AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [P]réséa's Kitchen

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [P]réséa's Kitchen   Dim 2 Déc - 14:12

Préséa était arrivée depuis plus de 2 semaines à l'institut, et cela avait tout de même énormément changé sa vie, avant si calme et ennuyeuse et maintenant si bruyante et animée. La ville, la pollution, les humains, le bruit, tout cela avait accumulé chez elle un stress très important, elle avait donc décidé de faire un tour dans la forêt, histoire de décomprésser un peu et de reprendre ses racines, le monde humain n'était décidemment pas fait pour elle.
Son ancien mode de nourriture lui manquait, les hamburgers et autres alimentations humaines ressemblaient plus à du plastique qu'à un truc comestible, elle décida de tenter d'aller chasser un morceau, même sans sa hache précieusement gardée dans le bureau de la directrice...
Elle avait réussi à capturer un lapin qui ne s'était pas laissé faire, cependant, il fut plus calme une fois assomé.
Préséa, voyant le lapin inerte, posé sur la branche d'arbre sur laquelle elle était assise, elle commençait à ressentir de la peine pour le pauvre lapin, peut-être sa famille l'attendait quelquepart et que en le mangeant, elle allait faire des orphelins, le fait d'avoir retrouvé sa famille l'avait certainement sensibilisée, rendue plus humaine. Mais son côté instinctif ne cessait de lui dire que c'était la sévère loi de la nature et que si ce lapin avait été plus puissant et carnivore, il n'aurait pas hésité à la croquer d'une bouchée, de plus, les humains mangeaient eux aussi des animaux qu'ils faisaient mourrir.
Elle prit son couteau, recemment acheté par Alicia et commença à trancher le bout des pattes arrière pour enlever la peau, une fois la peau enlevée jusqu'à la tête, elle trancha la tête du lapin, le mangeant ensuite cru, morceaux par morceaux, dégustant la pauvre bête comme si elle n'avait pas mangé depuis deux semaines, ce qui était totalement impossible pour Préséa, la nourriture étant pour elle plus que vitale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Ven 21 Déc - 23:46

    Une panthère filait grand train dans la forêt, elle chassait un pauvre cerf qui ne lui avait rien demandé. Derrière elle, deux petits chatons noirs la suivaient tant bien que mal. Il faut dire que l’animal, plus imposant, allongeait une foulée plus rapide et plus grande. Au bout d’un moment, le félin s’arrêta de chasser, laissant sa proie partir. Elle ne lui avait jamais voulu de mal, juste s’amuser et décompresser pour ainsi contrôler au mieux ses instincts primaires. La bête toute noire s’allongea dans l’herbe fraîche et attendit calmement que ses deux petits protégés la rejoignent. Bien sur, elle gardait un œil ou plutôt un lien mental avec eux, histoire de ne pas les perdre. Quand elle sentit les deux boules de poil se blottirent contre son flanc, l’animal émit comme un miaulement de contentement. Tout de suite après, une jeune femme le remplacer. Et oui, notre panthère nationale n’était autre que Branwen Fly, élève de l’Institut Munroe. Ces derniers temps, elle « chassait » de plus en plus souvent, mais contrairement aux apparences, elle jouait plus qu’elle ne désirait tuer. Grand changement puisqu’il y a encore quelques mois, elle se trouvait sous le joug d’une condamnation à mort.

    « Du calme virgule mais oui on va faire un câlin. Miss White, ne t’éloigne pas trop, la dernière fois, j’ai mis deux heures à te retrouver. »

    En souriant, elle écouta la faible réponse de sa petite chatte. Les deux chatons étant encore assez jeune, leurs pensées se retrouvaient être assez floue pour la jeune femme. En tout cas, elle ne remercierait jamais assez son mari pour le cadeau qu’il lui avait fait mais bientôt, ça sera à elle de lui en faire un. Branwen consulta sa montre et se dit qu’elle ferait bien de rentrer si elle voulait pouvoir se préparer calmement avant d’ouvrir le Central Perk ce soir. C’est sur le chemin du retour qu’elle remarqua la présence d’une jeune femme de son âge a peu près qui dévorait un lapin cru. Arquant un sourcil, elle s’approcha discrètement d’elle, virgule sur son épaule et Miss White dans ses bras.

    « Tu sais qu’a l’institut, il pourrait te le faire cuir ! Je dis ça comme ça après tu fais ce que tu veux ! Je suis Branwen et toi ? »

    En attendant que la demoiselle carnivore ne se présente, Branwen prit place sur un tronc d’arbre, s’amusant à communiquer avec ses deux protégés par la pensée. Dieu qu’elle aimait son pouvoir et sa nouvelle vie ! Bon elle restait encore un animal sauvage mais au moins, il existait des personnes sur terre capable de réfrénaient ses ardeurs de massacre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Sam 22 Déc - 0:31

Préséa mangeait son morceau de lapin cru, oh ce que cela pouvait être bon ! Ca faisait si longtemps. Mais une femme humaine l'interrompit en plein repas, ce qui avait le donc de l'agaçer, on ne dérange jamais la bête quand elle mange, pour éviter de se faire manger par la bête. Avant, Préséa aurait certainement ressenti ça comme un danger et aurait étripé la pauvre humaine avec un bout d'os, mais maintenant, elle était plus civilisée, c'est alors qu'elle descendit de sa branche sans pour autant baisser sa garde.

"Pas besoin de le faire cuire, il est très bon comme ça, ça me rappelle quand je vivais ici..."

La jeune femme avait des animaux dans ses bras, si eux lui faisaient confiance, elle pouvait bien faire de même, et apparement, cette personne était une élève, comme elle, et Penny et Alicia lui avaient interdit d'égorger les élèves.

"Je suis Préséa, que me veux tu ?"

Dit-elle en s'efforcant de paraitre chaleureuse, ce qui n'était pas très facile pour elle, surtout quand elle avait pas confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Dim 23 Déc - 21:27

    Branwen observait la jeune femme qui venait de descendre de sa branche d'arbre. Un peu étrange dans son genre mais qui était-elle pour juger. Quand elle annonça que manger de la viande crue lui rappelait de quand elle habitait ici, Branwen haussa un sourcil, comme à chaque fois quelque chose l'intriguait.

    "Personnellement, je préfère quand ça saigne, j'aime le goût du sang mais je suis comme qui dirait en cure de désintoxication. Tu vis dans la forêt?"

    Toujours autant intriguée, elle ordonna à ses chatons de se tenir à l'écart de l'inconnue par mesure de précaution. Bien sûr, elle utilisa son lien mental, histoire de ne pas se faire remarquer. Etrange comme la vie pouvait ressembler à une boîte de chocolat. On ne savait jamais sur qui nous allons tombés. Cette femme lui rappelait vaguement quelqu'un, quoique en y réfléchissant bien, elle se revoyait, elle-même, il y a quelques mois quand elle tuait pour le plaisir de chasser. On est un prédateur ou on ne l'est pas.

    "Enchantée Préséa, je ne te veux rien de particulier, je venais me défouler en gambadant dans la forêt, quand je suis tombée sur toi. Tu es animorph?"

    Pour elle, il ne pouvait s'agir que l'un de ses congénères, n'étant pas trop habituée de voir quelqu'un dévorer un lapin cru pour le plaisir. Seul un animal pourrait y prendre son pied comme cela. Branwen voyait en Préséa plus une congénère qu'autre chose. Elle sentait comme un lien animal mais pourtant, il n'existait pas réellement. Etrange.

    "Je peux m'en aller si je te dérange."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Dim 23 Déc - 23:53

La jeune humaine paraissait très intriguée par Préséa, pourquoi les humains ne comprenaient-ils pas ce qui leur était différent ? Son côté humain savait qu'elle pouvait lui faire confiance, mais son instinct lui conseillait tout de même de ne pas baisser la garde, on ne sait jamais à quoi s'attendre de la part de la nature, l'humaine ne l'était peut-être pas et tentait peut-être de l'apprivoiser pour mieux s'approcher d'elle et de pouvoir la tuer sans pour autant combattre, le seul moyen pour savoir ça, c'était la peur...

"Non, pas ici, mais dans un endroit aussi nommé forêt par vous autres, ça doit faire environ une cinquantaine de vos années que j'ai vécu dans la forêt."

Allez, n'aie pas peur, Penny n'est pas là, elle ne peut pas savoir que tu as martirisé cette pauvre humaine...

"Animorph ? Que ce mot veut-il dire ? Je suis physiquement comme vous, mais j'ai été abandonnée dans la forêt, il y a une époque où tu m'aurais bien plue, jeune, bonne santé, une jolie fioriture pour mon estomac.

Dit-elle en s'approchant de la jeune humaine, avec un regard d'envie, mélangeant extase et appetit, se rappelant de la bonne époque où elle mangeait des humains en visite dans la forêt, utilisant leurs crânes comme décoration pour sa grotte...

"Mais comme tu dis, je suis aussi en cure...cure...ça veut bien dire se passer de quelquechose qu'on aime bien pour éviter de faire du mal aux autres ?"

C'était vraiment frustrant, à une époque, elle ne se serait pas génée en mangeant cette pauvre humaine, mais là, il y avait Penny, et sa soeur, que diraient-elles si elle faisait un festin de chair humaine ? Elle serait certainement bannie de l'institut, ne pouvant plus voir sa soeur. Finalement, elle s'était attachée à ce monde civilisé.

"Non, ne t'en vas pas ! Gambader dans la forêt ? Ca veut dire quoi ? Tu sais chasser ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Ven 28 Déc - 22:05

    Branwen observait la drôle d’inconnue qui se trouvait en face d’elle-même. Quand elle commença à s’approcher d’elle avec un regard de convoitise, elle se mit automatiquement sur ses gardes. Rien ne transparaissait d’elle car en bon chasseur, elle savait que le moindre signe de faiblesse entraînait la mort de la proie. Or, elle n’avait pas pour habitude d’être dans ce rôle là. Elle, elle préférait de loin se conforter dans celui de prédateur. Préséa répondit alors à sa question et le sourcil de Branwen s’arqua un peu plus.

    « Et bien mamie, tu fais pas ton âge ! Tu te régénères un truc dans ce genre ?! Cinquante ans dans la forêt, je comprends mieux maintenant cette impression d’animal sauvage. »

    Songeuse, elle se laissa entraîner dans ses pensées sans pour autant perdre de vu Préséa qui semblait aimer être le chasseur. La panthère lui posa alors la question sur son pouvoir, pensant avoir à faire avec une animorph. Vieille mais animorph quand même. Quand sa compatriote lui demanda ce que c’était ce mot, Branny pensa immédiatement que n’elle était pas dans la merde si elle devait expliquer toutes les expressions qu’elle pouvait employer.

    « Comment t’expliquer ça ! En gros, est-ce que tu te changes en animal ? Je veux dire physiquement parlant. En tout cas, n’essaye pas de faire de moi ta proie, tu risquerais de te retrouver entre mes crocs car moi je ne fais aucune distinction dans mes proies, je tue pour le plaisir du moins avant que l’institut me mette à la diète. »


    La dernière phrase fut prononcée d’un ton menaçant, comme pour prévenir qu’elle ne se laisserait pas faire. Pour appuyer ses dires, Branwen se transforma alors en panthère regardant Préséa tout se mouvant félinement à ses côtés. Toujours sous sa forme animale, Branwen s’adressa une nouvelle fois à Préséa. Sa voix était plus rauque et bestiale mais compréhensible.

    « Oui, la cure signifie exactement ce à quoi tu penses et comme tu vois, j’ai encore beaucoup de mal à retenir mes instincts animal. Je suis ce qu’on appelle une animorph mais un peu spécial car je ne fais qu’un avec la panthère noire. En réalité je suis mi-panthère mi-femme et comme tu le sais, les panthères sont de très bons chasseurs. Malheureusement les lois des hommes font que mes parties de chasses sont pour le moins interdites. »

    Branwen reprit forme humaine et s’étira avant d’attraper un de ses chatons dans ses bras et de se rasseoir sur la branche d’arbre. Dieu qu’elle aimait se transformer mais plus elle le faisait et plus elle éprouvait des difficultés à refréner ses envies bestiales.

    « Tu as vécu avec des animaux sauvages je me trompe ? J’ai l’impression en te regardant d’avoir à faire à une congénère pourtant nous n’avons pas le même pouvoir. »

    Désolée pour le retard !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Sam 29 Déc - 2:23

"D'après ce que les humains disent, j'ai bien ce pouvoir de régéna quelquechose, même si je ne comprends pas exactement ce que ça veut dire"

Cela faisait peu de temps qu'elle s'était remise à parler, il était normal qu'elle ait des lacunes.

"Désolé, j'ai du mal à parler votre langue, dans la forêt, je n'avais pas besoin de parler"

Quand Branwen lui expliqua le sens du mot "animorph", Préséa se fit une idée de la chose, mais elle ne l'était pas, même si ça lui aurait plu...

"Non, je ne suis pas...ce que vous dîtes, ça m'aurait plu, mais c'est pas le cas..."

Et quand la fille se transforma, Préséa fit un pas en arrière, sur ses gardes, prête à l'action, brandissant un os de lapin qu'elle avait taillé en pointe. Elle était animachin, mais est-ce que cela voulait-il dire qu'elle n'était plus humaine pour le moment ? Cet animal faisait peur à Préséa, tout simplement parce qu'elle n'avait jamais vu de créatures de ce genre, mais cependant, malgrès les poils, la bête paraissait aussi appétissante, dommage qu'elle ne puisse en croquer un petit morceau. Mais son côté humain avait pour une fois une impression commune avec son côté animal, Branwen ne lui ferait aucun mal car elle était dans le même cas qu'elle.

"Je te comprends, moi non plus j'ai pas le droit de croquer les petits nouveaux. C'est la première fois que je vois une...panthère. J'ai une idée, Penny nous interdit à toutes les deux de croquer des humains, alors pourquoi ne pas s'organiser régulièrement des jeux de chasse ? Ou on se chasserait l'une l'autre pour s'amuser, se défouler, décompresser, et je ne t'en voudrais pas si tu me mords un peu, ça guérira vite..."

L'idée paraissait bonne, l'idée de pouvoir se battre comme ça pour le délire avec quelqu'un en pouvant se mettre à sang, cela l'enthousiasmait, et ça lui plaisait de pouvoir garder un lien avec ses origines.

"Oui, quand ma mère m'a abandonnée, j'ai été adoptée par une louve, si elle m'a adoptée, c'est qu'elle était comme toi. Mais un jour, des gens les ont emprisonnés, ma mère, mes frères, mes soeurs. J'ai vécu un certain temps seule, mais un jour, mon père, un bucheron m'a retrouvée dans la forêt, inconsciente, en manque de nourriture, il m'a élevée, et à sa mort, je suis retournée dans la forêt, et ensuite, je suis venue ici à cause d'une personne que j'avais mangée."

[Waouw, j'ai un plein d'inspi pas possible sur ce sujet ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Sam 29 Déc - 16:34

    [Tant mieux ^^]

    Branwen venait de reprendre forme humaine et discutait de chasse avec Préséa. Etrange comme le destin pouvait vous faire croiser les personnes les plus improbables sur terre. Voila qu’elle rencontrait une jeune femme qui avait été à la fois élevée par les hommes et par les animaux et mieux qui se trouvait devant le même problème qu’elle. Du moins à des degrés divers car si elle avait bien compris les dires de sa peut être toute nouvelle amie, Préséa chassait pour se nourrir. Quant à elle, elle chassait pour se divertir. Le résultat était le même car elle ne pouvait pas chasser ni l’une ni l’autre. Les lois des hommes ne prenant pas en compte les animaux sauvages. Toutefois Préséa lui proposa une sorte de compromis très attractif. Branwen prit quelques instants pour réfléchir mais aussi pour en parler avec sa deuxième personnalité : BP.

    « Je dois dire que ton idée me tente beaucoup ! Je pense que je pourrais survivre à des blessures mais il va falloir qu’on arrive à nous contrôler. Ça ferait tâche deux élèves qui se tuent à cause d’une partie de chasse. Et puis je pense que mon mari aimerait que je rentre entière car je dois avouer que j’adore m’accoupler avec lui aussi. »

    La jeune femme éclata de rire avant de reposer son petit chaton pour câliner le deuxième. Elle adorait se connecter aux autres animaux l’entourant mais elle ne pouvait nier le fait que se retrouver dans une forêt lui donner plus envie de chasser qu’autre chose. Les deux élèves en vinrent à parler de leur passé et c’est ainsi qu’elle apprit le passé de Préséa. Intéressant mais également triste. Dans un sens, elle l’enviait et de l’autre, son côté humain ne pouvait s’empêcher de compatir.

    « Ça ne doit pas être facile pour toi de t’acclimater une nouvelle fois au monde humain. Même moi qui ais toujours vécu dans celui-ci, mon côté animal me fait me sentir étrangère. En gros, on a eu le même problème pour atterrir ici. En ce qui me concerne, je n’arrivais pas à m’empêcher d’aller chasser la nuit et j’ai tué une trentaine de sans-abri pour le plaisir. Je crois qu’on pourrait s’entraider avec nos parties de chasses ! Dans tout l’institut, tu dois être la personne la plus à même de me comprendre. Qu’est ce que tu en penses ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Dim 30 Déc - 1:46

Préséa était toute excitée à l'idée d'enfin ressentir les effets de la chasse, l'attente de la proie, savourer pendant longtemps le futur moment où l'on mangerait la proie car il était impossible de manger pendant trop longtemps, se méfier, être sur ses gardes.
Mais apparemment, l'idée de pouvoir se blesser ne plut pas à Branwen.

"Oh ! Tu sais, chez moi, je crois que les humains m'ont pas mal apprivoisée depuis un petit moment, j'arrive à contrôler mes intincts, et quant à toi, tu pourras t'amuser à me manger à volonté, ça repoussera. Mais sinon, je te supplies de ne pas croquer au niveau de la tête, à ce qu'il parait, c'est un endroit où ça repousse pas..."

Préséa n'en revenait pas, elle n'imaginait pas que parmi les humains elle trouverait quelqu'un comme elle, elle n'arrivait d'ailleurs pas à y croire. Mais elle avait trouvé une humaine comme elle, avec les mêmes envies, les mêmes instincts, mais bien sûr, pas le même passé, apparemment, la jeune fille avait enduré moins d'épreuves qu'elle.

"Oui, c'est dûr de s'adapter, mais il faut bien y arriver, j'ai retrouvé de la famille ici. Mais c'est vrai que toutes les deux on se comprends pas mal, et la chasse nous permettra de nous entrainer, d'éveiller notre instinct, car je trouve leur salle d'entrainement trop simple à finir."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Dim 30 Déc - 17:34

    « L’ennui c’est que j’ai tendance d’attaquer les gens à la gorge ! Disons que je leur saute dessus, et après, je les tue en leur sectionnant la carotide. C’est l’endroit le plus juteux chez un animal ou un être humain. Mon dieu si jamais je tenais ce genre de conversation avec quelqu’un d’autres, on m’internerait direct ! »

    Branwen haussa les épaules avant de continuer sa conversation avec Préséa. Plus le temps passait et plus elle appréciait la jeune femme enfin la vieille femme si elle avait bien compris l’histoire. N’empêche space ce truc de régénération. Un coup à finir cobaye pour un groupe de produit de beauté, cherchant le médicament miracle pour une jeunesse éternelle. Pour avoir été mannequin durant plus de quatre ans, elle connaissait la soif de beauté de certaines personnes. Elle-même, faisait très attention à son apparence même si son mari râlait de temps en temps pour qu’elle passe moins de temps dans la salle de bain. Il n’arrêtait pas de lui dire qu’il la préférait de loin au naturel mais elle ne pouvait s’empêcher de se maquiller. La panthère aimait séduire et elle ne lésinait pas sur les moyens. Lingeries fines, silhouette élancée, danses suggestives etc.. Elle ne se reposait pas sur ses acquis et puis elle connaissait les hommes pour savoir que si on ne les séduisait pas au quotidien, il pouvait très vite aller voir ailleurs. La jeune femme ne voulant pas commettre un nouveau meurtre, préférait faire des efforts. Jason le valait bien !

    « Je sais pas j’y ai jamais mis les pieds encore ! Je préfère la réalité..chut ! Je crois que j’ai entendu du bruit. »

    Aussitôt, Branwen se transforma en panthère noire et scruta l’obscurité ambiante, les oreilles dressée, à l’affût du moindre bruit. Un grognement sourd sembla provenir de sa gorge et elle commença à marcher silencieusement vers le nord, en direction de la présence qu’elle devinait. Derrière un bosquet, elle s’aplatit sur le sol avant de ramper le plus silencieusement. En position de chasse, l’animal commença à remuer de l’arrière train avant de brusquement s’élancer puis de sauter sur sa proie qui se révéla être une jeune femme de son âge blonde. La panthère noire, sur la jeune femme grogna avant de s’exclamer :

    « Qui es-tu ? »

    Une humaine, elle en était sûre à 100%. Les mutants dégageaient une certaine odeur bien caractéristique qu’elle ne retrouvait pas sur la jeune inconnue. Certes, cela devait surprendre qu’un animal s’adresse à vous, mais ça Branwen s’en occuperait plus tard. Elle attendait des réponses. Toutefois, elle descendit de sa proie pour s’asseoir en potiche face à elle, toujours menaçante et prêt à bondir.

    « Réponds ! Et peut être que je t’épargnerai de finir dans l’estomac de la demoiselle » ajouta-t-elle en désignant Préséa qui l’avait rejoint.


Ordre de réponse : Leighton - Préséa - Me ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Dim 30 Déc - 18:52

    Leighton marchait d'un bon pas joyeux dans une forêt irrésistiblement attirante. Bon, franchement, elle ne savait même pas si elle allait retrouver le chemin du retour, mais comme le disait si bien sa mère quand elle était petite, il y avait toujours une sortie, ou un élément qui pouvait la sauver. Ce jour-là, elle avait eu envie de bien s'amuser en pleine nature, et elle était vêtue d'un simple jean lisse slim et un pull polaire blanc avec son éternel manteau noir qui tenait bien chaud sur elle. Sans plus de chose. Dans des espaces verts, Leighton n'avait pas besoin de s'habiller chic, ce qui aurait été stupide de sa part... Au moins, sa elle l'avouait. Elle regrettait légèrement sa petite sortie, car il faisait un froid de canard, et son beau-père lui avait reprocher de 'trop se ballader'.

    Pour qui se prenait-il, à lui donner des ordres ? Dans encore quelques mois, elle allait avoir vingt ans tout rond, et elle était assez mature pour se ballader tout les jour si elle en avait envie... Au lieu de s'ennuyer à mourir dans un gigantesque appartement qui était vide aux heures de l'après-midi. Comme c'était le week-end, elle n'avait pas besoin d'aller en cours à l'université de New York. Leighton faisait des études de droits pour pouvoir devenir agent du FBI, mais il restait encore les divers concours à passer, bien entendu. Toute sa famille se demandait qu'est-ce qu'elle allait bien faire avec un flingue dans la poche, et même qu'il fallait mieux qu'elle devienne héritière de l'entreprise de mode de sa mère, Lilian Moore. Devenir styliste n'était pas ce qu'elle avait envisagé de faire...

    Bref, reprenons le sujet principal : la forêt. La blondinette avait quitté sa résidence de bonne heure pour pouvoir faire un tour, et en marchant, elle avait découvert au lieu une magnifique forêt. Parfaite pour une petite randonnée ! Du coup, c'était pour cela qu'elle était ici en train de 'glander'. Leighton chantonnait une chanson qui lui était étrangement familière, mais elle s'interrompit en entendant des voix. Plus précisément une conversation. Quelque chose du genre chasser, attaquer, enfin, des trucs d'animaux. C'était bizarre, et de plus, c'était deux femmes qui parlaient. Si elle se référait aux voix, c'était bel et bien des femmes. Peut-être qu'elles étaient tueuses en série, ou bien encore chasseuses professionelles... En tout cas, Leighton n'avait pas envie de mourir maintenant, elle était encore jeune !

    Soudainement, la conversation s'arrêta et une panthère noire lui sauta littéralement dessus ! Leighton eut un cri de surprise, un cri perçant horrifier. La panthère noire grogna avant de... Parler. Les yeux écarquillés, la jeune femme semblait paralyser d'étonnement. Depuis quand un animal parlait ? Elle allait bientôt devenir folle... Brusquement, elle comprit. L'animal n'était pas complètement sauvage : c'était une femme mutante. Leighton ne pouvait pas l'affirmer, mais une voix lui disait qu'elle n'avait peut-être pas faux. Des mutants... Des êtres avec des pouvoirs paranormaux, comme sa meilleure amie Rachel, jusque là décédée. La jeune femme se ressaisit de sa rêvaserie quand elle entendit la panthère lui dire qui elle était, et que si elle répondait, elle serait épargner de rentrer dans l'estomac de l'autre jeune femme...

    "Maintenant que je me suis relevée je vais vous dire qui je suis ! Je me promenais tranquillement, et j'ai entendu votre conversation sans le faire vraiment exprès. J'allais même passer devant vous mais vu que désormais je vous fais face... D'abord, vous, qui êtes-vous ? Si vous répondez, je promet de ne rien faire du tout, et de toute façon je pense que vous avez déjà le pouvoir..."

    Dit-elle timidement. Leighton n'avait pas l'habitude de parler de cette petite voix faible, mais c'était mieux ainsi, si elle tenait à sa vie. Là, du moment qu'elle n'entrait pas dans 'l'embouchure", elle était un peu près sûre d'être encore vivante et sereine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Dim 30 Déc - 19:58

"Oui, moi, en général, c'est le premier endroit où je découpe à la hache, mais avec toi, je ferais une excepti..."

La conversation entre les deux jeunes mutantes continua jusqu'à ce que les deux filles entendirent un bruit, certes faible, et Préséa avait cru à un bruit d'animal, mais lorsque Branwen sembla y faire plus attention, Préséa se rendit compte à quel point ce bruit était anormal et sortit sa hache précedemment rendue à Présé pour bonne conduite. En général, les animaux n'étaient pas assez fous pour approcher de si près des humains et il n'y avait pas de vent. Apparement, la femme panthère devait avoir une ouïe très fine, plus fine encore que celle de Préséa qui s'était dévellopée en s'habituant aux bruits de la forêt, c'est ainsi que la panthère fut la première à sauter sur l'humaine et à la menacer de finir dans l'estomac de Préséa.

"Une humaine ? Quand on parle de chasse, le gibier vient à nous. En plus elle est très appetissante, mais ne t'inquiètes pas humaine, si tu fais ce qu'on te dit, on te laissera tranquille. Tu n'as pas besoin de savoir qui nous sommes"

La jeune humaine était appétissante et cela faisait longtemps que Préséa n'avait pas utilisé sa hache et ça la démangeait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Lun 31 Déc - 16:45

    Préséa et Branwen interrompirent leur conversation hautement philosophique quand elles entendirent du bruit. Aussitôt la jeune femme passa en mode animal, pouvant ainsi déployer plus de capacité et surtout mieux communiquer avec les animaux l’entourant. Très vite les deux élèves découvrirent l’origine de l’intrusion et Branwen lui sauta tout bonnement dessus prête à se faire les crocs sur son joli petit coup. L’inconnue se révéla être une jeune femme d’une vingtaine d’année qui semble-t-il venait de se perdre. Pourtant, elles étaient loin d’une route. Toujours sous forme de panthère, Branwen lui ordonna de décliner son identité sous peine de finir dans l’estomac de Préséa. Il faut qu’elle arrête de fréquenter son mari, elle allait finir par employer le langage militaire ou mafieux comme vous voulez. Méfiante, elle s’écarta néanmoins de sa proie pour la laisser respirer. Elle sentait la peur à plein nez et une personne ayant de mauvaises intentions n’auraient pas peur. Mine de rien seul un anti-mutant pourrait s’aventurer sur son territoire au risque d’y laisser des plumes. Son intuition se révéla juste car elle s’expliqua, arguant le fait qu’elle s’était perdue. Branwen décida alors de reprendre forme humaine et de faire face à l’inconnue. Elle eut toutefois un sourire amusé suite aux paroles de Préséa. Un vrai estomac sur patte celle-là.

    « Préséa oublis pas, tu es au régime. Pas bien humain ! On ne mange pas sinon tu vas te faire taper sur les doigts et puis je suis sûre que ses fringues ne me vont pas alors pas la peine de la tuer. Pardonne notre méfiance et notre rencontre quelque peu renversante mais on n’aime pas trop les intrus surtout des humains. Il est pas bon d’être mutant ces temps-ci. »

    Comme après toute transformation, Branwen s’étira avant d’ordonner à ses chatons de rentrer bien sagement à l’Institut. Elle préférait les savoir en sécurité et puis en cas de problème, ils pourraient alerté quelqu’un. Si possible un autre animorph qui pourrait alors servir de traducteur. Peu après, elle interrogea Préséa du regard. Devaient-elles se présenter ? Et puis après tout, elles pouvaient donner leurs prénoms ça ne changeait rien au film.

    « Je m’appelle Branwen et elle c’est Préséa. Tu as de la chance, tu n’es tombée que sur une cannibale. Moi je tue juste pour le plaisir mais aujourd’hui j’ai la flemme. Bon on va dire qu’on te croit. Je présume que tu voudrais sortir de cette forêt non ? On va te ramener vers la route la plus proche mais Préséa garde sa hache, on n’est jamais trop prudent. »

    D’un mouvement de la main, elle invita l’inconnue et Préséa à la suivre jusqu’a ce qu’elle s’immobilise d’un seul coup. Un flash venait de lui provenir d’un animal qui passait près d’elles. Peu après, un bruit de branches craqua sous une pression inconnue. Elles n’étaient pas seules du tout.

    « Préséa tu as entendu ? Je crois que nous ne sommes pas seules ! Des amis à toi ? »ajouta-t-elle à l'intention de la nouvelle venue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Mar 1 Jan - 21:22

    Leighton venait de faire une rencontre assez renversante avec une panthère noire qui se révélait en faite être une jeune femme de son âge, environ. Une mutante. Elle était desthabillisée. Après avoir surprise presque toute la conversation entre deux mutantes, elle était désormais dans une situation délicate. Surtout que si l'autre jeune femme aux cheveux roses voulait la faire rentrer dans son estomac, Leighton n'allait pas s'en sortir ! Heureusement que la femme-panthère était intervenue en déclarant qu'elle était au régime et que de toute façon, les vêtements que la blonde portait ne lui allait pas. Pourtant, elle ne savait toujours pas quoi penser, tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle n'avait pas l'intention d'appeller des secours et encore moins la police.

    Pourquoi ? Non parce qu'elle craignait de mourir mais parce qu'elle n'était pas une antie-mutante. Cela lui rappelait d'ailleurs des souvenirs douleureux. Comme quand Rachel lui avait révélé qu'elle était télékinésiste, et par la suite, Rachel fut assasinée par un groupe de scientifique. Certes, Leighton avait été extrêmement triste d'apprendre la nouvelle, et il lui arrivait d'imaginer la vie si elle n'avait pas été tuer... Elle préférait même parler à des mutants qu'à des scientifiques. Rien qu'entendre ce mot, elle avait envie de vomir. Malgré tout, la voix de la jeune femme qui lui avait sauté dessus lui fit revenir sur terre. Son interlocultrice avait décidé de se présenter et aussi de présenter son amie. Son prénom était Branwen et le prénom de l'autre mutante était Préséa.

    "Ok ! Moi c'est... Leighton. Et effectivement je serais enchanté de retrouver mon chemin et rentrer chez moi.

    Si elle rentrait chez elle maintenant, elle avait plus de chance de ne pas passer un mauvais quart d'heure. Mais elle sentait bizzarement qu'ici, elle ne risquait rien et qu'elle était peut-être en sécurité... Suivant le mouvement de main de Branwen qui signifiait clairement "venez par là" elle se mit à marcher avec enthousiasme sur l'herbe fraiche qui commençait à reprendre des couleurs, vu qu'ils approchaient doucement du printemps. Regardant autour d'elle, elle fut surprise de constater que rien ne changeait, dans cette forêt, tout était aussi beau et l'endroit était plus éclairés également. Brusquement, Branwen s'arrêta pour dire à Préséa si elle avait entendu ce bruit. Branwen se tourna vers Leighton pour lui demander si c'était des amis à elle. Certainement pas, elle était venue seule.

    "Je suis venue seule, je n'aime pas me ballader en pleine nature avec des groupes d'amis. En faite, je ne sais pas si sa va vous rassurez mais je crois qu'il y a encore plein d'inconnus dans cette forêt..." déclara t-elle en se mordant les lèvres.

    Elle n'avait pas peur, mais elle commençait à avoir la frousse. Une ou trois branches craquèrent près d'elle, et elle se retourna vivement. Pourtant, elle n'aperçevait personne. Leighton avait l'impression qu'on les suivait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Mer 2 Jan - 0:40

C'était pourtant dommage ! Pourquoi les humains se faisaient ils toujours aussi appétissants et pourquoi Préséa n'avait jamais le droit d'en croquer un morceau, comme si tout ce beau monde voulait la narguer...
Ceci dit, Préséa faisait confiance à Branwen en ce qui concernait les humains, elle avait certainement plus d'expérience en la matière.
Préséa suivit alors les deux humaines dans la forêt, tenant sa hache à proximité au cas où.
Lorsque Branwen entendit des bruits que Préséa entendit bien plus tard lorsque les humains s'étaient rapprochés car elle ne pouvait s'empêcher de remarquer des mouvements dans la forêt. Mais la jeune humaine se mit à parler, Préséa lui mit instinctivement la main devant la bouche, pour l'empêcher de parler, un geste qui aurait coûté une main à quiquonque lui ferait la même chose, mais l'humaine était loin d'être comme elle.

"Tais-toi, tu vas nous faire entendre..." lui dit elle à son oreille pourtant si appétissante.Elle s'avança ensuite vers la femme panthère et lui demanda tout en chuchotant, l'ouie fine de la jeune femme lui permettrait certainement d'entendre ces sons inaudibles venant de sa bouche.

"Si c'est des amis à elle, on doit être amicaux ou...." elle réfléchit un instant, croyant que Branwen comprendrait, mais rajouta tout de même "On ouvre le festin ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Mer 2 Jan - 11:50

    « Enchantée Leighton ! Faisons en sorte que tu rentres vivante mais un conseil, évite cette forêt la prochaine fois. »

    Branwen invita la troupe à marcher vers le nord. Elle semblait connaître la forêt comme sa poche mais il faut dire que son don, lui permettait de s’acclimater à son environnement très rapidement. Surtout quand il s’agissait un peu de son habitat naturel. N’empêche, ils allaient l’entendre à l’Institut. La sécurité laissait vraiment à désirer. Dire que Jason la couvait et lui conseiller de faire attention et blablabla. A sa décharge, son pauvre mari devait subir ses escapades nocturnes et la sachant enceinte, il préférait de loin garder un œil sur sa panthère adorée. Le hic, c’est que quoiqu’elle fasse, elle se mettait toujours dans les pires ennuis de la terre. Une sorte de pouvoir mystique. La mutante remarqua qu’au fil de leur avancée, la forêt se faisait de plus en plus calme et elle ne ressentait la présence d’animaux sauvages qu’à quelques centaines de mètre. Etrange ! C’était comme s’ils avaient peur de quelques choses. Cette forêt bénéficiant d’une interdiction de chasse, elle trouvait cela vraiment étrange. Toutefois, elle garda cette impression pour elle, ne voulant pas inquiéter l’une des deux compagnes de marche. Après tout, elle ne connaissait en rien leurs réactions face à une situation de stress. Cependant, plus elles avancèrent et plus Branwen ressentait comme des picotements dans la nuque, signe de danger chez elle. Appelez ça instinct animal ou de survie. Quoiqu’il en soit, elle préféra rester sur ses gardes.

    Soudain, un bruit très faible lui parvint à son oreille et elle se figea d’un coup, stoppant par la même occasion la marche de Préséa et de Leighton. Elle venait d’entendre le bruit d’une branche cassée. Jusque là rien de bien normal, mais quand la forêt se trouvait aussi silencieuse et que justement, vous entendez ce genre de bruit, et bien disons que ça n’annonçait rien de bon. Elle interrogea Préséa pour savoir si elle ne devenait pas parano mais le regard que lui lança la mutante valait toutes les réponses. Peu après, elle demanda si c’était des amis à Leighton mais cette dernière lui répondit, avant de se faire bâillonner par Préséa qu’elle était venue seule. Cette dernière d’ailleurs vint lui murmurer quelque chose et Branwen se raidit en sentant une odeur très masculine lui chatouiller les narines.

    « J’espère que tu as faim car ton buffet froid vient d’être livré ! » chuchota-t-elle à Préséa.

    Toute de suite après, un groupe de huit hommes armés d’étranges armes et de bâton électriques surgirent, tentant d’attaquer nos trois comparses. L’un allait tirer sur Leighton quand Branwen tira la jeune femme vers elle avant de la mettre à l’abri derrière un arbre. Autant éviter les pertes humaines, ça risquerait de se retourner contre eux. Aussitôt après, elle se transforma en panthère pour sauter sur l’un des agresseurs et le tua sur le coup en le mordant à la gorge. L’adrénaline prit le dessus sur la peur et la soif de tuerie animale sur son côté humain. La panthère prit alors une forme plus grosse et un trait rouge partant du museau jusqu’au bout de la queue apparue sur sa fourrure noire. BP était de sortie ! La panthère sauta sur un deuxième homme mais le temps qu’elle s’en occupe, un autre lui donnait une décharge électrique la faisant gémir de douleur. De rage, elle tua sa victime avant de s’élancer vers son agresseur mais une douleur lui vrilla la hanche. On venait de lui tirer une sorte de fléchette. BP ne tarda pas à laisser sa place à Branwen qui tourna la tête pour voir comment se dérouler les affaires pour Préséa et Leighton. Malheureusement, quelques secondes plus tard, elle sombrait inconsciente, reprenant forme humaine sans le vouloir et sans le savoir.


Hj : chacun écrit son enlèvement et la dernière qui poste conclu le RP ok ? Je posterai ensuite le scénario pour préparer une mission de sauvetage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Mer 2 Jan - 16:05

    Résumons. Maintenant, Leighton allait retourner dans l'Upper East Side après avoir rencontrer deux jeunes mutantes. Elle trouvait la scène étrange, mais sans plus... Si elle se taisait, elle avait de bonnes chances de rentrer saine et sauve. Fort heureusement, Branwen décida de laisser son côté 'cannibale' pour la raccompagner vers la sortie de cette belle forêt qui, actuellement, paraissait étrangement calme. Leighton croisa un lapin qui se précipitait vers un réfuge et après sa, plus rien. Ses doutes se confirmèrent quand Branwen s'arrêta soudainement au moment ou quelques branches craquèrent : elles n'étaient pas seule. Branwen l'interrogea en lui demandant si elle était venue avec des amis, mais Leighton était venue seule. La jeune femme commençait à devenir stresser et elle jugea qu'il était inutile d'en faire part aux deux autres. Si jamais il se passait quelque chose, elle devait être sûre de ne pas s'enfuir en les laissant sur place.

    Leighton se mit à observer Branwen, qui paraissait raide. Cette dernière semblait être attentive à ce qui se passait autour des trois demoiselles, car elle regardait autour d'elle et son oreille gauche semblait tendue. La blondinette sentait aussi qu'elles étaient toute en danger, car elle entendait des pas venir vers elles... L'étudiante en droit se mordit les lèvres d'un air effarer et à ce moment-là, un groupe de huit personnes surgirent d'un buisson. Visiblement, ils ne venaient pas de la nature car ils était vêtus de costumes noirs en cuirs qu'on ne trouvait pas dans n'importe quel magasin. De plus, ils étaient armés. Leighton sentit une main se refermer sur son bras pour la planquer derrière un arbre, c'était Branwen. Celle-ci l'avait sauvé d'une mort certaine, car un homme s'apprêtait à lui tirer dessus ! Puis, Branwen se transforma en panthère et se mit à attaquer férocement ces hommes, et de toute façon, elle avait bien raison de se défendre.

    "Préséa, viens ici il faut absolument nous sauver toute les trois !"

    Franchement, elle ne savait pas si Branwen avait eu envie qu'elle bouge de sa planque, mais elle était vraiment obligée d'aider la panthère qui avait désormais un trait rouge qui partait de son museau jusqu'à sa queue. Mais il était trop tard. Même si elle avait attiré Préséa vers elle pour lui donner de quoi 'contre-attaquer', Branwen n'aurait pas pu échapper à cette fléchette qu'un des hommes en noir tira sur elle.

    "NON ! Arrê... Ouille !

    Non, elle ne s'était pas prise une branche sur son genou et elle ne saignait pas, par contre, son cri avait attiré un des hommes qui lui tira une autre fléchette sur son cou. Leighton se sentit 'fléchir' et elle tomba par terre doucement. Elle essaya d'aperçevoir Branwen ou encore Préséa mais elle ne voyait plus rien. La jeune femme tata quelques feuilles à côté d'elle mais rien. C'était le trou noir et elle avait l'impression de descendre sous terre...

    Puis brusquement, plus rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   Mer 2 Jan - 17:35

[Ah ! Enfin le festin ^^]

Après avoir voulu raccompagner l'humaine chez elle, des bruits se firent entendre. Croyant d'abord à un piège tendu par l'humaine, Préséa pensa finalement qu'elle s'était faite suivre.
L'enthousiasme de Préséa s'emballa lorsque Branwen lui dit de préparer la table. Il fallait être fou pour vouloir s'attaquer aux deux filles, ou alors tout simplement ne pas les connaitres. Préséa s'en doutait bien, les mouvements qu'elle avait repéré au travers des branches ne pouvait être que ça, elle décida donc d'aller se camoufler dans un coin afin de prendre les humains par surprise et de faire diversion. Lorsque les humains arrivèrent, elle entama la bataille en mordant le cou d'un vieil humain au goût de fiel, l'homme hurla et s'écroula au sol, les mains à sa gorge. Mais à peine Préséa eut elle fini de mordre le vieil homme qu'elle avait déjà planté sa lourde hache dans les entrailles d'un autre humain. C'est alors qu'elle entendit l'humaine qu'elle accompagnait lui demander de la rejoindre. C'est lors de ce moment de distraction qu'un humain en profita pour lui planter ce qui semblait être une dague au niveau du nombril, Préséa était habituée à la douleur et prit l'homme par la main, retira la dague et lança l'humain à travers les branches. Mais à ce moment, elle remarqua que Branwen avait été faite prisonnière, tandis que de multiples fléchettes la piquaient et l'attirait dans un profond sommeil dont elle ne put se tirer, elle se débattait, comme si le fait de se débattre pourrait faire lacher prise l'emprise du sommeil, mais plus il y avait de fléchettes, plus elle s'endormait. Son dernier regret fut de ne pas avoir pu emmener le garde manger à l'institut.
Les hommes, enfin, ce qu'il en restait, car la moitié était décimée par les agissements de BP et de Préséa, emmenèrent les trois filles vers un lieu pour le moment inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [P]réséa's Kitchen   

Revenir en haut Aller en bas
 
[P]réséa's Kitchen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fire in the Kitchen
» hell's kitchen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Chronicles™ :: • ARCHIVES • :: Avant Fermeture-
Sauter vers: