moquait de sa sœur jumelle, ou qui jouait les terreurs avec des gamins. On avait décelé, chez elle, cette passion pour les forces de l’ordre très rapidement. Enfant, elle proposait des jeux à Cayla dans lesquels elle incarnait la policière, et sa sœur cadette, le méchant bandit qu’elle devait coffrer. Cette vie était pourtant loin derrière elle, mais la jeune femme aimait parfois ressasser ces vieux souvenirs. Aujourd’hui, elle avait accepté un poste d’assistante dans l’une des plus grandes multinationales des Etats-Unis. Elle avait une certaine expérience dans le domaine, quoique très minime. Par contre, elle avait la très forte impression qu’elle devrait, au cours des prochaines semaines, développer son sens de la diplomatie, complètement inexistant pour le moment. Quoique, pour l’instant, elle se moquait de son boulot, elle avait enfin réussi à mettre la main sur l’homme qu’elle aimait, Liam O’Brien.

    Après avoir échangé un doux baiser, il lui fit part de quelques conditions concernant leur relation. La jeune femme ne put s’empêcher d’être légèrement intimidée par les techniques plutôt drastiques de sa famille. Ces types pouvaient réellement effacer sa mémoire ? Haley aurait aimé croire qu’il s’agissait d’une simple blague, pourtant, elle avait vu Penelope, la femme de son patron, réalisé un pareil exploit cet après-midi, dans le café. La demoiselle, à son habitude, tenta de se rassurer par l’humour. Un sourire illumina son visage en le voyant avaler de travers. Ses craintes s’apaisèrent du même coup, et elle éclata de rire en apercevant la tête de son petit ami. Les propos qu’il lui tint réchauffèrent cependant son cœur. Elle ne s’attendait pas à une déclaration d’amour sur le vif, elle avait appris depuis longtemps qu’on ne peut pas demander ce genre de chose. Elle préférait attendre qu’il prenne l’initiative par lui-même.

    « Liam, je faisais ce qu’on appelle de l’humour ! Pas de panique, je ne te harcèlerai pas avec ça. Mais ce que tu dis est très touchant, tu ne m’avais jamais parlé de ce petit côté tout mignon et romantique ! »

    Le jeune homme déposa un doux baiser sur sa joue et ébouriffa tendrement sa chevelure blonde. Haley secoua légèrement la tête, mais elle se moquait bien d’être complètement décoiffée. Elle n’avait jamais été ce type de femme qui passe trois heures devant un miroir pour choisir sa coiffure, et cinq autres heures devant la penderie pour choisir une tenue. D’ailleurs, elle exaspérait Cayla au plus au point lorsqu’il était question de mode. Elle avait depuis longtemps entamé une guerre contre les chaussures à talons hauts et les robes inconfortables mais sexy. C’est sans doute pourquoi elle portait généralement un simple jeans accompagné du premier tee-shirt qui lui tombait sous la main. Désormais, pour bosser, elle devrait se vêtir d’un tailleur, et même si cette partie ne l’enchantait pas particulièrement, elle était enthousiaste à l’idée de travailler pour le Groupe W. Haley était heureuse, pour la première fois depuis des années. Elle avait un job, un petit ami, que pouvait-elle demander de plus ? Certes, Liam était victime d’une malédiction. Elle ne pouvait rien y changer, et même si elle ne pouvait s’empêcher d’imaginer mille et uns scénarios plus catastrophiques les uns que les autres concernant l’homme qu’elle aimait sous sa forme, elle continuait de l’aimer. C’est parce qu’elle ne désirait aucun secret entre eux qu’elle lui demanda timidement de se transformer sous ses yeux. Elle ne lui avait pas confié cette peur qui s’insinuait en elle, mais elle croyait pouvoir la vaincre en regardant la vérité en face. Malheureusement, il refusa sur le champ, et Haley se renfrogna, désolée de l’avoir mis en colère.

    « Pardonne-moi. Je ne savais pas… »

    Haley baissa doucement la tête, évitant du même coup, de croiser son regard. Lorsqu’il lui demanda d’aller ouvrir, elle s’empressa d’accepter. La colère soudaine dont il avait fait preuve avait jeté un froid. Mal à l’aise, elle remercia mentalement celui qui venait de frapper à la porte. Elle ne désirait pas fuir, mais elle avait besoin de quelques secondes pour reprendre ses esprits et se calmer.

    « Bonjour Mademoiselle ! Je cherche Liam O’Brien, est-il ici ? »
    « Bonjour, oui, il est bien ici. C’est de la part de ? »
    « Je m’appelle Ryan O’Brien, je suis son père adoptif. »
    « Oh. »

    En apprenant qu’il s’agissait du père adoptif de Liam, donc un possible effaceur de mémoire, Haley ressentit la furieuse envie de suivre les conseils de son petit ami : fuir le plus long possible d’ici. Quoiqu’il n’y avait présentement, aucun issu. Réfléchissant à la vitesse de l’éclair en tentant de conserver un sourire rassurant, elle ne remarqua pas la présence du mutant à quelques pas d’elle. Elle écarquilla les yeux en le voyant décocher une superbe droite en direction de celui qu’il appelait son maître. Aussitôt, elle se mit en garde, histoire d’être prête à combattre si l’occasion se présentait. En ce moment, elle ne savait plus trop comment penser. Son père adoptif avait, certes, réussi à bloquer le coup de son adversaire, mais qui sait, il déciderait peut-être de lui rendre la pareille. Foutus Irlandais ! Pourtant, on l’avait prévenue à maintes reprises que ces types n’étaient pas faciles à vivre. La jeune femme se calma en voyant le sourire chaleureux de Liam, même si de multiples questions ne cessaient de tournoyer dans son esprit. Des vacances, elle avait besoin de vacances ! Quoique, peut-être pas. Dean n’accepterait sûrement pas de lui octroyer quelques jours de congé seulement trois heures après avoir été embauchée. Tant pis, avec une aspirine et une longue nuit de sommeil, elle réussirait probablement à calmer le mal de crâne qui risquait d’éclater à tout moment.

    « Enchantée de vous rencontrer Mr. O’Brien ! Vous vous saluez toujours comme ça, dans la famille ?! Si vous souhaitez discuter, je peux vous laisser seuls. »

    Apparemment, Liam souhaitait qu’elle reste, et Haley ne s’y opposa pas. Elle n’avait pas prévu rencontrer la belle-famille avant, disons, quelques années, voir même jamais. La jeune femme était terrorisée à l’idée qu’on lui efface la mémoire, même si elle tentait, pas tous les moyens, de dissimuler ses craintes. Pendant qu’elle ruminait ses sombres pensées à propos de sa probable éventuelle amnésie, le père adoptif de son petit ami guérit sa jambe, sous le regard étonné bien que peu attentif d’Haley. Cette dernière priait présentement pour que sa sœur soit suffisamment puissante pour renverser les effets, au cas où ce type déciderait de lui arracher ses souvenirs. Après avoir dîné aux côtés des deux membres du clan O’Brien, la demoiselle s’installa dans un canapé, et respira lentement et profondément. Elle devait reprendre le contrôle de ses émotions et se calmer. Il était dans l’appartement depuis un peu plus d’une heure, et elle avait encore toute sa tête. Évidemment, les choses ne tardèrent pas à se gâter. Elle ressentit l’envie de hurler qu’il était hors de question qu’on lui fasse un lavage de cerveau, mais par chance, elle réussit à contenir son calme. Le jeune homme s’approcha d’elle, tentant de la rassurer, mais elle voyait bien qu’il baignait, tout comme elle, dans l’incertitude la plus totale.

    « Personne n’effacera ma mémoire ! Je peux encore prendre la fuite, si tu veux. Je pourrais devenir invisible, il ne réussirait pas à me repérer. Tu ne dois pas le laisser agir ainsi, non pas maintenant, pas après tout ce qui s’est passé ! Je n’ai pas envie de tout recommencer une troisième fois. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam O'Brien
~ Human or demon? ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Dispo RP : Occupé
Age du perso : 30 ans
Profession : Associé dans la Winchsecurity
Mutant(e) : Oui
Habitation : Brooklyn
Humeur :
90 / 10090 / 100

Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: [R]etour à la case départ   Sam 8 Mar - 0:08

    « Personne n’effacera ma mémoire ! Je peux encore prendre la fuite, si tu veux. Je pourrais devenir invisible, il ne réussirait pas à me repérer. Tu ne dois pas le laisser agir ainsi, non pas maintenant, pas après tout ce qui s’est passé ! Je n’ai pas envie de tout recommencer une troisième fois. »

    Liam s’approcha un peu plus d’Haley pour la prendre dans ses bras et la bercer de longues minutes. Il ne voulait pas la perdre mais il ne pouvait pas non plus se dresser devant son clan, sa famille. Il voulait bien faire d’énormes sacrifices mais pas celui-là. Il en mourrait car malgré tout, le mutant avait toujours souhaité prendre part à ce clan. Malheureusement, on ne souhaitait aucunement sa présence. Tout ce qu’ils savaient faire, c’était de contrôler son existence. Voilà une raison qui le donnait perdant en amour. Liam associait trop souvent ce sentiment à une prison et il ne désirait pas perdre cette liberté acquise depuis son départ d’Irlande. Voilà que la roue tournait en sa défaveur. Comment faire pour que les O’Brien comprennent qu’Haley n’était pas une menace pour eux ? Comment leur expliquer à quel point ses sentiments pour la jeune femme étaient puissants et indestructibles ?

    « Chut calme toi Haley, tout va bien se passer ! Tu m’as sauvé la vie, il y a trois semaines alors il est hors de question, que je perde. Je te suis redevable mais il n’y a pas que ça… je…t’aime ! »

    Ryan qui observait la scène depuis le couloir fut estomaqué d’entendre les mots emprunts d’une sincérité déconcertante venant de la bouche de son fils adoptif. Jamais, jamais il ne l’avait vu si attaché à une personne. Le temps était venu pour lui de se libérer de ses chaines. Ryan prenait le risque de tout miser sur cette femme, pour son fils. Liam venait d’ouvrir son cœur à quelqu’un mais son secret resterait à jamais entre eux s’il ne se décidait pas à s’ouvrir complètement au monde. C’est ému, qu’il assista au baiser que s’échangea le couple sur le canapé avant de manifester sa présence en s’avançant dans le salon.

    « Le conseil a décidé qu’elle ne représentait pas une menace mais si jamais mademoiselle, vous menaciez de révéler quelque chose à qui que ce soit, nous vous enlèverons tout souvenir de Liam. Quant à toi Liam, la famille accepte ta liaison mais au moindre faux pas de ta petite amie et tu retourneras en Irlande où tu subiras ton statut de maudit. Est-ce clair ? Lui fais-tu confiance à ce point pour risquer de tout perdre pour elle ? »
    « Oui maître, j’ai confiance en elle ! »
    « Bien, je vais vous laisser entre vous, je reviendrais dans la soirée pour partager notre repas Liam. »

    Liam raccompagna son maître avant de fermer la porte et de sourire, heureux car ce que ne savait pas Haley, c’est que Ryan, en sortant lui avait accordé bien plus que n’importe quoi : sa bénédiction. Pour lui, ça valait de l’or car il considérait cet homme comme son père mais son orgueil se refusait à l’avouer haut et fort. Le détective se retourna alors vers sa petite amie et lui ouvrit grand les bras pour la réceptionner quand elle se jeta sur lui. En souriant, il la fit tourner avant de la redéposer au sol et de l’embrasser passionnément.

    « Avant que tu fanfaronnes parce que je t’ai fait ta fichue déclaration, sache que ça sera la dernière fois avant très longtemps que tu l’entendras ! Je suis un mec viril, un vrai. » S’amusa-t-il à dire en prenant l’attitude d’un macho de première catégorie. « Alors Miss Daniels, que souhaitez-vous faire cet après-midi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [R]etour à la case départ   

Revenir en haut Aller en bas
 
[R]etour à la case départ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Topic pour films
» Retour à la case départ.
» WIP? Case départ.
» [quête Case Départ] La mère Mirceline a perdu son chien.
» [Fini] Retour à la case départ ! (Suite d'une Nouvelle crise de nerfs ?) [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Chronicles™ :: • BROOKLYN • :: Logements de Brooklyn :: O'Brien's Loft-
Sauter vers: