AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Loft de Liam O'Brien

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Loft de Liam O'Brien   Sam 12 Jan - 20:01



Merci de demander la permission avant de poster
à cet endroit ! Un petit MP et le tour est joué...

----------------------------------
RP avec JG Winchester [En cours]
----------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Loft de Liam O'Brien   Sam 12 Jan - 20:31

    Que faisait-elle là, à une heure du matin devant sa porte. Pourquoi surtout, elle qui se targuait devant n'importe qui, que le simple nom de O'Brien la faisait vomir. En réalité, ce simple nom la faisait frémir comme il y a deux ans, lorsqu'il lui avait serré la main pour se présenter dans ce petit bistrot. Elle se rappelait du regard appréciateur, de ses efforts pour communiquer avec elle. Jazmin Grace se souvenait du moindre détail. Comment pouvait-on oublier un homme comme Liam O'Brien. C'était tout bonnement impensable. Oui, la plus folle des Winchester, la plus fragile aussi, était malgré toutes les épreuves de la vie, amoureuse de cet homme aux yeux si mystérieux. Combien de fois l'avait-elle dessiné en pleurant, ressassant tous les souvenirs communs. Alors quand elle avait appris par Dean qu'Haley et lui se fréquentaient, son coeur avait explosé en milles morceaux.

    Depuis cette révélation, son coeur balançait entre deux sentiments. La fatalité puisqu'elle ne pouvait dicter les sentiments de Liam et l'égoïsme car même si Haley était sa meilleure amie, elle ne pouvait s'empêcher de penser que peut être, elle pouvait récupérer l'homme dont elle était éprise depuis deux ans. Maintenant, devant la porte de son apparemment, elle restait interdite, complètement bloquée. N'avait-elle pas consolé Haley quand quelques jours plus tôt celle-ci en larme, lui avait confié les mots de son ex. Pourquoi lui avoir menti ainsi Liam pensa-t-elle. Elle le savait doux, aimant et non blessant et encore moins anti-mutant. Ne lui avait-il pas donné un coup de main pour maîtriser son pouvoir quand ils se fréquentaient? La réponse lui faisait peur et mal en même temps.

    ** C'est parce que tu l'aimes que tu fuies ! Tout simplement parce que tu l'aimes. **

    Cette pensée lui fit serrer ses bras contre sa poitrine, comme si elle désirait sauvegarder le dernier morceau intact de son coeur. Qu'allait-elle bien pouvoir lui dire? Faire? Devait-elle le raisonner ou en profiter bassement pour le retrouver? Jazmin Grace connaissait pourtant la réponse mais pour une fois dans sa vie, elle décida de jouer les égoïstes. Elle l'aimait et même s'il aimait une autre, elle voulait bien se contenter de cette façade. De sa main tremblante, elle appuya sur le bouton de la sonnette, n'entendant bien sur pas, le bruit que ça venait de provoquer. Cinq minutes plus tard, la porte s'ouvrit sur un homme qu'elle ne connaissait pas. Enfin si, mais il semblait à des années lumières de celui qu'elle avait rencontré jadis à Miami. Une barbe de trois jours lui mangeait le visage et ses monstrueuses cernes donnait un éclat mort à ses yeux d'habitude si rieurs et charmeurs.

    Timidement, Jazmin Grace approcha une main douce de sa joue pour la lui caresser, les yeux brillants de larmes contenues. Elle avait si mal pour lui, comme si elle ressentait toutes ses émotions. C'est alors qu'elle versa les larmes de douleurs qu'elle retenait. Pour lui, pour le soulager. La jeune femme l'attira à elle, pour le prendre dans ses bras, entourant ses bras autour de son cou. Comment pourrait-elle se montrer égoïste? L'homme qu'elle aimait souffrait le martyre.

    ** Si seulement tu pouvais m'aimer comme je t'aime... Oh Liam **

    Jazmin Grace resta ainsi dans ses bras, lui prodiguant la tendresse qui lui faisait cruellement défaut. Sans qu'elle ne comprenne comment ni pourquoi, elle se retrouva dans son appartement, toujours enlacé. Quelques minutes plus tard, elle se détacha de lui pour le regarder droit dans les yeux.

    [Je t'aime Liam si tu savais combien je t'aime. Je ne te demande rien, je voulais juste te dire que dans ce monde, il y a une personne qui t'aime et je t'attendrais le temps qu'il faudra même si tu ne viendras jamais.]

    Fragile, elle guetta sa réaction puis mue par une seconde volonté, elle se hissa sur la pointe de ses pieds et déposa un tendre baiser sur ses lèvres, frissonnant au contact piquant de sa barbe contre la peau douce de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Loft de Liam O'Brien   Mar 15 Jan - 19:53

  • Liam regardait son verre de Whisky dans air distrait. Son regard si malicieux semblait mort et terne. Plus aucun signe de vie apparent. Son allure si soignée ressemblait à celle d’un homme qui a tout perdu. Mal rasé, la chemise et le pantalon froissé, bien loin de l’homme toujours sur son trente et un. Dans sa tête, raisonnaient encore les paroles échangées une semaine plus tôt à l’hôpital entre la femme qu’il aimait et lui. Des paroles qu’il ne pensait pas mais par jalousie, il les avait prononcé, faisant de sa vie, un véritable calvaire. Pour la première fois de sa vie, Liam O’Brien était confronté au pire fléau de l’humanité : l’amour.

    « Tu vois, je croyais réellement en toi. Je ne te pensais pas ainsi. Tu as raison, il n’y a rien de bon en toi ! Tu ne vaux pas mieux que ces types que tu as faits arrêter. Tu cherchais une façon de te débarrasser de moi, et bien cette fois, c’est gagné. Tu peux me croire, nos chemins ne se croiseront plus jamais. Je m’en veux de t’avoir accordé ma confiance, tu ne la méritais pas ! Pas plus que l’amour que je ressentais pour toi. »

    Ces mots, pourquoi, pourquoi, ils lui faisaient si mal ? Pourquoi son cœur se tordait de douleur comme un homme que l’on torture pour le voir mourir à petit feu ? Buvant son verre d’une traite, il ne fit pas attention à la sonnerie de la porte. Il ne voulait voir personne. Quand elle retentit, une deuxième puis une troisième fois, Liam consentit à se lever et à aller ouvrir. Sa jambe droite dans le plâtre le ralentit fortement mais au bout de cinq minutes, il ouvrit la porte pour se retrouver face à la dernière personne qu’il pensait voir sur terre. Jazmin Grace Winchester, son ex-petite amie. Un mélange d’incompréhension, de douleur passa dans ses yeux mais aucun son ne sortit de sa bouche. Comment avouer l’impensable ? Liam ne pouvait tout simplement pas. Pas à elle. Il ne voulait pas la faire souffrir, pas une nouvelle fois. Il ne le supporterait pas. Quoique les gens pensent, il aimait sa JG mais d’un amour tendre, comme celui qui peut unir deux anciens amants.

    « Oh, mais je m’en vais, pour ça, tu n’as pas à t’inquiéter. Tu fais pitié, Liam, vraiment. »

    Toujours et toujours ces foutus mots. Liam resta planté au beau milieu de la porte d’entrée, continuant d’observer sa princesse. JG approcha timidement une main vers sa joue et il n’eut pas la force de la repousser. Au contraire ce geste emprunt de douceur lui faisait tellement de bien. Les yeux de la jeune femme s’embuèrent de larmes contenues, comme faisant écho à sa souffrance. Liam se refusait à exprimer clairement sa souffrance alors c’était comme si Jazmin Grace, l’exprimait pour lui. Finalement, elle laissa éclater sa peine avant de le serrer dans ses bras. Avec douceur, il passa ses bras autour de sa taille pour la serrer dans ses bras, plongeant sa tête au creux de son cou, comme pour se protéger. Cette femme, comment faisait-elle pour apaiser le plus meurtrit des cœurs ? Etait-ce son pouvoir ou tout simplement sa façon d’agir avec les gens ? Liam l’ignorait. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il n’était pas tout seul. A reculons, sans quitter les bras de JG, il les fit entrer dans le loft avant de fermer la porte derrière eux. JG se recula peu après de lui, et il plongea son regard dans le sien. Toujours aussi mort contre celui vivant de la mutante. Puis elle se délivra des mots qu’il était incapable de pouvoir lui retourner. Quand elle se mit sur la pointe des pieds pour l’embrasser, il voulu l’écarter, lui dire que ce n’était pas bien, qu’il ne fallait pas mais rien ne venait. En réalité, il avait besoin de cette tendresse, de cet amour. Abaissant son visage, il l’embrassa alors tendrement, la serrant dans ses bras. Le couple échangea un tendre baiser puis tout aussi tendrement, il commença à la déshabiller tout en la faisant reculer sur le sofa. La suite fut une regrettable erreur qu’il mesura que plus tard, quand JG reposa nue dans ses bras.

    D’un geste distrait, il caressa la courbe d’une hanche avec sa main, puis celle d’une épaule, d’un visage avant de sombrer dans le bleu de ses yeux. Qu’avait-il fait ? Elle l’aimait mais lui, il aimait Haley ! Sans crier gare, Liam fit une chose complètement hallucinante, il pleura pour la première fois de sa vie dans les bras d’une femme. Sentant JG resserrer sa prise autour de son cou, il se blottit encore plus contre le giron de sa poitrine et laissa libre court à son chagrin, se soulageant de toutes ses années à cacher ses véritables émotions. Les hommes ne pleurent pas ne cessait de lui répéter son père. Quelle honte mais il s’en foutait de passer pour un mec sans virilité ou n’importe quelle autre stupidité. Liam était juste un être humain qui souffrait et qui sous la tendresse d’une femme venait tout simplement de craquer.

    « Pardonne moi JG, pardonne moi ! Je donnerai tout ce que j’ai pour pouvoir t’offrir ce que tu mérites mais je ne peux pas. Je ne peux tout simplement pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Loft de Liam O'Brien   Dim 20 Jan - 20:05

    Mon dieu que ça faisait du bien cette étreinte ! Pleurant dans les bras de l’homme qu’elle aimait d’un amour à sens unique, Jazmin Grace se sentait à la fois mourir et à la fois revivre. Comment pouvait-on ressentir autant d’émotion contradictoire. Comment ? Elle n’en savait rien. Tout ce qu’elle voulait à cet instant précis, c’était retrouver le goût de ses lèvres, de sa peau et ne faire qu’un avec cet homme. Liam, son Liam, l’homme qu’elle aimerait sans doute pour l’éternité. Durant une année, elle avait vécut loin de lui, s’acharnant à le détester, à le critiquer derrière son dos. Toutefois en apprenant sa relation avec Haley, la jeune femme avait pris peur. Peur de le perdre définitivement. D’abord, elle tenta de se persuader que Liam n’aimait personne d’autre que lui-même mais en le voyant dans cet état, elle comprit. Haley avait réussit là où elle-même avait échoué. Elle avait réussi à se faire aimer de Liam. Pourtant son cœur se refusait à cette idée. Il n’était peut-être pas trop tard. En désespoir de cause, elle lui avoua enfin les mots qu’elle retenait prisonniers avant de céder à la tentation d’un baiser.

    Liam se tendit dans la seconde qui suivit avant qu’il ne la serre contre son cœur pour approfondir ce baiser. Tendrement, il commença à la dévêtir et elle-même en fit tout autant, presque fébrilement. Ses mains exploraient le moindre cm² de peau. Ses lèvres effleuraient ou embrasser, comme une femme qui privée depuis trop longtemps de cette drogue si douce et si enivrante. Jazmin Grace usa de tous ses sens valides. Elle huma cette odeur si virile, elle toucha cette peau si douce, elle goûta à ce fruit défendu. Quand enfin, ils ne firent plus qu’un, une seule larme glissa le long de sa joue, comme écho à la souffrance de son cœur qui saignait de cette tendresse cruelle. Qu’avait-elle fait ? Haley l’aimait et lui, il aimait Haley. En aucun cas, elle ne pouvait se dresser entre eux et pourtant, elle ne désirait que cela. Sa nature profonde avait toujours été de faire passer les autres avant elle mais là, elle n’y arrivait pas, elle ne voulait pas tout simplement. Après leur étreinte, elle reposa nue, dans les bras de Liam, frissonnante, sous cette main délicieusement caressante. Cependant, elle ne s’attendait pas à la suite. Non, pas à ce que Liam lui ouvre enfin son cœur et pleure dans ses bras. Ainsi, elle comptait suffisamment pour lui. Cette révélation la bouleversa en même temps qu’elle comprit qu’elle était la place qu’elle occupait dans le cœur de cet ancien flic. Tendrement, elle lui caressa les cheveux et la nuque, le serrant contre sa poitrine pour l’apaiser. Sa place n’était pas celle de l’amante ni de l’amoureuse. Elle était l’amie et la confidente et même si elle souffrait en silence de n’avoir que cela, son cœur continuait de battre en sachant qu’elle comptait pour lui. Jazmin Grace serait son ange gardien, la personne qui veillerait sur lui et lui apporterait tout le soutient dont il pourrait avoir. Face à cette nouvelle vie, JG se promit de tout faire pour conduire Liam vers la lumière et le sortir de ses ténèbres. Ce dernier s’adressa à elle, et elle posa son index contre ses lèvres en secouant la tête, doucement, en souriant malgré ses larmes. Des larmes de joie car elle savait désormais, qu’elle ne le perdrait pas même si elle n’aurait jamais l’amour qu’elle désirait tant.

    [Tout va bien, tout va bien ! Je ne te demande pas de m’aimer, je sais que tu ne pourras jamais car c’est elle que tu aimes. Je le sais et je l’accepte. Laisse moi juste être auprès de toi et t’aimer jusqu'à ce que mon cœur guérisse de toi. ]

    Courageusement, elle se redressa pour l’embrasser sur la joue et essuyer ses larmes. Avec le temps, elle guérirait de cet homme et arriverait à aimer un autre que lui. Qui sait ce que l’avenir lui réserve. Soudain, elle entendit comme un bruit d’eau mais elle secoua la tête, comme si elle venait d’avoir une illusion auditive. Sous le regard d’incompréhension de son ami, elle s’expliqua avec un sourire d’autodérision.

    [Rien, j’ai cru entendre de l’eau couler. Ça doit être l’émotion.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Loft de Liam O'Brien   Mer 23 Jan - 22:49

    Jazmin Grace venait de lui faire le plus des cadeaux, son soutient incommensurable. Cette femme était vraiment un ange tombé du ciel et il se demandait pourquoi elle devait autant souffrir dans sa vie. D’abord, cet enlèvement dont elle ne parlait jamais puis cette maladie qui l’avait privé d’une grande carrière dans la musique et maintenant, il donnait le coup de grâce en lui refusant son amour. Et pourtant, malgré ses épreuves, elle continuait d’avancer dans la vie, souriante et généreuse. Un ange, il n’y avait pas d’autre solution. Tendrement, il lui baisa le front quand elle l’embrassa sur la joue tout en lui essuyant ses larmes. Son cœur se serra à l’idée de la souffrance qu’elle devait endurer. Il ne pouvait que la comprendre dans la mesure où ils vivaient la même chose au même instant. Deux amours impossibles.

    [Tu pourras rester à mes côtés autant de temps que tu le souhaites Angel ! Je ne souhaite pas te perdre non plus mais j’ai peur de te faire souffrir avec le temps. Je finis toujours par faire souffrir ceux que j’aime. Tu en es la preuve vivante après tout. ]

    Liam se laissa retomber sur le canapé sur le dos, gardant sur lui, bien au chaud entre ses bras, cette petite tête blonde qu’il adorait. Malgré ses paroles, il souhaitait réellement la garder auprès de lui. En tant qu’ami, que confidente. Un lien plus fort qu’une sœur. Dorénavant, il ferait tout pour la protéger à son tour. Plus personne ne la ferait souffrir sans en payer les conséquences. Il s’en faisait la promesse ! Jazmin Grace finit quand même par redresser la tête et lui parla. D’abord ce fut l’incompréhension puis après la stupéfaction. A côté d’eux, une bassine se remplissait d’eau à cause d’une fuite au plafond. Forçant gentiment JG a tourné la tête, il lui montra le bruit qu’elle venait d’entendre. Se pourrait-il que son pouvoir de régénération commence à soigner les dégâts provoqués par sa maladie infantile. N’y croyant pas, il approcha ses lèvres de l’oreille de Jazmin Grace, trop omnibulée par la bassine et ce que ça voulait dire, pour qu’elle le remarque, et lui souffla quelques mots.

    « Angel, je crois que les dieux sont en train de t’offrir la plus belle des récompenses. »

    Anxieux, il attendit de voir si elle l’avait bel et bien entendu puis petit à petit, il sentit les épaules de la jeune femme se secouer. Tout d’abord doucement puis de plus en plus violement. Alors, il la serra dans ses bras, n’osant croire l’impossible. Un silence quasi religieux s’installa dans l’appartement, seulement interrompue par le bruit de l’eau gouttant dans le récipient et la respiration haletante de sa protégée. Liam souriait comme un bienheureux tellement il se sentait heureux pour elle. JG le méritait tellement !

    « Dis moi que tu m’entends JG, je t’en supplie dis le moi ! »

    Liam attrapa son visage en coupe et déposa toute une pluie de baiser sur ses joues. Depuis des années qu’elle était plongée dans le silence, voilà que la vie lui offrait une seconde chance. Aurait-il droit à la même lui aussi ? Mais bon présentement, il s’en fichait, il n’y avait que JG qui comptait, elle seule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Loft de Liam O'Brien   Sam 26 Jan - 0:31

    Liam et JG étaient étendus sur le sofa du jeune homme. Ils venaient de faire l’amour après plus d’un an et demi de séparation. Pour la mutante, c’était une vraie bouffée d’oxygène étant donnée qu’elle n’était sortie avec aucun autre homme. Certes, elle savait qu’il n’y avait aucun espoir avec lui mais le cœur a ses raisons que la raison ignore. Sa seule peur résidait dans le fait qu’elle ne voulait pas qu’il s’éloigne d’elle. Que son amour pour Haley l’éloigne de sa vie. Liam la rassura en lui baisant le front puis en lui parlant au travers du langage des signes. Malheureusement, ses mots empreints d’amertume et de fatalité la secouèrent à tel point qu’une larme roula à nouveau sur sa joue. Le cœur de Liam contenait tant de malheur et de tristesse qu’il se refusait à laisser entrer un sentiment positif tel que l’amour. Pourtant, elle était certaine qu’il méritait cette chance, ce bonheur. Si seulement quelqu’un arrivait à lui faire entendre raison.

    [Idiot ! C’est en repoussant les gens que tu les fais souffrir ! Tu peux rendre ceux que tu aimes heureux, si seulement tu acceptais ce que l’on veut te donner.]

    Elle ne parlait pas de son amour, mais bien de celui d’Haley. Depuis le début, elle savait qu’elle empruntait une route sinueuse et dangereuse. Un voyage en solitaire sans lumière mais quand on ne tente rien, il nous reste que nos yeux pour pleurer. Or, elle refusait l’idée de vivre dans le regret toute sa vie. JG se battait continuellement et même s’il y avait des jours où elle voulait pouvoir se reposer sur autrui, elle se construisait elle-même. De temps en temps, il y avait des chutes mais ça tout le monde y est habitué. Quand on apprend tout petit à marcher, on se fait mal mais au bout du compte, on finit par tenir sur nos deux jambes, bien débout. Voila ce qu’est le destin de l’homme. Tomber et se relever pour évoluer. Personne ne nous aide, on se construit en apprenant de nos erreurs et de nos propres expériences. Bien sûr, on trouve toujours une main aimante mais au final, nous sommes seuls face à notre destin. Celui de JG était peut être de prendre conscience de ce fait et de sortir de sa torpeur. Depuis des années, elle se tenait loin du monde réel, enfermée dans ce monde de silence. C’est en plongeant son regard dans celui de son tendre amant qu’elle eut cette révélation. Dorénavant, elle allait prendre part activement à la vie. Elle voulait jouer. Soudain, un bruit attira son attention et elle se moqua gentiment d’elle-même. Comme si elle pouvait entendre le bruit de l’eau.

    Liam eut alors une réaction assez spéciale car il la força en douceur à tourner la tête. Saisie de stupeur, elle contempla l’origine de ce bruit, sans vraiment prendre conscience de ce que ça voulait dire. Impossible qu’elle puisse l’entendre. Elle ne pouvait pas entendre ! Estomaquée, elle continua de regarder les petites gouttes d’eau tomber dans la bassine déjà bien remplie, se délectant du bruit qui lui parvenait encore si faible à ses oreilles. Puis, comme transperçant un doux brouillard, elle saisit en plein vol quelques mots, murmure d’une voix rauque et grave. Jamais elle n’avait entendu plus belle mélodie. JG recouvrait peu à peu son ouïe, son pouvoir soignant cette vieille blessure. Alors petit à petit, l’information pénétra son cerveau et ses épaules se secouèrent jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus contenir le flot de larmes de joie. Elle entendait à nouveau. Certes, il ne s’agissait que de murmures et légers bruits mais pour elle, ça valait tout l’or du monde. Quand Liam la serra dans ses bras, elle se réfugia dans le giron protecteur qu’il lui offrait. Si vous saviez à quel point, elle était heureuse. Tout ce temps à imaginer les sons, les mélodies. Désormais, elle allait pouvoir vivre une vie normale. Liam la supplia de lui confirmer ce miracle, et n’arrivant plus à faire le moindre geste, elle se mit à sourire et à hocher vivement la tête, rigolant silencieusement. Il lui attrapa alors le visage et déposa une multitude de baisers. La seule chose qu’elle arriva à dire, ce fut :

    [Fais moi danser !]

    Ça n’allait pas être facile avec son plâtre mais elle désirait tant qu’il la fasse valser, danser, bref qu’il lui fasse connaître les joies de danser avec l’élu de son cœur. JG souhaitait lui offrir sa première danser en tant que femme. D’habitude son cavalier était Dean mais pour une fois, elle voulait se sentir femme, le temps d’une danse, dans les bras d’un homme.

    [Emmène moi au bal Liam, je veux entendre la mélodie et danser sur elle.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Loft de Liam O'Brien   Lun 28 Jan - 21:11

    Accepter ce que l’on voulait bien lui donner ? Belle phrase mais qui ne voulait dire grand-chose dans son univers. Toute sa vie Liam avait du mentir, faussant ainsi le jeu des relations sociales. Quand nous ne sommes francs avec personne, pas même avec soit, comment croire en la sincérité des autres ou alors mériter les attentions des autres. C’est vrai, il faussait tout le temps la donne. Il s’inventait des personnages, disait toujours ce que les gens voulaient entendre, forgeant ainsi un tissu de mensonge pour se protéger. Cependant, il en avait assez de se cacher. Pour la première fois de sa vie, Liam était fatigué de jouer. Il avait toujours vu la vie comme un magnifique terrain de jeu et là, il voulait faire pause. La tendresse et l’amour de JG l’aidaient beaucoup dans ce sens mais dans un autre, ça le mettait au supplice. Il ne voulait pas la rendre malheureuse et coucher avec elle, revenait à cela malgré le sourire qu’elle affichait. Dans un sens, elle aussi se cachait mais ce n’était pas à lui de lui enlever son masque.

    Puis tout s’enchaîna à la vitesse de l’éclair. Tout d’abord une phrase anodine puis la révélation. JG commençait à retrouver l’ouie. Un bonheur immense le submergea, le laissant en plan sur le bas côté de la route. C’était bien une première de ressentir autant de bonheur pour les joies d’un tiers. Mais JG n’était pas n’importe qui à ses yeux, elle valait tout l’or du monde. Petit à petit la jeune femme commença à comprendre jusqu'à ce qu’elle lui fasse une demande des plus improbables. Elle voulait qu’il l’emmène danser. Pas facile avec son plâtre, vous en conviendrez. Toutefois, il se voyait mal lui refusait cette joie. On aurait dit une enfant au matin de Noël et il ne pouvait que le comprendre. Depuis des années, elle vivait dans ce monde de silence et là, même si c’était encore très faible, elle reprenait goût à entendre les choses de la vie. Son seul regret à présent ? Ne pas entendre la voix de sa princesse. Il aurait tant aimé entendre JG lui parler, rire. Elle devait avoir une voix magnifique.

    « Alors allons-y mais je crois qu’il va falloir que tu rhabilles avant non ? Personnellement ça me gène pas que tu sois nue, bien au contraire mais ça va faire tâche ! »

    Liam éclata de rire avant de l’embrasser sur la joue et de se rhabiller lui-même. Il connaissait exactement l’endroit idéal pour emmener sa belle danser. Une fois le couple vêtu décemment, il attrapa sa canne et la main de JG pour les faire sortir de l’appartement, sous l’œil intrigué de son amie. Il lui expliqua alors que si elle voulait danser, il fallait qu’elle aille dans un endroit bien spécial.

    « Je te laisse conduire par contre comme c’est assez loin ! »

    Lui confiant les clés de sa voiture, Liam s’installa sur le siège passager et tout au long du voyage, il lui donna les indications. Heureusement que sa voiture était une automatique car JG ne devait pas avoir l’habitude de conduire. Malgré ça, ils arrivèrent à bon port : le Bronx. Liam l’entraîna alors dans une sorte d’immeuble puis la fit entrer dans un ascenseur avant, enfin, de pousser la porte. Des lors, une musique des plus endiablées s’offrit à leurs oreilles et Liam salua le propriétaire d’une franche accolade. Il lui parla quelques instants pour lui exposer le cas de JG puis, il fit les présentation.

    « JG, je te présente Jo’, Jo’ je te présente Jazmin Grace mais tout le monde l’appelle JG. Fais moi plaisir mon pote, fais en sorte qu’elle s’amuse autant que possible ! »

    Amusé, il regarda JG se cacher à moitié derrière lui puis prenant les devant, il laissa sa canne tomber et la conduisit sur la piste de danse. De nombreux danseurs s’y trouvaient. En réalité, Jo’ organisait le soir, dans son studio, des soirées dansantes mais un peu spéciale puis qu’ici, on dansait de la salsa, du tango, bref, tout ce qui se dansait en couple. Malheureusement avec son plâtre, ses mouvements étaient limités mais rien que le fait de voir JG sourire comme si elle était aux anges, le motivait à danser du mieux possible. En temps normal, Liam était un très bon voir un excellent danseur mais son handicap le freinait dans ses ardeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Loft de Liam O'Brien   Dim 3 Fév - 19:43

    « Alors allons-y mais je crois qu’il va falloir que tu rhabilles avant non ? Personnellement ça me gène pas que tu sois nue, bien au contraire mais ça va faire tâche ! »
    ||Crétin !!||

    Jazmin Grace lui tira la langue pour toute réponse. Ce qu’il pouvait se montrer idiot de temps en temps mais elle ne lui en tenait pas rigueur. C’est fou ce qu’il était craquant dans ces cas là. Elle en profita tout de même pour le reluquer dans toute sa virilité avant de se rhabiller elle-même. Liam attrapa alors sa canne et sa main pour les faire quitter l’appartement. Qu’est-ce qu’il lui prenait ? Elle voulait juste danser avec lui. Elle ne voulait pas aller en boîte de nuit surtout avec sa jambe cassée. Il valait mieux qu’il ne force pas. Le couple prit l’ascenseur et descendit au parking souterrain où Liam garait sa voiture. En la voyant, tout un tas de souvenir remonta à sa mémoire et ses joues se tintèrent d’un joli rouge. Mon dieu, toutes les bêtises qu’elle avait faites avec lui. On pourrait écrire un livre érotique à coup sûr. Il faut dire que Liam pouvait se montrer très inventif dans ses relations amoureuses. Quand elle entendit encore une fois ce murmure à son oreille, son sourire se fit plus grand. Quel plaisir de ne pas avoir à scruter chaque personne pour comprendre leurs paroles. Bon, le son était très faible mais elle entendait et c’est tout ce qu’il lui importait. Le ciel lui avait offert ce cadeau. Peut-être pour la consoler de cet amour à sens unique.

    ||Ok ! Tu n’as pas peur hein !||

    Ne conduisant jamais, JG avait un peu peur de monter derrière le volant. Les seuls cours de conduite qu’elle possédait, c’était ses deux frangins qui s’y étaient collés. Pauvre Dean et Samuel, ils avaient frôlé plus d’une fois la crise cardiaque mais au moins, elle savait conduire même si elle ne possédait pas le permis. Aidée de son co-pilote de choc, JG arriva à les conduire à destination sans trop de casse. Quelques petites frayeurs mais aucune tôle froissée ni victime à déplorer. Liam les fit alors entrer dans un immeuble très peu recommandé mais lui faisant entièrement confiance, la jeune femme se laissa guider. Au bout du compte, il lui présenta un ami à lui. JG s’étonnait encore de toutes les relations de Liam. Polie, elle salua amicalement son ami dénommé Jo’ même si elle était à moitié cachée derrière Liam. Disons qu’elle n’avait pas l’habitude de fréquenter ce genre de milieu même si elle ne se recroquevillait pas derrière des préjugés idiots. La suite ? Et bien elle s’amusa comme elle ne s’était jamais amusée. Le volume sonore était à fond mais pour elle, c’était comme s’il était à un niveau normal, son audition étant encore endommagée. Puis vint le tango et Liam céda sa place à Jo’ qui l’entraîna dans une danse des plus sensuelles. Se laissant aller, JG joua le jeu, se transformant en une femme fatale, tout en écoutant les paroles qui faisait échos à ses sombres pensées.


    His eyes upon your face
    His hand upon your hand
    His lips caress your skin
    It's more than I can stand

    […]
    Why does my heart cry ?
    Feelings I can't fight
    Your free to leave me
    Just don't deceive me
    And please believe me
    When I say, I love you
    […]


    La soirée se termina tard dans la nuit ou plutôt tôt dans la matinée. JG les ramena alors chez Liam, où elle termina en tout bien tout honneur sa nuit. Au petit matin, elle le quitta sans un bruit, laissant juste un dessin et un petit mot signifiant qu’une seule chose : merci ! Au cours de leurs danses, elle lui avait fait promettre de garder le secret sur sa guérison. Elle voulait être sûre de retrouver toute son ouie avant de le dire à ses proches.


TOPIC CLOS.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loft de Liam O'Brien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loft de Liam O'Brien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le loft londonien de madame strue
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Liam comme dans...Liam !
» (M/LIBRE) LIAM PAYNE.
» Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Chronicles™ :: • ARCHIVES • :: Avant Fermeture-
Sauter vers: