AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [L]e Jeu des 7 erreurs - Ouvert

Aller en bas 
AuteurMessage
Claire Estefan
(¯`·._.·[VA TE PRESENTER]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Mutant(e) : Oui
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: [L]e Jeu des 7 erreurs - Ouvert   Mer 30 Jan - 18:01

[Ce topic n'est pas encore ouvert car il n'est pas encore complet, je changerais le titre pour dire qu'il est ouvert. Merci de bien vouloir patienter]

| Claire Estefan | ~Institut Monroe~ [2 jours après la contamination]

    Il était tard, trop tard pour qu’une jeune femme erre dans les couloirs de l’Institut Monroe. Ses longs cheveux bruns et ondulés tombaient en cascade sur ses épaules, jusque sous sa poitrine. D’autres pas se firent entendre en écho au fond du couloir. Elle, qui savait ne pas devoir être là, ne réagit pas. Aucun sentiment de l’atteignait quand elle pensait à lui. Il y avait juste ces petits papillons qui s’agitait dans son ventre et qui la faisait sourire. Les pas se rapprochaient et il ne fallut que quelques secondes pour qu’un élève, grand, brun et beau comme un dieu ne la rencontre. Il la connaissait pour avoir eut des cours avec elle et il avait déjà remarqué sa beauté, mais la voir ainsi, vêtue d’un vêtement plus que léger.

    ~ Salut Claire, qu‘est-ce que tu fais à cette heure ci ? Tu vas à la cuisine ? ~
    « Salut Scott….Oh Waouh…j’écoute les papillons »
    ~ Quels papillons ? ~

    Elle regardait le mur derrière lui avec une telle insistance qu’il ne put que se retourner et se questionner sur quels papillons elle parlait, mais quand il se retourna elle était déjà repartit dans le couloir, marchant dans pas lent et fantomatique et chantonnant une chanson pour enfant.
    Cette image laissa une impression glaciale, de plus des roses d’une couleurs bleutés poussaient et se fanaient sous les pas de Claire Estefan.



| Claire Estefan | ~Rue de New York~ [4 jours après la contamination]

    Il ne l’avais pas rappelé. Pourquoi ne l’avait-il pas rappelé ? Elle lui avait pourtant donné son numéro. Il n’avait qu’une chose à faire, prendre son téléphone, composer dix chiffres et attendre que sa voix lui réponde, mais il ne l’avait pas fait. Il avait dût la remplacer par une autre jeune femme, plus belle, et surtout se donnant plus vite. Était-ce de sa faute si elle était encore pucelle et qu’elle souhaitait juste devenir une déesse dans les bras de la bonne personne ? Ce Jason Tyrell s’était bien joué d’elle, il avait dû être déçu du fait qu’elle ne reste pas dormir chez lui et que la soirée qu’il n’avait pas imaginé ainsi se termine aussi vite. Les papillons dans son ventre s’agitaient mais au lieu de créer une agréable sensation de flottement, il créaient chaleur et malaise.

    Elle marchait dans les rues de New York. Sur les vitrines son reflets avançait d’un pas assuré au cotés des robes Prada, des montres Dolce and Gabbana et des accessoires Gucci. Elle avait l’air furieuse ce qui n’était pas dans son habitude. Peut-être qu’elle ne supportait que très mal d’être entouré d’autant de monde sachant que son pouvoir était très sensible en ce moment et qu’il s’activait à quasiment chaque contact. Elle essayait d’éviter le plus possible tout contact humain tout en continuant de fulminer contre elle-même et ce que lui faisait subir Jason, à savoir une trop longue attente. Un vrai gentleman aurait laissé passer deux jours après l’accident du bal et aurait rappelé pour savoir si elle allait bien, mais il n’en avait rien fait.

    Une jeune femme, blonde, grande, élancée et d’une beauté qui laissait haineuse la plupart des autres femmes la bouscula doucement. Une vague de chaleur l’envahit et dans l’instant qui suivit elle sentit un mépris qui ne lui était pas naturel et une très haute estime de soi. C’est hors d’elle beugla sur la belle blonde:

    « Espèce de Pouffiasse, tu peux pas t’excuser, c’est pas parce que tu te prends pour un mannequin que t’as le droit de bousculer qui tu veux à ta guise. Je suis pas ta maquilleuse moi »

    La blonde n’en revenait pas. Comment pouvait-on s’adresser à elle de cette manière ? Des gens autour commençaient à ralentir leur marche pour observer le combat psychique des deux femmes. La blonde inspira, faisant monter doucement sa poitrine et lança avec une voix des plus calme et désopilante:

    « Tu n’es peut-être pas ma maquilleuse, mais c’est bien de maquillage dont tu as besoin pour arranger ta face de morue »

    Un sourire se dessina sur la visage de la brunette dont la main et le bras décrivirent un violent arc de cercle. Un cri se fit entendre. La blonde touchait sa joue avec un regard embué de larmes et de surprise. Les gens souriaient ou chuchotaient d’indignation, mais laissaient tout de même passer la colérique Claire Estefan
.


| Claire Estefan | ~Chambre de L‘Institut~ [8 jours après la contamination]

    Un sommeil lourd, sans rêve. Une torpeur maladive. Un visage congestionné par une douleur invisible. Une jeune femme qui se débat. Des draps qui se plissent. Deux yeux bleus s’ouvrant à l’obscurité. La jeune femme sortit dans son lit pendant qu’un calme inhumain tombait sur la pièce. Sa respiration était faible, presque inexistante et ses deux yeux étaient vides. Elle s’approcha d’un placard pour en sortir une robe noire qu’elle n’avait jamais osé mettre. Ce soir était le grand soir. Elle avait envie de se venger de tout ceux qui l’avait fait souffrir dans sa vie. Ceux qui ne l’avaient pas regardés Ceux qui ne l’avaient pas écoutés. Ceux qui l’avaient blessés. La liste des gens qu’elle avait envie de voir disparaître était courte mais était suffisante.
    Quand elle fut enfin vêtue, elle sortit de sa chambre pour commencer le jeu des 7 erreurs.


Dernière édition par le Ven 8 Fév - 1:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Estefan
(¯`·._.·[VA TE PRESENTER]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Mutant(e) : Oui
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: [L]e Jeu des 7 erreurs - Ouvert   Mer 30 Jan - 18:44

[L]e Jeu Des 7 Erreurs - Acte I - Scène I

Le Photographe _Vas-y n’ai pas honte, lâches toi ! Ouais t’es belle comme ça !

La jeune femme, blonde, est debout sur un fond bleu nuit et dans une tenue très se*y. Un photographe d’une trentaine d’année, son reflex numérique à la main, la prend en photo. La jeune femme tente de faire de son mieux et obéit à l’homme.


La Blonde _Je crois que c’est bon non ? Tu m’as dit que tu avais les photos que tu voulais et qui serait bien pour la double page de FHM.
Le Photographe _Ouais c’est parfait tu peux te rhabiller. Encore bravo t’as eut un petit de mal au début mais tout c’est super bien passé sinon.
La Blonde _Merci.

La jeune femme s’éloigne du panneau bleu et attrape un peignoir resté sur une chaise durant la séance photo. Pendant ce temps le photographe la laisse seul pour aller voir si toutes le photos ont bien été transférer sur son ordinateur privé.


    Que se passait-il dans sa tête pour qu’elle en soit réduit à faire ce genre de photos osées ? Elle était mannequin il n’y avait pas moins de quelque semaine et avait même décroché un emploi pour une marque qui n’était pas encore très connue mais qui travaille avec le groupe: Victoria’s Secret. Son objectif de vie était d’être reconnue en tant que mannequin professionnelle dans les agences et auprès des casteurs et créateurs. Tout ce qu’elle avait réussit à gagner dans l’histoire était un petit job minable qui consistait à prendre des photos se*y qui se retrouveraient ensuite en double page d’un magazine pour homme en rut. Elle devait rejoindre sa loge car ce soir elle passait une soirée avec l’homme qui l’avait demandé en mariage quelque jours plutôt. Un homme si charmant. Jamais elle n’aurait cru qu’il puisse s’intéresser à une personne comme elle, mais finalement il l’avait rencontré, écouté , connu et ensuite aimé. Une romance magnifique digne d’un conte de fée moderne.

    Elle passa devant la salle où ses photos subissaient les premières retouches et salua rapidement le photographe qui décidément lui faisait de l’œil depuis le début de la séance. Sa beauté était une vraie malédiction.


La jeune femme entre dans sa loge et s’assoit face à un miroir. Elle entrouvre son peignoir laissant apparaître des formes généreuses dans les dessous les mieux choisis. Elle sort des lingettes démaquillantes d’un tiroir prévu à cet effet et se démaquille. Des larmes coulent sur son visage, laissant des traînées des maquillages noirs.


    Elle avait tout raté. Sa vie était un échec. Pourquoi cette impression d’avoir manqué quelque chose ? Son job ne lui plaisait pas et malgré ce qu’elle pouvait penser son futur mariage la terrifiait à un point qui n’était pas imaginable. Elle pensait même refuser la demande. Mais si elle le faisait elle perdrait l’homme qu’elle aime pour toujours. Et puis comment réagirait-il en apprenant qu’elle était enceinte ?


Des bruits d’explosions et des cris se font entendre à l’extérieur de la loge.


    Un souffle brûlant lui caressa le dos avec la puissance des divinités, si bien qu’elle ne put que se retrouver le souffle coupé, coincé entre sa chaise et l’espère de bureau devant elle. Que se passait-il ? Ses pensées étaient complètement embrouillées. Son ventre lui faisait mal. Son bébé ? Allait-elle faire une fausse couche ?


La jeune femme lève ses yeux sur le miroir et y voit le reflet d’une femme d’une beauté déconcertante. Elle la reconnaît.


La Blonde _Vous ? Que se passe t-il ?!

La Blonde se retourne vers son interlocutrice.


L’Inconnue _Samantha Wright n’est-ce pas ? Allons faire un tour !

    Avant que Samantha n’ai eut le temps de faire quoi que ce soit, la jeune inconnue avait tendu les mains, paumes ouvertes vers elle et elle s’était subitement retrouvée soulever par un courant d’air d’une grande puissance. Son dos brisa le miroir derrière, laissant de petits bout de verre pénétrés sa peau blanche. Elle ne supporta pas la douleur et s’évanouit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Estefan
(¯`·._.·[VA TE PRESENTER]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Mutant(e) : Oui
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: [L]e Jeu des 7 erreurs - Ouvert   Mar 5 Fév - 0:19

[L]e Jeu Des 7 Erreurs - Acte I - Scène II

Le jeune homme _Je t’aime.
La jeune femme _Je t’aime, moi aussi.

Ils s’embrassent passionnément. C’est la jeune femme qui se dégage en premier.


    Anne, 21 ans était amoureuse de Paul….Mais aussi de Milo. Elle sortait officiellement avec Paul et officieusement avec Milo. Aucun des deux ne connaissaient l’existence de l’autre, mais tous les deux se doutait. Anne avait été distante ces derniers jours. Elle avait semblé pensive et triste. Aujourd’hui elle avait décidé de tout avouer à Paul, de lui dire enfin qu’elle en aimait un autre. Elle était toujours amoureuse de Paul mais plus comme avant, ce n’était pas non plus le même amour. Deux hommes pour un seul cœur. Il ne comprendrait jamais.


Le soleil commence à sa coucher dans Central park et le couple se retrouve seul.


Paul _Qu’est-ce qui ne vas pas ma puce ?
Anne _Je dois te dire quelque chose Paul…Promet moi juste de ne pas m’en vouloir.
Paul _Non bien sur, tu sais très bien que je suis incapable de t’en vouloir pour quoi que ce soit.

Un silence s’installe. On entend le vent qui souffle un peu plus fort.


    Avait-elle pris la bonne décision ou se plantait-elle en beauté ? Elle ne le savait pas mais dans tous les cas elle avait dut prendre un choix qui lui faisait mal. Elle pris son courage à deux mains mais rien ne sortit de sa bouche. Elle venait d’apercevoir, sur le banc d’en face, une jeune femme, vêtue de noir, une rose bleue à la main. Son regard semblait triste.


Anne regarde Paul, intriguée. Elle agite la tête comme pour oublier le troisième personnage et reporte son attention sur Paul.


    Elle devait lui dire. Lui dire qu’elle en aimait un autre. Lui dire qu’elle n’était pas sûre de vouloir rester dans ses conditions. Lui dire qu’elle ne l’aimait plus comme avant mais qu’elle ne voulait pas le blesser.


Anne_ Paul, ce que je voulais te dire c’est que j’en aim…

    Elle n’eut pas le temps de terminer sa phrase car déjà la jeune femme en noir venait de se lever et se rapprocher de Paul avec un sourire étrange. Elle était pâle ce qui faisait ressortir le bleu de ses yeux. Elle était magnifique mais possédait une étincelle qui faisait peur.


La jeune femme laisse tomber la rose à terre. Elle se place devant Paul et lui souris. Elle tend la main paume ouverte vers Anne quand celle-ci veut tenter quelque chose. Des plantes apparentées au lierre se mettent à pousser et à ensevelir Anne. Paul est pétrifié par la peur.


L'Inconnue_ Jouons à un jeu !
Paul_ Qu’est-ce que…. ?!

    Paul se retrouve à son tour ensevelit par des plantes en tout genre poussant à une vitesse inconsidérée. Il essaya désespéramment de s’écarter de ce maléfice, mais perd vite connaissance à cause d’un manque d’oxygène certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Estefan
(¯`·._.·[VA TE PRESENTER]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Mutant(e) : Oui
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: [L]e Jeu des 7 erreurs - Ouvert   Mar 5 Fév - 0:49

[L]e Jeu Des 7 Erreurs - Acte I - Scène III

    Chris est un jeune garçon qui vient d’obtenir sa majorité. L’on pourrait dire de lui que c’est un garçon sans problème, un peu discret. Malgré le fait que sa journée ait été particulièrement nulle, il décide tout de même de faire l’annonce qu’il avait planifié des mois à l’avance, à l’intention de ses parents. Ce soir, il le révélera enfin son orientation se*uelle, un peu différente de la « normale ».


Chris_ Papa, maman, asseyez vous, j’aimerais vous parler de quelque chose d’important.

Les parents, Martha et Joshua, se lancent un regard à la fois inquiet et plein de questionnement. Il s’exécute quant à la demande de leur fils. C’est dans la petite cuisine de cette maison cosy que la conversation prend son départ.


Martha_ Que se passe t-il chéri ? Tu as des problèmes à l’école ? Avec des tes amis ?
Joshua_ Mais laisses le parlez voyons !

La mère se tait et semble faire la tête.


Chris_ Ce n’est pas très facile mais je voulais vous dire….enfin ce que j’avais sur le cœur…Bon, papa, maman, je suis homose*uel …

Un silence de mort s’installe.


    Ce qui suivit par la suite pas la peine de le raconter. Martha se mit à pleurer comme si l’on venait de lui annoncer la mort d’un très proche parent. Elle était inconsolable, ce qui rendait Chris de plus en plus mal à l’aise. Le calme de son père l’inquiéta. Ce dernier s’était levé et était revenu vingt minutes plus tard, une grosse valise entre les bras. Il souhaitait le départ imminent de son fils, qui ne reviendrait « que s’il changeait d’avis quant à son choix ». Chris avait tenté d’embrasser sa mère qui avait refusé avant de se jeter dans les bras de son mari. C’est ainsi que Chris se retrouva à la rue, sans un sou et désormais sans famille…


Il marche dans la rue. Central Park se dessine rapidement devant lui. Il Entre dans le parc.


    Ses pas le guidait vers un destin qu’il ne connaissait pas encore. Il avait vraiment été surpris de la réaction de sa famille, pensant qu’il vivait dans une famille ouverte. En gros, leur discours hypocrite était, que je suis ouvert tant que ça arrive chez les autres et pas chez moi. Il haïssait l’hypocrisie qui régissait le monde et se haïssait lui-même. Il n’aurait jamais dut leur dire. Jamais dut être ce qu’il était. Sa valise buta sur une imperfection de la route et s’ouvrit, déversant des vêtements sur l’herbe humide du parc. Rien de plus charmant.


???_ Besoin d’aide ?

Chris se retourne et aperçoit une magnifique jeune femme en robe noire.


Chris_ Non merci, désolé…
L’inconnue_ Mauvaise réponse !

Elle ouvre sa main paume ouverte vers Chris.


    Un vent violent se mit à souffler plaquant Chris contre le sol. Il n’arrivait même plus à ouvrir les yeux tellement ses yeux lui faisaient mal. La force de la bourrasque était incroyablement puissante, si bien qu’après avoir entendu un bruit de craquement morbide, il sombra dans l’inconscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Estefan
(¯`·._.·[VA TE PRESENTER]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Mutant(e) : Oui
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: [L]e Jeu des 7 erreurs - Ouvert   Ven 8 Fév - 1:05

[L]e Jeu Des 7 Erreurs - Acte I - Scène IV

    L’atmosphère était sinistre. Une odeur de mort flottait dans l’air. En plein milieu de Central Park s’érigeait une immense construction de plantes entremêlées. Les racines partaient de l’intérieur d’un lac et montaient vers les hauteurs. Une sorte de plateforme molle et vivante s’était formé en hauteur et l’on pouvait apercevoir une silhouette tout de noir vêtue, entourée par six cocons verticale. Elle dansait. Une danse macabre mais sensuelle. Elle était là, belle mais destructrice, presque folle, s’approchant parfois des cocons en ricanant. Qui pourrait l’arrêter avant que son jeu ne soit terminé avant que la partie ne l’autodétruise ? Qui pourrait arrêter Claire Estefan ?

    Sa collection était presque complète. Chacun des cocons contenait un joueur qui devrait répondre à quelques questions. Si les réponses aux questions ne satisfont pas Claire, cette dernière leur fera subir le châtiment ultime: La mort. Mais pour le moment le jeu ne pouvait pas commencer, il manquait un pion. Elle n’avait qu’à le faire venir jusqu’à lui. Elle fit le tour des cocons, qui s’entrouvrirent sur des personnes inconsciente. Une future maman au cheveux d’anges. Une jeune femme et un jeune homme, représentants des jeu de cupidon. Un jeune adolescent orphelin en perdition. Une petite fille et un petit garçon.

    Claire sortit un téléphone portable du sac à main de la jeune femme énamourée et composa un numéro. Une sonnerie….puis deux, avant que la voix qu’elle attendait temps de décroche. Sa froideur s’envola en l’espace de quelques secondes:

    « Allô Jason…je suis désolé de t’appeler mais j’ai des problèmes…Des gros problèmes…il faut que tu m’aides ! Je suis dans Central park, je t’en prie viens vite ! »

    Elle raccrocha dans un dernier appel désespéré. Il allait sans doute venir. En attendant, elle n’avait qu’à commencer à jouer…

    « Anne…Réveilles-toi…Tu vas bien…? »

    Anne entrouvrit les yeux et vit le visage de son cher Milo. Il était venu la sauver. Son prince charmant était venu la sauver alors qu’elle avait vécu une soirée des plus désagréable. Des larmes de joie coulaient de ses yeux encore engourdie d’avoir été fermés trop longtemps.

    Anne_ Merci, mon dieu tu es là ! Aide moi à sortir d’ici avant qu’elle ne revienne !« Et Paul ou est t-il ? Il faut l’aider aussi… »
    Anne_ Oui je sais mais on verra à ça après, sort moi d’ici et appelons les autorités, c’Est-ce qu’on peut faire de mieux…
    « Tu le laisserais mourir ? »
    Anne_ Quoi ?! Bien sûr que Non, mais d’un coté mieux vaut que l’on soit tous les deux sain et sauf et que l’on puisse l’aider, que nous soyons tous les trois morts !« Tu m’aimes ? »
    Anne_ Mais qu’est-ce qui te prend, sort moi de là !

    Les yeux d’Anne s’écarquillèrent. Une douleur aigue se fit sentir dans sa poitrine avant que sa vision en commence doucement à s’embrumer. Elle ne savait pas ce qu’il se passait mais elle se sentait de plus en plus faible. Devant elle, l’image de Milo…s’effaçait tel un songe pour devenir la jeune femme qu’elle avait vu au parc. Elle vit les fines lèvres de Claire bouger comme au ralenti et elle n’en discerna que ces mots:

    « …Réponse…Égoïsme… »

    Elle sentit ses forces la quitter et sombra dans le noir le plus profond. Un liquide visqueux et ocre coulait sur les plantes qui la retenait telles des ronces épaisses. Sa poitrine était traversé par une branche pointue. Claire Estefan venait de commettre son premier meurtre. Un bruit aigu tel un petit gémissement étouffé se fit entendre…La jeune femme tourna la tête vers la petite fille apeurée, retenue dans son cocon qui essayait tant bien que mal de ne laisser filtrer aucun son…

    « Maddison tu es réveillée…Tu veux jouer à un jeu ? »

    Le sourire le plus doux se dessina sur les lèvres de Claire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Estefan
(¯`·._.·[VA TE PRESENTER]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Mutant(e) : Oui
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: [L]e Jeu des 7 erreurs - Ouvert   Ven 8 Fév - 1:12

[L]e Jeu des 7 erreurs : Acte II

Claire Estefan est contaminée par le virus mutant. Elle a complètement perdu l’esprit et à kidnapper 6 personnes, dont Maddison Winchester et Lucas Folley. Les familles doivent être au courant et cherchent sûrement leurs enfants.
Claire Torturera et tuera toutes ses victimes si personne ne l’arrête le destin de 5 autres vies est entre vos mains…


[O]rdre de Postage

Claire Estefan
Maddison Winchester
Lucas Folley
Claire Estefan
Jason Tyrell
Ouvert à qui veux ( pas plus de 4 personnes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [L]e Jeu des 7 erreurs - Ouvert   Sam 16 Fév - 5:05

    Maddison Winchester se baladait dans un parc situé près de chez elle, en compagnie de son père. Le soleil brillait aujourd’hui, et la température environnante était plutôt douce pour la saison. Évidemment, la gamine n’avait pu résister à l’envie d’aller jouer dehors avant le déjeuner. Malheureusement, Rachel s’était vu interdire cette sortie, du moins, tant qu’elle ne rangeait pas convenablement sa chambre. Penelope et Dean punissaient rarement leurs enfants. Les deux sœurs se coltinaient bien souvent des sermons interminables, même si leurs parents avaient compris depuis belle lurette qu’elles n’écouteraient jamais leurs conseils. Mais cette fois, apparemment, Ryry y avait été un peu fort. Sa chambre avait été déclarée zone sinistrée par sa maman, et même son père avait admis qu’il n’avait jamais vu une pièce aussi en désordre. Pourtant, il était passé maître dans l’art de foutre le bordel (XD). Maddie n’avait pas ce genre de problème. Elle avait appris auprès des Findley, sa famille biologique, l’importance de l’ordre et du rangement. Sans être une maniaque, elle préférait nettement vivre dans un environnement propre. Sa maman encourageait ce comportement, mais Dean et Rachel refusait tout bonnement de se conformer. Pauvre bonne qui devait nettoyer de fond en comble leur grand manoir !

    Maddison aurait aimé avoir son aînée à ses côtés pour s’amuser, mais elle ne pouvait nier qu’elle appréciait ce moment privilégié avec son papa. Dean était, depuis des années, son plus grand héros. Petite, il était pratiquement présent dans tous ses rêves. William, son géniteur, lui parlait souvent de cet homme qu’il considérait comme son frère. Peu à peu, il était devenu pour la gamine, une idole. À la mort de ses parents, c’est lui qui l’avait accueilli. C’est sans doute, le plus beau cadeau qu’elle avait reçu au cours de sa courte existence. Vivre dans une famille unie, tendre et aimante, c’est ce qu’elle avait toujours désiré. Les Winchester avaient connu plusieurs épreuves difficiles dernièrement, mais personne n’avait, jusqu’à présent, réussi à les séparer. La blondinette, même si elle criait haut et fort être dégoûtée par leurs échanges de salive, était impressionnée par ce sentiment si puissant qui les liait. Maddie était, bien sûr, beaucoup trop jeune pour comprendre mais elle s’émerveillait de les voir se comporter comme d’éternels gamins lorsqu’ils étaient réunis. Pendant plusieurs minutes, la fille et le père multiplièrent les rigolades. Une sonnerie interrompit toutefois leurs jeux, et une grimace se dessina sur le visage de la gamine en apercevant la moue désolée de son père.

    « Je reviens Maddie, c’est mon assistante qui appelle. Ne bouge pas, d’accord ? »
    « D’accord. Tu vas faire vite, papa ?! »
    « Promis ! »

    Maddison se laissa tomber dans la neige, regardant tristement son père s’éloigner pour répondre à cet appel. À cet instant, elle aurait adoré pouvoir bousiller son fichu téléphone portable. Elle avait l’habitude, à force, et savait pertinemment que cette conversation risquait très fortement de s’éterniser. Soupirant, elle leva la tête vers le ciel, observant les nuages. La gamine entendit toutefois des pas, discrets, mais tout de même perceptible. Le parc était pourtant désert. Elle se releva, et partit à la recherche de l’inconnu. Maddie jeta un coup d’œil en direction de son père, pour s’assurer qu’elle ne s’éloignait pas trop. Depuis son escapade involontaire dans le Bronx, elle se montrait un peu plus prudente, mais pas encore suffisamment selon Dean. Elle avança sans réellement réfléchir et aperçue une silhouette féminine. Elle fronça les sourcils, tentant de discerner le visage de la jeune femme. Un sourire illumina son visage en reconnaissant une élève de sa maman qu’elle adorait, Claire Estefan. La demoiselle n’hésitait jamais à jouer avec elle et Rachel. Sans plus attendre, Maddison s’élança dans sa direction, et lui sauta sur le dos.

    « Tata Claire !! Qu’est-ce que tu fais ici ? Tu es venue jouer avec moi ? »

    Maddison consentit à libérer Claire de son étreinte, et son sourire s’effaça rapidement en apercevant son air des plus menaçants. La blondinette n’eut pas même le temps de crier. Son amie l’assommait durement, plongeant immédiatement la gamine dans l’inconscience. Elle n’ouvrit les yeux que bien plus tard, découvrant une jeune femme baignant dans une marre de sang. La petite laissa échapper un léger gémissement, avant d’implorer Claire du regard. Elle ne pouvait pas bouger, elle n’avait pas la force de le faire. Elle mourrait actuellement de faim et n’avait qu’une seule envie, retrouver son papa, sa maman, et sa sœur. Lorsque la mutante lui proposa de jouer à un « jeu », Maddie la supplia.

    « Tata Claire !! S’il te plaît, ne me fais pas de mal ! Je veux rentrer à la maison, je t’en prie ! Je veux mon papa et ma maman ! »

    De petites larmes ruisselaient sur son visage. Elle aurait tout donné pour se retrouver chez elle, bien au chaud dans les bras de ses parents. Pour l’instant, Maddison devait confronter une personne qu’elle adorait, mais qui se comportait décidément de façon très bizarre.

    HJ : J'espère que le RP te convient Claire, sinon, j'édite ! Désolée pour le retard Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [L]e Jeu des 7 erreurs - Ouvert   

Revenir en haut Aller en bas
 
[L]e Jeu des 7 erreurs - Ouvert
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Chti't question CFK & vehicule ouvert
» Le plus pénible n'est pas d'attendre mais réparer les erreurs. [Pv: Shiki M. Lord & Neal D. Tyler]
» Atelier Céleste ♥ >C'est ouvert!< en coopération avec Nuage du Nénuphar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Chronicles™ :: • ARCHIVES • :: Avant Fermeture-
Sauter vers: