AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Studio de Jason Tyrell

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Studio de Jason Tyrell   Sam 22 Déc - 17:34



Merci de demander la permission avant de poster
à cet endroit ! Un petit MP et le tour est joué...

----------------------------------
RP avec Claire Estefan - PV -
----------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Studio de Jason Tyrell   Mer 23 Jan - 0:28

Suite du RP Chapitre 4: New York, New York

    Jason venait de se garer dans son parking privé au sous-sol de son immeuble avant de faire le tour de sa voiture pour prendre, avec le plus de précaution possible, la belle inconsciente. Il ferma d’une pression sur un bouton, sa voiture, puis il se dirigea vers les ascenseurs pour montrer au 16ième étage. Toujours avec Claire dans les bras, il longea le couloir menant au 136ième appartement et ouvrit avec quelques difficultés sa porte d’entrée puis la referma d’un coup de pied savamment. Son appartement n’étant pas bien grand, il n’eut pas longtemps à allonger Claire sur son lit. Jason la devit ensuite quelque peu, à savoir en lui enlevant sa veste et ses chaussures puis il la glissa sous la couette avant de vérifier ses constantes. Toujours pareil sauf qu’il avait plus l’impression qu’elle dormait qu’autre chose. En souriant, il replaça une mèche brune derrière son oreille avant de la border.

    « Je me demande ce qui te cause ce genre de malaise ! »

    Bien sûr, il n’eut aucune réponse de sa part mais il avait lancé ce questionnement plus pour lui-même que pour Claire. Peu après, il la laissa se reposer tranquillement et alla se servir un verre de lait tout en observant la vue qui s’offrait à lui. Jason adorait son appartement dans la mesure où il était fonctionnel. Certes, il était composé de deux pièces, une grande qui était composée de son salon, sa salle à manger, sa cuisine et sa chambre et l’autre, qui était sa salle de bain. Pour certains ça pouvait être petit pour lui, ça lui convenait amplement. Après tout, il n’y restait que pour dormir du coup, pas besoin d’avoir 100m². Par ailleurs la vue qu’il possédait était magnifique, surtout en hiver quand la neige recouvrait le tour, comme à cet instant précis. Durant les heures qui suivrent, il veilla sur la jeune femme avant finalement de s’endormir sur le canapé, un livre ouvert, reposant mollement sur son torse. C’est la sensation qu’une personne se mouvait dans son studio qui le tira de son sommeil. Ouvrant les yeux, Jason tomba nez à nez sur Claire qui regardait par la fenêtre. Ravi de la voir debout et consciente, il s’étira en souriant avant de s’asseoir sur son canapé.

    « Tu es réveillée depuis longtemps ? Tout va bien ? J’ai un ami médecin qui ne devrait pas tarder à arriver. Je m’inquiète pour toi Claire, c’est pas normal tes malaises. »

    Avec tout le sérieux d’un professionnel, il se releva et se dirigea vers elle avant de plaquer sa main chaude sur le front de la belle malade. Pas de fièvre, tant mieux. Rassuré, il se remit à sourire avant de la forcer à aller s’asseoir sur le canapé puis il ouvrit son frigo pour lui proposer à boire.

    « Tu veux boire quelque chose ? J’ai du soda, du jus, de la bière ? Désolé frigo de célibataire et j’ai pas fait les courses depuis un moment à cause du boulot. »

    Jason attendit qu’elle lui réponde tout en se servant lui-même. Il lui tendit (ou non selon ta réponse) ce qu’elle voulait et prit place sur une chaise en face d’elle. Conscient de l’observer sous toutes les coutures, il détourna le regard en souriant chaleureusement. C’est fou ce que ça lui faisait de l’effet de la trouver dans son appartement.

    « Alors ? Qu’est ce qui provoque tes malaises ? Dans la voiture tu cherchais quelque chose dans ton sac, ce sont tes médicaments ? »
Revenir en haut Aller en bas
Claire Estefan
(¯`·._.·[VA TE PRESENTER]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Mutant(e) : Oui
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Studio de Jason Tyrell   Jeu 24 Jan - 1:27

Désolé c'est long et j'ai essayé de rendre la chose plus poétique

    La panique…La chaleur…La peur…Le noir…Les pensées…L’inconscience. Ce Rendez vous avez été le meilleur et à la fois le pire de toute la vie de Claire Estefan. Elle avait rencontré dans un premier lieu un clone parfait du prince charmant lors d’une partie de shopping. Ce dernier dans son élan de gentillesse l’avait invité à boire un café, ou plutôt un thé pour elle, et par la suite à manger. Toute cette partie est bien sûre pour la bonne partie du rendez vous. Dans un second temps, elle s’était ridiculisé pendant le passage en caisse en ayant l’air du voleuse pour le vendeur, puis elle avait eut une vision de son prince charmant aux bras de plusieurs autres princesses et pas que des blanches neiges. Mais attention, comme le dit le dicton, jamais deux sans trois, et c’est avec la plus grande classe et la plus grande crise de panique de tous les temps que la jeune femme avait perdu connaissance dans le carrosse qui la ramènerait en lieu sûr.

    Revenons juste quelque minutes avant ce dernier incident. Claire était encore assise en face de Jason Tyrell. Homme de la trentaine peut-être un peu plus jeune qui la courtisait avec la plus grande classe et sans jamais griller une étape. La jeune femme n’ayant pas l’habitude de ce genre d’attention savait les apprécier avec retenue, naïveté et timidité. Chacune des répliques de Jason était alors devenu un pur plaisir auditif et elle ne s’en lassait pas. Une intervention de ses pouvoirs perturba tout de même le cour de la soirée et elle vit dans une vision du passé plus que détaillé, son rendez vous avec plusieurs autres jeunes femmes toutes plus jolies les unes que les autres et dans des positions qui portait à confusion quant à leur teneur en chasteté. Cette vision avait tout simplement retourné la jeune femme, surprise par l’expérience plus qu’excitante du beau brun…Vous aimeriez que cette phrase soit vrai Monsieur Tyrell, je faisais juste une pause humoristique, reprenons… Cette vision avait tout simplement retourné la jeune femme qui ne s’attendait pas du tout à ça. Elle s’était bercée d’illusion et pensais que Jason était un simple gentleman et non un coureur de jupons. L’ambiance s’était quelque peu refroidie mais après une ou deux explications, tout avait repris son cours normal. Jason qui sentait que quelque chose n’allait pas dans le comportement de Claire décida de la raccompagner à l’hôtel, puisque c’est-ce qu’elle voulait. Pendant le trajet qui avait été court mais qui lui permit de réfléchir, elle repensa à la phrase de Jason quant à ses aventures. La considérait-il juste comme une simple aventure plaisante comme elle l’avait compris ou essayait-il justement de lui dire le contraire. Elle restait confuse et ce fut en partie cette raison, mais également le fait que ses pouvoirs soient instables et qu’elle n’ai pas put prendre ses médicaments à temps, qu’elle s’évanouit dans la voiture de Jason Tyrell…

    Un rêve…Quelque chose qui fait tourner le monde…l’impression d’être suspendue dans le vide….puis celle de tomber…le doux choc qui amortit plus qu’il ne blesse…la caresse légère d’un amant qui craint de réveiller l’objet de sa flamme….le silence, pesant d’abord mais devenant musicale dans un second temps…L’envie de lâcher prise, de se laisser aller, de tout simplement céder…La conscience, voix de ce qu’on ne veut admettre qui vous souffle doucement de ne pas résister…La tentation apparaissant comme une sirène sortie des flots tandis que nos résistances doucement apaiser par cette voix…L’obscurité…Le reflet d’un bleu argenté et féerique…Une princesse s’éveillant sans le baiser salvateur de son prince…

    « Jason ? »

    La voix de Claire, quasi inaudible, s’éleva dans l’espace. Elle ne savait du tout où elle se trouvait et déjà la panique l’envahissait. Le restaurant, le shopping, Jason, la vision, la voiture, les médicaments inexistants, la perte de conscience. Elle avait tout simplement fait une crise dû à sa tension et avait perdue connaissance. Elle se releva doucement pour observer autour d’elle. C’était un studio très bien décoré assez cosy. Elle put voir Jason qui dormait comme un bébé dans son canapé, un livre ouvert sur le torse. Elle le trouva très mignon dans cette position de faiblesse, surtout qu’elle venait de penser qu’après tout ce qu’elle avait pensé, il avait tout de même agit avec beaucoup d’attention. Elle n’arrivait pas à cerner le personnage, mi-ange, mi-démon. Elle se leva et constata pour son plus grand plaisir qu’il avait fait bien attention à ne pas toucher à ses vêtements dans le sens où il aurait largement put en profiter.
    Une immense baie vitrée donnait sur un petit parc qui devait être magnifique une fois recouvert de neige. Elle resta devant cette image poétique. La voix de Jason ne tarda pas à s’élever un peu plus rauque à cause de son sommeil. Elle se tourna vers lui, lumineuse.

    « Non, je viens de me réveiller, j’admirais la vue et je ne voulais pas te déranger tu avais l’air si….Calme. Mais ne t’en fais pas pour mes malaises, je ne voudrais pas déranger ton ami, ce n’est rien de grave… »

    Un sourire chaleureux mais dépassant peut-être dans la fausseté apparu sur ses lèvres. Était-elle sûre à 100% que ce n’était rien ? Jason s’approcha, imposant. Elle ne sut pas pourquoi mais quand elle vit cette masse virile s’approcher d’elle, son cœur s’emballa, redoutait-elle quelque chose ? Ou attendait-elle quelque chose ? C’est avec un grand sourire qu’il incita plus que fortement Claire à s’asseoir sur le canapé ce qu’elle fit sans protester.

    « Je vais prendre un soda s’il te plait, je ne veux vraiment pas déranger donc ne t’excuse pas pour ton frigo, je ne suis pas compliquée, mais tu voudrais peut-être récupérer ton lit ? Je peux appeler un taxi si tu préfères ? »

    Ou finir dans ton lit ? Voilà ce qui brûlait vraiment les lèvres de Claire. Se trouvait-elle dans un accès de libido tel qu’elle ne pouvait plus se contrôler décemment. Elle ne s’était jamais connue de la sorte et elle se demandait pourquoi se savoir dans un endroit aussi intime avec ce beau garçon, provoquait chez elle de tel remue ménage…

    « Je fais de la tension, donc ou je prend des médicaments mais ce n’est vraiment pas grave, je n’avais pas pris mes médicaments et j’étais un peu fatigué, ça n’arrive que très rarement, mais ça peut être impressionnant je te l’accorde…En tout cas merci d’avoir pris soin de moi… »

    Ses joues rosirent en pensant qu’il avait sûrement du la porter et la déshabiller, quoi que de manière décente, avant de la mettre au lit. Elle attrapa le soda que Jason lui tendait avec un petit sourire gêné et lui dit simplement avec toute la naïveté qu’elle pouvait donner ce soir:

    « Tu veux appeler ton ami médecin pour lui dire que je me sens mieux ? Au fait, on se trouve où exactement ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Studio de Jason Tyrell   Ven 25 Jan - 1:05

Hj : Très bon RP alors pas la peine de t'excuser Wink

    Jason regardait la belle endormie, en souriant. Malgré son inquiétude, il ne pouvait que se sentir attendrit par sa beauté. Elle ressemblait tellement à Ophélia tout en étant différente. Sans se séparer de son sourire, il se retourna pour se diriger vers son coin cuisine. Les constantes de Claire étant bonne, le soulagement prenait le pas, progressivement sur l'anxiété. Son cerveau cartésien n'arrivait toujours pas à s'expliquer ce si soudain engouement pour la jeune femme. Il ne la connaissait presque pas et pourtant sa santé lui tenait à cœur. Autant vous dire que les signaux d'alarme retentissaient dans son crâne. Danger, ne pas succomber aux charmes ravageurs de la belle au bois dormant. Un coup à tomber amoureux ! Chose qui entre vous et moi, était hors de question pour la simple et unique raison que l'amour et lui ça faisait deux. Trop de douleur liée à ce sentiment tant prisé par son espèce. Durant un bon quart d'heure, son regard se perdit dans la contemplation du parc en bas de son immeuble, son verre de lait à la main. Toujours aucun signe de réveil. En soupirant, il rangea quelques effets personnels et rédigea le rapport d'enquête concernant l'affaire d'un mutant voleur puis, il s'allongea sur le canapé, son livre de chevet à la main. Jason aurait pu allumer la télévision mais il ne voulait pas forcer le réveil de Claire alors la laissa-t-il dormir en paix. Pour être tout à fait honnête, il souhaitait aussi réfléchir quand à son implication vis-à-vis d'elle. Il ne savait pas pourquoi mais il avait l'intuition que si jamais, elle terminait dans son lit, Jason n'arriverait pas à la quitter si facilement. Peut être cette lueur de force et de fragilité qu'il pouvait observer dans son regard bleu océan.

    Sa presque nuit blanche de la veille et le silence dans lequel était plongé son studio eurent raison de lui et il s'endormit, le livre ouvert reposant sur son torse. Comme à son habitude, ses rêves le conduisirent sur le chemin du passé, son passé. Jason ne cessait chaque nuit de revivre ses différentes missions secrètes pour la FMI. Même s'il lui arrivait de retravailler pour l'agence, son existence était devenue beaucoup plus calme. Et oui, le travail d'agent de FBI est beaucoup moins trépidant que celui d'agent secret. Des fois, il se demandait pourquoi il ne reprenait pas son ancien travail. Après tout ne l'avait-il pas quitté pour sauver son mariage? Sa femme ayant demandé le divorce, il n'y avait plus rien qui le rattachait à cette ville. Et bien malgré ce constat, une force invisible le forçait à continuer ce boulot, à vivre dans ce studio et faire enrager son ex-femme. Au bout de quelques heures, il se réveilla en sentant quelqu'un se mouvoir dans la pièce. Regardant sa montre, il constata qu'il était maintenant 20H et que la nuit était tombée depuis une heure ou deux. La présence que Jase avait ressentit n'était autre que sa belle endormie, plongée dans la contemplation du parc, tout comme lui quelques heures plutôt. En souriant, il se rapprocha d'elle pour prendre de ses nouvelles et fut ravi de la savoir en pleine forme.

    "Tu aurais du me réveiller mais rassure-moi? Je ronfle ou pas?" blagua-t-il pour revoir son sourire. "Sérieusement, tu te sens vraiment mieux? Pour de vrai? Tu ne dis pas ça dans l'espoir de te débarrasser de moi quand même !"

    Taquin, il se rapprocha encore un peu avant de reprendre son sérieux et de vérifier ses constantes. Tout semblait normal mais il la força tout de même à s'asseoir sur le sofa avant de lui proposer à boire. Il espérait qu'elle n'ait pas trop faim car son frigo était désespérément vide. Note à lui-même, faire des courses le plus rapidement possible sinon recours au plan B : le livreur chinois. Claire accepta de prendre un soda et il retourna vers elle, avec sa boisson et la sienne dans sa main. Jason avait opté pour une bière.

    "Je dors bien sur le canapé alors tu me déranges pas. Je préférerais que tu passes la nuit ici, enfin en tout bien tout honneur. Je pourrais te prêter un de mes tee-shirts en guise de pyjama. Disons que je préférais que tu te reposes plutôt que de te savoir dans la nature. En fait tu n'as pas le choix !"

    Jason lui fit toutefois un clin d'œil pour la rassurer. Si elle souhaitait vraiment partir, elle serait libre comme l'air de le faire. Il pouvait même la ramener si elle le désirait mais dans ses propos, il était véritablement sincère. Autant qu'elle se repose dans un environnement calme et sécurisant. En bon agent, il s'enquerra du motif de son évanouissement et Claire lui expliqua les raisons avant de le remercier. Jase balaya sa gratitude d'un sourire avant de lui tendre sa boisson qu'il venait de décapsuler. Peu après, il se releva et ouvrit un placard pour sortir un verre qu'il lui tendit.

    "Si tu es vraiment sûre de toi, ok je l'appelle mais au moindre signe de faiblesse, je t'emmène à l'hôpital. Pour répondre à ta question, tu es chez moi, à Long Island. Tu as peut être faim? On peut commander chinois, mexicain, français, enfin tout ce que tu veux sauf si tu veux rentrer chez toi."

    En attendant qu'elle prenne une décision, il décrocha son téléphone et informa son ami de son état de santé avant de conclure l'appel en lui disant qu'il pouvait rester chez lui, qu'il maîtrisait amplement la situation. Mack lui donna quand même deux trois consignes, comme la laisser se reposer et raccrocha.

    "Alors? Que fait-on?"
Revenir en haut Aller en bas
Claire Estefan
(¯`·._.·[VA TE PRESENTER]·._.·´¯)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Mutant(e) : Oui
Humeur :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Studio de Jason Tyrell   Sam 26 Jan - 19:51

    Est-ce que toute cette journée n’avait été qu’un horrible cauchemar ? Ou un doux Rêve ? Une Belle Juliette s’éveilla dans un lit qui n’était pas le sien. La chaleur avait déserté le corps de la princesse pour y laisser entrée une fraîcheur presque agréable. Un frisson lui parcouru le dos tel une goutte de pluie suivant son cours. Elle avait un petit peu froid mais ce qu’elle avait sous les yeux lui réchauffait le cœur. Son Roméo dormait paisiblement sur son canapé, un livre ouvert sur le torse. Il avait dû la veiller pendant un long moment avant de s’endormir. Pourquoi se sentait-il aussi obligé d’être attentionné alors qu’il n’avait peut-être que l’envie de la mettre dans son lit. Sa réputation jouait en sa défaveur mais pourtant elle appréciait sa compagnie et tout ce qui accompagnait sa personne. Était-elle en train de sombrer du coté obscur des sentiments ?

    Elle sortit du lit de Jason et se posta devant la grande baie vitrée pour admirer le petit parc. Se l’imaginer en plein hiver était un pur bonheur et Claire restait là, sans voix, et complètement à des millénaires de la pièces où elle était cinq minutes plus tôt. Monsieur Tyrell ne tarda pas à se réveiller et après qu’il se soit rassuré quant à l’état de sa nouvelle « protégée » et surtout s‘il ne ronflait pas, ce qui fit sourire la jeune femme, il l’obligea à s’asseoir, lui proposant du soda qu’elle volontiers. Elle allait beaucoup mieux, et il aurait été plus raisonnable qu’elle aille à l’hôtel ou qu’elle rentre. Elle but doucement son soda pendant que Jason lui indiquait l’endroit où ils se trouvaient. Long Island, n’était pas loin du tout de l’Institut mais elle connaissait un hôtel où elle pourrait dormir si jamais les transports mettait trop de temps à arriver…

    « Non Merci Jason, je n’ai toujours pas faim, mais ne t’en fais je te dois un repas, même deux vu que tu m’en proposes un second, donc tu auras l’occasion de me voir manger »

    Pourquoi se sentait-elle de faire de l’humour qui n’était même pas amusant ? En plus, elle sous entendait un deuxième rendez-vous à Jason ce qui serait peut-être mal venu avec la soirée qu’il venait de passer. Cette soudaine prise de conscience la fit rougir doucement. La timidité face aux garçons était quelque chose qu’elle devait essayer de maîtriser dans la mesure du possible. Jason décrocha son téléphone pour appeler son ami. Pendant ce temps, Claire réfléchissait. Allait-elle rentrer chez elle ou allait-elle rester en présence de Jason ? Un désir qui n’avait jamais été assouvi lui soufflait à l’oreille de rester alors que sa raison lui commandait fort de partir. Que se passerait-il si elle décidait de rester ? Allait-elle perdre la fleur de l’enfance pour devenir une déesse ? Le bruit d’un objet qui frotte contre un autre se fit entendre. Jason avait passé son appel. C’est dans une voix pleine d’embarras qu’elle lui répondit:

    « Je pense que je vais y aller…C’est plus sérieux…et puis….enfin tu comprends…On ne se connaît pas encore bien….alors c’est….Assez gênant. »

    Elle avait pris presque cinq minutes pour dire une simple phrase. Que lui arrivait-elle ? Elle sentit le rose monté à ses joues comme si elle avait dit une horreur et pourtant Jason semblait toujours souriant. Cet homme avait le don de rassurer les gens et de les mettre dans une sorte de malaise exquis. Elle releva la tête qu’elle avait baissé et lui sourit timidement.

    « Je suis désolé de m’éclipser comme ça alors que tu t’es si bien occupé de moi, mais ce serait vraiment plus raisonnable que je rentre maintenant… »

    Elle acheva par un dernier sourire et repéra rapidement sur une table d’appoint, un petit stylo à billes. Elle l’attrapa sans un mot et pris entre ses doigts de fées la main douce et forte de Jason. C’est avec précision qu’elle y nota son numéro de portable. Elle avait eut besoin de se dernier contact comme pour se consoler de ceux qui ne viendrait pas ce soir et peut-être jamais. Elle voulait une nouvelle fois se sentir humaine, elle qui enlevait le sourire à tout ceux qu’elle touchait, lui qui comme un ange descendu des cieux résistait à son attraction fatale. Jason était la seule personne qu’elle pouvait toucher sans que son pouvoir ne s’actionne automatiquement. Signe du destin ou simple Hasard ?

    « Voilà, comme ça, si tu n’as pas trouvé de remplaçante tu pourras m’appeler ou m’envoyer un messages pour que l’on se revoie… »

    C’est avec beaucoup d’ironie et de douceur qu’elle avait dit ça. Comme si sa vision continuait de la harceler. Il était vrai que Jason l’aurait peut-être oublier dans une semaine, mais elle savait aussi que s’il avait envie de la revoir, il le ferait et pour elle ce serait un vrai plaisir.

    « Bon….je vais juste récupérer mon sac et mon manteau si ça ne te dérange pas »

    Le trouble de cette scène se dissipa comme un rêve qui se brise. Claire s’écarta un peu et attendit que Jason lui indique où elle pourrait récupérer ses affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Studio de Jason Tyrell   Mar 29 Jan - 0:17

    « Hey, si tu veux rentrer, ne te justifie pas ! Je ne vais ni t’en empêcher, ni t’en vouloir. Laisses moi quand même t’appeler un taxi, histoire que tu puisses rentrer chez toi sans que je sache où tu habites. Des fois, ça rassure les femmes. »

    Jason tenta de la rassurer en lui remettant délicatement une mèche de cheveux derrière son oreille tout en la regardant en souriant. Il était quand même déçu de la voir partir. Après tout, elle était jeune, séduisante et le contact passait bien, du coup, il avait quand même espéré. Tant pis, peut être une prochaine fois, peut être pas. Ça faisait très longtemps qu’il n’avait pas porté une réelle attention à une femme depuis son ex alors autant dire que ça le troublait grandement. Finalement, c’était mieux ainsi. Moins de problème en perspective. Claire restait égale à elle-même en s’excusant une nouvelle fois. Jason se retint de rire de peur qu’elle le prenne mal mais il ne pouvait cacher son sourire amusé. Sacré petit bout de femme.

    « Si tu continues à t’excuser, je crains fort de te passer les menottes. Pour le chef d’inculpation, je cherche encore mais je finirais bien par trouver. »

    L’homme s’amusait grandement de la gêne flagrante mais rien de méchant, au contraire, comme un amant pourrait taquiner sa compagne. Claire le regardait toujours avec son petit sourire ravissant, celui qui le faisait tant craquer puis, elle avisa son carnet de note et y inscrivit quelque chose. Ce n’est que quand elle glissa la petite note dans sa main, qu’il comprit qu’elle venait de lui donner son numéro de téléphone. Elle le lui donna en ajoutant une petite pique ironique sans trop être blessante. Serait-elle jalouse des conquêtes qui pourraient se glisser dans son lit ? Peut être, peut être pas.

    « Tu sais, je suis pas aussi coureur de jupon que tu sembles le croire. Je ne suis pas un moine mais quand même. Je vais finir par croire que je ramène une femme différente tous les soirs. Sache pour ta gouverne que ma dernière aventure date d’il y a trois semaines. »

    Jason venait de lui parler d’un ton amusé car il n’arrivait pas vraiment à cerner la personnalité de Claire malgré les quelques heures partagées en sa compagnie. D’habitude, il lui fallait moins de temps mais son implication émotionnelle devait fausser la donne. Soit ça, soit il avait vraiment besoin de vacances. Sa jeune belle au bois dormant lui demanda si elle pouvait récupérer son sac et sa veste et il alla les lui chercher sur une des chaises de sa table de salon. Il l’aida à mettre sa veste en bon gentleman avant de lui tendre son sac à main. Entre temps, il lui avait appelé son taxi et descendit avec elle pour attendre en sa compagnie que son carosse arrive. La station n’étant pas trop loin, son taxi ne tarda pas à arriver. Jason sortit alors son portefeuille et paya largement le chauffeur pour permettre à Claire d’aller où elle le souhaitait.

    « Gardez la monnaie ! »
    « M’ci mec ! »

    Puis, il ouvrit la portière à Claire et la salua en glissant un tendre baiser sur sa joue avant de lui donner sa carte de visite.

    « Si tu as besoin d’un coup de main, tu as mon téléphone professionnel et au dos mon mobile personnel. Soigne toi bien Claire. »

    C’est ainsi que sa belle partit et Jason regarda la voiture disparaître au coin d’une rue avant de remonter à son appartement. A peine venait-il d’entrer que son téléphone sonnait. Eh oui, le boulot n’attends pas. Quelques minutes plus tard, il quitter à nouveau son appartement pour le lieu d’une scène de crime. La routine reprenait ses droits mais Jason gardait le souvenir d’une mystérieuse jeune femme aux yeux bleus si troublants.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Studio de Jason Tyrell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Studio de Jason Tyrell
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Créations de Jason
» Daix Tyrell
» Jason Allison
» (n°16) Rêves et Réalité [PV Jason Blake]
» Galerie PhotoFiltre Studio X niveau débutant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Chronicles™ :: • ARCHIVES • :: Avant Fermeture-
Sauter vers: