AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cameron Mitchell, The Return

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cameron Mitchell, The Return   Mer 5 Déc - 17:20



FICHE DE PRESENTATION

Programme "Base de donnees.exe "]
[Veuillez patienter pendant le chargement..]
Programme "Base de donnees.exe "]
Mots-Clefs pour recherche : Cameron Mitchell ]
[Recherche en cours.. veuillez patienter]
Résultat Trouvé : Cameron Mitchell ]
[Ouverture du fichier en cours..]





¤ IDENTITE PERSONNELLE ¤

- Nom -

Mitchell

- Prénom(s) -

Cameron Thomas Ethan

- Age (Date de naissance) -

19 ans, né en la merveilleuse journée du 16 mai 1988

- Sexe -

Maculin

- Situation sociale et financière -

Cameron est issu d'une famille modeste. Lui même est également un homme aux revenus modestes. Etant étudiant à la faculté de Californie, il vit de différents petis boulots, son principal étant celui de photographe. Besoin d'une petite photo, appelez Cameron Mitchell!!

- Lieu d'habitation -

Cameron vit dans une résidence universitaire et il est actuellement à la recherche d'un appartement.

- Groupe voulu -

Habitant de New York [Mutant]



¤ MUTANT : INFORMATIONS POUVOIRS ¤

- Description du pouvoir -

Cameron Mitchell possède une combinaison de deux pourvoirs à savoir une peau dure, capable d erésister à bien des choses et une vitesse éclaire faisant de lui l'un des hommes les plus rapides au monde.

- Niveau du pouvoir offensif -

Vous êtes doté d’une vitesse surhumaine pouvant vous permettre d’accomplir différentes actions à une rapidité hors du commun. Votre métabolisme fonctionnant plus rapidement lors de l’utilisation de se pouvoir, votre énergie se consume également à vitesse accélérée. Il est par contre à noter que vous dépensez autant d’énergie que si vous aviez parcouru la distance à vitesse normale.

Niveau 1 : Advenant le cas où vous devez jouer de vos réflexes pour battre un adversaire de vitesse, vous pouvez y arriver automatiquement et être le premier des deux à agir. ]Maîtrisé]

Niveau 2 : Votre coordination main-œil est assez bonne pour vous permettre d’effectuer une action supplémentaire par rapport aux personnes n’ayant pas votre vitesse. ]Maîtrisé]

Niveau 3 : En courrant, vous pouvez atteindre la vitesse d’une voiture. ]En cours d’apprentissage]

Niveau 4 : Lorsque vous vous déplacez, votre vitesse est tellement grande qu’il est difficile de comprendre ce que vous faites, vous pouvez courir à la vitesse du TGV. ]Non maîtrisé]

Niveau 5 : En ligne droite, vous frôlez le mur du son, mais sinon vous pouvez rivaliser avec la vitesse d’un avion. ]Non maîtrisé]



- Niveau du pouvoir défensif -

Peau dure: la surface de votre corps devient de plus en plus résistante, ce qui vous protège contre les attaques extérieures. Votre métabolisme a changé de telle manière que votre peau est devenue très solide, elle est maintenant d’une telle résistance, qu’elle est inaltérable, sauf en cas extrême. En un mot, on ne peut pas vous couper, ou vous transpercer, même les balles ne passe pas au travers. Attention, ce pouvoir ne protége pas les organes interne, ainsi que les os. [Maîtrisé]


- Signe(s) particulier(s) -

Rien à signaler.




¤ DESCRIPTION PHYSIQUE ¤

- Aspect et style vestimentaire -

Cameron Mitchell. Le type même du beau mâle américain dans sa splendeur. Ou bien le stéréotype du charme incarné avec un sex appeal débordant. ¨Pour résumer, mélangez tout cela et vous obtiendrez Cameron Mitchell dans toute sa splendeur.

Cameron Thomas Ethan Mitchell est un jeune homme de 19 ans. Il est le stéréotype même du beau gosse qui s’assume comme tel. Cameron mesure ainsi 1m87 pour 77 kilogrammes de muscles. Une silhouette musclée que le jeune homme travaille chaque matin par différents exercices. Que ce soit son footing matinal, à savoir à 6h30 dans le parc de l’institut ou bien ses exercices pour travailler ses abdominaux : pompes, tractions, etc. Etc.

Cameron est donc le beau gosse par excellence, son visage montre cela. Un visage carré qui est souligné par une coiffure, toujours soignée et toujours courte. Ce beau brun joue également sur son coté bad boy. Se laissant parfois poussé une barbe de deux trois jours pour jouer sur ce coté mauvais garçon, assez craquant il faut dire, et qui accentue son regard noisette qui ferait fondre n’importe qui.

Autre élément craquant chez ce jeune homme, son sourire. Ce genre de sourire qui vous ferez penser que Cameron est un ange alors qu’en réalité, c’est un diable ambulant. Ce n’est pas non plus le sourire colgate mais c’est un sourire qui veut tout dire, qui montre le caractère de Cameron. A savoir un garçon gentil, attentionné, charmeur, un brin dragueur, mais juste un brin.

Coté vestimentaire. Cameron continue en jouant sur le beau gosse, le bad boy. Il porte donc régulièrement un jean, une paire de basket, un sweet souvent près du corps pour montrer sa musculature et une veste en cuir. Le dernier atout de Cameron Mitchell.


- Signe(s) particulier(s) -

Deux tatouages. L'un sur son épaules représentant un symbole tribal et un autre l'omoplate représentant un dragon, le maître du feu.



¤ DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE ¤

- Caractère -

Cameron Mitchell. Quel pourrait bien être son caractère, son tempérament. Si je vous dis casse-cou, un insubordonné, un charmeur pour ne pas dire un dragueur. Enfin une torche humaine pour résumer tout cela.

Cameron est ce que l’on peut appeler un casse-cou de première. En effet, c’est un drogué de l’adrénaline. Il aime les sports extrêmes et donc il a besoin de bouger. Rester bien sagement assis en regardant un film, c’est très peu pour lui. Il a besoin d’action, il a besoin que ça bouge. Et donc qu’heureusement que San Francisco est une des villes d'Amérique où il se passe toujours quelque chose, sinon il s'ennuierait très vite.

Cameron est également un insubordonné. Demander à ces anciens patrons. Cameron n’est pas du genre à obéir, on peut même dire qu’il est tout l’inverse. Si on lui dit de rester assis bien gentiment pendant que les autres vont s’amuser sur le terrain, et bien Cameron comprendra qu’il doit venir vous accompagner. Peut être que si on lui demandait de venir, il resterait peut être à sa place. Allez savoir…

Cameron est un charmeur, pour ne pas dire un dragueur. En effet, ce jeune gentleman, bad boy sur les bords ne peut pas résister à la gente demoiselle. Il a sorti son sourire charmeur à toutes les jeunes femmes qu'il a pu rencontrer sur son chemin. Il ne peut pas s'en empêcher, disons que c'est un peu inscrit dans ses gènes.

Mais derrière son insubordination, son tempérament de feu, et son coté charmeur, Cameron est quelqu’un de sincèrement sympathique et gentil. C’est la personne qui est toujours de bonne humeur. C’est la personne qui est toujours là quand vous avez besoin qu’on vous remonte le moral. En effet, Cameron est la personne qui sort toujours des blagues, des vannes et ce quelque soit la situation.

Enfin, Cameron est la personne sur qui on peut compter. En effet, il sera toujours là quand vous aurez besoin de lui. Il sait être un ami attentionné, attentif mais si vous êtes une demoiselle, il vous sortira tout de même son sourire légendaire.


Qu’est ce que Cameron Mitchell pourrait aimer ? Et bien tout d’abord la vitesse. Ensuite, la fête. Il y a aussi son pouvoir et bien d’autre chose. En réalité, Cameron aime beaucoup de choses alors voyons cela un peu plus prêt si vous le voulez bien.

Pour commencer, Cameron aime son statut de mutant. Pour certain, avoir un pouvoir, c’est se résumer à porter un fardeau sur les épaules. Et bien pour Cameron, c’est simplement l’inverse. En effet, Cameron adore son pouvoir, en plus que celui est lié à la vitesse, autrement dit qui lui correspond parfaitement, c’est une bénédiction pour lui. Il adore utiliser son pouvoir même si il évite de le montrer à la première personne rencontrée. Avoir ce pouvoir, c’est se sentir si griser pour Cameron. En plus, il est persuader que grâce à son pouvoir, il sera un jour capable de dépasser tout objet roulant à plus de 200km/heure.

Ensuite, comme dit auparavant, Cameron est un drogué de l’adrénaline. Ainsi, il raffole des sports extrêmes mais également de tout ce qui roule et de tout ce qui vole vite. Ainsi, l’un de ses passes temps préférés est d’emprunter une des voitures ou des motos qu’il peut trouver pour une grande sortie où Cameron peut se lâcher. Mettre le pied à fond sur l’accélérateur. Il n’y a rien de mieux.

Cameron aime également les femmes. Qui ne les aiment pas ? Ceux qui disent le contraire mentent. En effet, Cameron ne peut pas s’empêcher d’amorcer le contact, dirons-nous, avec la gente féminine. Il ne peut en fait s’empêcher de charmer ces dernières. Ce n’est pas de sa faute mais c’est comme un jeu. Quand je vous dis qu’il aime l’adrénaline, le danger.

Cameron aime également la photographie, c’est l’un de ses passes temps préférés. Il aime pouvoir figer les choses à un temps donné sur du papier photo. Que ce soit des objets ou bien des personnes ou des évènements, il amie ce simple fait de les figer, de les garder pour la postérité.

Enfin, Cameron reste tout de même quelqu’un de « normal ». Il aime les choses simples également comme aller faire la fête. Aller dans un bon pub pour faire un billard ou boire une bonne guinness. Ou même passer la soirée avec une charmante jeune femme. Il aime les choses que tout le monde aime.


Enfin, qu’est ce que Cameron Mitchell ne pourrait pas aimer ? Et bien la guerre dans le monde, la famine. L’incompréhension des humains envers les mutants. Mais voyons cela également d’un peu plus prêt.

Commençons par les ordres. En effet, Cameron a du mal à obéir. Peut être est-ce du au fait que son père était un militaire et que Cameron devait obéir mais obéir ne fait pas parti du vocabulaire de ce denier. Ainsi, cela se rattrape sur son présent. En effet, Cameron ne supporte pas qu’on lui donne des ordres alors quant à obéir, c’est une autre question.

Ensuite, Cameron n’aime pas que les humains s’en prennent aux mutants. Tout cela pour une question de différence. Il ne supporte pas qu’on puisse craindre, détester, haïr voire annihiler une partie de la population, seulement à cause du fait qu’ils ont des capacités que les humains normaux n’ont pas. C’est de la discrimination, comme si les mutants avaient décidé d’être comme cela.

Enfin, Cameron n’est pas fan de la confrérie des mauvais mutants. En effet, il n’aime pas trop les Survivors et toute sa clique. Il ne comprend pas comment ni pourquoi les mutants devrait s’imposer par la force. C’est le meilleur moyen pour être rejeté. Enfin, Cameron n’aime pas non plus cette idée qu’ont les Survivors à vouloir détruire l’humanité. Un peu mégalo sur les bords ceux là.

Enfin, la grande peur de Cameron est que ce dernier perde le contrôle de son pouvoir et qu’il blesse quelqu’un sans le vouloir. Il n’aimerait pas créer une sorte de super tornade tout ça par ce qu’il ne pourrait pas s’arrêter de courir.



- Signe(s) particulier(s) -

Rien à signaler



¤ HISTOIRE DE VOTRE PERSONNAGE ¤

Post suivant




¤ HORS JEU ¤

- Avatar choisi -

Tom Welling

- Expérience en RP -

Plus d'un an et demi

- Age IRL -

22 ans



Code secret de validation :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cameron Mitchell, The Return   Mer 5 Déc - 17:27

¤ HISTOIRE DE VOTRE PERSONNAGE ¤

Tout histoire commence par une naissance. Mais toute naissance doit commencer par une rencontre. Nous sommes en 1980. Thomas Mitchell, jeune capitaine de l’US Air force vient juste d’obtenir son détachement pour un projet gouvernemental top secret du Pentagone. Nom de code : Stargate. Oubliez tout de suite Jack O’Neill et compagnie. Le programme Stargate consistait à la formation d’une équipe de télépathe qui devait permettre ainsi de prévoir toute attaque à l’encontre des Etats-Unis.

Elizabeth O’Connell était, quant à elle une institutrice travaillant à Washington depuis des années. Normal quand on est né dans la capitale du pays. Rien ne prévoyait pour que ce militaire et cette institutrice se rencontre un jour et un autre. Et pourtant, ces deux personnes se rencontrèrent en une journée de juin 1980. Alors que Thomas conduisait tranquillement, ce dernier fut percuté par l’arrière par une petite voiture. Vous savez ces petites voitures décapotables. Enfin, en tout bon militaire qui se respecte, Thomas était prêt à sortir de ses gonds. Mais voyant le regard azur de la jeune Elizabeth, le Capitaine Mitchell ne parvint pas à sortir un mot à part une phrase, demandant si elle n’avait rien.

La jeune femme, voyant qu’un militaire pouvait être comme un jeune garçon face à une jeune femme se mit à rire. Les deux personnes se mirent à rire. Ce fut le premier contact. Cinq ans plus tard, les personnes se marièrent et ils eurent un fils. Un jeune Cameron qui naquit le 16 mai 1988 à New York par une belle journée de printemps comme aimait le dire sa mère.

Cameron passa une enfance assez compliquée. En effet, étant le fils d’un officier de l’armée de l’air, il passa son enfance à déménager d’état en état. De pays en pays. Ainsi, avant l’âge de 8 ans, Cameron avait déjà séjourné à Israël, en Allemagne, en Suède et au Brésil. A l’âge de 10 ans. Le père de la famille décida de retourner en Amérique. Il accepta ainsi un poste non loin de New York. Terminé les voyages à travers le monde. Cameron allait pouvoir avoir une véritable enfance comme tout le monde.

Cameron entra au collège. Il était l’un de ses élèves populaires. Vous savez, ces élèves qui ont toujours du monde autour de lui, les élèves et même les jolies filles. Autrement dit, Cameron aimait cette vie. Il aimait être avec les autres.

Mais tout se changea à l’age de 14 ans. Ce jour, il faisait extrêmement chaud. Cela devait être en juillet. Comme chaque vacances scolaires, le collège laissait la cour de récréation ouverte pour que les élèves, qui ne partaient pas en vacances, puissent se dépenser grâce au terrain de basket ball. C’était le cas de Cameron. Ce jour là, ce dernier et ses amis firent un match pendant toute la journée. Se passant le ballon pour aller directement au panier, les jeunes garçons se dépensaient comme ils le pouvaient malgré le lieu dans lequel ils se trouvaient. Harlem. L’un des quartiers les plus dangereux de New York. Et ce danger, ils allaient bientôt le connaître.

Alors que les jeunes gens faisaient une pause pour se désaltérer, ils remarquèrent qu’une voiture noire n’arrêtait pas de tourner autour du collège. Cela devint même suspect. Trop suspect aux goûts des garçons qui commencèrent à reprendre leurs affaires pour quitter les mieux. Mais il était trop tard. En effet, une fenêtre de la voiture s’ouvrit et un bras armé d’un Uzi en sortit. Il se mit à tirer. Les jeunes gens tentèrent de se mettre à l’abri. Mais l’un d’eux fut touché à l’épaule. Alors que la voiture s’en alla en faisant crisser ses pneus, Cameron se porta volontaire pour aller chercher de l’aide. Il sauta par-dessus la barrière et se mit à courir aussi vite qu’il pouvait. Le téléphone le plus proche se trouvait au moins à vingt minutes d’ici. Bizarrement, Cameron y arriva en seulement cinq minutes. Il avait eu la sensation que tous ceux qui étaient autour de lui marchaient au ralenti. Mais en réalité, c’était l’inverse. Cameron courait beaucoup plus vite que tous les autres.

Le jeune garçon fut sauvé et sa blessure ne fut pas trop grave. Cameron rentra chez lui, expliquant ce qui c’était passé. Ses parents furent inquiets, New York devenait une zone trop dangereuse. Cameron décida d’aller ensuite prendre une douche. Alors qu’il enlevait son tee-shirt, quelque chose tomba au sol. Il regarda de plus prêt et remarqua qu’il s’agissait d’une balle, elle était aplatie comme si elle s’était prise un mur. Ce dernier regarda son tee-shirt et remarqua un trou au niveau de son vêtement. Il regarda ensuite son torse. Celui-ci était marqué par un bleu, au niveau d’où la balle avait frappée. Cameron ne comprenait pas trop ce qui c’était passé et n’en fit pas toute une histoire en réalité.

Les jours passèrent sans que Cameron ne fit pas mention de ce qu’il avait découvert sur lui. Un matin, alors qu’il se préparait à aller en cours, un reportage à la télévision attira son attention, cela parlait de la mutation et donc des mutants. Cameron était plongé dans ce reportage qui parlait de la découverte des dons de chaque mutant parlant que c’est par une période de stress que l’on pouvait les découvrir.

« Stress ? J’étais pas stressé pour les miens »
« Pardon Cameron ? Tu peux nous expliqué ? »
« Oups ! »

La boulette ! Cameron avait découvert qu’il était un mutant et n’en avait pas fait mention à ses parents. Chose qu’il fit à la suite. Leur expliquant ainsi le phénomène de la balle mais également le fait qu’il courait plus vite que n’importe qui. D’abord pessimistes, ses parents durent se mettre à l’idée qu’il était bien différent quand Cameron leur fit une démonstration.

Suite à cette nouvelle, la famille Mitchell décida de déménager à San Francisco. Histoire de débuter une nouvelle vie. Cameron commença donc son lycée là bas et le termina également. Il commença à mieux comprendre son pouvoir. Gagnant en rapidité, il s’engagea dans l’équipe de football devenant le quaterback de l’équipe.

Cameron obtint son diplôme ainsi qu’une bourse pour intégrer l’université de San Francisco que l’on appelle l’UCSF. Il intégra ainsi le département de photographie. Il apprenait à devenir un bon photographe, son désir étant de devenir photographe professionnel (mais non pas photographe de lingerie féminine mais de reporter dans un grand journal). C’est à cette époque qu’il rencontra une petite blondinette du nom de Véronica Mars. Cette dernière, détective à ces heures, était en train d’enquêter sur une affaire de faux papiers quand ils se rencontrèrent. Ils devinrent ainsi ami. Cameron lui ouvrant les portes du département photo quand elle avait besoin de développer ou de numériser quoi que ce soit.

Nous sommes en 2007. Cameron entame une deuxième année à l’université. Mais cette fois-ci à New York. La ville la plus photographié peut être. Il travaille dans différents petits boulots pour payer son loyer. Il continue à voir ses amis dont la petite Véronica qu’il a retrouvé à New York, tout en essayant de trouver un job dans un des grands journaux de la ville. Il essaye également de développer son pouvoir pour voir de quoi il est capable. Bien des challenges devant ce jeune homme de 19 ans que Cameron est prêt à surmonter …
Revenir en haut Aller en bas
The Founder
(¯`·._.·[FONDATEUR]·._.·´¯)
avatar

Nombre de messages : 167
Humeur :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Cameron Mitchell, The Return   Jeu 6 Déc - 23:22

Inscription et Recensement validés !
Tu peux continuer à jouer sur le forum.

Ps : merci de vérifier si ton avatar et ton pouvoir sont bien recensés si c'est pas le cas, merci de poster Wink

Welcome on board

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cameron Mitchell, The Return   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cameron Mitchell, The Return
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alpha Psi ?? 4/4
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» Aristide Peaceful Return: The ball is Now in South Africa’s Court!
» 05. return to me
» FANARTS d'Ekoï! the Return!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Chronicles™ :: • ARCHIVES • :: Avant Fermeture :: Fiche et RP test-
Sauter vers: