AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Penelope Winchester
~ Heaven is in your eyes ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 25
Dispo RP : Prise
Age du perso : 27 ans
Profession : Infirmière - Directrice du Refuge
Mutant(e) : Oui
Habitation : Manhattan
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 18/07/2007

Dossier Personnel
Gestion RP:
Capacité/Dons:
Relations(s):

MessageSujet: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Sam 29 Déc - 20:15

    ¤ Le bal du Nouvel An ¤

    ¤ Explication et introduction ¤

    Pour célébrer la nouvelle année, le Maire de New York a organisé un bal de charité, pour venir en aide aux familles pauvres et démunies de la ville. Tous sont invités à venir participer à cette grande fête, célébrée dans un hôtel des plus luxueux. Il est présentement 20h00, et les voitures commencent à arriver. On retrouve dans les invités, des gens de tout âge, qui ont pourtant tous un point en commun, leurs habits chics. Robes et complets sont bien évidemment de mise pour cette soirée tant attendu par les New Yorkais. On prévoit amasser beaucoup d’argent, soyez donc généreux et n’hésitez pas à faire un don pour aider ceux qui en ont vraiment besoin. La salle de bal était déjà pleine à craquer, et ce n’est que le début. De prestigieux invités sont attendus. Dans tous les cas, n’hésitez pas à venir célébrer la fin de cette année 2007. Le Maire promet même une surprise… Mais pas celle qu’il avait prévu.

    ¤ Le déroulement ¤

    Les invités commencent déjà à arriver, et les paparazzis s’en donnent à cœur joie. Un groupe très talentueux se charge de la musique, et plusieurs ont déjà commencé à se trémousser sur la piste de danse. Bref, on prévoit donc que cette soirée se déroulera en beauté, sans rien pour venir la troubler. Pourtant… Une certaine Organisation bien connue du Monde des Mutants s’apprêtent à attaquer à nouveau. La mystérieuse Commission Adriatique a bien évidemment, posté des agents partout dans la salle. Avis aux malfrats, on vous surveille de prêt… Mais cette fois, qu’est-ce qu’ils ont prévu ? On connaît l’étendue de leur pouvoir, on peut s’attendre à tout. La dernière fois, ils ont réussi l’impossible. Personne ne peut se douter de leurs plans. Chose certaine, cette fois, c’est la catastrophe assurée…

    ¤ Commencement ¤

    Le RP débute donc normalement. Les invités arrivent, tout va bien… pour l’instant. Vous obtiendrez plus d’informations au sujet du fameux plan de l’Organisation lorsqu’un certain nombre de membres auront posté. Il n’y a pas de tour de RP défini, vous pouvez poster à votre guise, aussi souvent que vous le voulez, mais n’oubliez pas, qu’il s’agit en quelque sorte, d’un scénario, évitez donc de transformer le sujet en topic privé. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Sam 29 Déc - 21:11

    "Leight chérie tu es prête ?"

    Debout face à son miroir long et brillant, Leighton se contemplait. Elle portait une robe courte parfaite, et était coiffée d'une manière coquette et élégante. Pour aller au bal du Nouvel An, elle n'avait pas besoin de se maquiller pendant la moitié d'une journée et d'aller chercher au fond de son placard une tenue de rêve. De toute façon, pour chaque grande occasion, Leighton se préparait assez rapidement. La blondinette avait une technique très pratique pour classer ses vêtements. Elle avait un côté de son meuble réserver aux robes de soirées et l'autre partie qui comportait ses vêtements ordinaires. Par terre, tout près de son lit, Leighton y déposait proprement sa collection de chaussures, bottes, escarpins, etc... Donc, elle était organisée. Au moment ou elle entendit sa mère l'interpeller, elle sursauta et se précipitait déjà pour enfiler un long manteau blanc suivit d'un petit sac à main de la même couleur. Tandis qu'elle fermait la porte de sa chambre avant de se retourner, elle aperçut à l'autre bout du couleur sa demie-petite-soeur Kate. Elle n'était même pas préparer !

    "Tu ne vas pas au bal, Kate ?"

    La nommée Kate lui répondit assez froidement qu'elle était extrêmement malade et qu'elle n'allait pas à cette fichue soirée de ringard. Aïe... Leighton se rendit compte qu'elle était de très mauvaise humeur et qu'elle disait vrai. Les yeux de sa petite soeur étaient carrément cerner. Bon, elle n'allait pas s'attarder, elle allait bien la revoir après. Se tournant vers sa mère, elle eut un petit sourire d'ange avant de la suivre pour le départ. Sa mère tenait dans ses mains un petit paquet fin, qui était censé être son offre de charité. Grâce à la popularité de sa mère, une styliste talentueuse et réputé, ils avaient été royalement inviter par le maire en personne et une limousine ou une grande voiture les attendaient en-bas. Sans vouloir se vanter le moins du monde, Leighton était assez habituée par cet environnement chic, habitant dans un gigantesque et confortable appartement de l'Upper East Side, quartier branché de Manhattan. Chantonnant sa chanson préféré, elle entra dans l'ascenseur en compagnie de sa mère, Lilian Moore. C'était une femme à l'allure élégante et redoutablement chic, avec son manteau en fausse fourrure douce et sa coiffure parfaite dont aucun cheveux ne dépassaient. Mais ouvertement, Leighton n'avait aucune envie de lui ressembler psychologiquement.

    Silencieusement, les deux femmes blondes montèrent dans la limousine noire et elles s'installèrent sur la banquette arrière, qui était la plus moelleuse. Même si son foutu père chirurgien n'était plus là, elles avaient toujours le droit à ce qui était bien et classe. Leighton en était fière mais elle n'en abusait pas. Fouillant frébilement dans son sac à main, elle en ressortit un Sidekick III, qui était en faite un mini ordinateur ou elle pouvait surfer sur Internet, vérifier ses mails, prendre des photos et téléphoner, etc... C'était un accessoire efficace qu'elle adorait. Là, en faite elle venait de recevoir un message de Kate. Elle lui disait qu'elle était désolée de ne pas pouvoir venir et qu'elle allait continuer à l'embêter demain matin. Kate était une peste adorable, mais elle aurait bien pu le lui dire il y avait encore une demie-heure. Bref, heureusement que le voyage se fit de courte durée, car elle détestait l'odeur du véhicule. Presque automatiquement, un homme habillé en costard noir vint ouvrir les portes de la limousine, apparemment, ils le faisaient à chaque inviter vu qu'elle voyait d'autre personne derrière en train de se faire ouvrir leur porte de voiture. Toute souriante, elle descendit de sa confortable banquette pour se faire envahir de flash venant des paparazzis. Ses yeux bleus allaient souffrir...

    Surtout que sa mère l'attirait déjà par la main pour aller faire une séance de photo ! Leighton grogna de mécontentement mais la suivit sans broncher. Après quelques flashs par ci par là, Mrs Moore décida de se retirer avec elle pour entrer dans la salle des fêtes de l'hôtel. Le décor était majestieux ! Sa mère se dirigeait vers la table des offres, mais Leighton prit une direction totalement différente : le buffet. Elle avait une faim de loup, mais elle n'allait pas tout manger. Faire l'égoïste ne servait à rien. L'étudiante se fit servir un verre de champagne avant de s'asseoir à une table, pratiquement seule...
    Elle n'allait sûrement pas tarder à entamer une discussion avec quelqu'un. Pendant ce temps là, elle écoutait la douce musique et regardait simplement les personnes autour d'elle. Ils étaient bizarrement tous flanquer avec des personnes. Tous en couple sauf elle.
Revenir en haut Aller en bas
Claire Estefan
(¯`·._.·[VA TE PRESENTER]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Mutant(e) : Oui
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Sam 29 Déc - 21:57

    « Maman, c’est bon j’ai bien reçu ton chèque pour la donation…Oui il n’y a pas d’ordre dessus et j’ai de l’argent aussi au cas où…Sinon papa va bien….Moi ça va très bien, les cours se passent bien et je suis contente…Bon je dois te laisser je vais pas tarder à arriver, je te rappelle dans la semaine, bisous je t’aime. »

    Claire remercia le chauffeur de taxi, lui tendit plus que la somme exacte et sortit telle une star en plein cœur de manhattan. Elle portait une magnifique robe rouge que ses parents lui avaient envoyé de San Francisco. Elle avait vraiment une allure de princesse dans cette tenue et déjà les regards de nouveaux arrivant se tournaient vers elle. Des paparazzis étaient même venus pour l’occasion. Elle pris sont courage à deux main et s’avança, souriant de son sourire enjôleur habituel. Les flashs fusaient et elle, heureuse, se laissait prendre par les photographes comme si elle avait été la star de la soirée.

    Après une brèves séance photo, elle entra dans la salle de bal qui était déjà pleine à craquer. Des gens de toutes catégories sociales étaient présents et Claire passait carrément inaperçus avec sa robe bon marché. Peu lui importait, elle voulait s’amuser et rencontrer de nouvelles personnes et tout ça pour une bonne cause. Ses cheveux retenus en un chignon parfait laissait échapper quelques mèches rebelles qui retombaient dans sa nuque et sur son visage. Son petit sac à main assortis à la couleur de la robe contenait tout ce dont une fille avait besoin ainsi qu’un chèque qui pesait bien 5000$. Ses parents avaient été généreux mais ils tenaient surtout à faire en sorte qu’elle s’intègre vraiment bien dans la vie New Yorkaise.

    C’est pensive qu’elle avança à travers la foule, faisant attention à ne pas être bousculé. Elle arriva
    devant une sorte de majordome qui passait avec du champagne. Elle attrapa une coupe au passage avant de se retirer vers un mur, histoire d’observer un peu tout ces jeunes gens qui s’amusaient comme des fous. Ce gala de charité rapporterait beaucoup, et resterait sûrement gravé dans les annales. Claire continuait son tour d’horizon visuelle quand elle aperçut, dans un costume qu’elle avait déjà vu auparavant un magnifique jeune homme. Jason Tyrell. Il était prévu qu’il vienne au gala, mais elle ne s’attendait pas à le voir si tôt. Elle se sentit bizarre quelques instants et une foule de question se précipitèrent dans son esprit, comme par exemple savoir si elle devait aller le voir ou attendre qu’il l’aperçoit.

    A peine eut-elle décidée de ce qu’elle devait faire qu’il avait déjà disparu.
    Elle verrait bien ce qu’elle ferait plus tard….



A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penelope Winchester
~ Heaven is in your eyes ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 25
Dispo RP : Prise
Age du perso : 27 ans
Profession : Infirmière - Directrice du Refuge
Mutant(e) : Oui
Habitation : Manhattan
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 18/07/2007

Dossier Personnel
Gestion RP:
Capacité/Dons:
Relations(s):

MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 30 Déc - 0:46

    Penelope terminait de se coiffer lorsque Dean l’enlaça par derrière pour embrasser son cou. Évidemment, il essayait de l’amadouer. Ils devaient tous les deux se rendre au Bal du Nouvel An, organisé par le Maire de New York, un homme que son mari était loin d’apprécié. Son époux, qui s’avérait être le Président du Groupe W, devait obligatoirement s’y rendre pour faire une importante donation. Penny avait espéré pouvoir éviter cette torture, mais le jeune homme tenait absolument à ce qu’elle accompagne. Apparemment, étant sa femme, elle devait obligatoirement se présenter au bras de l’homme de sa vie dans ce genre de soirée mondaine qu’elle détestait à un point inimaginable. À contre cœur, elle avait accepté de l’accompagner, même si elle aurait préféré célébrer la nouvelle année bien au chaud chez elle avec Maddie, Rachel et Dean. Elle s’y rendait uniquement pour lui faire plaisir, et aussi parce qu’elle préférait éviter de le laisser aller dans ce genre de soirée seul. Un milliardaire aussi sexy, même marié, a tendance à un peu trop attirer les femmes (XD).

    « Pff, je comprends toujours pas pourquoi je ne peux pas y aller en jeans ! Tu es sûr que la robe longue est obligatoire ?! Profite de la vue mon cœur, je n’ai pas l’intention de porter une robe de ce genre à toutes les semaines ! Dean Winchester, arrête de sourire bêtement, tu ne gagneras pas cette fois ! »

    La jeune femme imaginait très bien l’idée qu’il avait en tête en ce moment en la serrant ainsi dans ses bras, alors qu’elle portait seulement ses sous-vêtements. Elle s’arracha donc à son étreinte en rigolant, avant de fuir dans la salle de bain pour enfiler sa robe, et verrouilla la porte pour éviter de le voir s’introduire en douce. Évidemment, elle avait encore oublié qu’il se dématérialisait, et il ne tarda pas à la rejoindre, pour l’enlacer avec tendresse. Penelope l’embrassa longuement, avant de poser sa tête au creux de son épaule. La demoiselle caressa sa joue avant de le chasser de la salle de bain. Sur ce, il la quitta, et son épouse enfila sa longue robe (ici), avant de se glisser devant la glace pour s’observer. Certes, elle était magnifique ainsi vêtue, mais le problème résidait dans le fait qu’elle n’était pas du tout à l’aise dans une longue robe, et encore moins avec des talons hauts. À tous les coups, elle risquait de faire de la bouillie avec les pieds de Dean en dansant. En temps normal, elle se révélait très douée pour la danse, mais ce genre de chaussure compliquait nettement les choses (XD). Penny quitta finalement la pièce quelques minutes plus tard, pour rejoindre Dean dans leur chambre. Il n’y était plus, mais on voyait bien les traces de son passage, puisqu’il avait laissé derrière lui, un véritable bordel. La jeune femme soupira, mi-amusée, mi-désespérée, avant de se diriger vers le hall pour le rejoindre. Lorsqu’elle fut suffisamment près de lui, elle déposa un rapide baiser sur ses lèvres.

    « Alors, tu penses quoi de la version poupée barbie de ta femme ? Au passage, tu es terriblement sexy dans ton costume, tu fais un adorable pingouin, mon cœur. Tu veux bien m’aider à enfiler mon manteau, s’il te plaît ? »

    Dean s’exécuta, à la demande de son épouse, et le couple quitta la maison main dans la main pour se rendre à la voiture. Son mari avait beau être un homme très fortuné, le couple se passait bien volontiers de la limousine, et puis, son chéri vouait un amour inconditionnel à sa voiture. Cette dernière venait en deuxième dans son cœur, après Rachel, Maddie et Penelope (XD). La jeune femme adorait le taquiner au sujet du deuxième amour de sa vie. Elle ne voyait pas l’intérêt d’accorder autant d’attention à un vulgaire moyen de locomotion, mais Dean ne semblait pas du même avis qu’elle. D’ailleurs, elle n’avait toujours pas eu le privilège de conduire son petit bijou, apparemment, il n’avait pas trop confiance en ses talents au volant (XD). Galamment, il ouvrit sa portière, et Penny s’installa du côté passager. Pendant qu’il conduisait, la demoiselle se blottit avec peine contre lui, et s’amusa à le torturer en caressant son oreille de ses lèvres.

    « Tu es sûr que tu ne préfères pas rentrer, mon lapin ?! Bon, je suppose que peu importe ce que je vais faire, tu veux aller à cette soirée ?! J’abandonne, mais tu as intérêt à m’accompagner au prochain dîner organisé par la Maison Blanche ! »

    Le reste du trajet se déroula dans une ambiance chaleureuse, Penny s’évertuant à convaincre son mari de faire demi-tour pour retourner à la maison. Rien n’y fit, il continuait de s’entêter. Le couple arriva finalement à destination et Dean gara lui-même sa voiture. Pas question de la confier à sa femme, alors encore moins au portier (XD). Le jeune homme donna un coup de main à son épouse, et Penny glissa sa main dans celle de son époux, prête à affronter les centaines de paparazzis qui n’attendaient que leur venue. Penelope s’affubla d’un sourire qui sonnait un peu faux, et suivit son mari, qui tentait de les sortir de ce flot de flashes le plus rapidement possible. Ils se retrouvèrent rapidement dans la salle de bal, et la demoiselle put enfin respirer un peu plus librement.

    « Je hais les paparazzis ! J’espère sincèrement qu’ils vont trouver un meilleur sujet que nous deux, pas envie de faire la couverture de tous les journaux à potins new-yorkais ! Quoique, c’est notre première sortie officielle depuis qu’on est marié et que j’ai retrouvé la mémoire ! Bon, puisqu’on est coincé ici, autant essayer de passer une bonne soirée. Tu es avec moi, c’est déjà ça, et si je réussis à te faire danser, j’aurai réussi un miracle ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 30 Déc - 1:02

    Bal de charité, quelques heures plus tôt

    « Vous avez bien compris ? On reste vigilant et discret ! Le maire veut que tout se passe dans le meilleur des mondes alors nous allons faire exactement ce qu’il veut. »

    Jason tout en s’équipant de son oreillette pour être en lien avec les autres agents présent dans la soirée, écoutait son supérieur direct leur faire le topo de la soirée. Discrétion et efficacité, pas de problème, c’était l’homme de la situation. Durant les vingt minutes qui suivirent, lui et ses collègues durent se farcir le speech concernant les attentes du maire etc.. Qu’il abrège sinon Jason allait dormir sur place. Déjà que ça ne l’enchantait pas d’assister a ce genre d’événement où assurer la sécurité relevait du parcours du combattant mais si en plus, il devait subir le discours interminable de son chef, et bien là, il était vraiment mal barré.

    « Tyrell ! Vous vous occuperez de surveiller les invités ! »
    « A vos ordres patron ! »

    Bal de charité, instant présent

    Voila comment après avoir reçu ses ordres, il avait inspecté la moindre poussière dans la salle censée accueillir les invités puis, au fur et à mesure que ces derniers arrivaient, il vérifiait bien les identités. Heureusement pour lui, il n’avait pas de cravate car sinon, il aurait passé toute la soirée à la desserrer tant il ne se sentait pas à l’aise même si rien ne transparaissait dans son attitude. Ennuyé, il commença à faire le tour de la salle pour se rapprocher un peu plus de l’entrée, histoire d’avoir une meilleure vision du flot de personnalité entrant. Il remarqua plusieurs personnes aux allures suspectes mais rien de bien intéressant pour le moment. Alors qu’il allait faire demi-tour pour se rendre aux cuisines, histoire de faire le point avec son supérieur, son regard fut attiré par une belle demoiselle à la robe rouge pourpre. Sublime, il n’y avait pas d’autres mots et il constata avec surprise, qu’il s’agissait de Claire, la jeune femme qu’il avait rencontrée quelques jours plus tôt.

    « Warren, tu peux me remplacer quelques minutes en salle ? »
    « Pas de problème Jase ! »
    « Merci je te le revaudrais. »

    Gardant toutefois le contact radio, il laissa sa place à son collègue pour se diriger vers Claire qui ne semblait pas savoir quoi faire vis-à-vis de lui. En souriant chaleureusement, il s’approcha d’elle avant de lui prendre la main et de la saluer avec un baise main, des plus complices. Après tout, il ne voulait pas passer pour le dragueur de service.

    « Vous êtes magnifique Mlle Estefan ! Comment allez-vous depuis la dernière fois ? »



Ps : costume de Jason
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 30 Déc - 17:01

    « Tu ne comptes par sortir dans cette tenue quand même ! »
    [Pourquoi pas ! Je ne vois pas ce que tu lui reproches!]
    « Sammy, on ne va pas à un gala en jean et basket ! Va mettre la robe que je t’ai acheté et dépêche toi on va être en retard ! »
    [Pff espèce de rabat joie et je te signale qu’on y va pas dans la même voiture ! D’ailleurs pourquoi c’est moi qui me coltine la limousine]
    « Plains toi à papa ! Bon je file, on se retrouve là bas et mets une robe !!! »

    Dépitée, elle regarda la porte de sa chambre se fermer sur son frère puis son regard se posa sur la robe de cocktail qui lui avait fait parvenir dans la journée. Mon dieu, elle allait se vautrer avec les talons, à coups sûr, elle ne savait pas du tout marcher avec ça. Dire qu’elle ne pouvait pas envoyer sa doublure comme elle avait tendance à faire quand elle devait se rendre à ses vernissages. Fiou monde injuste, frère cruel, parents indignes ! Elle se vengerait mais avant si quelqu’un pouvait bien lui donner un chausse pied, histoire qu’elle rentre dans sa robe, ça l’arrangerait. La prochaine fois, elle se passerait de ce fabuleux gâteau au chocolat de sa mère. Quelle idée d’aller manger chez ses parents le jour même d’un gala. Voyant l’heure tourner, elle fila sous la douche pour se préparer. Samantha regarda sa palette de maquillage. Elle était peut être la reine des pinceaux mais pour le maquillage, tu repasses quand tu veux ! Si elle voulait ressembler à bozo le clown, il suffisait de lui filer les espèces de trucs pour mettre les machins sur ses yeux, ses joues etc. Enfilant un peignoir, elle fila toquer à la porte de sa belle sœur qui heureusement, se trouvait encore dans les parages. Grâce à Pénélope, elle put arborer un merveilleux et léger maquillage. Parfait pour aller avec sa robe. Mine de rien son frère avait du goût !

    Une demi-heure plus tard, elle enfilait sa robe avant de se coiffer d’un adorable chignon. Miracle en soit car en temps normal, elle n’arrivait pas à discipliner sa tignasse. Bon, il ne restait plus qu’à enfiler ses chaussures puis de filer dans la limousine qui attendait devant le manoir. Ouin, elle ne voulait pas y aller ! Comment voulez-vous profiter d’une soirée quand vous n’entendiez personne, que vous ne pouviez pas danser sur la musique. Quoique, avec Dean, ils avaient mis au point une technique pour qu’elle puisse danser. Il tapotait sur sa main, le tempo et elle, elle se laissait conduire. Grâce à ce stratagème, elle pouvait au moins profiter pour une danse, de la soirée. Le hic, c’est qu’il n’y avait que Dean qui connaissait cette technique. Lui et son père pour être exacte.

    ** Allez courage ma grande, tu peux marcher avec ça **

    En soupirant, elle enfila ses talons avant de se mettre debout. Equilibre ok ! Tentons un premier pas. Ouais, on aurait dit qu’elle avait un balai dans le c… pas très glamour comme marche mais tant pis. Samantha attrapa son sac à main et descendit doucement les escaliers jusqu'à ce que le chauffeur qui attendait dans le hall, l’aide à enfiler son manteau. Seulement au moment de descendre la petite allée menant à la limousine, elle faillit se vautrer compétemment. Vive les réflexes de son chauffeur. Enervée, elle retira ses chaussures et termina le reste du petit chemin pieds nus avant de grimper dans le véhicule. Une demi-heure après, elle regardait la foule de paparazzi. Mon dieu qu’elle n’aimait pas ça ! En désespoir de cause, elle renfila sa paire d’escarpin et sortit élégamment de la limousine pour remonter le tapis rouge, sans accorder la moindre photo. Non, elle était trop concentrée pour ne pas tomber (XD).

    N’empêche l’avantage d’être sourde, c’est qu’on n’entendait pas toutes les vieilles peaux de vache riche, caqueter dans l’assemblée. Samantha se faufila parmi les invités à la recherche de son frère et de sa femme quand elle bouscula une jeune femme, blonde. Oups première galère de la soirée. Pour s’excuser, elle leva la main en l’air avec une moue gênée. Mince, elle avait complètement zappé de prendre son carnet avec elle ! La soirée allait de pis en pis ! Samantha se mordilla la lèvre inférieure avant de faire demi-tour mais une nouvelle fois le sort s’acharna sur elle, car elle buta contre un homme. Elle recommença son cirque avant de voir son frère au loin. Désespérée, elle lui parla en signe !

    [Aide moi au lieu de rester planté là avec ton sourire niais crétin !!]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 30 Déc - 18:43

    *Bon, alors voyons voir... Un sur la gauche, deux en hauteur, un de plus dans la salle en train de draguer...Et voilà notre cher chef d’équipe pour ce soir qui se retrouve cantonné au premier... Pfff bande d’amateurs !*

    La personne qui venait allégrement de critiquer le système de sécurité disposé pendant la soirée par le FBI n’était autre que l’un des responsables de la coordination de la sécurité au niveau de la partie « cachée » de l’Iceberg de la Commission Adriatique.

    Cependant cette personne n’était pas vraiment partie intégrante de cette organisation, en fait elle bossait plutôt pour un de ses alliés dans le « monde souterrain » qui parsemait cette ville, et même, par phénomène ricochet, toute la planète. Ce « monde souterrain » était celui qui était composé des plus grandes formations criminelles ou semi-criminelles mondiales, et la non moindre d’entre elles n’était autre que la bien nommée Mafia, ou encore « Cosa Nostra ».

    Et oui vous l’aurez aisément compris désormais, notre mystérieuse cible de commentaires n’est autre que l’un des membres piliers d’une famille de la Mafia, en fait il s’agit de Nathaniel Balneo, membre de liaison de l’organisation CEDEF auprès de l’actuel parrain de la famille Vongola. Enfin bref passons sur le C.V, nous ne sommes pas vraiment ici pour ça.

    Toujours était-il que Nathaniel avait été convoqué ici sur ordre de son Boss pour permettre de synchroniser une éventuelle action des forces de la Commission et de celles de la Famille postés sur place. Et en plus il fallait aussi compter sur la présence de toute une unité, certes réduite mais néanmoins potentiellement gênante, d’agents du FBI, dont certains avaient confidentiellement reçu l’ordre de tuer a vue tout mutant potentiellement dangereux pour eux.

    Nathaniel soupira et se planqua dans un angle mort des agents avant de porter sa montre au niveau de ses lèvres, avec la main orientée paume vers son visage. D’ailleurs il commençait vraiment à se dire que
    sa tenue actuelle ressemblait trop à son goût à son costume quand il était en service pour la Famille...

    « Basil, je veux un topo de la situation du côté de la surveillance externe »

    « Tout est normal chef, vous pensez qu’ils vont se manifester ce soir ? »

    « Ca dépend si tu fais encore confiance aux membres des renseignements du CEDEF et de la Famille en elle-même. Mais ca dépend aussi si tu prends en compte le fait que les Assassins d’élite de la Famille sont sur place... »

    « Les Varias ? A mon avis le Boss n’aurait pourtant jamais autorisé cette équipe à poser le pied dans cette soirée non ? »

    « C’est pour cela que le Leader du CEDEF a ordonné leur mise en position à l’extérieur, dans une position sûre, et aussi pour cela que nous avons reçu l’ordre de ne rien dévoiler sauf dans des circonstances extrêmes... Bon maintenant si tu veux bien m’excuser, je vais y retourner avant de me faire voir. Over »

    Il coupa aussitôt court la discussion en reprenant une posture normale et en allant se mêler à la foule. Il constata aussitôt que les agents avaient beaux être facilement repérables pour une personne de son expérience, il était en revanche bien plus difficile de les localiser pour des personnes non averties. Cependant il se doutait que l’Organisation enverrait sûrement ses meilleurs éléments s’ils voulaient pouvoir tenter quoi que ce soit avec une telle protection.

    *Ca doit être pour ça que Connor a tenu à ce que la présence des Varias soit tenue secrète, cependant je vais finir par avoir du mal à empêcher James de lui hurler une bonne fois pour toutes dessus. La Famille n’a vraiment pas besoin de ce genre de manœuvres...*

    Ahhh qu’il était compliqué de faire ce boulot dans ces temps de crises, le travail de « Tampon » entre le CEDEF et les hautes instances de la Famille était compliqué, surtout quand une main faisait des choses sans en avertir l’autre.

    Mais il fut stoppé dans ses réflexions par l’arrivée assez impromptue d’une jeune femme droit dans son buste. Il sourit en la voyant apparemment confuse et releva ensuite la raison de cette confusion. Elle était apparemment muette et semblait demander de l’aide à son frère au loin par l’intermédiaire du langage des signes. Le hasard avait voulu que la jeune sœur de Nathaniel soit elle aussi atteinte d’une telle infirmité, et ainsi il avait très vite appris à se servir de cette langue pour communiquer.

    Il regarda alors la jeune femme et eut un petit sourire avant de commencer à s’adresser à elle dans la langue qu’elle venait d’employer, avec les mains.


    [Ne vous en faites pas, vous êtes toute excusée !]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 30 Déc - 20:21

    *Pfffff j’en ai marreee !!!*

    Ce cri du cœur mental venait d’être poussé par l’esprit de James Folley, en effet ce dernier avait été invité à venir par sa petite amie, j’ai nommé Eva Linberg. Il avait bien évidemment accepté puisqu’il n’avait que moyennement le choix, et puis surtout car il n’avait pas envie de vexer sa belle. Mais lors du trajet dans sa voiture il s’était demandé si finalement la vexer ne serait pas une meilleure option...

    Bon il s’était vite repris avant qu’elle ne sente son trouble, il ne voulait pas qu’elle se sente coupable de l’avoir invité, enfin il se demandait si elle pouvait se sentir coupable pour ça. Il la connaissait très bien après tout, il savait qu’elle était une personne qui aimait agir dans les règles mais qui savait aussi parfois cesser de s’encombrer de sentiments dans ses décisions. Il se demandait d’ailleurs si elle n’y serait pas allée avec un autre à cette soirée s’il avait dit non. Il était persuadé qu’elle aurait demandé à Peter tiens...

    Enfin bon James avait décidé de faire un effort, et puis grâce a ça il aurait enfin une idée de la personnalité du « Patron » de sa bien aimée, Dean Winchester. La dernière fois qu’il l’avait vu c’était au cours de la réception pour son mariage, mais il voulait pouvoir l’observer plus à loisir cette fois.

    Appelez cela de l’intuition ou de la paranoïa, mais il lui semblait que quelque chose n’allait pas vraiment avec ce Dean. Déjà la dernière fois qu’ils s’étaient rencontrés il avait trouvé les questions qu’il avait posées assez étranges. M’enfin c’était surement de la jalousie concernant Eva, il avait ressenti la même chose, sans en prendre pleinement conscience, quand Eva avait simulé une relation avec son frère jumeau Peter. Tiens d’ailleurs faudrait qu’il termine de lui faire payer cet incident là un de ces jours...

    Mais bon revenons à la situation présente. James avait réussi à s’illustrer devant les appareils photos grâce à l’aide de sa cavalière de la soirée.


    *Bon d’accord Papa va encore hurler parce que je suis apparu aux journaux si ca arrive... Mais en même temps je suis juste le cavalier du Bras Droit du Président de l’un des plus grands groupes industriels... Et merde il va vraiment me tuer...*

    Il se retint de soupirer bruyamment et se contenta d’avancer le plus vite possible, tout en restant naturel, vers l’entrée avec sa cavalière. Il sentit son incompréhension émaner de son visage mais il décida de remettre les explications à plus tard. Il sentait cependant que pour rester crédible il allait devoir laisser la place à une personne pour le représenter aux conseils habituels entre les alliés.

    *Et galèreeee....*

    De plus la perspective de voir sa photo affichée dans la presse le lendemain ne l’enchantait que moyennement, surtout que la presse à scandales risquait d’en faire sa prochaine feuille de choux, avec en première page la vie privée d’un certain James Folley. Si jamais ils approchaient trop de la vraie biographie ils seraient en plus assassinés par les soins de son père, James savait qu’il ne pourrait pas y échapper, dans ce genre de situations son père avait les pleins pouvoirs.

    Ce qu’il ignorait c’était que dans l’ombre d’un Building des hommes en noirs avaient observé la scène, et qu’ils avaient maintenant reçu la mission d’empêcher a tout prix ces photos de paraître dans les prochains journaux avec une biographie trop détaillée de James...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Dim 30 Déc - 23:43

    « Tu ne comptes par sortir dans cette tenue quand même ! »
    [Pourquoi pas ! Je ne vois pas ce que tu lui reproches!]
    « Sammy, on ne va pas à un gala en jean et basket ! Va mettre la robe que je t’ai acheté et dépêche toi on va être en retard ! »
    [Pff espèce de rabat joie et je te signale qu’on y va pas dans la même voiture ! D’ailleurs pourquoi c’est moi qui me coltine la limousine]
    « Plains toi à papa ! Bon je file, on se retrouve là bas et mets une robe !!! »

    Dean regarda une dernière fois sa petite sœur en secouant la tête puis il la quitta pour retrouver le second champ de bataille à savoir sa propre chambre où l’attendait sa femme. Allez savoir pourquoi, les deux jeunes femmes refusaient catégoriquement d’aller au gala de bienfaisance et surtout de mettre une robe. Pourtant, c’était bien un truc de bonnes femmes ça non ? Lui, il avait des raisons de ne pas avoir envie d’y aller ! La première était qu’il détestait les mondanités, la deuxième, qu’il haïssait le fait de porter un smoking et la troisième qu’il exécrait le maire de New York. Si ça, ça ne faisait pas de solides arguments anti-gala, il voulait bien se pendre. Toutefois quand il aperçut sa femme en sous-vêtement, toute pensée négative s’envola. Non, elle était rapidement remplacée par des pensées plus libidineuses. Il rigola tout doucement avant de s’approcher d’elle et de la prendre dans ses bras pour l’embrasser dans le cou. Concentre toi sur le gala n’arrêtait pas de sermonner sa tête mais comment garder la tête froide quand une déesse se trimbalait à moitié nue sous votre nez. A plus forte raison quand il s’agissait de votre propre femme.

    « Tu es sûr ? Je gagne à tous les coups pourtant ! »

    Pénélope le poussa gentiment avant d’aller s’enfermer à double tour dans la salle de bain. Dean pensa en secouant la tête amusé, qu’une nouvelle fois, sa femme avait oublié le fait qu’il se dématérialisé. Ni une ni deux, le voila qui passe au travers de la porte pour l’embrasser dans le coup, cherchant visiblement à avoir un câlin à la sauvette avant de se jeter dans la fosse au lion. Malheureusement, elle le repoussa une fois de plus à son plus grand malheur. Toutefois elle lui accorda un baiser puis le poussa dehors sans prendre la peine d’ouvrir la porte. Hey ! Le voila jeter par sa propre femme ! Un crime contre l’humanité des dragueurs ! Dean en profita pour s’habiller également et revêtir son costume cravate pour son plus grand déplaisir. Comme à son habitude, il se dessapa très vite en laissant ses fringues par terre, ne prenant pas la peine de les ranger bien comme il faut sur la chaise. Pff une perte de temps ! Une fois prêt, il prit des nouvelles de sa femme avant de la prévenir qu’il attendait dans le hall. Dean croisa rapidement sa sœur qui partait au bal en limousine et faillit éclater de rire en la voyant depuis la fenêtre du salon, manquer de se vautrer contre les dalles du jardin. Alalah ça devait pas être compliqué de marcher sur des talons. Les femmes, elles étaient vraiment compliquées à vivre. Tiens en parlant d’elles, voici que Pénélope faisait son apparition divine dans le hall. Dans un premier temps, Dean resta interdit en la voyant si belle dans sa robe, mais il se reprit très vite en la rejoignant pour l’embrasser tendrement.

    « Tu es magnifique Pen’ ! Wouah ! Je vais en faire des envieux ce soir. »

    En souriant comme un gamin, il l’aida à enfiler son manteau avant de la prendre par la main pour quitter le manoir. Leurs filles étant à l’Institut sous bonne garde, ils pouvaient partir l’esprit tranquille. Il laissa néanmoins Pénélope le temps d’aller sortir la voiture du garage. Ah sa voiture, belle voiture, amante de ses jours et de ses nuits. Quoi ? Il adorait cette bagnole, pas de sa faute. Non, non, il n’est pas encore fétichiste.. Quoique ! Personne n’avait le droit de la conduire ! Pas même sa femme, voir encore moins sa femme. Disons qu’il tenait à sa carrosserie (XD). Durant le trajet, cette diablesse tenta par tous les moyens de le faire reculer en lui donnant envie d’aller se blottir bien au chaud sous la couette mais il tint bon. Un point pour les hommes ce soir !!

    « Chérie, rien de ce que tu feras me feras changer d’avis ! On va assister à cette soirée et après promis on rentre chez nous. Ça ne m’amuse pas des masses d’aller sourire à ce type alors que j’ai envie de lui foutre mon poing dans la gueule. Ça fait partie à la fois du boulot de président du plus grand groupe de New York mais aussi celui de commandant de brigade. »

    Ce n’est pas pour autant qu’elle arrêta de le taquiner mais il savait que c’était plus pour jouer que par réelle motivation. Finalement ils arrivèrent à destination et Dean chercha une place pour se garer. Hors de question qu’un inconnu pose ne serait-ce qu’un doigt sur sa merveille ! Il en coffrait pour moins que ça ! Malheureusement, une autre épreuve les attendait : les paparazzis. Une chose sur terre qu’il exécrait au plus au niveau. Depuis très jeune, ses parents avaient fait en sorte que sa sœur et lui n’eurent pas à subir leurs pressions mais dorénavant, il devait se défendre tout seul mais aussi veiller à ce que ses filles soient à l’abri des médias et de leurs longues dents pointues. Le couple se prêta quelques instants au jeu des flashs puis ils remontèrent le tapis rouge pour entrer dans la grande salle de réception. Il rigola en écoutant sa râleuse de femme et son sourire s’accentua quand elle ajouta que ça serait un miracle si elle lui arrachait une danse.

    « Sache ma puce que j’adore danser et que je suis même un très bon danseur. Allez viens, allons rapidement saluer le maire pour se défaire de cette corvée puis après nous tâcherons de passer une bonne soirée, loin de nos enfants. »

    Dean l’embrassa avant de la prendre par la main pour la faire traverser la foule d’invité. Il remarqua rapidement sa sœur au prise à ses maladresses. Quand elle lui adressa la parole, il lui répondit de la même manière.

    [Débrouilles toi toute seule petite sœur ! ça t’apprendras à me réveiller avec un seau d’eau froide !! Ciao]

    Pénélope et lui arrivèrent finalement jusqu’au maire et ils échangèrent d’affreuses amabilités avant que le couple ne prenne congé pour se diriger vers la piste de danse. Dean proposa une danse à sa femme et c’est ainsi qu’ils se retrouvèrent enlacés parmi d’autres couples.

    « Alors madame Winchester, qu’est ce que ça fait de passer une soirée en tête à tête avec son mari ? »


Ps: costume de Dean
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Winchester
~ Heaven is in your eyes ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 25
Dispo RP : Prise
Age du perso : 27 ans
Profession : Infirmière - Directrice du Refuge
Mutant(e) : Oui
Habitation : Manhattan
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 18/07/2007

Dossier Personnel
Gestion RP:
Capacité/Dons:
Relations(s):

MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Lun 31 Déc - 5:06

    « Tu es sûr ? Je gagne à tous les coups pourtant ! »
    « Tu gagnes parce que tu triches ! Tu sais que je ne résiste jamais aux baisers dans le cou, et tu n’hésites pas à exploiter mes faiblesses. Mais vengeance, ce soir, pas de câlins ! Enfin, peut-être quand on rentrera. »

    Penelope le laissa continuer son petit jeu encore quelques minutes, parce que, mine de rien, elle adorait quand il l’embrassait ainsi, avant de s’enfuir dans la salle de bain, en prenant bien soin de verrouiller la porte à clef. Pas question de craquer ce soir. Quoique, peut-être qu’elle arriverait à le convaincre de passer toute la soirée bien au chaud dans leur lit… La jeune femme chassa bien vite cette pensée, elle n’avait pas du tout envie de se rendre à ce fichu bal, mais puisqu’il était organisé pour une bonne cause, elle était prête à jouer le jeu, et même à sacrifier un moment tendre en tête-à-tête avec son époux. La belle demoiselle sursauta en sentant des bras musclés se refermer autour de son corps. Mince, elle avait encore oublié que Dean se dématérialisait ! Pas moyen de lui échapper ne serait-ce que deux secondes, mais si son intrusion dans la pièce ne la fâchait pas le moins du monde. Ses lèvres parcourent à nouveau chaque parcelle de son cou, et Penny fut tentée de craquer, mais se ressaisit à la toute dernière seconde. Ça lui apprendrait à la traîner de force dans ce genre d’évènements mondains qu’elle détestait tant. Comme quoi, être l’épouse d’un milliardaire propriétaire d’une multinationale n’avait pas que des avantages. Pourtant, même si elle criait tout haut qu’elle n’avait pas du tout envie de se rendre à ce fameux gala, elle aimait bien l’idée que tout le monde la voit au bras de l’homme qu’elle aimait. Mine de rien, elle était fière d’être une Winchester à part entière, même si elle refusait de l’avouer. À force de côtoyer son mari, elle commençait à devenir aussi orgueilleuse que lui (XD). Après lui avoir accordé un long baiser, Penny le repoussa gentiment mais fermement. Le pauvre, il se voyait rejeter par sa tendre épouse.

    Penelope termina donc de se préparer en paix, lorsque Sammy vint frapper à sa porte pour obtenir un peu d’aide question maquillage. La jeune femme fut ravie de donner un coup de main à sa belle sœur et amie, et arrangea le coup en quelques minutes à peine, avant de gratifier Samantha d’un sourire chaleureux, pour ensuite terminer de se préparer. Elle jeta un dernier regard dans la glace, et s’enquit de l’heure. Pile dans les temps ! Dean pouvait être fier de sa femme, cette fois, elle n’avait pas une minute de retard, ce qui relevait du miracle (XD). Sans plus attendre, elle le rejoignit dans le hall d’entrée, et elle s’amusa grandement en le voyant figé devant sa belle. Un peu plus, et il bavait littéralement devant elle. Le jeune homme retrouva rapidement ses esprits. Il s’approcha de Penny pour l’embrasser tendrement et en profita pour lui glisser un compliment à l’oreille.

    « C’est gentil, mon chéri, tu es adorable. Évite quand même de massacrer tous ceux qui auront la même réaction que toi en m’apercevant ! »

    Le couple se dirigea dehors, main dans la main, et Penny leva les yeux au ciel en voyant le sourire de Dean, qui était présentement au volant de sa voiture, le deuxième amour de sa vie. Parfois, elle avait l’impression qu’il aurait épousé cette bagnole s’il avait pu le faire, évidemment. D’un autre côté, elle n’avait pas peur de se faire piquer son mari, puisqu’elle était assurément plus douée qu’une vulgaire voiture pour les bisous et les câlins (XD). D’ailleurs, pendant le trajet, Penelope tenta par tous les moyens de le pousser à faire demi-tour. Il ne résistait jamais bien longtemps lorsqu’elle caressait son oreille avec ses lèvres, mais cette fois, il semblait animer d’une volonté de faire, de sorte qu’elle fut incapable de le faire changer d’avis. Dommage, elle avait plein d’idées pour occuper la soirée…

    « Moi qui avais prévu de tester les cadeaux que je t’ai offert pour Noël ! Tant pis, une autre fois peut-être. Ne t’inquiète pas, je ne t’en veux pas. J’adore être ta femme et porter ton nom, même si t’accompagner dans ces soirées fait partie de la tâche ! »

    Les deux amoureux arrivèrent finalement à destination, et après avoir garé la voiture, ils se préparèrent à affronter l’une des plaies de l’humanité, j’ai nommé, les paparazzis. Puisque c’était l’une des premières sorties officielles du couple, ils s’en donneraient très certainement à cœur joie. Le Président d’une Multinationale au bras de sa femme, qui était encore une véritable inconnue pour tous les médias du monde avant son mariage avec l’un des hommes les plus puissants des Etats-Unis. Penny se prêta au jeu en maudissant ces crétins. Tant qu’ils restaient loin de ses filles, elle supporterait leur présence, mais qu’ils essaient de les approcher et ils auraient à faire à une mère poule en colère. Le couple se retrouva finalement dans la salle de réception, et Penelope râla légèrement contre le traitement qu’il lui faisait subir.

    « Aurais-je épousé l’homme idéal ? Par contre, je m’excuse d’avance, avec des chaussures pareilles, je risque d’abîmer tes pieds ! Bon allez, présente-moi à notre cher Maire pour qu’ensuite, je puisse profiter pleinement de toi. »

    Après avoir échangé un tendre baiser, Dean serra la main de sa compagne et la guida jusqu’à l’invité en question. Elle savait que son mari détestait cet homme, et le connaissant, il essaierait de se débarrasser de lui le plus rapidement possible. Penny, qui possédait tout de même une certaine diplomatie, se chargerait d’équilibrer les choses, après tout, ils se devaient de faire bonne impression. Dean échangea quelques politesses avec le Maire, tandis que son épouse se contentait d’appuyer ses paroles avec son magnifique sourire.

    « Vous avez une charmante épouse, Monsieur Winchester. »
    « … »
    « Arrêtez, vous allez me faire rougir ! »

    Vous allez surtout finir par donner des envies de meurtre à mon mari, pensa-t-elle. Eh oui, Penny n’était pas dupe, elle avait bien évidemment remarqué que le regard du Maire s’était un peu trop attardé sur sa délicieuse silhouette, d’ailleurs, il n’avait même pas pris la peine de se faire discret, puisque même Dean en était conscient. Danger en vue ! La jeune femme voyait bien que son époux bouillait déjà sur place, et avant qu’il ne commette une terrible bêtise, elle préférait l’éloigner de ce crétin de première. S’il y a bien une chose que son mari détestait encore plus que porter du rose, c’est bien qu’on bave sur sa femme, devant lui. Penelope augmenta la pression qu’elle exerçait sur la main de l’homme de sa vie pour le calmer et lui rappeler sa présence. Le couple réussit finalement à s’éclipser, par chance, puisqu’elle avait l’impression que son mari ne tiendrait pas encore longtemps. Penelope le conduisit jusqu’à la piste de danse où ils se retrouvèrent bien vite enlacés, prêts à entamer une danse. Tout pour mettre le plus de distance entre Dean et le Maire de New York.

    « J’adore ! Je t’ai déjà dit à quel point je suis heureuse d’être ton épouse ?! D’accord, j’aurais préféré une soirée en tête à tête, mais l’important c’est que tu es là. Maintenant, on devrait être tranquille. Ouf, on a eu chaud, pendant un instant, j’ai cru que tu allais lui coller une droite bien sentie. Il l’aurait mérité, mais ça fait un peu tache en plein bal. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Lun 31 Déc - 14:48

Bal de Noël , quelques heures avant dans un appartement de New York ....

-Bien bien bien , alors je me met ça ... noooooooon ça va pas , c'est pas comme ça que tu vas attiré les filles Nolan !!! Bon allez , au boulot , alors je met ça ... ou est passé mon Boxer Dim ??? Et merde !!! on trouve rien dans cette baraque !!!

Vous vous demandez probablement ce que c'est , la réponse et simple et presque aussi idiote qu'inutile , c'est Nolan se préparant pour la soirée , oui , il y va ... Interdiction de son parrain d'y aller , interdiction de pratiquement toute la famille de se faire remarquer ...

Nolan n'en a que faire , ce soir c'est le grand soir ! le soir de tous les excès et Nolan compte bien ramener une fille dans son lit \o/.

Mais trêves d'explications incessantes ... Retournons voir Nolan après quelques instants de débacles intérieures , il finit par choisir son costume noir comme toujours une petite chemise de soie bordeaux et go go go a pied dans la nuit pour la soirée de tous les excès ! \o/ \o\ /o/

Arrivé devant cette magnifique mairie (tout est magnifique quand un coeur féminin est à la clé après tout) et devant tous les paparrazis attroupés devant , Nolan pense alors seulement a prendre une petite pose aguicheuse et qui a toujours marcher avec la plupart des filles ....

Enfin arrivé ! Rentré et avec un verre à la main , Nolan se promène parmis les invités multiples à la recherche de sa future "proie" .... Au lieu de cela , que voit il au loin ? Nathaniel ! Et merde ! Pas ce soir qu'est ce qu'il fait ici ce taré ? Il sait pas s'amuser et il vient quand meme !

Raaaaaah et en plus , qui est là aussi ??? James (très bien accompagné par ailleurs , Nolan va peut etre allé savoir comment une aussi charmante femme peut s'éprendre de lui) .

Et merde , manquerais plus que Lence et le trio infernal serait au complet pour passer une mauvaise nuit !!! Bon allez , pas grave , autant s'amuser ne plus y penser et les éviter , c'est aussi simple que ça après tout ...

(C'est court mais j'ai pas trop d'idées pour le moment ><)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Lun 31 Déc - 15:17

Enfin prête pensait Veronica en se regardant de la classe une fois de plus. Elle se demandait si tout allait bien. Inquiète devant son mirroir, elle retouchait sa coiffure, tournant sur elle même, observant chaque detail, ne voulant rien laisser au hasard. Peut être était elle trop perfectionniste, Veronica n'était pas ainsi d'habitude, mais elle voulait aller au bal du nouvel ans dans le centre de New York, se fondre dans la foule et parler a des gens qui faisait pareil qu'elle. Ainsi, elle se decidait enfin a sortir de sa chambre pour croiser son père dans le salon qui venait de préparer un somptueux repas pour deux personnes. Veronica lui fit alors un sourire pour ajouter :

« Tu as fait tout ça pour moi ? Mais je t'ai dit que je sortais ce soir !... Arf, il faudrait remettre ça ! »

Keith Mars prit alors un air blasé, priant sa fille de filer tout de suite, lui qui attendait une personne importante. Veronica parrut alors offusqué pour ensuite tirer la langue a son père et partir comme le vent. C'était dans sa voiture qu'elle entendit alors le compliment que l'homme venait de lui lancer par la fenêtre. Elle était trés belle ce soir. Elle mit le contact avec un large sourire aux lèvres pour partir vers la salle ou se trouvait cette fameuse soirée. Cela la mettait de bonne humeur que son père lui ai dit cela ! C'était lui l'homme de sa vie, et plus il lui disait de compliment, mieux elle se sentirait. C'était un étrange fonctionnement qu'avait Veronica, mais il fallait faire avec !

Elle arrivait quelques minutes plus tard, fermant la voiture, attrapant son petit sac ou se trouvait son necessaire de survie (et ce n'était pas du maquillage), elle remit sa tenue en place et ses cheveux, decidément trop perfectionniste, elle poussait un long soupire en continuant sa marche vers la fête. Elle passait les portes dans sa petite robe blanche, observant la foule se tenant face a elle. C'est a cet instant qu'elle se sentit toute petite, et un peu seule. C'est vrai que la plupart étaient venus accompagné, alors que Veronica se retrouvait un peu perdu au milieu de cette grande foule. Tans pis, elle trouverait bien un gentil garcon qui accepterait de lui tenir compagnie, peut être que Cameron se trouvait ici, elle avait tellement de chose a lui dire ! Et peut être croiserait elle Keelah, et qu'elle apprendrait a mieux la connaitre. A première vue, elle l'avait trouvé trés agréable cette jeune femme, alors autant apprendre a mieux la connaitre !

Veronica se retrouvait alors au milieu de tout ses gens, tout ceux qu'elle ne connaissait pas ! Cherchant du regard des personnes qu'elle aurait peut être deja vu, Veronica soupirait, allant chercher une boisson, elle se trouvait un peu cruche au milieu de tous. Mais elle gardait un petit sourire en se re-faufillant dans la foule, c'est alors qu'elle percutait sans le faire exprés un garcon brun, qui se trouvait, apparamant seul lui aussi. Ayant renversé un peu de sa boisson sur lui, elle se maudissait d'être maladroite.

« Excusez moi monsieur, je ne vous avais pas vu ! Arf, et... desolé pour votre costume »

La jeune fille sortie un mouchoir de son sac, epongeant du mieux qu'elle pouvait la tenue de l'homme. Puis, elle decida de se présenter, la moindre des choses lorsqu'on fait ce genre d'accident.


« Veronica Mars, enchanté... et encore desolé »


[J'viens tenir compagnie a Nolan XD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Lun 31 Déc - 16:26

    Samantha venait d’entrer dans la grande salle de réception. Elle ne se sentait pas à son aise malgré le fait que Dean et elle, restaient au fil des années rôdés à ce genre d’exercice. Quand vos parents sont aussi riches que les siens, croyez moi, vous êtes régulièrement de corvée. Elle préférait toutefois les fêtes chez les diplomates. Au moins, c’était plus calme. Là, ça grouillait de partout et heureusement qu’elle n’entendait rien, sinon elle aurait eu rapidement mal au crâne. Ce qui lui manquait le plus dans ce genre de festivité ? La musique. La jeune femme ressentait beaucoup de frustration à voir les gens évoluer sur la piste des danses alors qu’elle, elle les voyait simplement bouger. Dix huit ans dans le silence autant vous dire que ses souvenirs en matière de musique se résumaient aux cassettes de son frère qu’il continuait d’écouter dans son vieux tacos. Toutefois, elle gardait le sourire, il lui restait encore le toucher, le goût et la vue. Elle pouvait survivre et puis elle pouvait compter sur sa famille en cas de gros chagrin. D’ailleurs, elle s’entendait très bien avec sa belle-sœur donc tout allait bien pour elle.

    Du moins tout allait bien jusqu’au moment où sa cheville partit en vrille et qu’elle faillit tomber sur une jeune femme. Sam se redressa tant bien que mal, essayant de s’excuser mais elle avait complètement zappé de prendre son carnet à blabla. Ça lui faisait penser à ses deux nièces. Deux anges. L’aîné lui faisait penser à Dean et Maddy à elle-même. Le même genre de relation. Imaginez sa surprise quand elle avait retrouvé des insultes bien salaces sur son carnet. Quand elle avait interrogé les deux petites, elles lui avaient rétorqués avec aplomb : papa dis toujours ça quand on l’embête alors tu dois les avoir dans ton carnet. Pauvre Dean qui s’était fait engueulé par sa petite sœur. Non mais qu’il surveille son langage en présence de ses deux adorables anges. Même si elle aimait cette ambiance familiale, il était largement temps à la jeune femme de voler de ses propres ailes, c’est pourquoi elle se mit dans l’idée après le réveillon de chercher un appartement ou une maison. Mais bon ne nous égarons pas, retournons là où nous avions laissé la belle Samantha. Après s’être mollement excusée auprès de sa pauvre victime, elle se retourna pour partir mais encore une fois, elle se retrouva fasse à un mur de.. Muscles. Mamamia, pourquoi devait-elle toujours se mettre la honte devant un beau mec. De son sourire le plus gêné, elle chercha des yeux son frère mais ce dernier refusa de l’aider.

    [T’es un homme mort Winchester !!]

    Samantha se retourna alors vers la personne qu’elle venait de bousculer et s’apprêtait à s’excuser quand celle-ci lui parla par le langage des signes. Ouah mignon sachant parler par ce moyen de communication. Avec son aplomb naturel, elle le regarda malicieusement :

    [Vous voulez m’épouser ? Je plaisante. Je m’appelle Samantha Winchester et vous ? Encore désolée pour la bousculade, c’est la première fois que je mets des talons du coup je tiens pas encore très bien dessus.]

    Un serveur passa par là, et elle attrapa une coupe de champagne puis regarda un peu autour d’elle. Elle ne connaissait vraiment personne. Tant pis, elle s’arrangerait pour trouver un coin tranquille. Hey mais y a Eva !! Cool, sa confidente. Bon elle n’allait quand même pas la déranger avec ce.. dieu sur patte. Pff tous les mecs sont casés dès qu’ils sont mignons.

    [Au fait vous pouvez parler normalement, je lis sur les lèvres. Moi être sourde et muette alouette !]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Lun 31 Déc - 16:50

    Eva se regardait dans le psyché de sa chambre à l’Institut Munroe. Ce soir le Maire donnait un gala de bienfaisance pour les familles pauvres ou en difficulté et elle avait été invité au même titre que Dean, à savoir son appartenance au groupe W. Pour une femme aimant autant les mondanités, c’était une occasion rêvée de mettre une de ses robes. Effectivement, vous l’aurez compris, Eva se faisait une joie d’assister à cette soirée car rares étaient les occasions de pouvoir se vêtir élégamment. De plus, quelques jours plus tôt, elle avait fait l’acquisition d’une petite merveille dans un tout petit magasin. La styliste débutait depuis peu et Eva était tombée en amour devant ses créations. Depuis, elle s’habillait exclusivement là bas. Il faut dire qu’elle adorait faire les magasins. Tournant sur elle-même dans sa courte mais néanmoins ravissante robe, elle lança un regard appréciateur. Sa coiffure, sa tenue, son maquillage, tout était parfait. Voyez vous, elle détestait faire les choses à moitié. Eva exigeait d’elle-même, une perfection qui parfois frisait la stupidité. Pour preuve, elle refusait de se donner à un homme en dehors du mariage. Son seul faux pas était l’adoption de Dakota. Non, elle ne regrettait en rien l’arrivée de cette enfant quelque peu turbulente dans sa vie, au contraire ! Le seul point noir c’est qu’elle se retrouvait dans le rôle de mère avant d’être dans celui de femme mariée. Or, dans sa religion, cela était un péché. La jeune femme étant très croyante, elle ne laissait jamais rien au hasard, et attendait des autres la même chose.

    D’ailleurs, elle avait presque imposé cette soirée à son compagnon. Pourquoi? Parce qu’elle voulait avoir une vie normale. Elle souhaitait dire au monde entier que James et elle sortait ensemble depuis maintenant un mois. Où était le mal? James tirait un peu la tête depuis cette invitation mais tant pis. Il pouvait bien faire le sacrifice de cette soirée pour elle non? Elle, elle en faisait bien en taisant son côté bien sous tout rapport. Quand vous êtes aussi droite qu’elle pouvait l’être, croyez le ou non, mais cela faisait un peu mal de sortir avec une personne liée à la Mafia italienne. Pourtant, elle l’aimait et vivait malgré ce petit détail alors il pouvait de temps en temps jouer le jeu et aller à un gala avec elle. De toute de manière, elle n’aurait raté cette soirée pour rien au monde. Certes, elle aimait son travail à l’Institut mais être la seule humaine lui pesait. Au moins, pour une soirée, elle pourrait agir comme une femme de vingt huit ans, mère d’une enfant et surtout liée au plus merveilleux des hommes.

    Eva se regarda une dernière fois dans la glace avant de se parfumer à des endroits stratégiques que toute femme connaît, à savoir derrière les oreilles, entre les seins, aux creux des poignets. Il était l’heure pour Cendrillon de partir rejoindre son cavalier. Elle réajusta rapidement son maquillage avant de prendre son manteau qu’elle laisserait sûrement dans la voiture de James, puis rejoignit son compagnon qui l’attendait dans le hall de l’Institut. Elle salua quand même sa fille au passage et lui fit promettre (en vain lol) d’être sage et de ne pas fuguer. Combien de fois par semaine, partait-elle à la recherche de Dakota? Si ça continuait, elle allait accepter la proposition de Dean à savoir, lui coller un émetteur. En apercevant James en bas des marches, Eva sentit son cœur battre la chamade en même temps que ses mains tremblaient. Elle n’en revenait toujours pas d’être la compagne d’un homme tel que lui. Elle l’aimait de tout son être, à tel point, qu’un seul de ses regards, la rendait toute chose.

    « Vous êtes très séduisant ce soir monsieur Folley ! Le seul point noir, c’est que j’ai l’impression que vous vous rendez à votre exécution »

    Éclatant de rire, elle l’embrassa au coin des lèvres avant de prendre son bras pour sortir du manoir et ainsi rejoindre la voiture de James. Le trajet se passa dans le sujet, Eva laissant son petit ami ruminer ses pensées douteuses. Elle voyait bien qu’il faisait des efforts pour elle mais quand même, il pouvait sourire un temps soit peu.. Si la soirée commençait ainsi, rien ne serait parfait et elle n’aimait pas quand quelque chose venait entraver le bon déroulement de ses plans sur la comète. Toutefois, elle retint jusqu’au bout ses remarques, ne voulant pas se montrer déplaisante à son égard. Eva réalisait un exploit en somme. Après tout, elle était bien connue pour son manque de sensibilité, et de compréhension. Cependant pour James, elle désirait faire cet effort et tenter l’impossible, à savoir, faire preuve de sentiment, ne pas être la femme d’affaire et encore moins l’agent sans émotion qu’employait la commission. Le couple arriva finalement devant l’immeuble abritant les festivités et elle laissa le soin à son compagnon de lui ouvrir galamment la porte. Tous deux se prêtèrent avec plus ou moins d’enthousiasme au jeu des photographes. On ne pouvait nier qu’Eva resplendissait avec son sourire heureux. D’ailleurs, elle se demandait si elle ne pouvait pas s’arranger pour récupérer un exemplaire de la photographie de leur couple. Espoir quand tu nous tiens. James la conduisit alors à l’intérieur et le couple remit leurs invitations.

    « Tu vois ce n’était pas si dur mon chéri ! Même toi, tu as survécu. Allez profitons de cette soirée pour la passer comme un couple normal. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Lun 31 Déc - 17:25

    Pénélope et Dean venait de faire leur apparition dans la salle du banquet où une pléiade de personnalités multiples dansait, ou mangeait autour du buffet froid. Dire que dans son enfance, il avait du se farcir presque tous les week end, des soirées comme ça. Les pires : Celles des ambassades, d’un ennui mortel ! Pauvre enfant Dean qui devait rester à côté de sa mère, le seul moyen pour cette dernière de surveiller son rejeton trop turbulent à son goût. Le mutant fut ramené à la réalité par sa douce et tendre qui une fois de plus râlait contre la terre entière.

    « Pen’, rassures moi tu es bien diplomate non ? Tu as du déjà assisté à ce genre de soirée soporifique alors pourquoi tu râles. Je pensais que tu serais la première à sauter de joie ! »

    Décidément, les mâles ne comprendraient jamais les femelles. Ouch s’il continuait à avoir ce genre de pensées machos, il était bon pour un mal de crâne made pupuce. Sa femme n’aimait pas deux choses chez lui : son sens du rangement et son côté macho. Bien que de temps en temps, elle adorait quand il lui susurrait *censure de l’auteur* ! Reprenons là où nous en étions. Le couple évoluait donc parmi les invités quand notre sex symbol décida d’en finir avec la corvée du Maire. Autant se farcir le plus désagréable en premier pour après passer une bonne soirée. A peine venait-il de le saluer que ce dernier lorgnait un peu trop sa femme. Non mais il voulait de l’aide le pervers !

    « Comme vous l’avez si bien dit, il s’agit de ma femme monsieur ! Madame, vous êtes ravissante, passez une bonne soirée. »

    Dean fit un baise main, poli et respectueux, à la femme du Maire sans aucune arrière pensée avant de se faire tirer par la main par sa femme. Encore un peu et malgré la pression de Pénélope, il l’aurait épinglé devant tout le monde. Son époux était excessivement jaloux et possessif, gare au premier qui osait enfreindre la règle de : regardez pas ma femme en dessous des yeux. Toujours bouillonnant de rage contenue, il invita sa femme à danser tout en essayant de se détendre. Un mot ou un geste de travers de la part de type et il lui rentrait dans le lard. Tant pis pour la presse à scandale, il se soulagerait comme ça.

    « Mais j’allais lui en coller une ! Non mais il se prend pour qui pour baver sur les femmes des autres, devant son épouse en plus et le mari de la femme en question. Je hais ce type et si je me retenais pas, je ferais de sa vie un enfer mais bon cessons de parler de cette chose et si vous embrassiez votre mari ? Je crois qu’il lui manque sa dose de baiser. Il risque d’atroces souffrances si vous ne faites rien. »

    En souriant, content de sa bêtise, Dean la fit tourner rapidement pour la faire rire avant de l’embrasser tendrement mais rapidement. Après tout, fallait quand même se tenir, ils n’étaient pas tous seuls. Quand la musique prit fin, il conduisit sa femme vers le banquet histoire de prendre un toast et une coupe de champagne.

    « Au fait tu as pensé à mettre un émetteur sur les petites et sur le chien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Mar 1 Jan - 8:21

"Tu es certain que tu peux pas remettre ta pratique à plus tard?"

"Je suis désolé ma belle...je me ferais assassiné par Josh si je n'y vais pas. Allé, passe une superbe soirée, je reviens te prendre plus tard."


Marie, son prénom du jour, eut une petite moue aux lèvres avant d'embrasser doucement son petit ami Dereck qui lui adressa un clin d'oeil, avant de remonter sur sa moto et de filer pour rejoindre son groupe. Elle soupira en se tournant vers les grandes portes qui menaient à la soirée et serra son long manteau noir contre elle, qui cachait pour l'instant ses vêtements. Prenant une grande inspiration, elle entra dans l'immense bâtiment en adressant un sourire au portier. Son manteau fut saisit et c'est alors qu'on pouvait voir sa magnifique création. Elle portait une longue robe blanche qui épousait merveilleusement ses jolies formes. Ses cheveux étaient laissés libres et elle ne portait qu'un léger maquillage très simple. (Se fier à mon kit ^^) Élégante et séduisante décrivait bien la petite Mays qui, heureusement, n'avait plus à utiliser ses béquilles et son atel. Elle s'aurait très mal vu venir dans cet endroit si beau attriqué d'une béquille et de blessures apparentes. Bien entendu, elle boitait légèrement et serrait son bras gauche sur son ventre pour ne pas l'accrocher, question de ne pas...hurler en public, ahem.

Elle fut complètement émerveillé lorsqu'elle entra dans la fameuse salle et tourna sur elle-même pour contempler les merveilles qui s'y trouvaient. Ayant la tête penché vers le haut, elle ne remarqua pas la personne derrière elle. Ce qui devait arriver arriva, soit qu'elle se frappa contre cette personne. Manquant de balanc sur sa jambe fragile, elle tomba à la renverse, frappant au passage son bras mal en point sur le sol. Tout allait bien. Elle poussa un petit gémissement de douleur en affichant une grimace significative et releva ses beaux yeux verts emplient de larmes vers l'inconnu(e?). Sourire désolé aux lèvres, elle alla masser doucement son épaule.


"Je suis vraiment désolé, je ne vous avais pas vu...hum...je pourrais vous demandez de l'aide pour me relever...c'est que ma jambe est..."

Confuse, elle désigna sa jambe découverte par sa robe qui s'était un peu relevé, qui portait des points de sutures, discrets et à peine visibles aujourd'hui, mais tout de même bien présents. Elle retourna son regard vers la personne et eut un petit sourire timide. Merdum...pourquoi il fallait toujours qu'elle soit la personne principale dans ce genre de situation?

(Quelqu'un peut aider ma petite Alix? *Mode puppieyes*)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Mar 1 Jan - 13:45

(HJ : Je te viens en aide, Alix ! ^^)

    Sérieusement, elle s'ennuyait à mourrir ! Leighton aurait pu rester chez elle, dans sa chambre bien au chaud en train d'écouter de la musique avec sa petite soeur Kate, mais rien à faire... Sa mère avait décidé d'emmener l'aîné de sa tribue d'enfants sauvages au Bal du Nouvel An organiser par ce maire dragueur... Elle le disait parce qu'elle venait d'aperçevoir le maire en train de bavarder avec un couple, et apparemment, il semblait très attiré par le corps de la demoiselle que Leighton ne connaissait pas. Puis, sa mère arriva juste après le couple pour dire un petit bonjour au maire et celui-ci l'invita même à danser ! Franchement, ce n'était pas une attitude totalement exemplaire. Voir pas du tout exemplaire.

    Elle, pauvre blonde riche, était installée face à une table vide, et elle n'avait pas l'intention d'aller danser seule. La jeune femme n'avait cas attendre une personne pour pouvoir ouvrir une conversation, et si elle restait seule, tant pis. Leighton avait le choix entre rester et repartir sans sa mère, en faite. Mais elle allait rester pour lui faire plaisir et espérer s'amuser dans quelques heures ou bien encore quelques secondes. Son souhait parut s'exaucer, vu qu'une jeune femme brune et très élégante. La brune n'avait pas vu qu'elle était derrière, et maladroitement, elle tomba à la renverse. Instinctivement, Leighton se leva de sa chaise pour venir en aide à cette mystérieuse inconnue qui ne demandait qu'à se relever, visiblement.

    "Aïe ! Rien de casser la Miss ? Tenez, ma main, je vais vous aidez à vous relever.

    Avec une force assez surprenante pour un petit bout de femme de son genre, elle releva la brunette avec un sourire malicieux. Elle n'avait pas pu se relever seule car elle avait quelques points de suture par ci par là, et Leighton restait compréhensive dans ce genre de situation.

    "Voilà. Je me présente, Leighton Woodsen, et vous ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Winchester
~ Heaven is in your eyes ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 25
Dispo RP : Prise
Age du perso : 27 ans
Profession : Infirmière - Directrice du Refuge
Mutant(e) : Oui
Habitation : Manhattan
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 18/07/2007

Dossier Personnel
Gestion RP:
Capacité/Dons:
Relations(s):

MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Mar 1 Jan - 21:32

    ¤ Le Bal du Nouvel An ¤

    Suite du scénario

    Tout se déroule à merveille, du moins, pour l’instant. Les invités continuent d’affluer, même si la salle de réception est pratiquement déjà pleine à craquer. En cette fin d’année, tous semblent très généreux, puisque les donations sont de plus en plus nombreuses. L’ambiance est chaleureuse, la musique, excellente. Évidemment, le champagne coule à flot, et le buffet froid est des plus appétissants. La sécurité est omniprésente, et se fait très discrète. Le FBI a posté de nombreux agents dans tous les recoins de la salle, au cas où certains décideraient de faire un peu de grabuge. Toutefois, ils ne sont pas les seuls à avoir reçu la mission de surveiller le Bal… La mystérieuse Commission Adriatique y a également mis du sien, et c’est sur eux qu’on devra compter en cas d’attaque.

    Les invités sont donc dispersés dans la salle, ils discutent, ils dansent, s’amusent. La venue d’un couple changera tout dans quelques minutes à peine. L’homme est dans la trentaine, vêtu d’un costume noire pour l’occasion. C’est l’image même du type banal, sans histoire, et c’est bel et bien le cas. Il est accompagné d’une jeune femme, elle aussi âgée d’une trentaine d’années. Rien ne semble les différencier des autres invités de la place. L’homme semble nerveux, et tendu, comme s’il tentait de refréner un sentiment qu’il ne peut contrôler. Mais ce détail, personne ne le remarque. Tout le monde est trop préoccupé par leurs propres affaires personnelles. Pourtant, la présence de ce type occupe bientôt l’attention d’un certains nombres de personnes aux alentours. Sans aucune raison, et très soudainement, il administre une gifle magistrale à sa femme, qui sous le choc, s’effondre au sol. Un silence pesant règne peu à peu autour de lui, finalement brisé par les cris du type. Un des agents de sécurité s’approchent rapidement de lui pour essayer de le maîtriser, tandis que l’un des invités se charge d’aider la pauvre femme, qui ne comprend absolument rien.

    « Monsieur, je vais devoir vous demander de me suivre immédiatement. » commença l’Agent du FBI, d’une voix dure.
    « Vous croyez pouvoir vous opposer à moi, vulgaire petit mortel ? » rétorqua l’homme
    « Monsieur, vous me voyez dans l’obligation d’utiliser la manière forte ! »
    « La manière forte ? Vous ne pouvez rien contre moi ! »

    L’Agent du FBI se retrouva plaquer contre le mur le plus près par une force invisible. Un vent très puissant venait de souffler dans la salle de Bal, et l’homme appréhendé semblait avoir lui-même provoqué cette catastrophe. Les invités étaient tous glacés d’effroi. Le FBI n’osait pas tirer, ils connaissaient bien leur boulot, et si ce type contrôlait le vent, il pouvait faire dévier les balles. Pas question de risquer la vie d’innocents.

    « Mesdames et messieurs, ceci est une prise d’otages ! Je vous conseille fortement de rester calmes, tous ceux qui n’obéiront pas subiront de terribles conséquences ! Notre charmant ami ici présent va d’ailleurs jouer les cobayes pour ma démonstration ! »

    L’Agent du FBI qui était toujours collé au mur, commença à suffoquer. Il ne pouvait plus respirer ! Le mutant complètement fou l’empêchait de respirer. Quelques minutes plus tard, l’Agent s’effondra au sol. Mort, faute du manque d’oxygène.

    « Un autre volontaire peut-être ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penelope Winchester
~ Heaven is in your eyes ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 25
Dispo RP : Prise
Age du perso : 27 ans
Profession : Infirmière - Directrice du Refuge
Mutant(e) : Oui
Habitation : Manhattan
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 18/07/2007

Dossier Personnel
Gestion RP:
Capacité/Dons:
Relations(s):

MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Mar 1 Jan - 22:10

    Penelope retint un commentaire et un sourire niais lorsque Dean lui rappela que ce n’était pas la première soirée ennuyante à laquelle elle assistait. Évidemment, mais autrefois, lorsqu’elle se rendait à un bal organisé à la Maison Blanche, elle en profitait pour draguer les jeunes diplomates sexy de la place. Penny qui n’avait pas envie de déclenché la jalousie de son mari, préféra donc éviter d’aborder le sujet. Le bon vieux temps, quoiqu’elle ne regrettait rien de sa nouvelle vie. En fait, elle était beaucoup plus heureuse depuis qu’elle était officiellement devenue son épouse. Elle adorait entendre tout le monde l’appeler Madame Winchester. Même si elle détestait tous ces paparazzis qui devenaient complètement dingues aussitôt qu’on les apercevait tous les deux, main dans la main, elle ne pouvait nier que son rôle de femme lui plaisait beaucoup. Elle n’aurait jamais cru que le mariage pouvait lui apporter un tel bonheur. Penelope observa son mari pendant un moment, un sourire malicieux illuminant son beau visage. Il était absolument craquant dans son costume, mais elle avait du mal à effleurer ses lèvres sans qu’un journaliste débarque soudainement pour prendre un cliché du couple. La belle demoiselle tenta tout de même de rassurer son mari, après tout, elle ne voulait pas lui donner l’impression qu’elle s’ennuyait en sa compagnie. Tant qu’il était près d’elle, elle pourrait toujours trouver le moyen de s’amuser.

    « Tu sais bien que je ne suis pas comme tous les autres femmes, mon chéri ! Après tout, je suis la seule à avoir réussi l’impossible, faire de toi un homme marié ! S’il n’y avait pas autant d’invités et de journalistes dans le coin, je t’aurais bien proposé de me faire taire à ta façon ! »

    Dean la conduisit ensuite au Maire, pour le saluer et lui présenter leurs vœux de bonheur pour la nouvelle année. Les choses tournèrent pratiquement à la catastrophe, puisque le dirigeant de la ville ne se gêna pas pour jeter un coup d’œil un peu trop appréciateur sur la silhouette de Madame Winchester, ce qui ne manqua d’attiser les foudres de son mari, et avec raison. D’ailleurs, elle était elle-même très mal à l’aise, puisque l’épouse du Maire se trouvait à un mètre tout au plus d’elle. Qui plus est, elle connaissait suffisamment l’homme de sa vie pour savoir que si elle ne l’éloignait pas en vitesse de ce pervers, il n’hésiterait pas lui en coller une bien sentie, chose qu’elle préférait éviter. La belle demoiselle serra donc la main de Dean pour lui recommander de terminer la conversation le plus rapidement possible. Après avoir fait un baise main à la femme du vieil homme, il conduisit sa Penny jusqu’à la piste de danse. Son mari se montrait toujours aussi jaloux avec tous ceux qui osaient s’approcher d’un peu trop près d’elle. Penelope ne lui reprochait pas cette manie, puisqu’elle était pareille, mais dans le cas présent, cogner le maire de New York ne leur apporterait que des ennuis.

    « Si ça peut vous calmer, monsieur mon mari, c’est avec plaisir. »

    Dean la fit tourner et l’embrassa ensuite avec tendresse, mais rapidement. Le couple essayait de limiter leurs échanges de salive en public, notamment pour éviter de faire la couverture de tous les journaux à potins des Etats-Unis. La chanson prit fin, et ils se dirigèrent vers le buffet. Son mari lui tendit une flute de champagne, avant d’en attraper une pour lui. Penelope lui servit tout de même un sérieux avertissement. Ses yeux semblaient clairement signifiés : un verre de trop et tu dors sur le canapé pendant une semaine. La douce Penny ne voyait pas d’inconvénient à ce qu’il boive un peu de temps en temps, mais elle veillait tout de même à ce qu’il évite de finir la soirée bourré. Les deux dernières fois qu’il avait abusées de l’alcool, les choses s’étaient mal terminées…

    « Oui, pas question que je les laisse avec une babysitter sans leur avoir préalablement collé un émetteur ! Espérons seulement que Rachel n’est pas ingénieuse au point de découvrir qu’on les suit à la trace. C’est fou ce que cette petite retient de toi ! »

    Penny sourit à son mari, avant de se retourner en entendant des cris. Elle fronça les sourcils en apercevant un agent du FBI, qui interpellait un invité. Sans qu’elle comprenne comment, le pauvre homme se retrouva collé au mur, et le responsable leur annonça qu’ils étaient tous victimes d’une prise d’otages. Instinctivement, Dean s’avança devant sa femme pour faire office de bouclier, au cas où, et Penelope se blottit dans son dos. Ses gestes étaient incertains, craintifs. Elle était morte de peur à l’idée de revivre une nouvelle fois l’enfer. Son mari avait beau être près à mourir pour la protéger, elle restait encore fébrile. Lorsque le mutant tua sur place l’agent du FBI, Penny ne put retenir un gémissement, que seul son mari put entendre. Allez, ressaisis-toi, tu ne peux pas passer le reste de la soirée planquée derrière Dean ! C’est toi la diplomate et la prof de maîtrise de pouvoirs, pensa-t-elle. Pourtant, elle était incapable de combattre sa peur, elle était figée d’effroi.

    « Dean, tu crois que c’est les mêmes types qui m’ont kidnappé ? Je suis morte de peur ! Bordel, pourquoi toutes nos soirées en tête à tête se terminent aussi mal. Je t’en prie, dis moi qu’ils ne sont pas là pour moi. Je ne pourrai pas supporter cette torture une deuxième fois… » lui murmura-t-elle en retenant un sanglot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penelope Winchester
~ Heaven is in your eyes ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 25
Dispo RP : Prise
Age du perso : 27 ans
Profession : Infirmière - Directrice du Refuge
Mutant(e) : Oui
Habitation : Manhattan
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 18/07/2007

Dossier Personnel
Gestion RP:
Capacité/Dons:
Relations(s):

MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Mer 2 Jan - 20:15


  • ¤ Le Bal du Nouvel An ¤

    Vous vous retrouvez maintenant dans une situation imprévue, et vous avez l'occasion d'agir et de stopper ce meurtrier qui vous retient captif. Vous pouvez tenter des actions, mais elles doivent être réalistes et cohérentes. Le mutant que vous attaquez contrôle le vent et l'air. Il peut donc empêcher les balles et les fléchettes contenant le vaccin anti-mutation d'arriver jusqu'à lui. Mais n'oubliez pas une règle essentielle, vous ne pouvez pas prévoir les gestes, ni les réactions de ce mutant. Votre personnage peut aussi se faire discret, et éviter de provoquer la colère du mutant. N'hésitez à former des alliances pour essayer de contrôler cet homme. Il est important de noter que les trois personnes qui ont demandé à être infecté doivent avoir au cours de la soirée un contact physique avec le mutant. Seules ces trois personnes doivent le toucher ou l'effleurer, que ce soit par accident ou volontairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Estefan
(¯`·._.·[VA TE PRESENTER]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Mutant(e) : Oui
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Jeu 3 Jan - 1:05

    Claire venait de croquer dans un petit four qui était ,soit dit en passant, succulent. Elle ne savait pas trop où se placer et l’envie ne lui était pas forcément venu de discuter avec des gens qu’elle ne connaissait pas. Pour une fois la phrase sur l’imposition que sa mère lui répétait autrefois ne lui était pas bénéfique. Ce qui la préoccupait plus pour le moment était de savoir où se trouvait Jason. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il devait être la seul personne qu’elle connaissait et avec qui elle avait envie de discuter ce soir là.

    Son verre de champagne était maintenant vide et elle laissa passer quelques personnes devant elle car pour dire vrai, elle bloquait un peu l’accès au buffet. C’est pendant ce petit moment d’inattention que Jason vint la rejoindre. Elle le reçu avec un regard surpris et heureux de voir enfin un visage amical. Elle lui sourit. Il lui sourit. Leurs yeux se rencontrèrent, elle, plongeant ses deux perles béryl dans la mer écorce de celles de Jason. Il lui prit doucement la main et la baisa, faisant naître dans le creux de la poitrine de Claire, une douce chaleur, symptôme de gêne et plaisir conjuguées….

    Malheureusement, avec une Estefan rien ne se passe jamais comme prévu. A peine la main de Jason avait-elle attrapé celle de Claire pour la porter à sa bouche que déjà le pouvoir de cette dernière s’actionnait aspirant doucement la force psychique et physique du bel homme dans un flux de chaleur très doux. Pour la première fois de sa vie quelque chose d’inespéré se produisit. Son pouvoir était en action depuis à peine deux ou trois secondes que déjà il décidait de ne plus agir alors qu‘ils étaient encore en contact, comme si l’effet que Jason avait sur elle, empêchait son pouvoir d’agir. Elle en fut surprise mais heureuse.

    « Merci Jason, vous n’êtes pas mal non plus dans votre costume, et bien pour le moment tout va pour le mieux »

    Une rougeur apparut sur ses deux joues. Pourquoi le fait de parler à des garçons lui faisait-il cet effet à chaque fois ? Elle n’eut pas le temps de mettre à jour cette interrogation, car pour la deuxième fois de sa vie, elle se retrouvait plongée au cœur d’un Hold up. Ce n’est que par un réflexe de stupeur qu’elle attrapa le bras de Jason doucement et d’une manière craintive. Ce n’était pas dans ses habitudes d’avoir peur de la sorte mais peut-être que la présence de ce garçon la troublait au point de modifier temporairement ces émotions…

    Son pouvoir qui aurait dut passer à l’action resta inactif. Elle vit avec une lueur d’horreur l’homme mourir sous les pouvoirs du preneur d’otage. Sous ses mains elle sentait tous les muscles de Jason se contracter, comme s’il avait l’intention de tenter quelque chose d’inconsidéré. Elle affirma un peu plus sa présence comme pour le dissuader de prendre une initiative stupide. Elle lui souffla doucement à l’oreille d’une voix tremblante, mais motivé à la fois par la peur et la colère…

    « Qu’est-ce qu’on fait Jason ? »

    Se sentait-elle l’âme d’une femme d’action ce soir ? Elle attendit la réponse de Jason quoi qu’il semblait assez retourné par ce qui venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Jeu 3 Jan - 3:53

Donc, comme on se demandait tous, pourquoi fallait il toujours que Marie se mette les pieds dans les plats, surtout qu'en ce magnifique endroit, devant ces personnes toutes 'parfaites'...ce n'était pas très élégant. Mais bon, maintenant habitué comme jamais à ce genre de situation, la jolie brunette ne s'en faisait plus....s'en était elle déjà formaliser de toute manière?
Bref, après avoir demandé de l'aide à la belle jeune femme qu'elle avait accroché, cette dernière la remit sur pied très facilement sous l'oeil impressionné de Marie.


"Non, merci c'est gentil, j'suis habitué, je me fais mal sans cesse alors...pas de mal."Rigola-t-elle.

Elle présenta ensuite sa petite main à la blondinette et se présenta elle-même.


"Enchantée de te rencontrer Leighton! Je m'appelle Marie Mays! Tu es ici pour une raison en particulier...ou comme moi tu ignores un peu la raison de ta venue?"Demanda-t-elle amusée.

Son rire s'arrêta bien vite lorsqu'elle vit du coin de l'oeil un homme à l'entrée frapper brutalement sa femme au visage. Marie eut un hoquet surpris et serra son petit sac à main contre son ventre lorsqu'il usa de ses pouvoirs. Non, non...pas encore....pas maintenant. La scène horrible qui suivit glaça littéralement le sang de la brunette, à savoir lorsqu'il tua sans pitié un agent de sécurité. Elle retint un sanglot en appuyant robotiquement sa main sur sa bouche et l'autre la tenant fermement sur son ventre....son bébé...mon dieu, elle n'allait pas tenir le coup cette fois, pas une deuxième fois. Craignant pour l'enfant qu'elle portait, depuis à peine quelques semaines, elle se recula de quelques pas en tenant, par pur réflexe, Leighton par la main. Un déclic se fit pourtant en elle. Elle aussi avait le pouvoir de contrôler l'air, elle pouvait donc se mesurer à l'inconnu pour épargner d'autres victimes....mais s'était dangereux, elle ne savait pas combien l'homme contrôlait son pouvoir alors...

Attendant de voir ce qui se passerait ensuite, elle resta aux côtés de Leighton...ne sachant pas que bientôt...elle serait malheureusement contaminé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Jeu 3 Jan - 13:11

    Dès qu'elle avait posé ses pieds dans l'hôtel, Leighton avait déjà commencer à s'ennuyer, mais l'arrivée subite de cette jeune femme brune qui était tombée devant elle avait tout changer. Là, elle pouvait ouvrir une conversation en toute tranquillité, et au moins, cela l'occupait bien. Après avoir remit son interlocultrice sur place rapidement, Leighton se prit un petit bout de biscuit au chocolat avant de lui répondre.

    "Vraiment ? Moi j'ai parfois l'impression de faire des gaffes tout les jours, alors j'crois qu'on est dans le même cas.

    Dit-elle en riant. La brunette se présenta, et enfin, Leighton put savoir qu'elle s'appelait Marie May. Quand Marie lui demanda pourquoi elle était venue au Bal du Nouvel An, Leighton soupira d'un air franchement réfléchi. En effet, pourquoi était-elle venue ? Elle-même se le demandait...

    "Franchement, je ne sais pas... Je suis venue avec ma chère mère, donc je pense que c'était pour lui faire plaisir et faire connaissance avec d'autres personnes de New York. C'est une très belle occasion, je trouve.

    Puis soudainement, elle entendit des cris près de l'entrée de l'hôtel, et elle se retourna pour voir une femme à terre. Apparemment, son mari l'avait frappé et la scène était effrayante ! De plus, il était mutant, vu qu'il avait déclenché un vent très puissant dans la salle. A présent, il était en train d'étrangler un agent du FBI qui finit par mourir par manque d'oxygène. Leighton retint un cri de surprise, mais crier ne servait à rien. N'empêche qu'elle était folle d'inquiétude. La jeune femme cherchait sa mère du regard, car si il lui arrivait quelque chose, ce serait en parti de sa faute vu qu'elle aurait du rester auprès de sa mère.

    L'homme aux pouvoirs étranges déclara d'une voix forte qu'ils étaient tous pris en otage ! Bizzarement, Leighton se demandait ce qu'elle devait faire. Elle ne pouvait pas attaquer cet homme, vu qu'elle n'avait aucune chance de le terraser, et il était plus sage de rester là ou elle était au lieu de faire l'idiote. Marie, quand à elle, semblait dans le même état que Leighton : elle ne pouvait pas faire quelque chose. Tenant la main de Marie d'un air terrorisé, elle comprit alors qu'il n y avait aucune issus, et que de toute évidence, elle n'avait aucune chance de pouvoir s'enfuir, et elle ne comptait pas s'en aller sans sa mère, de toute évidence.

    "Oh mon Dieu. Il n y a aucune issus... Rien du tout... Que faire ?"

    Elle s'adressait sur ce coup plutôt à elle-même ou bien peut-être à Marie, mais elle doutait fortement que quelqu'un lui réponde avec une réponse positive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Ven 4 Jan - 1:16

    Alex enfilait présentement son costume pour se rendre au bal du Nouvel An. La belle affaire, lui qui aimait tant ce genre de soirée ! En même temps, il avait invité Jordan pour lui faire plaisir, puisqu’il savait qu’elle avait toujours adoré ce genre de sortie. Et voir son sourire et ses yeux briller comme auparavant, c’était une récompense amplement suffisante. Il ne l’avait pas vu aussi heureuse depuis longtemps. Les dernières semaines avaient été des plus éprouvantes pour le couple. Heureusement pour lui, il avait survécu à l’explosion que sa tendre fiancée avait provoquée bien malgré elle. Alexis ébouriffa rapidement ses cheveux, pas question de dompter sa chevelure, même pour un bal. Après tout, c’est son côté rebelle et désordonné qui avait fait craqué sa Jordy, alors pourquoi changer de style pour une soirée qui s’annonçait assez ennuyante. Le jeune homme se révélait être un piètre danseur. Il avait tenté de remédier à ce problème en demandant un coup de main à son meilleur pote, Dean Winchester. Je vous laisse imaginer les deux clowns de service dansant ensemble la valse. Tout allait bien, et Alex s’améliorait à chaque minute, mais son ami avait tout laissé tomber quand son épouse les avait aperçus. Il ne lui en voulait pas, après tout, il aurait fait pareil à sa place. Il n’y a rien de plus humiliant pour un homme que de danser avec un de ses vieux amis, alors imaginez quand quelqu’un qui vous est cher vous surprend !

    « Pupuce, je t’attends dans le salon ! Allez, dépêche-toi un peu, on risque d’être en retard ! »

    Le jeune homme se dirigea vers le salon et s’installa sur le canapé pour écouter le début d’un match de basket, attendant patiemment que sa douce la rejoigne. Alex s’inquiétait toujours pour Jordan, et depuis qu’ils avaient décidé d’emménager dans cet immense appartement, tout près de Central Park, il se montrait très protecteur envers sa belle. Il l’accompagnait pratiquement partout, du moins, quand il ne bossait pas. Il lui téléphonait régulièrement, pour s’assurer qu’elle et le bébé allaient bien. Heureusement, ce soir, ils n’avaient pas été retenus pour faire partie de l’équipe chargée de surveiller le déroulement du bal. Alexis avait quand même pris soin de prendre son arme, après tout, on ne sait jamais ce qui nous attend. Il espérait sincèrement ne pas avoir à se servir de son arme. Il désirait tout simplement passer une soirée tranquille avec sa princesse. Il avait toujours adoré l’action et les sensations fortes, mais il avait eu sa dose pour les dix prochaines années à venir. Pour être honnête, il ne dirait pas non à un train de vie plus calme. Le bébé naîtrait dans quelques mois, et Alex tenait à voir son enfant grandir. Il ne voulait pas jouer le rôle du père toujours absent, trop préoccupé par son boulot, c’est pourquoi, depuis quelques jours, il songeait à réduire ses heures de travail au FBI, quitte à être transféré dans un secteur moins prestigieux.

    Perdu dans ses pensées, Alex remarqua Jordan à la toute dernière seconde. Le jeune homme écarquilla les yeux devant cette beauté divine. Même avec son ventre tout rond, elle était magnifique. Sans perdre une seule seconde, notre dragueur national se leva pour enlacer sa douce et la serrer contre son cœur. Il déposa un baiser sur son front, avant de lui ravir un baiser tendre et passionné. Elle était absolument magnifique, personne ne pourrait rivaliser avec sa douce question beauté.

    « Tu es splendide, ma pupuce ! Alors, comment va le futur McLane ? Avec une maman aussi sexy, cet enfant ne peut qu’être absolument adorable. Il va faire des ravages, comme son vieux père. On est déjà en retard, alors vaut mieux filer tout de suite. Madame, si vous voulez bien me laisser enfiler votre manteau. »

    Alex l’aida donc à enfiler son manteau avant de lui prendre la main pour la conduire à la voiture. Galamment, il ouvrit la portière avant de s’installer au volant. Une dizaine de minutes plus tard, il confiait les clefs de sa voiture au portier, qui se chargerait de la garer. Le couple se faufila donc vers le hall d’entrée du building, en tentant d’éviter les flashes des multiples photographes, qui en profitaient pour prendre des clichés de toute la galerie mondaine de New York. Les deux futurs parents se retrouvèrent finalement dans la salle de bal, qui était magnifiquement décorée pour l’occasion.

    « Alors nous y sommes, avec un peu de retard, mais quand même ! Profitons-en pour passer une bonne soirée. Tiens, je vois Dean et sa femme, viens on va aller les saluer. Ensuite, on ira danser ! Je suis toujours aussi nul, mais je vais te promets de faire un effort pour épargner tes pauvres pieds ! »

    Le mutant conduisit sa belle jusqu’à leurs amis, mais avant qu’Alex ouvre la bouche, il entendit soudainement des cris. Instantanément, il posa une main sur son arme, et jeta un coup d’œil à Jordan. Bordel, la soirée allait encore se transformer en véritable catastrophe. Un Agent du FBI venait d’interpeller le type, mais quelques minutes plus tard, il se retrouvait coller contre le mur, avant de redescendre au sol, mort. Alexis tenta de voir son visage, et y reconnut un de ses collègues. Le jeune homme jura entre ses dents, et se retourna vers Dean, tout en ne quittant pas sa Jordy des yeux.

    « C’est pas vrai, ce genre de soirée ne peut jamais se dérouler normalement. Qu’est-ce qu’on fait, il a tué un agent du FBI ! À première vue, c’est un mutant. On doit l’arrêter avant qu’il élimine tout le monde dans la place. »

    Alex se tourna ensuite vers Jordan, et la serra dans ses bras en déposant un baiser sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   Ven 4 Jan - 3:20

« J’arrive, encore trente petites secondes » dit Jordan assise au chevet de sa coiffeuse.

Elle était penchée devant le miroir et tentait, tant bien que mal, de se maquiller malgré l’empressement d’Alex. Ce dernier et elle étaient attendus à une réception organisée par le maire de la ville, et Jordan ne comprenait pas la raison d’un tel engouement de la part d’Alex. Il lui avait toujours semblé que ce genre de cérémonie avait le don de l’énerver au même titre que les problèmes de juridiction intervenant dans la plupart de leurs dossiers au boulot.

Ahlalala, les hommes. On croit les connaître, mais ils arrivent toujours à nous surprendre le moment venu. Pour ne pas froisser son compagnon, Jordan avait joué la gamine enchantée et avait accepté l’invitation sans ronchonner. Elle ne se doutait pas un seul instant qu’Alex puisse penser qu’il lui faisait plaisir. S’il savait à quel point ces soirées mondaines pouvaient l’énerver, il aurait été encore plus heureux en passant une soirée au calme avec sa chérie devant un bon film à la télévision.

Quoiqu’il en soit, vu que les deux partis pensaient faire plaisir à l’autre, il n’y avait aucune échappatoire possible : ils iraient au bal, point barre. C’est donc la raison pour laquelle Jordan était occupée à se maquiller afin de ne pas faire honte à l’homme de sa vie. Elle voulait être la plus belle à ses yeux, mais elle ne voulait pas attirer tous les regards non plus (elle ne voulait pas avoir une attitude de marie-couche-toi-là). Elle avait une certaine image à maintenir et elle était enceinte de six mois, ce qui ne passait plus inaperçu désormais. Alors il fallait qu’elle représente, et c’est ce qu’elle ferait. Elle attirait les regards grâce à son intelligence et à son bébé et non grâce à une apparence de péta**e…

Se levant, Jordan recula de quelques pas et se regarda dans le miroir au fond de la pièce.

*Oui, tu es bien comme ça. Ce n’est pas voyant du tout.*

Jordan portait pour l’occasion une magnifique robe violette des plus simplistes. Aucune dentelle, aucun froufrou, pas de corset rien. Juste un morceau de tissu violet et une ceinture argentée. Le mélange des deux couleurs était sensationnel et cela mettait le ventre rond de la future maman en avant. Au pied, Jordan portait des petites sandales argentées elles-aussi pour faire un rappel de couleur. Pour ce qui est des cheveux, elle avait opté pour une coiffure banale, loin des chignons complexes des bourgeoises de la Haute Société. Jordan ressemblait donc à l’occasion à Mère Nature en tenue de soirée : une femme ravissante à souhait ne cachant pas sa maternité, mais n’oubliant pas non plus son côté femme fatale.

Se passant une dernière fois la main dans les cheveux pour s’assurer que l’effet n’était pas trop choquant, Jordan finit par se détourner du miroir pour prendre un petit sac à main posé sur le lit. Puis elle quitta la chambre pour rejoindre Alex dans le salon. Elle trouva ce dernier assit sur le canapé et occupé à… regarder un match de basket sur Eurosport.

*Les hommes…* se dit Jordan en soupirant silencieusement.

D’un simple regard sur la télévision, Jordan coupa l’alimentation en appuyant sur le bouton marche/arrêt du poste par télékinésie. Surpris, Alex se tourna vers la jeune femme. Il sortait tout droit de ses pensées apparemment et il fut surpris de voir sa petite amie habillée comme elle l’était.

« C’est trop vulgaire pour une femme enceinte, c’est ça ? » demanda Jordan, inquiète.

Elle était sur le point de retourner dans sa chambre pour se changer lorsqu’Alex lui dit qu’elle était splendide. Il l’enlaça et déposa un baiser sur le front de la jeune femme avant de l’embrasser à nouveau sur les lèvres cette fois. Puis continuant sur sa lancée, il demanda comment se portait le futur McLane…

« Le futur McLane ? Qui te dit que ce n’est pas la futur McLane qui va bientôt venir au monde, hein ? » demanda Jordan avec un sourire taquin sur les lèvres.

Puis son sourire s’accentua lorsqu’Alex dit qu’avec une mère aussi sexy, le bébé ne pourrait être qu’absolument adorable. Avec un père comme Alex, Jordan était tout à fait d’accord. Mais elle n’eut pas le temps de s’imaginer plus la tête de son futur enfant : Alex lui rappela qu’il était en retard. Galamment, il l’invita à enfiler son manteau en lui présentant la petite veste blanche que Jordan avait sorti dans la matinée dans la perspective de la mettre pour la réception.

« Merci » dit-elle lorsqu’Alex l’aide à enfiler la veste ; et ni une ni deux, Jordan et Alex se retrouvèrent dans la voiture, en route pour la réception du nouvel an.

Pendant le trajet, Jordan se dit qu’elle avait de la chance de pouvoir profiter de cette soirée avec Alex. Bien que l’envie avait été absente au début, la perspective de passer une soirée romantique avec Alex lui apparaissait finalement sous un jour meilleur : ils danseront et tout, ce sera magnifique. Elle remercia donc intérieurement leur patron de ne pas les avoir mis sur le coup pour la soirée. En effet, Jordan avait entendu dire que des agents du F.B.I. avaient été retenus pour assurer la sécurité pendant la soirée. Par chance, Alex ne fit pas parti du lot. Pour Jordan, il n’y avait pas photo : depuis plusieurs jours, son supérieur la priait de prendre ses congés maternité maintenant pour profiter du calme et pour se reposer avant la naissance du petit (ou de la petite). Mais Jordan n’en éprouvait pas le besoin. Et bien qu’elle accepta son transfert temporaire vers un travail de bureau, elle continuait de se lever tous les matins pour travailler. Ce ne fut donc pas une surprise pour la jeune femme d’apprendre qu’elle n’était pas retenue pour assurer cette fichue sécurité Wink.

Sortant de ses pensées, Jordan vit se rapprocher l’entrée de l’hôtel où avait lieu la soirée. Regardant Alex donner les clés au portier, elle regarda le jeune faire le tour de la voiture pour venir la rejoindre sur le tapis rouge où elle attendait patiemment son arrivée (un second portier lui avait ouvert la porte et lui avait tendu une main de professionnel pour l’aider à sortir sous le crépitement des flashs des paparazzis). Jordan crocha le bras d’Alex et ensemble, ils avancèrent vers l’entrée de l’hôtel, avant de prendre la direction de la salle de réception.

En arrivant, ils furent stupéfaits par la beauté des lieux, c’était tout simplement…

« Magnifique… »

Jordan laissa son regard parcourir les environs avant de reporter son attention sur Alex. Ce dernier dit qu’ils y étaient enfin, avec un peu de retard, mais ils étaient là, c’était le principal.

« Si tu ne t’étais pas mis devant le basket nous serions partis plus tôt » dit Jordan pour taquiner encore Alex.

Ne relevant pas (mais Jordan sentait qu’il mourrait d’envie de dire quelque chose), Jordan vit ce dernier montrait quelque chose vers le centre de la pièce : c’était Dean et sa femme… hum… Penelope. Jordan avait eu l’occasion de prendre un café avec la jeune femme à une ou deux reprises, mais ce n’était suffisant pour créer des liens plus amicaux.

« Oui allons les saluer » répondit Jordan lorsqu’Alex le lui proposa. « Et ne t’inquiètes pas pour la danse. Si tu me marches sur les pieds tu sentiras aussi la douleur, parole de Jordan. »

Jordan plongea son regard dans les yeux bleus azur d’Alex, avant de se diriger vers Dean et Penelope. Arrivé à la hauteur des Winchester, les deux couples se reconnurent instantanément et les sourires se multiplièrent. Faisant face à Penelope, Jordan et elle s’apprêtait à se saluer en se faisant la bise lorsque des cris retentirent soudain dans la pièce.

Détournant le regard, Jordan chercha l’origine du bruit. Un attroupement commençait à se former dans le fond de la salle. Sa curiosité la poussait à aller voir ce qui se passait, mais sa conscience lui conseillait de rester là, près d’Alex et des Winchester. C’est alors qu’elle vit un homme faire un vol plané dans la pièce avant de s’écraser contre un mur où il mourut quelques instants plus tard par suffocation.

Jordan, choquée, porta sa main à sa poitrine.

« Oh mon dieu. Qu’est-ce qu’il se passe ? »

Entendant Alex jurait entre ses dents, Jordan se tourna vers lui et lui demanda :

« Alex, qu’est-ce qu’il se passe ? »

Ce dernier ne lui répondit pas directement. Il se contenta de dire que ce n’était pas vrai, que ce genre de soirée ne pouvait jamais se dérouler sans anicroche. Il ajouta alors qu’un agent du F.B.I. avait été tué.

« Quoi ? Un agent a été tué ? Mais bon sang qu’est-ce qui se passe ? Qui l’a tué ? Qui est mort ? Tu sais qui a été tué ? »

Jordan savait qu’Alex n’avait aucune réponse, mais elle avait besoin d’être rassurée. Sauf qu’Alex était redevenu maladroit et qu’il s’emmêlait les pinceaux : en effet, il dit que le tueur était un mutant et qu’ils devaient l’arrêter avant qu’il ne fasse de mal à d’autres personnes.

« Ca devait être une soirée romantique » dit Jordan dans un murmure en se massant les tempes. « Qu’est-ce qu’on va faire ? On ne va rester là à le regarder ? »

A peine venait-elle de parler qu’Alex se tourna vers elle, l’enlaça et l’embrassa sur le front.

« Ah non Alex, je sais ce que ça veut dire. Je ne te laisserai pas t’occuper de ça tout seul. Je viens avec toi. Et ne me sors pas qu’une femme enceinte ne doit pas trop travailler, ou quoique ce soit du même genre, est-ce clair Alexis Alec Aaron McLane. »

Jordan posa ses poings fermés sur ses hanches. Il n’y avait pas matière à discuter. Enceinte ou non, elle avait prêté serment d’aider les gens, c’est ce qu’elle ferait…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bal du Nouvel An [OUVERT À TOUS]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Questions ouvert à tous.
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Chronicles™ :: • ARCHIVES • :: Avant Fermeture-
Sauter vers: