AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Ven 4 Jan - 21:53

"Je suis quand meme pas venu pour rien ?!"

Voila ce que Nolan se disait au moment ou la fête , pour la plupart des personnes présentes battait son plein , cela faisait au moins 1/2 heure que notre homme se promenait parmis les invités , aucunes filles seules , toutes accompagnées d'hommes , de femmes , d'enfants , de chien de dromadaires (oui ça devient un peu farfelu , arrêtons la ^^).

Pourquoi ? pourquoi James était la ? pourquoi Nathaniel était la ?Après tout , il n'avait rien a fiche ici et de plus , Nolan le sentait , c'était à cause de ces deux la que sa chance avait tourné avec les filles ! Tout d'un coup , sans crier gare , une personne le percuta et lui tacha sa veste ....


"Raaaaaaaaaaaaaaaaaaah je vais le tué celui qui m'a fait ça !!!"

Voila la première chose qui passa dans la tête de notre Ryo national avant même de se retourner pour voir qui l'avait , mais au moment ou celui-ci se retourna , un sentiments différent l'empli ... Un sentiment de bien être intense , en effet , qu'elle ne fut pas sa surprise de voir que c'était en fait une magnifique blonde habillé comme l'ange dont elle avait volé le visage qui lui proposait chaleuresement son aide pour l'aider a se nettoyer .

« Excusez moi monsieur, je ne vous avais pas vu ! Arf, et... desolé pour votre costume »

Les premiers mots de cette charmante donzelle et probablement la voix la plus douce que Nolan n'ait jamais entendu , avant même d'avoir pu dire un mot , elle sorti un mouchoir de son sac et commença à s'approcher de lui avec , apparement , l'intention de l'aider a nettoyer ce massacre de vin apparu sur sa chemise . Ayant le souffle coupé , notre jeune séducteur n'eut le temps de murmure qu'un

"ce n'est pas grave , laissez"

mais elle l'avait déja abordé avec son mouchoir et , par la même occasion , se présenta :

« Veronica Mars, enchanté... et encore desolé »

Probablement les 6 mots que Nolan attendait le plus pour pouvoir enfin enclencher une petite conversation et peut être faire un peu plus en détail la connaissance de cette ange tombé du ciel avec son verre à la main .

N'ayant rien prévu sur le coup , Nolan n'eut le temps que seulement de se présenter brievement avec un petit

"Je m'appelle Nolan Kain , enchanté et pas la peine de vous excuser , c'était une vieille chemise de toute façon"

voulant approfondir la conversation par la suite , il n'en eu pas le temps , seulement le temps d'entendre un cri venant d'un attroupement au centre de la salle et , par les regards horrifiés des invités , Nolan finit par comprendre que ce n'était pas une simple bagarre d'ivrogne mais probablement bien pire ....

Il se retourna vers la jeune femme , la prit par la main avec une témérité l'étonant lui même et l'entraina vers le centre de l'attention , ne voulant pas la lacher dans la crainte de la perdre mais ne voulant pas manquer ce qu'il se passait , étant près a réagir a n'importe quel moment au cas ou , Nolan avança irrémédiablement vers l'épicentre de l'affolement et vit ce qui avait provoqué un tel affolement .... Ne sachant que faire pour le moment , il se retourna vers la demoiselle l'accompagnant et lui demanda encore une fois , le moins fort possible et pour ne pas trop l'affoler

"Fuyez , ce n'est plus vraiment la fiesta apparement donc vous feriez mieux de rentrer chez vous , j'aurais aimer faire plus connaissance avec vous mais comme les conditions ne sont pas vraiment propices , essayer de partir tant qu'il en est temps ..."

[Voila Veronica , j'avais préparer un bete de speech juste pour te draguer mais bon , apparement le scénario le permet pas trop lol, donc je te laisse poursuivre et bien évidement , rester avec moi Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 6 Jan - 2:38

    Jason s’ennuyait à mourir. Contrairement aux autres convives, il n’était pas là pour faire joli ni même pour s’amuser. Non ce soir, son patron l’avait sorti de sa solitude de son studio pour une soirée de boulot. Heureusement, il serait payé en heures supplémentaires. N’empêche pas de quoi être enjoué à la tâche non plus. Par ailleurs, il ne cessait de penser à la jeune femme aux yeux bleus si prenant. Claire Estefan, jeune femme rencontrée quelques jours plus tôt à Time Square. Ce n’était pas encore une obsession mais de temps en temps, certains détails de la vie quotidienne lui faisait penser à elle. Il se demandait simplement si elle allait bien, etc. Des trucs banals en somme. En faisant un tour d’horizon, Jason remarqua une belle femme, brune, dans une robe rouge très élégante. Avec du recul, il constata qu’il s’agissait tout bonnement de Claire, sa rencontre d’une journée. Jason demanda alors à un collègue de le remplacer quelques minutes, le temps de saluer la saluer. Bien sûr, il ne donna pas le motif à Warren, ne voulant pas s’attirer les sarcasmes de ce dernier et puis, sa vie privée restait sa vie privée et Jason tenait à ce qu’on la respecte.

    Depuis très jeune, Jase se montrait un homme pudique et réservé. Il n’aimait pas faire un étalage de ses émotions ni même de ses relations. D’ailleurs, son ex-femme lui reprochait souvent sa froideur en dehors du domicile conjugal. Il ne lui prenait jamais la main en public, ne l’embrassait que très rarement etc. Quand on n’aime pas exposé sa vie, on ne faisait pas ce genre là mais il faut dire, qu’il n’avait pas fait grand effort non plus. Jason avait aimé sa femme mais leurs incessantes disputes avaient eu raison de la passion et de la tendresse. Son seul problème était que son ex-femme avait trop voulu le changer et le transformer en beau mari, homme au foyer si possible. Le hic, c’est qu’il détestait ça. Enfin bref, retour nous à notre situation actuelle. Jason rejoignit la jeune femme qui ne l’avait pas vu arriver.

    Pour faire bonne impression, il attrapa délicatement sa main fine et la lui baisa. Toutefois, il se passa quelque chose d’imprévu. Jason ressentit tout d’un coup, une grande fatigue le saisir, et sa tête lui tourna. Cette sensation de faiblesse le quitta aussi vite qu’elle l’avait pris. Secouant la tête, il tenta de reprendre contenance mais, une baisse d’énergie se faisait clairement sentir.

    « Vous m’en voyez ravi dans ce cas ! Je ne pensais pas te voir à ce genre de soirée. C’est plutôt ennuyant comme sortie. » ajouta-t-il avec un clin d’œil complice.

    Une nouvelle fois, il eut le plaisir de voir les joues de Claire se colorer d’un rouge ma foi discret. Le savait-elle qu’elle resplendissait dans ces moments là?! Soudain, un bruit de claque et une dispute se fit clairement entendre. Warren, qui officiait dans la salle, intervint mais il se retrouva rapidement contre le mur. Impuissant, Jason le regarda mourir sans pouvoir rien faire. Il ne fit même pas attention à la main de Claire qui lui enserrait le bras. Sortant son arme de service, comme ses collègues, Jason tint le mutant en joue, ne pouvant tirer de par le fait que ce type contrôlait le vent.

    « Reste là Claire et surtout fais attention. Ce mutant est dangereux. »

    Recevant ses directives par son oreillette, il s’avança comme deux autres agents, on débitant sa tirade à savoir : FBI rendez-vous. Enfin quelque chose dans ce genre là. Bon sang! Lui qui pensait passer une soirée tranquille à s’ennuyer, voila qu’il se trouvait dans une prise d’otage.

    « Tyrell, il faut faire une diversion! »
    « Comment? »
    « Attirez son attention »

    Et voila que maintenant, il partait au charbon avec pour seul ami, son flingue neutralisant. Jason s’approcha de lui et tenta un dialogue de médiation mais cela ne semblait qu’enerver un peu plus le mutant. Ne perdant pas son assurance, son collègue le rejoignit et ils s’approchèrent calmement jusqu’à ce que le preneur d’otage ne perde son calme et les envoie tous deux contre le mur derrière eux. Dans son malheur, il eut la chance de ne pas subir le même sort que Warren. En tout cas, il se trouvait bien secoué pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 6 Jan - 12:26

    Nathaniel venait de faire son entrée dans la salle de réception et son concentra immédiatement sur le repérage de la plupart des gardes et des issues de secours ainsi que des accès protégés ou non. Bref il accomplit son boulot rapidement pour pouvoir ensuite tenter de profiter un peu de la soirée. Il n’aimait pas trop la foule, mais bon il pourrait peut-être faire une rencontre intéressante ici qui savait ? Après tout il venait bien d’apercevoir James se pointer dans la salle de Bal avec Eva Linberg, lien entre eux et la Commission. Il aperçut aussi rapidement Nolan en train de conter fleurette à une jeune fille. Il s’abstint cependant d’aller le déranger, il avait apparemment trouvé une jeune fille assez téméraire pour rester avec lui, alors bon autant le laisser, et puis peut-être que ca évoluerait et contribuerait à le calmer non ?

    Ce fut sur ses pensées miraculeuses qu’il se sentit doucement bousculé par une jeune femme. Il sourit en voyant son embarras évident, et surtout quand elle se mit à tenter de communiquer avec quelqu’un à l’autre bout de la salle. Il comprit aussitôt que la jeune femme était sourde car elle venait d’user du langage des signes, et il y avait fort à parier qu’elle avait du mal à parler, car les sourds avaient du mal à s’entendre parler, donc ils n’enregistraient moins bien les mots. Et plus ca survenait tôt, moins il y avait de mots enregistrés.

    Enfin bref passons sur les aspects médicaux de ce problème et revenons plutôt a la manifestation physique entre ces deux protagonistes. En gros revenons à nos moutons...

    La jeune femme se retourna alors vers Nathaniel et lui adressa un petit sourire d’excuses, mais il l’arrêta en souriant et se mit à lui dire avec ses mains qu’elle tait toute excusée, ce qui provoqua un net soulagement chez la jeune femme.

    Il allait répondre a sa question quand un serveur passa par là, Nathaniel attrapa lui aussi une coupe au vol et regarda son interlocutrice avec intérêt. Se demandant surtout comment elle allait communiquer avec une main d’occupée...

    Elle réussit cependant à se faire comprendre de Nathaniel qui sourit et commença donc à parler normalement, en évitant toutefois d’accélérer pour qu’elle puisse tout de même suivre.


    « Nathaniel Balneo, enchanté de faire votre connaissance Miss Winchester. Et comme je vous ai dit pour les talons vous êtes excusée, je serais une personne assez détestable si je ne vous blanchissais pas sur le champ non ? »

    Il sourit et lui fit un léger baise main avant de reprendre la conversation sur un ton qui lui ressemblait plus.

    « Vous aimez ce genre de soirée vous ? Moi personnellement je trouve ça plutôt ennuyant a mourir... M’enfin j’ai été trop intrigué au départ pour refuser, ça a dû être mon erreur fatale...

    D’ailleurs si vous songez à vous venger de cet homme qui vous a laissé tomber tout a l’heure vous pouvez demander. Je suis sûr que je pourrais le remettre à sa place. Enfin dehors uniquement je pense que cette soirée n’a pas besoin de... »


    A ce moment la tranquillité du Bal fut troublée par l’apparition d’un homme assez en colère qui gifla sa femme violemment avant d’envoyer un Agent du FBI contre un mur avant de le faire étouffer en privant la zone où il était d’oxygène.

    Nathaniel se retourna vers Samantha et vit qu’elle était assez troublée (je suppose hein, si c’est faux je corrigerais ^^’), il lui prit alors la main et entreprit de l’éloigner autant que possible des ennuis, et de la ramener vers la personne a qui elle parlait tout a l’heure.


    « Venez Samantha, je pense qu’il ne faut pas trop traîner à proximité de cet homme, sinon ca risque de mal finir pour nous deux... »

    Il entendit à ce moment là le FBI sommer le type de se rendre et se retint de pousser un soupir de découragement en entendant les deux agents frapper les murs de la salle.

    *Mais quelle bande de poseurs...*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 6 Jan - 12:28

    James soupirait dans sa chambre de l’Institut après avoir enfilé son magnifique costume pour cette petite sortie avec Eva. Il ne put s’empêcher de se faire la remarque qu’il serait bien mieux avec son Borsalino. M’enfin bref pas besoin d’attirer trop l’attention sur son look de Mafieux pendant cette soirée, sinon ca allait encore plus mal finir que la dernière fois.

    La dernière fois ? Il avait été interdit de sorties sans « accompagnateurs » pendant 2 mois, pile poil les deux mois qu’il passait en Italie. Il s’était d’ailleurs demandé si son père n’avait pas attendu ça rien que pour le faire, un prétexte fallacieux en gros. Sauf qu’il n’était que trop crédible : « le futur Boss d’une puissante famille se balader dans cette tenue, autant afficher une pancarte donnant son statut et son identité » avait répliqué son père a ses demandes de clémence à l’égard de « cette minuscule faute qui ne se reproduirait plus jamais ». Autant dire qu’il avait perdu son père vers « minuscule faute»...

    Enfin il fallait quand même voir le bon côté des choses, maintenant il se mettait en danger s’il le désirait, mais ce n’était que très rarement le cas, et surtout il allait sortir a une femme à qui il ne manquait que la modestie pour être parfaite... Non il était injuste, il lui manquait juste un peu de décontraction, m’enfin avec son job elle avait de quoi cesser de l’être...

    James avait toujours été un homme qui refusait qu’on lui impose ses croyances, il ne croyait qu’en ce qu’il savait sur, mais il ne réfutait aucune croyance, laissant a chacun sa liberté dans le choix de mener sa vie. Il espérait juste qu’Eva ne tenterait pas de le faire aller trop souvent à l’église après leur mariage, si mariage il y avait. De toute façons James avait déjà accepté, en signe de bonne volonté », d’aller officialiser leur mariage aussi devant l’église, bien que personnellement il doutait un peu de l’utilité de cette seconde cérémonie... C’est sur cette pensée qu’il quitta sa chambre pour aller attendre devant sa voiture, garée devant le Hall.

    En arrivant dans le Hall il espérait également qu’elle ne se méprenne pas sur ses intentions en allant à ce Bal. Il était assez perturbé parce qu’il connaissait très bien les actions de son père, souvent même avant qu’ils ne les réalisent. Et il savait qu’il avait juré devant le Consigliere de la famille que son père obtenait le droit de faire tout ce qui était selon lui nécessaire pour protéger la vie du Parrain et le secret de la Famille. Et en clair, bien que Nathaniel n’ait pas le droit de le mentionner clairement, cela signifiait que les photos sur les magazines Peoples et les enquêtes sur lui étaient très mal perçues, alors James se demandait quand il allait croiser des visages horriblement familiers, ceux des Assassins de la Famille...


    *Enfin cessons de penser à ce genre de sujets, je ne peux de toute façons rien faire pour l‘empêcher...*

    Surtout qu’à ce moment précis sa magnifique cavalière commença à descendre les marches, arrachant un sourire amusé à James. Il était impossible de savoir ce qu’ils faisaient vraiment tous les deux dans la vie ces deux là, et pourtant cela n’était pas nécessaire pour comprendre leur amour, puisque de toutes façons il n’était en rien lié à leurs travaux respectifs.

    « Il est possible que ce ne soit pas le mien que l’on célébrera si jamais nous ne nous faisons pas discrets. Après tout rappelle toi nos rôles, si jamais on se met à fouiller dans le mien il risque d’avoir des enquêtes ensuite pour meurtres. Je détesterais aussi attirer l’attention sur cet endroit... »

    Il haussa ensuite les épaules et lui rendit son baiser avec un sourire amusé avant de commencer à descendre les marches en sa compagnie. Il ne se détendit toutefois que très peu durant le trajet, se disant qu’il avait vraiment un mauvais pressentiment, et surtout qu’il avait bien fait de confier la sécurité de l’Institut a des hommes de confiance. Le tout en s’assurant que d’autres hommes tout aussi fiables surveillent le Hall où se déroulerait la cérémonie du Maire.

    James avait aussi d’autres raisons d’être un peu méfiant, il se doutait que la femme qu’il aimait ne lui disait pas tout, à savoir quel était vraiment le rapport entre son emploi et sa position importante dans la Commission. James avait depuis longtemps suspecté un lien et une investigation était en ce moment menée pour mettre ce mystère à jour. Peut-être qu’Eva lui en tiendrait rigueur mais il ne pouvait pas non plus laisser passer ça sans réagir.


    *Quelle vie de chiotte d’être amoureux et Boss...*

    Il soupira cependant une fois dans la soirée et consentit à se départir de son masque d’indifférence. Après tout lui aussi ne disait pas tout, mais c’était aussi pour sa propre sécurité, parce qu’il faudrait compter avec d’autres ennuis si elle savait.

    « Je ne craignais pas d’y passer ma chérie. Je tai déjà expliqué les problèmes, et maintenant il n’y a plus moyen de repartir en arrière donc je suis entièrement d’accord pour profiter de cette soirée ! »

    Pour sceller leur paix il l’embrassa doucement et discrètement avant de la conduire plus avant dans la soirée. Histoire de tenter qu’elle s’amuse, même si lui ne savait jamais trop quoi faire dans ce genre de soirées mis à part s’enfuir...

    Mais un incident survint peu après. Ils entendirent de grands éclats de voix et une gifle partir. Cependant James n’avait qu’a peine eu le temps d’identifier l’origine de cette agitation qu’un homme volait déjà a travers la salle, et mourrait peu après des suites d’une suffocation d’origine anormale.

    Il se tourna vers Eva et vit qu’elle était assez perturbée de ce soudain problème.


    « Bon pour la soirée parfaite on repassera j’en ai bien peur mon amour... »

    Il entendit aussitôt une voix s’élever dans la foule toute proche et se figea en la reconnaissant. Il se retint de miauler pour vérifier sa théorie mais décida plutôt d’attirer Eva un peu à l’ écart, en direction de cette voix. Il reconnut aussitôt Nolan et poussa un soupir de découragement tout en évitant de se faire remarquer de lui, il était capable de l’appeler Boss ou Patron, et devant Eva ca cramerait tout le secret...

    *Et merde, surtout il ne faut pas qu’ils s’en mêlent maintenant... Quoique non, il y a nettement moins que 90% de chances de réussite, sauf s’ils utilisent leurs dons... Et merde*

    Il perçut à ce moment là un grand bruit, il vit alors que deux Agents du FBI venaient d’être projetés sur le mur, mais apparemment ils ne furent pas tués. Bon ca devrait aller pour eux, maintenant que l’inutile avait été fait, il fallait se concentrer sur une autre action...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 6 Jan - 16:39

Mais quelle cruche ! Non, Veronica était vraiment une idiote fini, maladroit en plus de cela, un trait de caractère bien agassant de temps en temps... Mais quant on y repense, renverser son verre sur la chemise de quelqu'un, n'était il pas le meilleur moyen d'engager une conversation ? Bon, pas vraiment, pour cela il fallait sacrifier une pauvre chemise innocente et passer pour une personne un peu trop maladroite, rêveuse. Veronica s'était tout de même empréssé de venir réparer son erreur, elle n'était pas une sauvage, c'est pourquoi elle avait sortie un mouchoir de son sac, commencant a eponger la veste de l'homme tout en se présentant. C'était la moindre des choses, si jamais il voulait l'attaquer en justice pour avoir salie sa chemise, il pourrait le faire en ayant son identité !

C'était un gentil garçon pensa Veronica quand celui ci lui demandait de laisser cela, c'était peut être par politesse, les humains étaient les spécialistes dans le genre "ce n'est pas grave" alors qu'ils étaient en adoration devant la chose que l'on venait de salir ou de casser, et qu'ils maudissaient le fautif en pestant interieurement contre ce cretin fini qui venait de gacher leurs soirées... Ou peut être n'en avait il simplement rien a faire...

"Je m'appelle Nolan Kain , enchanté et pas la peine de vous excuser , c'était une vieille chemise de toute façon"

Quelques peu surprise, elle lachait encore une fois un petit "enchanté", avant de cesser d'eponger la chemise. Elle avait l'impression qu'en faite, il n'osait pas l'assassiner parce qu'elle était en faite une femme. Un homme galant qui ne voulait pas passer ses nerfs contre une pauvre jeune fille maladroite. La jeune detective se passa la main dans les cheveux aprés avoir jetter le mouchoir dans la poubelle la plus proche pour s'en debarasser. Elle était assez confuse, mais fut trés vite tiré de ses pensées lorsqu'un cri strident retentit dans la salle. Veronica levait le regard vers la provenance de cette voix pour ensuite se faire embarquer sans comprendre pourquoi. Enfaite, Nolan venait de l'attraper et de la trainer jusqu'a la ou s'était passé l'accident. Ce n'était pas un petit accident comme le sien, mais bien pire se dit la petite blonde en arrivant sur place, dérrière Nolan en essayant de voir par dessus son épaule.

"Qu'est ce qui c'est passé ?"

Dans un murmure, elle avait dit cela, se le demandant d'abord a elle même en voyant le corps inerte d'un homme a terre. La jeune fille palit un instant, pour se remettre derriere lui et ne plus voir cette vue si désagréable. Ce paysage avait fait remonté certain souvenir, decidément, lorsqu'elle voyait des cadavres, Veronica n'arrivait pas a ce sentir dans son assiete, elle se doutait qu'elle n'était pas la seule dans ce cas, mais ce n'était pas pour les mêmes raisons... Lily s'était emparé de ses pensées a cet instant, le corps de sa meilleure amie couvert de sang lui retournait encore l'estomac aujourd'hui....

"Fuyez , ce n'est plus vraiment la fiesta apparement donc vous feriez mieux de rentrer chez vous , j'aurais aimer faire plus connaissance avec vous mais comme les conditions ne sont pas vraiment propices , essayer de partir tant qu'il en est temps ..."

C'est ainsi que l'image de Lily était sortie de ses pensées en si peu de temps, la lycéenne froncait les sourcils en regardant Nolan dans les yeux. Ses pupilles bleutés se plongèrent dans celle de sa victime de plus tôt. Pourquoi lui disait il cela, croyait il vraiment qu'elle allait rester la sans rien faire ! Et puis, comment sortirait elle de la sans ce faire tuer ? Elle n'allait pas voler au dessus de lui non plus !... puis d'ailleurs, elle ne savait pas voler ! La petite blonde lui donnait une petite tape en retrouvant confiance en elle, chassant ces mauvaises pensées de son esprit.

"Et quoi ? Vous allez peut être resté ici a jouer les super-heros ?!" murmura t'elle en se faisant le plus discrete possible. Ainsi, elle tirait le jeune Kain un peu plus dans la foule pour pouvoir discuter avec lui, assez loin pour ne pas être percu, mais assez prés pour voir tout ce qui pouvait ce passer. "Bon, qu'est ce que vous comptiez faire comme ca ?... Vous pensez pouvoir faire quelque chose ?"

Peut être posait elle trop de question, mais étrangement, Veronica était plutôt en confiance dans ce genre de situation. Peut être parce qu'elle avait deja vu pire... non, elle n'avait jamais été dans une prise d'otage le soir du nouvel ans, sans pouvoir donner de ses nouvelles a son père qui devait deja être au courant, avertie par la télé ou la police du coin. L'ex-sherrif devait rager dans son coin avec sa copine du moment, inquiet a s'en ronger les ongles a sang pour sa jeune fille qui se trouve la dedans... Elle n'avait pas vecu pire, mais avait deja du enqueter avec son père sur des cas similaires... Et puis, garder son calme était la chose la plus importante a faire.
Revenir en haut Aller en bas
Claire Estefan
(¯`·._.·[VA TE PRESENTER]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Mutant(e) : Oui
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 6 Jan - 23:45

    Pourquoi était-elle venue à ce bal où elle ne se sentait pas à sa place ? En essayant de se rappeler et en tombant sur ce souvenir, Claire se sentit bête, vraiment bête. Elle était à l’Institut quand elle avait entendu parler pour la première fois de ce bal et la manière dont en parlait les jeunes femmes lui avait donné envie de s’y rendre. L’autre idée qu’elle avait eut à ce moment là était de s’y rendre pour rencontrer les élèves qu’elle ne connaissait pas. Elle se sentait un petit seule depuis qu’elle avait quitté San Francisco, une de ses seules amie était morte pendant l’explosion et elle n’avait pas eut l’occasion de reparler à beaucoup de gens. Voilà donc, après plus d’une journée de réflexion et une demi journée de préparation vestimentaire, comment Claire était arrivé ici, à siroter du champagne et ne parlant définitivement à personne. Les élèves présents étaient méconnaissables et le reste des personnes semblaient peu ouvert à la conversation, surtout les hommes en noirs.

    Heureusement, la solitude n’est pas quelque chose qui va parfaitement au teint de Claire, car peu de temps après, un de ces hommes en noirs ayant des expressions crispés se détacha de la foule pour venir la gratifier d’un baise main. C’est le rose aux joues qu’elle s’apprêtait à lui répondre de sa voix la plus cristalline et chantante.

    « C’est vrai que ce genre de soirée n’est pas des plus passionnante, mais je voulais le voir de mes propres yeux »

    Elle venait à peine de terminer sa phrase qu’un incident majeur dans le cours de la soirée se produisit. Un bruit de peau qui claque se fit entendre suivit d’un gémissement de douleur féminin. Une femme était au sol, frappée par son mari qui semblait déchaîné. Claire était horrifié par ce spectacle et sous la peur, elle s’était placer tout naturellement derrière Jason en signe de protection. Comme si cela ne suffisait pas, l’homme crut bon d’annoncer à l’ensemble de la salle que tous les invités étaient en otages . Deuxième fois dans la vie de Claire. Puis intervint un des hommes en noirs, Jason sembla à l’affût en voyant cet homme s’approcher du…..Mutant ! Il s’agissait bien d’un mutant qui venait d’utiliser un pouvoir de type aérien ou télékinésie car il avait soulevé l’agent en noir avant de l’envoyer contre un mur et de le tuer d’une manière aussi cruelle, qu’abominable.
    Claire avait enserré ses mains fines autour du bras droit de Jason comme pour le retenir. Malheureusement il ne semblait pas être d’un tempérament qui le ferait écouter les bonnes paroles d’une fille. Ce n’est que dans une ultime imprécation qu’elle pris la parole, espérant l’apaiser.

    « Jason, s’il te plait, reste là… »

    Même si elle avait tout tenter, ce dernier se dégagea souplement de la prise de Claire et avança à travers les invités, lançant sa phrase habituel du FBI. Il n’avais aucune chance. Un simple humain contre un mutant. Il allait se faire tuer. Malgré cette dure pensées, aucune de ses membres n’accepta de bouger. Elle était comme paralysée. Plus Jason et ses comparses se rapprochaient du danger public, plus Claire se sentait submergé par peur de la situation et colère contre elle-même. Ce ne fut que quelques secondes plus tard qu’elle assista avec horreur au drame. Jason projeté avec ses collègues contre un pan de mur. Le bruit qu’ils firent en rencontrant la surface dure la paniqua au plus haut point. Son cœur battait dans sa poitrine et résonnait dans sa tête. Elle pouvait ressentir le sang circuler dans son corps et il ne lui fallut pas plus d’une seconde pour réagir…

    « JASON….! »

    Sa voix déchira l’espace alors silencieux dans une invocation désespérée. Elle fendit la foule d’un pas rapide car sa robe ne lui permettait pas de courir. Elle bouscula une jeune femme blonde, vacilla un instant. Le silence l’enveloppait. Une fois de plus tous les yeux étaient rivés sur elle et pour une raison peu réjouissante. Sa course continua. Elle décrivait une sorte d’arc de cercle à travers les convives pour rejoindre Jason. Un couple s’étreignait, entouré par des amis. Claire reconnu Penelope Winchester la directrice adjointe de l’Institut. Dans son escapade, elle avait essayé d’éviter son supérieur mais du coup, elle se retrouva pris en sandwich entre des personnes qui bloquait le passage en la regardant bêtement. Elle dut remonter et en manquant de tomber elle agrippa l’homme du couple qui se tenait dans les bras l’un de l’autre. Une sensation de chaleur traversa sa main gauche en contact avec la nuque du jeune homme. La sensation était beaucoup plus puissante que les autres fois. Elle se dégagea et repris sa course sans un mot d’excuse.
    Elle arriva auprès d’un Jason en mauvais état quelques secondes plus tard. Accroupi du mieux qu’elle le pouvait elle tenta de le ramener parmi les conscients.

    « Ca va…? Répond moi Jason… »

    Il était beaucoup trop sonné pour comprendre quoi que ce soit. La colère la gagna ainsi qu’un instinct paternel étrange. Elle se releva hors d’elle et traversa la foule en direction du mutant. Ce dernier semblait aux prises avec un mal intérieur et n’avait pas remarqué ou ne s’était pas méfié de cette jeune femme qui se rapprochait furieuse . Les derniers invités s’écartèrent du chemin de Claire, ne voulant certainement pas être pris entre deux feux. Elle retrouva rapidement face au mutant et ne bougea plus. Ils se dévisagèrent longuement. Il devait avoir certaines réticences dans le fait de frapper une fille. Pour elle, aucune barrière ne l’empêchait d’agir.

    « Tu vas te calmer ! »

    Claire fit décrire un arc de cercle parfait à son bras pour aplatir sa main sur le visage du pauvre mutant. Une douce chaleur la traversa. Elle ne quitta pas l’homme des yeux. Il semblait très remonté contre elle et avant qu’elle n’ai put faire quoi que ce soit, elle sentit qu’elle quittait le sol. L’air la soulevait et la propulsait rapidement contre le mur. Le choc fut rude. Elle en eut le souffle coupé et à peine eut-elle respirer que déjà l’air venait à lui manquer. Allait-elle mourir comme l’agent de sécurité ? Les regards effrayés ne pouvaient rien faire pour l’aider. Ses poumons se mirent à la brûler. Mais cette brûlure fut rapidement dissipé par une chaleur supportable sur la zone des bras et des jambes. Elle prenait feu. Son corps se recouvrait de flamme qui ne la brûlait pas. Ce fut dans une petite explosion brûlante qu’elle rebondi sur le buffet avant de tomber sur le sol du hall, sonnée…..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Lun 7 Jan - 0:26

    Dean leva les yeux au ciel en entendant la bêtise de sa femme avant qu’ils n’aillent saluer le Maire. Ce dernier ne pouvait pas voir Dean et voyez-vous, c’était largement réciproque. L’un voulant la tête de l’autre. Du moins, le Maire ne pouvait que le faire virer de la NYPD. En tant que président de la plus grande multinational des Etats-Unis, il ne pouvait rien, et c’était plutôt le contraire. A la différence de ce type, Dean ne souhaitait pas utiliser la puissance du groupe pour ce genre de besogne. Appeler ça le code éthique ou moral, comme vous voulez. En parlant de son empire, ses informateurs et sa Spécial Unit, l’avait informé depuis peu que beaucoup de personnes posaient des questions sur le groupe et ses activités. Et quand ce n’était pas des questions, c’était des filatures. La principale cible semblait être Eva mais rien n’était sur. Dans tous les cas, Dean n’aimait pas ça du tout et il interviendrait au bon moment quand il connaîtra l’origine de cette enquête. Pour le moment, il ne connaissait pas trop l’enjeu mais cela oscillait entre espionnage industriel ou cause inconnue. Bien sûr, il n’avait rien dit à Eva par mesure de précaution mais si ça continuait, il prendrait les choses en main.

    ** Déjà qu’elle m’a remis sa démission ! Va falloir que je me trouve une assistante maintenant. **

    Le mutant n’en voulait pas à sa petite sœur de cœur. Il comprenait ses raisons et les acceptait. Avec sa fille Dakota, l’Institut, il était normal qu’elle quitte le groupe pour pouvoir se donner pleinement pour sa famille et son projet. En réalité, il s’attendait à une telle décision. Pauvre Eva qui avait paniqué pour rien. Dean s’était contenté de la prendre dans ses bras et de l’embrasser sur la joue, comme au bon vieux temps quand elle le consolait d’une énième conquête. Personne ne pourrait briser leur relation et autant vous dire qu’il n’appréciait pas trop James. Quelque chose de bizarre dans ce type et sa façon d’agir qui ne plaisait pas à Dean mais il ne contesterait pas le choix de son Eva. Dans tous les cas, Dean lui avait assuré de ne pas tenter de faire d’enquête. Il lui avait juste demandé de lui promettre que ce type ne nuirait pas au groupe. La jeune femme lui avait rétorqué qu’elle ferait attention et s’il ne faisait pas confiance à son collègue X-MEN, il gardait pleinement confiance en Eva. Il savait qu’elle serait capable de prendre une décision objective en cas de problème.

    Pénélope le ramena à la réalité quand ils arrivèrent devant le Maire et Dean oublia toute pensée citée au-dessus pour s’empêcher de sauter à la gorge de ce pauvre type qui lorgnait trop sur sa femme. Il voulait se faire soigner ou quoi? Il n’y avait rien de pire qu’un type qui osait envisager des choses peu catholique avec sa femme, sa sœur, ses filles ou son Eva. Dean était très jaloux et protecteurs vis-à-vis des femmes de sa vie. Et dans ces cas là, c’est fou ce que son tempérament violent ressortait pour faire des étincelles. Sa femme du sentir qu’il se trouvait à deux doigts d’exploser car elle l’embarqua rapidement très loin de ce pervers. Ok il était un ancien dragueur lui-même mais il n’avait jamais dragué les femmes des autres et encore moins sous leurs yeux. Le mutant savait se tenir lui. Enfin bref pour se calmer, il entraîna sa femme dans une danse tranquille. Depuis petit sa mère avait tenu à lui apprendre toutes les sortes de danse et sans être prétentieux, il s’en tirait à merveille. En même temps, vu le nombre de soirée qu’il avait pu passé à cause du statut de ses parents, il ne pouvait qu’être bon. L’expérience vint en pratiquant comme le dit si bien le dicton. Une fois la chanson terminée, le couple immigra vers le buffet, histoire de prendre un peu de champagne et quelques amuse gueule. On ne pouvait pas dire que le repas était mauvais, même bien le contraire mais ça, plutôt se couper une main que de se l’avouer. De toute de manière elle repoussera avec son pouvoir. Ah oui c’est vrai qu’il n’avait presque plus de capacité régénératrice. Dean chassa bien vite cette mauvaise pensée de son esprit. Il ne fallait pas s’appesantir sur les choses négatives, comme le disait si bien sa petite sœur. Tiens elle était où au fait? Tournant la tête sur la gauche puis la droite, il la remarqua bien vite en train de baver sur un type qu’il ne connaissait pas. Qui osait draguer sa petite sœur?? Sa femme du voir son moment d’absence car elle lui tapa un peu sur l’épaule comme pour dire : lâche un peu ta sœur, ça lui fera du bien.

    « Quoi? Pas ma faute, je ne veux pas que ma sœur tombe sur un dragueur qui la fera souffrir ! Je connais les mecs, j’en suis un et pire je connais les dragueurs pour avoir été l’un des pires coureurs de jupon de tous les USA. En ce qui concerne Rachel, et bien si elle le découvre, on trouvera autre chose. Je ne sais pas un émetteur sous cutané? »

    Rigolant, il attira sa femme à lui pour l’embrasser tendrement quand un bruit de claque résonna dans l’assistance. Un invité venait de frapper sa femme et quand l’un des agents du FBI chargé de la sécurité alla le calmer, il se retrouva propulsé contre le mur pour après être tué d’asphyxie. Bon sang, pourquoi Kinkade était jamais là quand il avait besoin de lui. Grâce à son pouvoir, il aurait pu neutraliser ce type en un rien de temps tout en plongeant tout le monde dans un épais brouillard. Pénélope se réfugia derrière lui, tremblante de peur et il tenta de la rassurer du mieux que possible.

    « Calme toi Pénélope, il ne fait pas parti de la bande de Cortez, crois moi, à force j’arrive à les reconnaître. Je ne sais pas qui Est-ce type mais il ne vient pas pour toi. Chut respire lentement. »

    Se retournant, il l’embrassa rapidement sur le front avant de sortir son arme de service, comme tous les flics et les agents du FBI en service. Bon sang, il ne pouvait vraiment pas passer un peu de temps loin de ses filles sans que ça tourne au cauchemar ? Elles payaient des types ou quoi? C’était peut être pour qu’ils restent bien sagement au manoir tous les quatre. Idée saugrenue mais qui avait le mérite de le détendre. A chaque situation stressante ou périlleuse, il usait de l’humour et de l’autodérision pour se calmer et ainsi garder la tête froide. En attendant, des agents s’avancèrent vers le mutant pour le neutraliser et Dean marmonna dans sa barbe que ça ne servait à rien. Toujours aussi con ce foutu responsable d’équipe pour envoyer ses hommes au charbon. Comme prévu, ils firent connaissance avec le mur dans un bruit d’os cassés. Y en avait qui allait être en arrêt de travail lundi ! Puis ce fut le tour à une jeune femme, une belle brune d’avancer furibonde vers le type pour semble-t-il lui mettre une baffe. Rapidement, il la reconnu. Claire Estefan, élève de l’Institut Munroe. Malheureusement, elle connu le même destin que les précédents, à savoir un baptême de l’air qui failli se changer en vol plané en apnée quand elle se transforma en torche vivante. Et merde, elle avait du toucher soit McLane soit un autre pyromane en puissance. Quand elle redescendit sur le plancher des vaches, il commença à se diriger vers elle quand sa femme le retint paniquée.

    « Restes là, fais attention, je vais juste aider mes anciens collègues à les mettre hors de danger. »

    Après un rapide baiser pour la rassurer, il se dépêcha de rejoindre deux agents qui s’occupaient de mettre à l’écart leurs collègues sonnés. Quant à lui, il se dirigea vers son élève et ôta sa veste pour pouvoir la lui enfiler, histoire de ne pas à avoir à la toucher. Autant éviter le plus possible qu’elle absorbe de pouvoir. Hélas le mutant se tourna vers eux mais Pénélope cru bon de faire une diversion.

    « PENNY RESTE EN DEHORS DE ÇA »

    Mais bon sa femme restant sa femme, elle s’entêta pour créer une diversion, histoire qu’ils puissent se mettre à l’abris. Victime elle aussi du maniaque du collage contre le mur, Dean participa impuissant au vol plané de son épouse qui fut amorti grâce à ses pouvoirs. Saisissant Claire dans ses bras, il l’écarta du dangereux psychopathe avant de l’installer loin de tout danger puis il fit signe à sa sœur de débarquer.

    [Veille sur elle ! Je vais voir Penny]

    Laissant ainsi Samantha s’occuper de Claire, il prit rapidement des nouvelles des deux autres victimes. A part un bras cassé pour l’un et une belle commotion à la tête pour l’autre, rien de sérieux. Courrant pour arriver près de sa femme, il profita du brouhaha et de l’inattention de tous les autres convives et autres journalistes pour les faire traverser le mur, atterrissant ainsi dans une pièce déserte. Dean allongea sa femme sur la moquette, laissant sa tête reposer sur sa cuisse.

    « Pen’ tu m’entends? Est-ce que ça va? Bon sang pourquoi tu as fait ça, j’aurais pu m’en sortir. Ne me refais plus une peur pareille tu m’entends. Repose toi, tu es en sécurité ici. Il faut que j’y retourne pour faire sortir Claire, Sam et Eva. Hors de question qu’elles restent dans la salle de fête. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Lun 7 Jan - 19:37

    Jazmin Grace resplendissait dans sa belle robe de soirée offerte par son frère aîné. On ne pouvait nier qu’il avait l’œil en matière de vêtements féminins mais en même temps, quand on connaissait son palmarès, il y avait de quoi s’y connaître au moins un petit peu. Cette pensée amena un sourire amusé à la jeune femme qui le perdit vite en même temps que son équilibre. Foutue chaussure à la noix, elle les brûlerait bien pour se retrouver pied nus. Jaz’ adorait se promener pieds nus partout où elle allait mais rassurez-vous, elle mettait ses baskets pour sortir. Au manoir Winchester par exemple, il était vraiment rare de la trouver avec quelque chose au pied. Elle réfléchissait beaucoup mieux sans rien aux pieds. Peut être étrange mais c’était comme ça, un point c’est tout et puis chacun fait ce qu’il lui plait. Reprenons! Jazmin Grace évita de se vautrer complètement sur sa pauvre victime et après des excuses à la va vite pour cause de non communication de vive voix, elle se tourna pour continuer son tour de la salle quand elle buta contre un torse masculin. Aussitôt, complètement paumée, elle demanda de l’aide à son frère mais ce dernier l’abandonna lâchement. Pas grave, elle se vengerait plus tard et ça allait faire mal ! L’avantage qu’elle avait sur son frère qui jouait à Casper, c’est qu’elle, elle pouvait devenir invisible. Très utile, plus jeune, quand Dean et elle, voulaient sortit marcher dans le parc public du coin. Le frère et la sœur passaient beaucoup de temps ensemble, chacun faisant office de conseillers pour l’autre. Bien sûr, Pénélope avait quelque peu reprit la relève mais son aîné continuait de venir la voir pour parler de tout et de rien, rattrapant les deux années où elle avait été respectivement à Miami puis à Paris. La dernière discussion en date, remontait à Noël, enfin quelques jours avant, où affolé, il était venu lui demander des idées de cadeaux pour sa femme. Rien que pour ça, elle remerciait de tout cœur sa belle sœur, de ne pas se mettre entre eux. Jaz’ avait besoin de son frère plus que quiconque et même si elle avait la fâcheuse manie de lui mettre une droite de temps en temps, elle l’aimait énormément. Enfin bref, tout ça pour dire qu’elle se trouvait dans une situation délicate sans soutient quand sa victime number two, la rassura en usant du langage des signes. La perle rare en somme. Peut-être que cette soirée ne sera pas si ennuyante que ça, si elle pouvait communiquer avec un inconnu sans avoir recours à tous ses carnets.

    [Moi de même Monsieur Balneo ! Et oui vous serez un être plus qu’abjecte de ne pas m’excuser car je vous assure qu’il faut un permis pour porter ce genre de chaussure, sans leçon, impossible de pouvoir faire trois pas sans se tordre les chevilles.]

    Nathaniel lui sourit et Jazmin Grace se sentit rosir de timidité tant elle le trouvait craquant avec ce petit sourire. Elle eut même le plaisir de se voir offrir un baise main. Décidément cet homme en plus de connaître son langage, se montrait on ne plus charmant. La jeune femme se méfiait tout de même dans la mesure où elle avait déjà eu à faire à un dragueur de la pure espèce. Chat échaudé craint l’eau froide et elle ne comptait se laisser avoir une seconde fois. Son cœur ne s’en remettrait pas ni même son agent. Pauvre agent qui avait du subir l’humeur massacrante de son artiste et sa peinture à faire se suicider toute personne normalement constituée. Nathaniel reprit alors la conversation sur un ton beaucoup plus normal mais avant qu’elle n’eut le temps de lui répondre quoique ce soit, une agitation sembla prendre la salle de plein fouet. Étant sourde, elle n’avait bien entendu pas entendu le bruit de la claque et tournant le dos à la scène, ni même compris qu’un homme se faisait tuer derrière elle. C’est en voyant les mines paniquées des convives qu’elle se retourna pour assister à la suite du spectacle. Mon dieu , ce type était compétemment taré !

    Son compagnon de soirée se retourna vers elle mais elle ne le remarqua qu’une fois qu’il eut saisit sa main pour l’éloigner de la scène. Troublée, Jazzy ne lui montra aucune résistance bien au contraire. Il lui parla et elle lu sur ses lèvres avant de secouer la tête pour dire non.

    [Je dois retrouver mon frère et sa femme et m’assurer qu’ils vont bien ! Je dois trouver Eva aussi ! Qu’Est-ce qu’il se passe, pourquoi tout le monde agit comme ça, pourquoi ce type a tué l’agent du FBI? Expliquez moi je comprends pas ce qu’il se passe, je n’entends rien]

    Perdant un peu le contrôle de ses pensées, elle s’exprima par des gestes saccadés et rapides avant d’apercevoir son frère qui se précipitait auprès d’une jeune femme inconsciente ou bien sonnée. Encore? Mais qu’Est-ce qu’il se passait à la fin. La jeune femme voulut crier à sa belle sœur de faire attention mais rien ne sortait de sa gorge et tout comme Dean, elle assista à l’envol de Pénélope, sans pouvoir rien faire. Son frère passa rapidement à côté d’elle, portant l’inconnue dans un endroit calme avant de lui demander de la surveiller Acquiesçant, elle s’installa assise auprès de la jeune femme avant de se retourner vers Nathaniel.

    [Qu’Est-ce qu’on fait pour elle? Je sais même pas pourquoi elle est inconsciente, je sais rien du tout !!]

    Dans sa peur et sa perte de contrôle, elle oscilla entre visible et invisible sans s’en rendre compte. C’est en voyant le regard de Nathaniel qu’elle prit conscience de ce léger problème. Heureusement personne ne l’avait vu. Ouf, sauvé. Jazzy stabilisa son pouvoir avant de détourner son regard. Elle ne voulait pas voir du dégoût ou de la colère. Sait-on jamais de nos jours avec les humains, ils étaient facilement contre les gens comme elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Lun 7 Jan - 20:42

« Je me demandais quand est-ce que tu me remettrais ta démission. »
« Je suis désolée Dean et tu m’excuseras auprès de ton père mais j’aimerais me concentrer sur ma fille et sur l’institut. »
« Hey, Evy, ce n’était pas du tout un reproche. Tu as fait beaucoup plus que n’importe qui pour le groupe alors si on peut faire quoique ce soit… »
« Ne pas m’oublier » le coupa-t-elle dans son élan en baissant la tête.


    Aussitôt Dean l'avait prise dans ses bras pour un câlin comme ils aimaient partager. Son patron et ami restait et resterait son grand frère de cœur et pour tout dire, son seul véritable ami masculin. A ses côtés, elle avait beaucoup apprit et grâce à cette famille, elle était devenue quelqu’un de bien. Malheureusement, aujourd’hui, elle avait une famille en la personne de Dakota et Eva désirait passer plus de temps avec elle. Or, entre l’Institut et son travail pour le groupe, ce n’était plus possible. Il fallait rajouter son travail au sein de la commission et vous avez un agenda overbooké. Trois ans de folie contre 6 ans pour le groupe. Cette équation n’était plus possible et puis elle devait aussi penser à son couple. Encore très récent certes mais avec leurs boulots respectifs, James et elle ne se voyaient pas beaucoup. Pour Dakota en premier puis après pour lui, elle consentait à faire ce sacrifice. Dean s’était vraiment montré à la hauteur de l’estime et de l’affection qu’elle ressentait à son égard. Il lui avait demandé quand même si en allégeant ses horaires ça serait possible qu’elle reste mais une nouvelle fois, elle se trouva dans l’obligation de refuser. Non, elle ne voulait pas voir sa vie s’envoler sans l’avoir vécut pleinement. Son meilleur ami comprenait fort bien, n’ayant pas beaucoup de temps ces temps-ci à consacrer à sa famille.

    C’est pour cette raison que ce soir, elle voulait que tout soit parfait pour l’annoncer à James. Elle espérait qu’il comprenne bien que c’était pour eux qu’elle démissionnait. Le groupe resterait une partie de sa vie qu’elle chérirait toujours mais sa famille était plus importante désormais. Habillée de sa ravissante robe bleue, et les cheveux tirés en arrière par une queue de cheval impeccable, elle resplendissait sous les feux des photographes. Mon dieu ce que cette vie mondaine allait lui manquer. La jeune femme se promit toutefois de faire en sorte d’obtenir des invitations de la part de Dean. Eva adorant sortir, danser et les choses comment dire luxueuses, elle ne se voyait pas du tout devant un film et un plateau télé. Un peu comme si c’était inné chez elle d’assister aux soirées de la haute société. Peut être que dans sa vie volée, elle était une princesse ou quelque chose comme cela.

    « Je sais tu ne dois pas avoir de vie publique mais James, j’aime cela. Je voudrais pouvoir crier au monde entier que je suis ta petite amie même si je dois me retrouver en danger. Si je ne connaissais pas tes raisons, j’aurais l’impression que tu as honte de sortir avec moi. »

    Une moue boudeuse, Eva consentit à se laisser embrasser puis entraîner un peu plus en avant de la soirée bien décidée à s’amuser autant que possible et à jouer aux divas tout au long de la nuit. Avant qu’il ne fréquente Pénélope, c’était avec Eva que Dean s’affichait à ce genre de mondanité. Une sorte de fiancée de façade, ce qui les faisait bien rire, s’amusant à jouer le jeu sans toutefois tomber dans l’excès comme s’embrasser ou quoique ce soit. La jeune femme entraîna son compagnon dans une danse quand un bruit de claque et d’esclandre raisonna à son oreille. Quand James fit mine d’arrêter de danser, elle le retint et le força à continuer.

    « Non, non et non ! Cette soirée est notre première soirée en tête à tête alors arrête toi de danser et je te promets que tu peux toujours courir pour me mettre dans ton lit James Folley. »

    Malheureusement, elle dut se rendre compte par elle-même que cette soirée était belle et bien gâchée car à peine venait-elle de dire ça, un agent du FBI se retrouva plaquée contre le mur puis privé d’oxygène. Horrifiée, Eva fixa cet humain entrain de suffoquer, complètement tétanisée. Quand James fit mine de l’écarter, elle recula brusquement. Depuis très jeune, elle était terrorisée par les mutants et ce qu’ils pouvaient faire si bien que cette vision de cet homme retombant mollement au sol, mort, déclencha comme une crise d’angoisse. Personne sauf la famille Winchester, connaissait cette phobie des mutants, essayant au fil des années à la lui faire passer.

    Ironique quand on savait qu’elle dirigeait un institut pour mutant et que sa propre fille en était une, sans parler de son petit ami. Croisant les bras sur sa poitrine, elle ne pouvait s’empêcher de trembler, surtout en voyant d’autres agents intervenir vainement. Qu’on arrête ce massacre. Peu après, ce fut une de ses élèves qui termina contre le mur. Eva avait envie de crier, de frapper ce mutant pour qu’il arrête de faire du mal autour de lui. L’envie de pleurer la secouait du plus profond de son cœur, comme si elle ressentait toutes les émotions des blessés. Quand elle aperçut Dean s’approcher de Claire puis Pénélope s’en mêler, Eva ne put retenir un cri désespéré en voyant la femme de son ami être projeté contre le mur. Heureusement, il ne semblait avoir plus de peur que de mal.

    « James ? »

    Un seul murmure dans ce brouhaha, un appel désespéré et craintif. Eva était loin de l’image de la femme gardant toujours le contrôle de ses émotions. Elle montrait pour la première fois une faiblesse et pas n’importe laquelle : sa peur des mutants. Se retournant, elle alla se réfugier dans ses bras, planquant ses mains sur ses oreilles pour ne plus entendre le moindre cri. Elle ferma ses yeux également, ne voulant plus rien voir. A ce moment là, elle n’était plus qu’une femme apeurée demandant d’être consolée et réconfortée.

    « Fais quelque chose, je t’en supplie ne le laisse pas me faire du mal »

    Soudain la jeune femme eut comme un flash, le premier. Elle se revoyait dans une pièce en feu, un homme la regardait avec un sourire mauvais, ses mains flambant, éclairant ainsi le visage sinistre de l’inconnu. Aussitôt, cette vision disparu, la laissant complètement essoufflée, les pupilles dilatées. Ce flash venait de son passé, elle en était sûre mais elle ne semblait avoir qu’une dizaine d’année. Tout bonnement impossible.


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Lun 7 Jan - 21:38

    ¤ Le bal du Nouvel An ¤

    ¤ Suite du scénario ¤

    La panique régnait dans la salle de Bal. Les journalistes s’en donnaient à cœur joie en photographiant la souffrance des victimes. Les humains étaient au comble du désespoir. Ils comptaient tous sur les divers agents du FBI postés partout dans la salle pour leur sauver la mise, mais évidemment, ils n’étaient pas de taille face à un homme doté d’un don aussi dévastateur. De nombreux membres du corps policier se retrouvèrent bien rapidement plaqués contre le mur. On entendit vaguement des bruits d’os brisés, des hurlements de douleur, et des gémissements de peur. Le mutant était galvanisé par la terreur qui régnait en maître dans la pièce. Tous ceux qui tentaient de s’élever contre lui mourraient ou se retrouvaient coller à un mur dans la seconde même. Les balles fusaient d’un peu partout, mais aucune ne l’atteignaient. L’homme se contentait de dévier leur course. Malheureusement, de nombreux innocents furent touchés, et donc blessés…

    Le mutant s’amusait grandement, du moins, jusqu’à ce qu’une pauvre idiote se plante devant lui. Il la regarda durement, avec un sourire des plus sadiques. Sans plus attendre, elle lui asséna une gifle magistrale. Il n’avait pas prévu ce geste, et de colère, il l’envoya valser violemment à quelque part de la salle, sans plus se préoccuper de cet être inférieur. Inconsciemment, il lui avait pourtant transmis le virus qui le terrassait, et qui le poussait à agir de la sorte. Elle était désormais… contaminée. L’homme continua son petit jeu, et remarqua une jeune femme qui tentait de se démarquer des autres. Une volontaire qui désirait jouer avec la mort ? Elle subit le même sort que tous ceux qui s’opposaient. Il n’avait tout simplement aucun remords à tuer, à détruire, et à causer tant de mal. À cet instant, il aurait pu tuer n’importe qui. Sa propre femme, ses enfants. Rien ne l’arrêtait, et malheureusement, personne ici, ne pourrait le stopper.

    Il commençait à en avoir marre de jouer avec tous ces petits hommes. Un sourire démoniaque sur les lèvres, il éleva les bras, et créa… une mini-tornade. Un vent foudroyant balayait la pièce. Les fenêtres éclatèrent. Tous étaient en danger, et beaucoup risquait de connaître une fin bien désolante… Ce Bal du Nouvel An tournait bien mal, avec cette tornade qui faisait rage dans la salle de bal… Le mutant observait le spectacle, en applaudissant. Quel divertissement, pour lui, de voir ces petits êtres minables combattre la mort.

    ¤ Indications ¤

    Le mutant ayant utilisé la maîtrise du vent pour dévier les balles de fusil, plusieurs personnes dans la salle ont été touchées, et sont blessées. Votre personnage peut être l’une de ces victimes. Il a ensuite créer une tornade, certes dévastatrice, mais vous pouvez encore la contrer en vous alliant. Vous avez donc pour mission de trouver une façon d’arrêter ce monstre, qui n’hésitera pas à éliminer toutes les personnes présentes dans la pièce. Je rappelle que les futurs infectés doivent avoir un contact physique avec le mutant !
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Winchester
~ Heaven is in your eyes ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 25
Dispo RP : Prise
Age du perso : 27 ans
Profession : Infirmière - Directrice du Refuge
Mutant(e) : Oui
Habitation : Manhattan
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 18/07/2007

Dossier Personnel
Gestion RP:
Capacité/Dons:
Relations(s):

MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Lun 7 Jan - 21:44

    Penelope tentait de distraire son mari, mais inévitablement, elle échouait. Il ne semblait pas d’humeur pour leurs petits jeux amoureux. Elle le savait tendu, voir même en colère à cet instant précis. La jeune femme n’avait toutefois pas eu recours à la télépathie pour deviner les pensées de son époux. Il avait cette manie de contracter tous les muscles de sa mâchoire, et cet indice lui permettait de deviner très facilement ses états d’âme. Évidemment, il n’y avait qu’elle pour remarquer cet infime petit détail. Elle connaissait bien sûr les raisons de son inquiétude. D’ailleurs, elle l’avait longuement torturé pour qu’il lui révèle le fond de sa pensée. Menacer un homme de l’envoyer passer la nuit sur le canapé, et il se montrera parfaitement honnête avec vous ! Penny aimait bien le taquiner à ce sujet, mais elle n’avait aucunement besoin de le menacer de la sorte pour obtenir des réponses. Elle requérait simplement un peu de temps pour le convaincre de se confier à elle. Dean ressentait toujours le besoin de la protéger, comme s’il cherchait à préserver sa petite fleur de tous les maux de la Terre. Même si elle se révoltait parfois contre cette attitude complètement machiste, d’un autre côté, elle adorait cette attitude protectrice. Pourtant cette fois, il devait lui faire confiance et se reposer sur elle. D’ailleurs, elle ne connaissait peut-être absolument rien au management, mais elle jouait bien souvent le rôle de conseillère auprès de son époux. Elle partageait ses questionnements au sujet de ces types qui enquêtaient pour une raison inconnue sur le Groupe W. Avec le temps, elle avait appris à le calmer, à le rassurer. Elle était sa femme, et elle acceptait avec honneur tout ce qu’être l’épouse de cet homme merveilleux impliquait.

    « Allez, arrête un peu de t’inquiéter, mon amour ! Profite de la soirée pour te détendre un peu, et ne pense plus au Groupe ! Non, je t’assure que je n’ai pas lu dans tes pensées. Je te connais tellement bien qu’il me suffit de jeter un coup d’œil sur toi pour savoir si tu vas bien et en ce moment, je te sens très tendu. »

    Penelope l’embrassa rapidement et très doucement, pour ne pas le brusquer. La jeune femme ne pouvait pas lui en vouloir, mais elle aurait apprécié passer une soirée en tête à tête sans devoir penser au Groupe W, et à toutes les responsabilités de son mari. Une simple sortie comme le font les couples normaux. Évidemment, quand on devient la femme du Président de la plus grande multinationale des Etats-Unis, qui joue au flic trois jours semaines, il ne faut s’attendre à avoir une existence calme et tranquille. Il lui avait d’ailleurs annoncé qu’Eva quittait son poste, quelques jours plus tôt. Elle avait besoin de se concentrer sur sa famille, sa vie personnelle, et sur l’Institut. Sur le coup, Penny devait l’avouer, elle avait beaucoup envié la jeune femme. Elle aurait aimé que Dean puisse faire de même. Depuis quelques semaines, il dormait pratiquement au boulot. Il avait très peu de temps à leur consacrer dans la mesure où il arrivait à la maison aux alentours de 22h, puis repartait en plein milieu de la nuit lorsqu’il devait se rendre sur les lieux d’un crime. Pen’ ne lui avait jamais fait part de ce désir de le voir passer plus de temps à la maison, et pour être honnête, elle n’avait pas l’intention de lui avouer. Elle aimait cet homme plus que tout au monde, et même si elle souffrait quelque peu de ses légères absences, elle ne voulait pas le voir changer pour elle. Il était heureux, voilà l’important. Elle était peut-être un peu égoïste, mais elle pensait avant tout à ses filles, qui espéraient chaque soir voir leur père arriver à temps pour le dîner.

    Le couple se retrouva bientôt devant le Maire, et la jeune femme regretta bien vite d’avoir accompagné Dean à ce bal en remarquant que le vieil homme portait une trop grande attention à sa poitrine. Penny n’avait jamais aimé qu’on la regarde de la sorte. Elle appréciait qu’une personne remarque sa beauté et ses charmes, parce qu’il faut l’avouer, et ce sans aucune prétention, Penelope Winchester se révélait une femme dans la fleur de l’âge, incroyablement belle et diablement sexy. Ce genre de pervers qui la regardait comme si elle n’était qu’un morceau de viande la blessait cruellement. Penelope ressentit un frisson glacé parcourir son échine lorsqu’elle effleura accidentellement les pensées de son époux. Elle pouvait presque discerner l’aura de ténèbres qui l’entourait. Avant qu’il ne commette un acte qu’il risquait de regretter, elle serra sa main et l’entraîna un peu plus loin, échappant du même coup, au regard pervers que le Maire posait sur elle. Sa beauté avait bien souvent suscité le désir. Mais devait-on pour autant oublier qu’elle était aussi un être doté de sentiment et d’intelligence ? C’est quelque chose qu’elle affectionnait grandement chez son mari. Le respect qu’il lui portait. Jamais il ne l’avait considéré comme un simple objet, une décoration qui l’accompagnait dans ce genre d’évènements mondains. Bien au contraire ! Le jeune homme portait toujours attention à son opinion. Il se montrait parfois jaloux et possessif, mais il avait compris depuis longtemps que sa femme et son amour n’étaient pas acquis, et il prenait bien soin de l’écouter, de la serrer dans ses bras pour la rassurer. Après avoir dansé le temps d’une chanson, les deux jeunes mariés se dirigèrent main dans la main vers le buffet. Dean avala quelques canapés, mais Penelope, quant à elle, se contenta de l’observer avec une lueur de tendresse au fond de ses yeux marron. Du coin de l’œil, elle remarqua sa belle-sœur qui discutait avec un bel inconnu. Son mari les remarqua également, et elle aperçut sa moue offusquée. Pour le déconcentrer, elle posa une main sur son épaule histoire de libérer Jazmin Grace de son grand frère.

    « Laisse ta petite sœur vivre sa vie, et préoccupe-toi plutôt de moi. Ça fait plus de cinq minutes que je n’ai pas eu un bisou ! Tu sais, mon amour, tous les hommes ne sont pas aussi dragueurs que toi ! Jazmin Grace a 26 ans, comme moi, je te rappelle. Je crois qu’elle peut se débrouiller sans la protection de son grand frère. Tu sais, il y a toujours une femme pour stopper définitivement les coureurs de jupons. Dans ton cas, c’est moi qui ai réussi à te mettre la main dessus. C’est une belle prise dont je suis extrêmement fière. »

    Il n’y avait que Penelope pour comparer son époux à un poisson. Dean ne tarda pas à se venger de cette remarque en l’attirant à lui pour l’embrasser tendrement. Elle adorait le contact de ses lèvres sur les siennes, malheureusement, il stoppa net en entendant un bruit bizarre dans l’assistance. Un mutant s’amusait à semer la terreur en pleine salle de bal. Cette scène ramena de terribles souvenirs à la surface, et instantanément, elle se cacha derrière son mari, oubliant momentanément qu’il ne pouvait plus se régénérer comme auparavant. Elle ferma les yeux, et enfouit sa tête dans le cou de Dean, respirant son doux parfum pour calmer sa peur. Alex et Jordan arrivèrent près d’eux à cet instant précis, et la jeune femme préféra éviter poser son regard sur le ventre bien rond de son amie. Génial, encore une soirée en tête à tête gâchée par un mutant complètement fou. Quand il y n’y avait pas de gamines qui débarquaient pendant un de leurs moments intimes, ils avaient droit à un kidnapping, ou à une crise de larmes dues à un mari stérile. Penelope acquiesça doucement lorsque son époux la rassura et déposa un baiser près de son oreille.

    « D’accord, je vais me calmer. Ça va aller. On doit faire quelque chose maintenant, on ne peut pas laisser ce type tuer tout le monde dans la salle. Sois prudent. Promets-le-moi, d’accord ? Tu ne te régénères plus comme avant, alors je t’en prie, ne prends pas de risque inutile ! »

    Penelope avait entièrement raison de s’inquiéter. Dean, en bon flic, ne tarda pas à dégainer son arme. Depuis son enlèvement, il traînait son flingue partout et en tout temps, même lors de leur lune de miel au Bahamas. Penser à la sublime nuit qu’elle avait passée en sa compagnie pendant leur séjour sur l’île termina de l’apaiser, même si elle craignait encore qu’on s’attaque à eux, enfin, à lui, plus précisément. Sa vie était en danger, et lui, il ne pouvait bien évidemment pas s’empêcher de jouer les héros. Le couple observait la scène, Pen’ toujours blottie confortablement dans le dos de son mari. Elle serra les dents en voyant tous ces agents du FBI se fracasser les os contre le mur. Elle devait agir, bouger, faire quelque chose. Elle devait oublier la peur, se concentrer, et trouver une solution. Des centaines de vie étaient en jeu, il n’y avait pas une seule seconde à perdre. En apercevant le visage de l’une de ses élèves, qui se dirigeait vers le nouveau danger public de New York, Penny laissa échapper un petit cri de surprise. On ne s’attaquait pas à ses élèves ! Bien vite, on l’envoya valser contre un mur. Lorsqu’elle la vit s’enflammer de la tête aux pieds, la jeune femme s’apprêta à agir, mais un certain jeune homme de sa connaissance stoppa instantanément son geste en l’enlaçant. Elle lui jeta un regard désespéré, ce n’était pas du tout le moment de jouer les protecteurs, elle était mieux placée que quiconque dans cette salle pour aider Claire.

    « Dean, laisse-moi y aller ! Je t’en prie, Claire a besoin de moi ! Je sais que tu veux me protéger, mais c’est mon devoir d’aider mes élèves ! Chéri, non, s’il te plaît, reste ici ! »

    Le jeune homme coupa court à la conversation en embrassant rapidement sa femme sur les lèvres. Elle ne le quitta pas des yeux une seule seconde. Elle ne supportait pas de se retrouver dans une pareille situation. L’homme qu’elle aimait risquait la mort, et elle se trouvait plantée là, complètement impuissante. Après avoir pris une grande respiration, Penelope plongea dans les pensées du mutant, et sursauta en rencontrant une âme aussi noire. Elle passa rapidement en revue sa vie. Elle ne comprenait pas. Il menait une existence heureuse et normale avec son épouse et ses enfants. Du jour au lendemain, il se transformait en véritable monstre ! Penny discerna finalement, dans ce flot de pensée, son intention de s’attaquer à son époux. Hors de question qu’elle le laisse faire. Elle s’approcha du type, et se planta devant lui, et entama une « discussion » avec lui.

    « Alors on a décidé de jouer à la terreur ce soir ? Mauvaise idée, je ne te laisserai pas faire. »

    La voix de Dean retentit dans la foulée, mais Penny n’y porta pas attention. Elle se retrouva bien vite plaquée contre le mur du fond. Le choc aurait été très violent si elle ne l’avait pas amorti grâce à la télékinésie. Le mutant ne semblait pas apprécier qu’on s’élève contre lui. Elle esquissa un faible sourire en voyant son mari qui venait tout juste de sauver la vie de Claire en l’écartant de ce fou furieux. Il veilla à voir que les deux autres victimes n’avaient aucune blessure très grave, le jeune homme s’élança ensuite vers sa femme. Grâce à son pouvoir, ils traversèrent le mur et se retrouvèrent en tête à tête dans une petite pièce. Il l’allongea sur le sol, appuyant la tête de Pen’ sur ses genoux. Elle toussota légèrement, en caressant doucement sa joue.

    « Je n’ai rien de cassé, tout va bien ! J’ai lu les pensées de ce type, il allait s’attaquer à toi, je ne pouvais pas le laisser te faire du mal. Dean, il faut retourner dans la salle de bal ! Ce mutant, on ne doit pas le tuer… Je ne sais pas ce qui s’est passé, j’ai vu sa vie. Il a tout du père de famille normal, attentionné. Il n’y avait rien de mauvais en lui, comme si tout avait changé du jour au lendemain. On n’a plus le temps de discuter. Aide-moi à me relever et on va les aider. »

    Penelope croisa le regard de l’homme de sa vie, et immédiatement, elle y lut une lueur d’hésitation. Elle se releva violemment en position assise. Plongeant son regard dans le sien, elle posa une main sur sa joue pour qu’il comprenne bien qu’elle n’avait pas l’intention de rester bien calmement assise dans cette pièce pendant qu’un massacre se déroulait tout près.

    « Dean Winchester, n’y pense même pas ! Si tu comptes me laisser ici, je te jure que je n’hésiterai pas une seule seconde à utiliser mes pouvoirs pour défoncer ce mur ! Je sais que tu ne veux que mon bien, mais je ne m’adresse pas à mon mari en ce moment. Tu sais que je suis compétente, que je pourrais aider. Ne laisse pas ton amour pour moi t’aveugler ! »

    Dean céda finalement, et discrètement, ils retournèrent dans la salle de bal… pile au moment ou le mutant déviait une pluie de balles sur de pauvres innocents. L’homme qu’elle aimait l’enlaça et la serra dans ses bras pour la protéger, mais si c’était complètement inutile. Pen’ les avait d’or et déjà entourés d’un bouclier télékinétique qui stoppait directement le moindre débris qui tentait de percer cette carapace invisible. Quelques minutes plus tard, c’est une mini-tornade qui déferla sur toute la salle. Le verre des fenêtres éclata. Des vents terribles soufflaient dans toute la salle. La jeune femme ne supportant plus de rester plantée là sans rien faire, se tourna vers Dean pour lui expliquer clairement son plan. Elle avait dû mal à parler, les vents étaient trop forts et trop bruyants, et préféra donc utiliser la télépathie.

    || Écoute-moi bien. On va s’approcher tous les deux de ce type. On est présentement protégé par un bouclier télékinétique, il n’y a donc pas de craintes à avoir. Tu as un plan ? Je pourrais toujours demander un coup de main à tous les alliés qu’on a dans la salle. Si on fait équipe, on a beaucoup plus de chance de s’en sortir vivant. ||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Mar 8 Jan - 20:42

Marie n'était plus du tout calme, l'idée que son enfant était en danger la faisait paniquer...n'était-ce pas ce que l'on appelait l'esprit maternelle? Sans doute. Si cette situation avait eu lieu lorsqu'elle n'était pas enceinte, elle aurait sûrement moins paniqué qu'en ce moment. Lorsque Leighton posa une question, à elle-même ou à Marie, ni une ni l'autre le savait, cette dernière ne prit pas la peine de répondre....que pouvait elle dire? De toute façon, sa gorge était tant serré qu'aucun sons ne pouvaient en sortir. Les victimes s'enchaînèrent, plusieurs personnes volèrent à travers la pièce, et Marie ne savait toujours pas quoi faire pour les aider. À voir ce que le mutant parvenait à faire, il devait être beaucoup plus fort qu'elle dans ce pouvoir.

C'est seulement lorsque celui-ci créa une petite tornade que Marie eut un déclic soudain. À voir toutes ces pauvres personnes souffrir, mourir...non, elle ne pouvait pas ne pas essayer de le contrer avec son propre pouvoir. Sans doute qu'elle n'arriverait à rien, mais il fallait tout de même tenter le coup. C'Est donc sur un de ces habituels coups de tête qu'elle se dirigea d'un pas dansant, à cause de sa jambe, mais tout de même assuré, et qu'elle se planta non loin de l'homme. Ce dernier ne l'ayant pas remarquer tout de suite, elle ferma les yeux quelques secondes et décrit un grand arc à l'aide de ses bras. Brusquement, elle propulsa cet 'arc' vers les jambes de l'homme. Ce qu'elle souhaitait arriva, les jambes de ce dernier glissèrent derrière lui comme s'il se trouvait sur la glace, et il se ramassa la tête première sur le sol. Ce ne fut pas bien long que l'homme se remettait sur ses pieds...et que son regard vint se poser immédiatement sur Marie, qui sentit son sang se glacer.

Quelques pas les séparaient seulement, alors l'homme ne se fit pas prier pour aller la saisir à la gorge et la lancer sur un mur. Marie, le souffle court, cligna des yeux plusieurs fois, avant de voir une petite marre de sang sous son bras....sous le choc, ses points de sutures encore fragiles à l'omoplate et à l'épaule n'avaient pas survécu. En soupirant lâchement, fatigué de ses blessures, elle se tourna lentement en grimaçant et se posa le dos contre le mur....comment tout ça allait se finir...?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Jeu 10 Jan - 20:30

«Et merde , fallait que ça tombe à ce moment-là »

Fut probablement la seule réaction en voyant le carnage ayant commencé a avoir lieu devant lui , entendant Veronica demandé derrière lui ce qu’il se passait , il lui sortit une grande phrase , probablement pour tenter de ne pas l’affoler sans résultats apparent étant donné qu’elle maîtrisait parfaitement le stress d’avoir vu un cadavre , enfin en apparence se dit le jeune homme …

Se faisant tiré quelque peu à l’écart par son amie , elle lui demanda texto


« Et quoi ? Vous allez peut être resté ici a jouer les super-héros ?!"

En fait Nolan n’y pensait pas sur le moment de sa phrase , après tout , il n’était ni un héro , ni même super , même pas un petit mutant à vrai dire , bon il avait jamais vraiment chercher a trouvé si il avait des pouvoirs , la flemme probablement , bien que souvent on lui associait sa vitesse de combat assez impressionnante à quelques pouvoirs latents encore non découverts par le jeune homme …

Se refaisant tiré dans la foule sans même avoir pu répondre à la première de ses questions , la jeune femme lui en reposa directement une autre sans attendre la réponse de la première en lui demandant


« Bon, qu'est ce que vous comptiez faire comme ca ?... Vous pensez pouvoir faire quelque chose ? »

Hélas , encore une fois , Nolan ne sut pas répondre sur le moment , prenant le temps de la réflexion , il décida qu’il fallait probablement allé au plus simple , tenté de retrouver Nathaniel et James … Mais où étaient ils ces deux là ? Toujours là quand on en à pas besoin mais dès qu’il s’agit d’un vrai besoin , il y a plus personne … Regardant quelques secondes autour de lui , Nolan riva ses yeux bleus sur la jeune femme , de son ton le plus sur et probablement le plus rassurant , il lui dit :

« En fait , je n’ai pas vraiment de plan pour l’instant , néanmoins , je pense que le mieux que nous puissions faire pour le moment , ce serait de nous éloigner quelques peu de cet attroupement et de commencer a rechercher un ami à moi qui aura probablement plus de… capacités que moi pour maîtriser un mutant je dirais » .

C’était probablement l’explication la plus simple à comprendre , bien qu’il ignore tout de la femme en face d’elle , il ne la voyait pas vraiment en train de maîtriser un mutant de la sorte .
Etant un peu écartés de la foule , ils ignorèrent tout de ce qu’il se passait la bas , c’est quand Nolan regarda à nouveau et qu’il vit les policiers en train de brandir leurs armes qu’il comprit , réagissant aussi vite qu’il le put , Nolan n’eut le temps de crier qu’un


" Ne tirez pas !!! "

et pris la jeune femme dans ses bras en la protégeant au maximum , tel un enfant .

Il eut raison , car il sentit une balle , non deux lui touchant le dos , vraiment très pratique ce gilet pare balle parfois , regardant si la femme allait bien , il la vit avec des yeux écarquillés , comprenant ce qu’elle avait du ressentir , il n’eut pas tellement le temps de lui expliquer , juste le temps de dire


« Je vais tout vous … »

avant qu’il ne commence a sentir un vent assez fort commençant à souffler derrière lui . Il se retourna , et fort de son expérience avec quelques mutants maîtrisant le vent comprit que celui-ci venait d’activer son pouvoir , il venait de créer une mini tornade …S’accrochant à ce qu’il put , il pris la femme par la main en lui disant

« Surtout ne me lâchez pas il ne faut pas qu’on se perde , ce serait le meilleur moyen pour qu’il nous décime tous ! » .

Sentant que le vent commençait un peu à se calmer , il se retourna et vit un véritable carnage devant ses yeux , certaines personnes étaient blessées , d’autres mortes , beaucoup étaient encore en vie mais hélas ,trop peu pour un seul homme . Décidant de passer à l’action , Nolan lui demanda du tac au tac

« Bon , apparemment , il va falloir qu’on pense à se battre tous les deux , je suis désolé de vous demandez ça mais auriez quelques pouvoirs pouvant un tant soit peu nous servir pour tenter de venir à bout de cet homme ? » .

Il regarda Véronica en attendant sa réponse qui , il était presque sur , allait surement être négative .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Jeu 10 Jan - 22:06

Oui, il avait raison, il fallait que ca tombe sur eux, et a ce moment la. Veronica soupirait, elle n'était pas vraiment dans son assiete, même si elle paraissait sur d'elle et en confiance. Elle ne l'était pas vraiment, la petite blonde se sentait mal, a l'idée de perdre la vie ici, ou bien que quelqu'un d'autre ne meurt se soir. Malheureusement, ceci serait inévitable pensait elle en regardant le mutant qui maitrisait le vent, elle se demandait ce qui pouvait lui passer par la tête pour attaquer une soirée comme celle ci le soir du nouvel ans. La jeune fille avait essayé de s'immisser dans l'esprit de l'homme, mais elle avait du mal a faire la part des choses avec toutes ces pensées qui fusées de toute part. Elle n'arrivait pas a se concentrer, sous le coup de l'emotion surment...

Elle écoutait le petit monologue de Nolan qui lui expliquait qu'en faite, il n'avait aucun plan depuis le debut pour se debarasser de l'homme, et qu'il fallait en trouver deux autres qui auraient plus de capacités pour parvenir a mettre hors jeux le mutant. Veronica arquait un sourcil, surprise, un peu perplexe, elle soupirait encore une fois en se passant la main dans les cheveux en jettant un bref regard vers les flics qui entouraient maintenant le grand méchant en les menacant d'une arme. N'avaient ils pas deja tout essayé pour le mettre hors d'état de nuir ? Mais elle fut encore plus surprise lorsque Nolan leurs criait de ne pas tirer pour ensuite se placer devant devant elle tout en la prenant dans ses bras.

La jeune fille se blottit contre lui sans le vouloir, remarquant une balle passait a toute vitesse a coté d'elle pour s'enfoncer dans le mur un peu plus loin. Elle comprit pourquoi est ce qu'il s'était interposé et s'était maintenant qu'elle commencait a s'inquieter. Passant les mains dans le dos de Nolan, elle enlevait les deux projectiles qui étaient encore brulant. Avec etonnement, lui n'avait rien, Veronica s'était attendu a des traces de sang, oui, du sang qui coulait avec abondance, mais rien...

* ouf... il n'a rien... * avait elle pensé, sans s'appercevoir qu'elle l'avait fait tout haut, et que la plus part des personnes autour avait pu l'entendre, grâce a son pouvoir : la télépathie. Elle ne s'en était pas rendu compte, malheureusement et ne se doutait pas qu'a présent, plusieurs personnes se demandaient s'ils n'entendaient pas des voies...

Soupire de soulagement, elle s'attendait a une explication sur le fait qu'il n'ai aucune egratinure et il allait lui expliquer, mais un vent violent se mit a souffler et les vitres eclatèrent, Veronica arretait les plus gros bouts de verres avec son pouvoir de télékinésie... Elle remarquait alors la tornade s'approchant d'eux, et devastant un peu tout sur le passage, Veronica serrait la main de Nolan et puis, le vent se calmait pour laisser un spectacle encore plus epouvantable.

Veronica ne s'attendait pas a un tel carnage, elle aurait mieux fait de rester chez elle. La jeune fille se doutait de l'état de son père actuellement dans l'appartement des mars, inquiet comme pas deux, a attendre le moment ou le telephone sonnerait pour lui annoncer qu'elle allait bien, ou mal...


« Se battre ?... Vous êtes serieux ?... » Elle affichait un regard septique, se souvenant que dans son sac se trouvait son Tazer, son arme ultime, qui ne marchait malheureusement que lorsqu'elle se trouvait a coté de l'homme... Mais pour cela, il faudrait pouvoir approcher le mutant pour lui faire subir la decharge, ce qui n'était pas du gateau et puis, cela se trouvait, le terrorriste pouvait aussi changer son corps en air...

« Des... des pouvoirs ?! ... Euh... Bon, je vous fais confiance, vous n'êtes pas un anti-mutant j'espère, mais je vous demanderais de l'oublier en sortant d'ici !... Je suis Telekinésiste et Téléphate... et tient, pendant qu'on y est... comment cela se fait que vous n'ayez aucune blessure aprés vous êtes pris deux balles dans le dos ? »

Bah quoi ? Il lui posait bien des question un peu génante, pourquoi ne pas continuer sur cette lancée ? Elle lui fit un mince sourire, le tenant toujours fermement, comme il lui avait demandé, oui, il ne fallait pas qu'ils se separent non ? XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Sam 12 Jan - 1:30


  • Jordan multipliait les questions, s’inquiétait de plus en plus, et Alex se sentait incapable de lui répondre, de la rassurer. Il serrait les dents et les poings, et cherchait une solution pour se tirer d’affaire au plus vite. Si sa douce avait tout oublié des tortures qu’elle avait vécues, ce qu’elle lui avait raconté restait et demeurerait gravé à jamais dans sa mémoire. Il l’avait vu complètement détruite, perdue, et croyez-moi, il n’avait aucunement l’intention de laisser les évènements se reproduire une nouvelle fois. Il ne connaissait pas les intentions de ce type qui s’amusait à terroriser les invités, mais qu’il tente de s’approcher de sa petite amie, et Alexis n’hésiterait pas une seule seconde à en finir avec lui. Alexis semblait déconnecter de la réalité, comme si de vieilles peurs refaisaient soudainement surface. Il croyait qu’en quittant San Francisco, ils auraient enfin droit à une vie tranquille. Il s’attendait très certainement à quelques rebondissements, c’était inévitable avec un travail et un statut comme le sien. Comme si le fait d’être mutant vous transformait en aimant à problèmes dès la découverte des pouvoirs. C’était entièrement vrai dans le cas de notre torche humaine préférée. Alex avait, depuis belle lurette, cessez de compter le nombre de meubles qu’il avait pu cramer au cours de son existence. Le jeune homme semblait toujours plongé au cours de ses pensées, jusqu’à ce qu’il secoue la tête et se retourne vers Jordy pour lui donner quelques explications, en espérant sincèrement qu’ils arriveraient à revenir vivant et en santé à la maison.

    « Jordy, calme-toi, ma puce. Ne panique pas ! On va faire comme d’habitude, et trouvez un moyen de s’en sortir. J’ai toujours été doué pour me retrouver dans des situations impossibles, je sais comment m’y prendre maintenant. »

    Les choses dégénérèrent lorsqu’un agent du FBI se retrouva coller contre un mur par ce mutant complètement taré. Alex réfléchit rapidement pendant quelques secondes. À première vue, ce type était télékinésiste, ou contrôlait le vent. Dans les deux cas, impossible de l’atteindre par balles, puisqu’il pouvait facilement dévier la trajectoire des projectiles. Première bonne nouvelle, aucune façon d’abattre ce crétin ! Les agents en poste n’étaient donc pas du tout en état d’intervenir. Alexis lui-même était complètement impuissant dans cette situation. Trop de risque de tuer tous les invités présents dans la salle avec un incendie amplifié par les vents. Il était peut-être suicidaire, mais jamais au point de mettre la vie d’autrui en danger, encore moins celle de sa chérie et de leur enfant. Il n’était peut-être pas le père idéal, mais il aimait déjà sincèrement ce bébé, et il n’avait pas l’intention de laisser quiconque faire du mal à sa famille. Il ne supporterait pas de voir sa belle déchirée par la douleur et la souffrance une nouvelle fois. Alex ne tarda pas à dégainer son arme. Même s’il n’était pas en service, il avait toujours son flingue sur lui, par simple mesure de précaution. Jordan multipliant les questions, il plongea dans son regard, grave.

    « Si je ne me trompe pas, un agent a été tué, très certainement par un mutant télékinésiste ou qui contrôle le vent. Tu vois ce type là-bas, apparemment, c’est lui le meurtrier. Encore un qui va nous causer des ennuis ! »

    Alex venait tout juste de lui faire un rapport on ne peut plus pessimiste quant à la situation. Aucun sourire sur ses lèvres, il était totalement concentré, comme lorsqu’il se donnait à fond dans une enquête. Cet aspect de la personnalité du mutant était très peu connu. On voyait bien souvent en lui un éternel dragueur, un coureur de jupons qui jouait les clowns plus qu’il ne bossait. Un tableau assez peu flatteur qui, heureusement, ne reflétait pas la vérité. Lorsque Jordan annonça clairement son désir de lui venir en aide pour neutraliser le mutant, le jeune homme se tourna vers elle, en la suppliant du regard. Ne mets pas ta vie en danger, voilà ce que à quoi se résumait ses pensées.

    « Jordan, c’est trop dangereux ! Je ne pourrai pas te protéger, mes pouvoirs sont inutiles, mon arme aussi. Je ne te laisserai pas risquer ta vie, ni celle du bébé. »

    Alex avait beau argumenter, il savait d’or et déjà que c’était absolument inutile. Elle avait une idée en tête et il ne réussirait certainement pas à la faire changer d’avis. Le jeune homme sentit soudainement une main l’effleurer. Sur le coup, il ne comprit pas, jusqu’à ce qu’il ressente un choc. Sans comprendre comment ni pourquoi, il se retrouva à genoux, tenant sa tête entre ses deux mains. Il demeura dans cette position quelques secondes, avant de se relever difficilement pour rassurer sa douce. Il aperçut alors la femme de Dean, qui faisait un joli vol plané, et du même coup, du coin de l’œil, il remarqua une jeune femme complètement enflammée que son vieil ami tentait d’aider…

    « Je crois qu’on vient de me copier mes pouvoirs. Je vais bien, je t’ass… COUCHE-TOI ! »

    Alex serra Jordan dans ses bras, faisant office pour l’occasion, de bouclier humain. Les agents du FBI venaient tout juste de lancer une attaque, et le mutant en avait profité pour dévier toutes les balles tirées, qui blessèrent de nombreuses personnes. Il n’était pas touché, heureusement.

    « Tout va bien ? Bon y en a marre de ce type, on va avancer tranquillement vers lui et trouver une façon de le neutraliser. Si tu viens avec moi, tu me promets d’abord de ne pas prendre de risque inutile. Je ne bouge pas tant que tu ne me fais pas ce serment. »

    Alex serrant la main de Jordan pour s’assurer qu’elle ne disparaissait pas subitement. Le mutant envoya le coup final en leur balançant une mini-tornade. Le jeune homme peinait à respirer, si bien qu’il se tourna vers sa douce pour lui parler, hurlant pratiquement.

    « Tu peux pas nous protéger de cette tornade avec tes pouvoirs ? Je peux rien faire avec les miens, sous peine de faire exploser la baraque !! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 13 Jan - 16:55

    « Tu vois James, quand tu es face à un adversaire plus puissant que toi, ou qui sait comment t’empêcher d’approcher, tu dois toujours te concentrer sur une chose. Peux-tu me dire laquelle ? »

    « Hummmmm....Son point faible ? »

    « Très bien répondu. Quand un adversaire à l’avantage sur toi tu dois trouver en priorité son point faible tout en protégeant tes arrières. Une fois que tu l’auras trouvé tu dois réussir à l’atteindre, car souvent l’adversaire le dissimulera. Si tu réussis à remplir ces deux conditions, alors tu dois attaquer de toutes tes forces nécessaires, et tu pourras alors le vaincre... »



    Mais pourquoi est-ce que cette conversation revenait maintenant dans la tête de James ? Il n’avait que très rarement des flashs de ses entraînements passés avec son mentor quand il était gosse, Dante Balneo. Mais là il devait reconnaître qu’il avait eu immensément raison comme toujours. Maintenant James devait se concentrer, mais la réponse lui semblait pourtant évidente, même s’il ne voulait pas s’y résoudre...

    Pour atteindre le Mutant il faudrait l’attaquer avec une chose impossible à dévier. Et James savait pertinemment que ses ondes n’étaient en aucune façon affectées par le vent. Seulement il devait d’abord réussir à isoler la pièce, il ne pouvait pas tuer des innocents dans l’opération, sinon il renierait tout ce pourquoi il était devenu ce qu’il était. Eviter de blesser les civils avait toujours été son maître mot, mais maintenant il se demandait comment faire avec...

    Comme les réponses données à Eva plus tôt dans la soirée semblaient futiles maintenant. Comme sa colère à propos de ne pas attirer l’attention semblait lointaine... Il avait assuré à son amie qu’il comprenait ses raisons, mais qu’il fallait du temps pour que les huiles de la Famille acceptent ça. Mais il lui avait aussi promis qu’il ferait tout pour que ce soit plus simple pour venir. Hélas avec cet incident tout cela semblait très compromis.

    Plus tard ils avaient dansés et James avait mis en pratique tout ce qu’il avait appris durant son enfance et qui lui semblait futile à l’époque. Mais maintenant il devait bien admettre que sa mère avait eu raison, comme toujours, les cours de danse lui serviraient un jour, et ce jour semblait arrivé...

    Pourtant la danse avait été interrompue par la claque et tout ce qui avait suivi. James savait qu’Eva aimait que tout soit parfait, mais hélas ils semblaient condamnés à ne pas avoir une vie très tranquille. Et cela le désolait profondément, mais il n’avait pas eu le temps de la réconforter qu’un Agent du FBI venait de se faire plaquer contre un mur proche et avait perdu tout oxygène autour de lui.

    Et depuis tout s’était enchaîné pour arriver au moment présent et à son Flash-Back. Tout était maintenant arrivé à James découvrant la peur secrète de son amie, la peur panique des Mutants. Apparemment cet évènement avait ravivé en elle de lointains souvenirs qui avaient déclenché une propension à la solitude. Mais James jugea que ce n’était ni l’endroit, ni le moment pour ça.

    Elle se reprit cependant toute seule, enfin à première vue, et courut vers lui. Pour finalement montrer que rien n’avait changé en se serrant dans ses bras. Il la serra le plus fort qu’il put pour la rassurer et lui parla à l’oreille, tentant de couvrir le tumulte environnant.


    « Je ne te laisserais pas Eva, tu es en sécurité avec moi ! »

    A ce moment il réussit à entendre des armes se préparer à faire feu à partir de plusieurs en droits. James tourna vivement la tête avec Eva dans ses bras et eut à peine le temps de voir les armes faire feu avant de déclencher son bouclier.

    « NE TIREZ PAS BANDE D’ABRUTIS !!!!! »

    Il avisa rapidement la présence de Nolan pas très loin, ce dernier tentait apparemment de se sacrifier pour protéger une femme. James ne réfléchit pas et étendit son bouclier au moment où l’ennemi déclenchait sa Tornade. Il pout englober Nolan et sa nouvelle conquête dans la protection juste à temps pour les protéger du plus fort de la tempête. Il ne réfléchit ensuite plus et attrapa fermement Eva avant de rejoindre les deux autres Mutants, qui ne semblaient même pas avoir remarqués qu’ils étaient dans le bouclier.

    « Kain, si jamais tu penses sincèrement pouvoir le battre comme ça tu vas galérer... Et pour répondre à votre question Madame je dirais tous simplement que votre ami porte un gilet pare-balles... »

    Il se retourna ensuite pour tenter d’apercevoir la tête de Nathaniel, mais ce fut peine perdue, il devait être assez éloignés d’eux en cet instant... Il se reconcentra donc sur la femme qu’il tenait dans ses bras et qui se serrait contre son torse. Il la redéposa sur le sol et l’embrassa sur le front.

    « Calme toi Eva, je suis là, il n’y a plus rien à craindre. Je ne te laisserais jamais tomber entre les griffes de ce pauvre taré... »

    A ce moment il se sentit soudain défaillir, il se reprit cependant rapidement et jeta un regard assassin au mutant manipulant le vent, sentant remonter en lui une envie de tuer assez puissante, comme si elle avait été contenue durant des années.

    « Kain, tu proposais quoi déjà pour le mettre hors d’état de nuire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 13 Jan - 23:33

    « Ne vous inquiétez pas, je me souviens avoir toujours détesté ce genre de soirées quand j’étais plus jeune. Tout ça en raison des costumes qu’on devait porter et que je détestais prodigieusement... »

    Il lui fit un clin d’oeil juste après et ils continuèrent quelques instants leur conversation, cependant ils furent vite interrompus dans ce moment de calme par l’arrivée inopportune d’un trouble fête assez remonté. Ce dernier gifla sa femme et peu de temps après il étouffa un Agent du FBI contre un mur. Super, un Mutant contrôlant l’air se mettait en colère...

    Il garda cependant son calme légendaire et se retourna rapidement vers Jazmin pour l’emmener le plus loin possible de ce genre de problèmes. Il devait aller la mettre en sécurité auprès de Dean et Penelope Winchester. Ces deux là étaient des membres assez doués des X-Men et semblaient de plus être proche de la jeune femme que Nathaniel avait avec lui en ce moment, la meilleure solution pour la protéger était donc de la mettre avec eux deux, et d’ensuite réfléchir à un moyen d’éliminer toute menace venant de l’homme.

    Il lui prit donc la main et entreprit de traverser la foule avec elle pour rejoindre le plus vite possible les côtés des deux Mutants.


    « Je vous emmène voir votre frère, je suppose que c’est celui à qui vous avez parlé tout à l’heure non ? Je suppose que votre belle-sœur est avec lui. Pour cette Eva il va d’abord falloir s’occuper des personnes dont nous connaissons la localisation, ensuite nous verrons pour le reste ! Et pour cet homme je dirais que ce Mutant a perdu le contrôle sur lui-même et cela se manifeste par une pulsion meurtrière très importante. Et il est mieux que vous n’entendiez rien, il est difficile de se concentrer dans tout ce boucan... »

    Il se retourna à ce moment là et aperçu James un peu plus loin avec Eva dans ses bras, apparemment il avait lui aussi des problèmes, mais pour le moment Nathaniel ne pouvait pas laisser Jazmin toute seule pour aller l’aider. D’autant qu’il ne valait mieux pas qu’Eva le voit avec lui, déjà qu’ils avaient des doutes sur son Ex-Patron...

    Il opéra un autre mouvement de tête pour repérer ses cibles mais vit à ce moment Dean voler au secours d’une jeune fille qui avait giflé le Mutant après qu’il ait agressé un Agent du FBI.


    *Quelle andouille...*

    Peu de temps après ce fut au tour de Penelope Winchester d’être projeté à travers la salle, Nathaniel jura entre ses dents et aperçut néanmoins Dean Winchester qui avançait vers eux. Il posa la jeune femme qu’il avait été sauver dans un coin et demanda à sa sœur de s’en occuper. Il fonça ensuite voir sa femme sous le regard inquisiteur, mais suffisamment discret pour ne pas être vu, de Nathaniel. Cependant ce dernier fut tiré de ses pensées par Jazmin, cette dernière attirait son attention pour lui demander ce qu’il fallait faire concernant la jeune femme inconsciente.

    « Calme-toi Jazmin ! Ne perds pas le contrôle sinon tu vas te faire remarquer par tout le monde. Reprends toi et pendant ce temps je vais l’ausculter, ne t’inquiète pas, j’ai une formation médicale... »

    Il avait formulé toute cette phrase sur ses lèvres de façon à ce que personne ne capte la conversation, il n’avait pas non plus envie de découvrir ce qu’il voyait aussi à l’instant. A savoir que Jazmin était une mutante possédant le don de se rendre invisible à volonté, mais qui en ce moment avait perdu le contrôle des ses nerfs.

    Cependant après avoir retrouvé littéralement sa consistance, elle détourna les yeux et refusa de le regarder, il sourit alors et activa son ombre pour prendre le contrôle du corps de Jazmin et lui tourner la tête vers lui de façon gentille. Une fois qu’elle fut en face de lui il lui parla histoire de la rassurer, toujours bien sûr en ne faisant que bouger les lèvres sans émettre de son.


    « Je suis aussi un Mutant Jazmin Grace, ne t’inquiète donc pas de ce que sera ma réaction, elle ne sera forcément pas mauvaise. Et puis je ne vais pas détester une personne comme toi pour une broutille pareille ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Mar 15 Jan - 20:02

    Dean venait de faire traverser sa femme dans la pièce à côté, veillant à ce que personne ne les surprenne. Disons qu’il n’avait pas trop envie de faire la une d’un journal à scandale : Le président de l’empire Winchester est un mutant ! Scandale dans les hautes sphères. Ça ne le ferait pas trop, vous en convenez bien. Aussitôt qu’ils furent en sécurité, Dean allongea sa femme, lui faisant reposer sa tête sur sa cuisse. Pénélope lui avait fait une trouille monstre en faisant son vol plané contre le mur. Quelle idée de vouloir apprendre à voler ! Sa femme intervint alors pour lui parler de ce fou dangereux et sur le coup, il douta un peu mais en même temps si elle disait avoir vu ses souvenirs, il ne pouvait que lui faire confiance. Des deux, c’était elle la télépathe. Toutefois, il hésitait à la faire retourner dans la salle, il ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose. Pénélope du le sentir car elle se releva prestement avant de poser une main sur sa joue.

    « Je sais Pen’ mais je veux juste qu’il ne t’arrive rien ! Je côtoies suffisamment le danger et la mort dans mon boulot, pour vouloir l’épargner à ma femme. »

    Hélas, ladite épouse se révélait être la pire tête de mule pouvant exister sur terre et il fut bien vite contrait d’abdiquer en sa faveur. En soupirant, Dean se releva et l’aida a en faire de même avant de les faire retraverser, prenant une nouvelle fois, grand soin à ne pas se faire remarquer. A peine avaient-ils le pied de l’autre côté, qu’une pluie de balles leur arrivait dessus. Tout de suite, Dean fit passer Pénélope derrière. Ok, geste pas très fût fût quand on savait que sa régénération était réduite à soigner une petite égratignure en une heure mais bon, les vieux réflexes ont la vie dure. Au passage, ça ne servait pas à grand-chose puisque Pénélope les avait déjà protégé derrière son bouclier télékinésie. Foutu orgueil blessé, s’il ne se retenait pas, il irait bouder dans son coin. Pas facile de se remettre à quelqu’un quand depuis plus d’une dizaine d’année, on est habitué à être quasi-invulnérable. Dean avait l’impression d’être un gosse sans son jouet et ça l’énervait prodigieusement. Le mutant déclencha alors une mini tornade et il baragouina dans sa barbe inexistante, qu’il aurait bien aimé avoir son frère sous la main. Au moins Sam l’aurait calmé en deux trois mouvements et sans le moindre effort. Pratique quand votre petit frère contrôlait la météo. En parlant de sa famille, il s’inquiétait beaucoup pour sa sœur et pour Eva. Pour le moment, il devait refreiner les ardeurs de sa femme.

    ** Pen’, je te rappelle que la presse est dans la salle et que je te serais gré d’éviter que l’on sache que nous sommes mutants. Je sais que ce n’est pas le moment mais mes actionnaires ne sont pas toujours très conciliant avec les mutants. Occupe toi de protéger le plus de monde possible, je vais chercher ma sœur. Je crois que j’ai un plan **

    Dean quitta sa femme après lui avoir brièvement expliqué son plan et commença la lourde tâche qu’était de retrouver sa blonde adorée. Au bout de quelques instants, il la repéra auprès de Claire comme il le lui avait demandé et arriva juste au moment où son prétendant la rassurait quant à son statut de mutant. Posant les mains sur les épaules de sa sœur, il la tourna sans trop de douceur pour qu’elle le regarde.

    « JG ! Je vais avoir besoin de toi ! Il faut que je m’approche de ce type sans qu’il me voie pour lui injecter le sérum. Le problème c’est que ça va réduire sa puissance mais pas le neutraliser. Tu peux y arriver ! »

    Confiant, il plongea son regard dans celui de sa sœur, guettant le moindre signe de doute pour la rassurer. Elle pouvait le faire, il en était certain. Ayant reçu l’aval de JG, il se retourna vers son prétendant, le toisant de haut. Hey on ne perd jamais les réflexes de grands frères protecteurs.

    « Merci d’avoir veillé sur ma sœur mais je vous la reprend. Vous pouvez veiller sur la demoiselle inconsciente ? »

    Attrapant la main de Jazmin Grace dans la sienne, il fit signe à sa femme de se tenir prête pour les envoyer le plus loin possible de ce type au bon moment. Sa sœur les fit alors devenir invisible et Dean arma son neutraliseur. Les deux Winchester traversèrent avec difficulté la salle à cause du vent mais il pouvait toujours compter sur l’aide de Pénélope pour les faire tenir la distance grâce à son pouvoir télékinesiste. Une fois prés du mutant, Dean lui tira dessus mais rien ne se passait. Ce dernier se retourna violement vers eux sans les voir et par mesure de précaution, Dean les fit traverser le sol pour remonter juste derrière Pénélope.

    « Rien y fait, il semble complètement immuniser contre le neutraliseur. Plan B ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Mar 15 Jan - 21:14

  • Son frère l’avait pourtant prévenu : Si tu débarques à New York attend toi à avoir tous les emmerdes du monde sur le dos. Sur le coup, elle n’avait pas trop réfléchie. Après tout, elle était tellement naïve que Dean en profitait toujours alors pourquoi ça serait différent cette fois ? Maintenant, elle était forcée de constater qu’il ne lui avait pas menti. Jazmin Grace qui ne voulait déjà pas aller à cette soirée se voyait maintenant au cœur d’une prise d’otage sans trop comprendre les événements. L’inconvénient d’être sourde c’est que vous loupez toujours les trois quarts des points importants d’une situation comme : attention ceci est une prise d’orage. Heureusement elle pouvait compter sur Nathaniel pour les résumés on ne peut plus catastrophique. Pas dans le sens qu’ils étaient nuls dans le fond, mais plus qu’ils faisaient peurs (XD). Pas rassurée pour un sou, elle avala difficilement sa salive, tout en hochant distraitement la tête. Mon dieu, il en parlait comme de la pluie et du beau temps. On aurait dit son frère. Tiens, peut être qu’il était flic ? Question à creuser. Afin d’attirer son attention, elle secoua son bras plusieurs fois.

    [Vous avez l’habitude de ce genre de situation ?]

    On essayait de garder son calme comme on pouvait et elle, fallait qu’elle parle. Heureusement qu’elle était muette sinon elle saoulerait tout ce beau monde en un rien de temps. Dean arriva sur ces entre fait pour lui ordonner de surveiller la jeune femme qui venait tout juste de secourir. Non mais et elle ? Il venait l’aider quand il voulait monsieur je joue à superman avec toutes les belles filles et je pense pas à sa petite sœur. Bon ok, c’était le stress qui parlait plus qu’autre chose. En fait, elle était morte de peur et si elle ne se retenait pas, elle irait se cacher sous une table comme quand petite, elle essuyait avec sa grande sœur Liz, les gros problèmes de pouvoirs de Samuel. Pas facile d’être la dernière mutante d’une famille de tarée. A la place, c’est son pouvoir qui se manifesta, la faisant ainsi devenir invisible puis visible. Un peu comme quand elle éternuait ou qu’elle avait le hoquet. Même stressée, elle bouda quand Nathaniel l’appela Jazmin. Hey son prénom c’était Jazmin GRACE. Passons sur cette fois. Fermant les yeux, elle chercha à se concentrer le plus possible pour stabiliser son premier pouvoir, chose dont elle parvint par miracle à faire. Le hic, c’est que maintenant, Nathaniel savait pour son statut. Et s’il décidait de faire chanter le groupe W pour gagner de l’argent ? Paniquée, elle détourna le regard mais elle sentit comme une force invisible la forcer à le regarder. Incrédule, elle cligna des yeux, pas certaine d’avoir bien saisi. Il était mutant lui aussi ? Jazmin Grace n’eut d’ailleurs pas le temps de trop tergiverser la dessus que son frère la faisait sursauter pour lui exposer son plan. Mauvaise idée, elle n’y arrivera pas du tout. Dean plongea alors son regard dans le sien et elle se sentit en sécurité, comme quand, petite, elle cauchemardait suite à son enlèvement.

    [Je reviens Nathaniel, peut être à tout à l’heure]

    Inconsciemment elle voulait revoir Nathaniel. Sur un coup de tête, elle fit demi tour et attrapa son style dans son petit sac à main puis se saisit de la main du jeune homme. Mutine, elle y inscrivit sous l’œil désespéré de son frère, son numéro de téléphone. Au cas où qu’il souhaite la contacter. Peu après, elle attrapa la main de son frère et les fit se rendre invisible. Tout doucement le frangin et la sœur s’approchèrent et Dean administra le sérum mais rien ne se passa. Par mesure de sécurité, il les fit sortir du périmètre du mutant pour retrouver Pénélope. Serrant la main de son frère, Jazmin Grace demanda des nouvelles de Penny avant d’attendre la suite des événements puis tout compte fait, elle retourna vers Nathaniel et la jeune femme dont elle avait appris le prénom : Claire.

    [Ça n’a pas marché ! Il semble immunisé ! Elle va mieux ?]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Sam 19 Jan - 2:18

La soirée promettait d’être belle, agréable, et peut-être même romantique. Tout du moins, c’était ce que Jordan avait imaginé en quittant son appartement. Malheureusement, rien ne se passait jamais comme cela aurait dû ; et Jordan quitta son petit nuage de bonheur pour regagner la dure réalité : une dispute venait d’éclater entre un homme et sa femme.

Tout s’enchaîna alors rapidement : Jordan tourna la tête, vit un attroupement, un homme s’envoler dans les airs, et le même homme succomber l’instant d’après de ses blessures. Reportant son attention sur Alex, elle débita toute une série de questions, ne laissant pas le temps à Alex de répondre. Jordan n’avait pas pour habitude de perdre patience ou même de s’inquiéter aussi vite dès qu’elle entendait les mots « meurtres », « armes à feu », etc., mais depuis quelques mois, avec les dérèglements hormonales, elle pouvait s’inquiéter pour quelque chose d’aussi anodin qu’une souris qui traverse la rue ; et elle pouvait s’énerver pour le fait que la cuvette des toilettes n’avait pas été rabaissée… Vive les femmes enceintes, je vous le dis Wink.

Sortant de ses pensées, Alex finit en enfin par faire sortir des mots de sa bouche. Tentant de faire des phrases cohérentes et claires pour exprimer sa pensée, il demanda à Jordan de se calmer (ce qu’elle fit presque instantanément). Puis continuant, il lui dit de ne pas paniquer, qu’ils feraient comme d’habitude et qu’ils trouveraient un moyen de s’en sortir, comme toujours. Il lui rappela qu’il était doué pour se retrouver dans des situations impossibles et que, par conséquent, il savait comme s’y prendre. Jordan acquiesça : Alex marquait effectivement un point.

Se sentant rassurée, Jordan retrouva son état d’esprit créatif et tactique dont elle faisait preuve pendant ses enquêtes. Elle demanda alors à Alex ce qu’ils allaient faire. Ce dernier dégaina son arme de service, se tourna vers Jordan, l’enlaça et l’embrassa sur le front. Comprenant immédiatement où il voulait en venir, Jordan lui dit clairement le fond de sa pensée : Alex ne s’occuperait pas de ça tout seul, il serait secondé par Jordan, qu’il le veuille ou non.

Apparemment il finit par céder car il accepta de lui résumer la situation. Ils avaient donc affaire à un mutant, surement télékinésiste ou contrôle du vent, qui venait de tuer un agent fédéral et qui semblait sur le point de causer encore des ennuis…

*Et dire que ça devait être une soirée calme et romantique.*

Jordan ferma les yeux quelques centièmes de seconde avant de reporter son attention sur Alex. Le visage de ce dernier était impassible ; et si Jordan n’avait pas vu sa télékinésie se transformer légèrement en empathie, elle aurait été incapable de déchiffrer les pensées du jeune homme. Ce dernier reprit alors la parole, disant à Jordan que c’était trop dangereux, et qu’il ne pourrait pas la protéger car ses pouvoirs et son arme étaient inutile ; il ne voulait pas la laissait courir un risque pour sa vie ou celle du bébé.

Jordan acquiesça mais elle ne pouvait pas rester là sans rien faire. Et comme le disait le docteur : elle était enceinte, et non pas malade et au bord du coma végétatif. De plus, elle n’était pas en sucre. Elle aimait beaucoup Alex, elle aimait l’avoir prêt d’elle, sentir son parfum, toucher sa peau, etc. ; pourtant, elle commençait à en avoir de l’avoir toujours sur le dos dès qu’il s’agissait de sa santé personnelle. C’était touchant, mais le voir s’inquiéter autant pour quelque chose d’aussi anodin qu’un degré de moins dans le salon énervait rapidement Jordan (encore un coup des hormones)…

Jordan balaya alors la salle du regard, lorsqu’elle sentit qu’Alex n’allait pas bien. Reportant son attention sur lui, elle le vit à genoux. Il se tenait la tête dans les mains et semblait avoir eu un vertige ou quelque chose dans le genre.

« Alex, qu’est-ce qui ne va pas ? Alex ?! »

Alex refit rapidement surface, se redressant difficilement pour rassurer Jordan qui avait à nouveau cédé à la panique. Jordan en oublia dès lors tout ce qui se passait autour d’elle (entre autre le vol plané de la femme de Dean, ainsi que la femme qui venait de prendre feu à l’autre bout de la pièce).

« Alex ! Alex ?! Réponds ! »

Tournant la tête vers lui et ouvrant à nouveau la bouche, Alex lui dit qu’apparemment quelqu’un venait de lui copier ses pouvoirs…

« Pardon ? Copier tes… »

Jordan n’eut pas le temps de finir sa phrase : Alex venait de l’attirer contre lui pour la serrer dans ses bras et jouer les boucliers humains. Les balles sifflèrent à leur droite et à leur gauche, mais par miracle, ils ne furent pas touché : plus de peur que de mal. Malheureusement, ce n’était pas le cas de tout le monde : des gens criaient de peur, agonisaient de douleur ou étaient figés sous le choc partout dans la salle. Pourtant, le mutant n’était pas décidé à s’arrêter là.

« Oui, ça va » répondit Jordan vaguement lorsqu’Alex lui posa la question. Puis se retournant vers le mutant, il dit qu’il y en avait et qu’il fallait trouver une façon de le neutraliser et vite. Se retournant vers Jordan, il lui fit promettre qu’elle ne prendrait pas de risques inutiles si jamais elle l’accompagnait. Voyant qu’Alex ne bougerait pas tant qu’elle ne serait pas d’accord, elle dit :

« Oui, promis. Mais faisons vite avant qu’il y ait d’autres victimes. »

Puis, bien qu’à contrecœur, Alex prit la main de Jordan et l’entraîna à sa suite vers le mutant. Jordan et lui n’était plus qu’à quelques mètres de l’homme en question lorsque ce dernier décida de faire le ménage dans la pièce grâce à une mini tornade. Le vent se leva subitement et souffla si fort que les vitres volèrent en éclat, ainsi que les lustres en cristal et les miroirs. Des morceaux de verre tranchants voletèrent partout dans la pièce, emportés par la puissante bourrasque.

Le vent soufflait si fort que Jordan n’en retrouvait plus son souffle. C’est alors qu’Alex se tourna vers elle et lui posa une question, question qu’elle n’entendit pas et pour cause : le bruit était assourdissant. Hurlant pour se faire entendre, Alex demanda à Jordan si elle pouvait user de ses pouvoirs pour les protéger parce que lui ne pouvait rien faire sans risquer de faire exploser le bâtiment.

Acquiesçant, Jordan se retourna et inspira profondément, tentant d’inspirer un maximum d’air. C’est alors qu’elle vit un morceau de verre virevolter droit sur Alex. Attrapant le jeune homme par le col, Jordan eut juste le temps de le tirer pour éviter qu’il ne s’empale sur le morceau de verre. Puis faisant appel à une force intérieure invisible, Jordan dressa un bouclier télépathique autour d’elle.

En un instant, le bruit assourdissant se fit moins violent, le souffle du vent aussi et les morceaux de verre rebondissait sur le bouclier sans atteindre Alex et Jordan. De plus, la résistance du vent étant affaiblie, Alex et Jordan pouvaient respirer normalement. Néanmoins, toutes ces contraintes demandaient plus de force et de concentration qu’elle ne l’avait imaginé et la douleur dans sa tête refis surface. Mais luttant pour ne rien laisser transparaître, elle cacha à Alex son mal et continua à avancer.

« On y est presque… On y est presque… »

Jordan et Alex se trouvaient à présent derrière l'homme. Ils étaient à deux doigts de lui mettre la main dessus lorsque ce dernier se retourna. Sous le coup de la surprise, Jordan perdit sa concentration et son bouclier céda immédiatement. Une énorme douleur envahit sa tête et le décor devint rapdiement flou. Jordan eut un vertige et vacilla sur place jusqu'à ce qu'une main masculine et puissante ne l'attrappe à la gorge. Forçant sa vue, Jordan réussit à retrouver une vision plus nette et constata alors que le mutant la maintenant en l'air en la tenant par la gorge...

Elle commençait à suffoquer...

« Alex... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 20 Jan - 21:01

    Nathaniel était un peu dépassé par l’ampleur des évènements, il fallait bien le dire. Il n’avait jamais imaginé qu’en venant à cette soirée tout allait dégénérer aussi vite. Il avait pourtant une assez bonne expérience de ce genre d’évènements. Mais il devait avouer qu’il ne serait jamais attendu à devoir s’en servir dans cette soirée qui avait pourtant si bien commencée.

    Il pouvait ainsi trouver une excuse minime à la façon assez brutale dont il explicita les évènements à Jazmin Grace. Il possédait le réflexe naturel de devenir un monstre analytique dès qu’il se trouvait dans une situation aussi difficile. Il savait que c’était très souvent le meilleur moyen pour trouver une échappatoire viable. Et le reste du temps il suffisait souvent de foncer dans le tas...


    « En grande partie oui. Mais on en reparlera plus tard d’accord ? »

    Il n’avait pas vraiment le temps d’expliquer à Jazmin Grace qu’il faisait partie de la Mafia. Mais il savait que si les évènements continuaient leurs enchaînements comme actuellement, il n’allait bientôt plus pouvoir s’en cacher. Essentiellement à cause du fait qu’il sentait qu’il allait falloir mettre le paquet pour neutraliser cet homme.

    Ils arrivèrent finalement dans une impasse crée par Dean Winchester. Ce dernier leur confia une jeune femme à soigner, et Nathaniel sentit aussitôt son entrainement médical reprendre le dessus. Notre ami était le personnage le plus polyvalent de la Mafia, son don lui permettait d’éviter de se spécialiser dans une discipline précise, et son entraînement auprès de son père en faisait un combattant et un médecin hors-pair. Enfin sauf dans les situations très graves, là il devait attendre l’aide du corps médecin de la famille, ou alors recourir à son sérum sanguin.

    Malgré sa concentration il réussit à détecter les changements de visibilité de Jazmin Grace. Il lui signala et cette dernière retrouva toute consistance, mais détourna son regard du sien, elle pensait surement y lire une émotion négative. Nathaniel sourit alors et utilisa sa manipulation des ombres pour lui faire doucement tourner la tête vers lui, et lui signaler ainsi qu’il était un Mutant.

    Il écouta le plan du Winchester et haussa légèrement un sourcil, ce plan était assez bancal. Il était tout à fait possible que ce mutant puisse détecter les moindres mouvements autour de lui grâce au vent. Il n’eut cependant pas le temps de s’expliquer que Jazmin Grace lui prit la main et lui écrivit son numéro avec un stylo pris dans son sac.


    « Je m’occupe de la jeune femme pas de problèmes. Mais vous faites attention, à mon avis ca va mal finir cette soirée... »

    Il se tourna ensuite vers Jazmin et lui adressa un clin d’œil et lui souffla un bonne chance, même s’il savait qu’il n’y avait pas tant de chances de succès que ça. Enfin il devait surement tout voir en noir, mais il aurait peut-être réagi de la même façon à sa place. Mais la question n’étant pas là, il préféra se reconcentrer sur Claire, du moins en apparence. Car dès que les deux Winchester se furent éloignés il porta sa montre au niveau de ses lèvres et donna ses instructions.

    « Basil, je veux que tu transmettes aux Varias l’ordre de porter une attaque décisive dès qu’ils en auront l’occasion. Et dis leur bien qu’ils ont carte blanche tant que personne ne suspecte notre implication ! »

    Il n’entendit même pas la réponse car il perçut une baisse soudaine d’activité près du Mutant. Il se retourna vivement vers lui et put voir Dean et Jazmin Grace sortir du sol près de Penelope Winchester.

    *Discrétion : 0/20...*

    Il vit ensuite Jazmin Grace revenir vers lui pour lui donner le résultat, bien qu’il ait déjà pu le constater par lui-même. Il lui répondit ensuite par un hochement de tête négatif à la question sur l’état de Claire.

    Mais un nouveau rebondissement se fit entendre juste après. En regardant dans la direction de la trombe humaine on pouvait distinguer une jeune femme qui était en train de se faire étrangler par ce dernier. Mais, avant que quiconque ait eu le temps de réagir un rayon de couleur rouge foncée atteignit le mutant aux niveaux des articulations maintenant les épaules en bon fonctionnement, le forçant ainsi à relâcher la jeune femme et faisant du même coup s’abaisser la protection dont le trouble fête s’était entouré.

    Le reste se passa dans l’espace d’un instant. Une bande de 3 hommes encapuchonnés arriva près du mutant et le décapita violemment avant qu’il ne puisse réagir, avant de disparaître avec le corps. Nathaniel put aussi distinguer du coin de l’œil deux autres arriver près de Nolan et James, et assommer le Boss, source plus que probable du Rayon meurtrier. Ils disparurent eux-aussi juste après cet exploit. Mais ils faillirent être rattrapés par les Agents du FBI encore valides avant de s’enfuir totalement, cependant un mur de protection s’établit juste derrière eux, empêchant les Agents de passer librement.


    *Du travail net et sans bavures. Varia Quality...*
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Winchester
~ Heaven is in your eyes ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 25
Dispo RP : Prise
Age du perso : 27 ans
Profession : Infirmière - Directrice du Refuge
Mutant(e) : Oui
Habitation : Manhattan
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 18/07/2007

Dossier Personnel
Gestion RP:
Capacité/Dons:
Relations(s):

MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 27 Jan - 16:58

    ¤ Le Bal du Nouvel An ¤

    Le mutant ayant été éliminé, le bal est désormais clos. Vous pouvez tenir compte, dans les RPs à venir, du possible traumatisme que votre personnage a vécu pendant le bal, etc.

    La suite du scénario se déroulera dans un topic où nos trois infectées sèmeront la pagaille à New York ! Bon jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Questions ouvert à tous.
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Chronicles™ :: • ARCHIVES • :: Avant Fermeture-
Sauter vers: